Types de lésions cutanées

Taupes, verrues, wen. Qui aurait pu penser que ces défauts cosmétiques totalement inoffensifs sont au même niveau que des pathologies cancéreuses plus désagréables.

De nombreux types de tumeurs sur la peau sont à la fois absolument sans danger pour la santé et capables de nuire aux tissus environnants, voire de constituer un danger pour la vie. Ces derniers sont principalement des tumeurs malignes de la peau, moins souvent des conditions précancéreuses limites.

Comment et pourquoi apparaissent-ils? Dans quels cas peuvent-ils être enlevés dans le bureau d'une esthéticienne et dans lesquels ils devraient consulter un médecin pour un traitement à part entière? TecRussia.ru étudie le problème avec une prédilection particulière:

Que sont les néoplasmes et que sont-ils?

Dans leur structure, toutes les tumeurs cutanées (également appelées «tumeurs» ou «néoplasies») sont le résultat de la reproduction incontrôlée de cellules qui n’ont pas encore atteint la maturité et ont donc perdu la capacité d’exercer pleinement leurs fonctions. Selon le tableau clinique, ils peuvent être divisés en 3 types:

    Bénigne
    (athérome, hémangiome, lymphangiome, lipome, papillome, naevus, naevus, fibrome, neurofibrome)

Ils ne constituent pas une menace pour la vie humaine, mais en cas d'échec de leur placement ou de leur taille importante, ils peuvent perturber le fonctionnement d'autres systèmes et / ou organes de notre corps. Sous l'influence d'influences externes, ils peuvent parfois se transformer en néoplasmes malins.

Malin
(carcinome basocellulaire, mélanome, sarcome, liposarcome)

Ils se développent rapidement et de manière agressive, en pénétrant dans les tissus et les organes environnants, souvent avec la formation de métastases. Le pronostic de ces maladies est souvent défavorable compte tenu de la difficulté de leur traitement et de la tendance à des rechutes fréquentes, et dans certains cas, le processus métastatique actif est fatal si les organes vitaux sont endommagés de manière irréversible.

Affections cutanées limites ou précancéreuses
(kératome sénile, xeroderma pigmentosa, corne cutanée, dermatose de Bowen)

Formations dont les tissus sous l'influence de causes héréditaires ou actuelles ont changé, ayant reçu le potentiel de dégénérescence en tumeurs malignes.

Tumeurs bénignes

Les cellules de ces formations conservent partiellement leurs fonctions d'origine, ont un taux de croissance lent. Parfois, ils exercent une pression sur les tissus voisins, mais ne les pénètrent jamais. En termes de structure, ces tumeurs sont similaires aux tissus dont elles sont originaires. En règle générale, ils répondent bien aux traitements chirurgicaux et autres matériels, donnent rarement des rechutes.

Tumeur de la glande sébacée, formée après son blocage. Se produit le plus souvent sur le cuir chevelu, le cou, le dos, l’aine, c’est-à-dire dans les endroits où la concentration de glandes sébacées est élevée. Cela ressemble à une formation dense avec des contours clairs, élastique et mobile lors de la palpation, ne provoque pas de gêne.

Lorsque purge apparaît, rougeur et gonflement des tissus, douleur, fièvre. L'athérome enflammé peut percer indépendamment, soulignant le contenu purulent. Ce kyste épithélial a tendance à se transformer en une forme maligne - le liposarcome. L'athérome n'est enlevé que par excision chirurgicale.

  • Hémangiome

Formation de tumeurs vasculaires bénignes. Il peut s'agir d'un simple capillaire (sur la surface de la peau), caverneux (dans les couches profondes de la peau), d'une combinaison (combinant les deux formes précédentes) et d'une mixte (affectant non seulement les vaisseaux, mais également les tissus environnants, principalement le tissu conjonctif).

L'hémangiome capillaire peut atteindre de grandes tailles, sa couleur varie du rouge au noir bleuâtre et se développe principalement sur les côtés. La variété caverneuse est une formation nodulaire sous-cutanée limitée, recouverte d'une couleur de peau bleuâtre ou normale. Le plus souvent, ces tumeurs apparaissent chez les nouveau-nés, littéralement dès les premiers jours de la vie, et se situent dans la tête et le cou.

Si le geangioma est situé sur une partie complexe du corps (par exemple, sur le visage dans la zone de l'orbite) ou occupe une grande surface, il est éliminé par la méthode radiale. Autres méthodes de traitement - sclérothérapie, cryothérapie, médicaments hormonaux. Lorsque la tumeur est située en profondeur et que le traitement conservateur est inefficace, une excision chirurgicale est nécessaire, y compris les couches sous-jacentes de la peau.

Éducation bénigne des parois des vaisseaux lymphatiques qui se produit chez les enfants au stade de développement fœtal. La plupart de ces tumeurs sont détectées jusqu'à l'âge de 3 ans. Il s’agit d’une cavité à paroi mince mesurant entre 1 mm et 5 cm ou plus (lymphangiome kystique, constituée de plusieurs kystes isolés ou en communication).

Il augmente très lentement, mais dans certains cas, il se produit une croissance abrupte et considérable - dans ce cas, un retrait chirurgical est nécessaire. De même, les lymphangiomes situés à proximité immédiate de la trachée, du larynx ou d'autres organes vitaux sont nécessairement enlevés.

  • Lipome

La tumeur de la couche adipeuse (on l'appelle souvent le "wen"), située dans la couche sous-cutanée de tissu conjonctif lâche. Il peut pénétrer profondément dans le corps jusqu'au périoste, en s'infiltrant entre les faisceaux vasculaires et les muscles. Le plus souvent trouvé dans les zones où la couche de graisse est la plus mince - la surface extérieure des hanches et des épaules, la ceinture scapulaire, le haut du dos. Cela ressemble à une formation molle, mobile et indolore lors de la palpation.

Le lipome se développe assez lentement et est généralement sans danger pour le corps, bien que dans de rares cas, il puisse se transformer en une formation maligne de liposarcome. En même temps, si un wen grandit et commence à exercer une pression sur les tissus environnants, un retrait chirurgical est indiqué. Il est préférable de ne pas attendre ce moment, car plus la tumeur est grosse, plus la cicatrice postopératoire sera perceptible. Mais les petites tailles sont facilement éliminées par laser, par radio-onde ou par ponction-aspiration, après quoi il n’ya pratiquement aucune trace sur la peau.

  • Papillomes et verrues

Éducation sous la forme d’un nodule ou d’une papille ayant une nature virale. Diverses souches de virus du papillome humain (VPH) en sont la cause, généralement dans un contexte de diminution de l'immunité, du stress et des troubles de l'autonomie. Extérieurement, elles sont très diverses et ressemblent le plus souvent à des croissances de formes et de tailles variées, avec des couleurs allant du brun clair au brun foncé et au gris.

Certains types de verrues peuvent dégénérer en tumeurs cancéreuses, mais la plupart d'entre elles sont relativement sans danger pour la santé. Le traitement complet comprend la nomination de médicaments antiviraux et immunomodulateurs, ainsi que l’élimination des excroissances. Pour cela, presque toutes les méthodes sont appropriées: traitement avec des acides chimiquement actifs, injection d’interféron, cryodestruction à l’azote liquide, électrocoagulation, exposition par radio ou laser, excision chirurgicale.

  • Marques de naissance et nevi

Tumeurs cutanées bénignes, congénitales ou acquises. Ce sont des grappes de cellules remplies de pigment mélanique. Ils peuvent avoir différentes tailles, formes, couleurs et textures de la surface (pour plus de détails, voir l'article «Types de taupes»).

Certains d'entre eux ont un fort potentiel de transformation en une forme maligne - le mélanome. Par exemple, un naevus pigmenté à la frontière, un nodule plat de couleur brun foncé ou gris avec une surface sèche et inégale. De telles formations doivent être enlevées, et uniquement par voie chirurgicale (voir l'article «Taupes malignes»).

Les taches de naissance et les naevi dangereux ne doivent pas être traités, mais les experts recommandent d’éliminer ceux qui sont constamment blessés ou se trouvent dans des zones ouvertes du corps et tombent souvent sous les rayons du soleil afin d’éviter les complications. Ici, la méthode n’est pas aussi critique: outre le scalpel, la taupe peut être éliminée par laser, cryodestruction ou ondes radio.

L'éducation dans le tissu conjonctif, qui se rencontre le plus souvent chez les femmes jeunes et matures. Ils ont une petite taille (jusqu'à 3 cm), ressemblent à un nodule profondément scellé, dépassant sphériquement au-dessus de la surface de la peau, couleur allant du gris au brun, parfois bleu-noir, la surface est lisse, moins souvent verruqueuse. Il se développe lentement, mais des complications oncologiques sont possibles: dans de rares cas, le fibrome peut dégénérer en fibrosarcome malin.

  • Neurofibrome

Une tumeur qui se développe à partir de cellules de la gaine nerveuse. Le plus souvent situé dans la peau et le tissu sous-cutané. Il s’agit d’un tubercule dense dont la taille varie de 0,1 à 2-3 cm, recouvert d’épiderme dépigmenté ou fortement pigmenté. Les neurofibromes multiples sont dus à des causes héréditaires ou génétiques et sont considérés comme une maladie distincte - la neurofibromatose.

Cette tumeur est rarement transformée en une tumeur maligne, mais elle est en soi très dangereuse - elle peut causer une douleur persistante et causer de graves perturbations fonctionnelles dans le corps. Elle nécessite donc un traitement, au moins pharmacologique (rétinoïdes). Dans les cas difficiles, une excision chirurgicale ou une radiothérapie est indiquée.

Tumeurs malignes de la peau

Les formations de cette espèce se développent rapidement, pénètrent dans les tissus environnants et forment souvent des métastases même dans des organes éloignés de la source en raison du transfert de cellules pathologiques par le biais des systèmes circulatoire et lymphatique. Dans ces tumeurs, le contrôle de la division cellulaire par le corps est complètement perdu et les cellules elles-mêmes perdent la capacité d’exercer leurs fonctions spécifiques. Les tumeurs malignes sont assez difficiles à traiter, elles se caractérisent par des rechutes fréquentes de la maladie même après un retrait chirurgical.

Les principaux signes de la renaissance d'une tumeur bénigne ou d'un état limite stable de la peau en une formation maligne sont:

  • pigmentation de couleur ou de saturation variable;
  • augmentation nette et rapide de la taille;
  • la propagation de la tumeur aux tissus adjacents;
  • saignement, expression, etc.

Les métastases des néoplasmes malins peuvent se manifester dans tous les organes et tissus, mais le plus souvent, les poumons, le foie, le cerveau et les os deviennent l’objet de lésions. Au stade de la métastase, le pronostic du traitement est souvent négatif, voire fatal.

L'un des types de cancer les plus courants. Dans la plupart des cas, il résulte de la malignité des taupes et des neveux après une blessure grave ou une irradiation excessive par les rayons ultraviolets. Donne des métastases à presque tous les organes, à partir des ganglions lymphatiques régionaux, souvent récurrents. Il est traité chirurgicalement, en association avec une chimiothérapie et une radiothérapie.

  • Basaliome

Une variété dangereuse de carcinome épidermoïde de la peau, formé à partir de cellules basales atypiques de l'épiderme. Dans la première étape, il présente l'aspect d'un nodule blanc avec une croûte sèche à la surface, finit par s'élargir et commence à s'ulcérer, puis se transforme en un ulcère profond ou un nœud de champignon dépassant au dessus de la surface de la peau. Il se développe dans les zones du corps exposées aux rayons ultraviolets, aux températures élevées, aux substances cancérogènes. Il est traité par les méthodes classiques - excision chirurgicale, irradiation, chimiothérapie, cryothérapie ou traitement au laser.

  • Sarcome de Kaposi, angiosarcome, sarcomatose hémorragique

Plusieurs tumeurs malignes dans le derme. Ils ont l’apparence de taches violettes, violettes ou lilas sans limites nettes, et progressivement, ils présentent des nœuds arrondis denses jusqu’à 2 cm de diamètre, de couleur brun bleuâtre, qui ont tendance à se fondre et à s’ ulcérer. Le plus souvent, ce type de sarcome affecte les personnes infectées par le VIH, évoluant sous une forme agressive, entraînant rapidement la mort.

  • Liposarcome

Tumeur maligne du tissu adipeux. Le plus souvent se produisent chez les hommes, les personnes âgées de 50 ans ou plus. Dans la plupart des cas, il se développe sur le fond de formations bénignes - lipomes et athéros. Le liposarcome se développe généralement lentement et se métastase rarement. Lorsqu'il est localisé dans la graisse sous-cutanée, il est palpé sous forme d'un nœud unique suffisamment grand (jusqu'à 20 cm) de forme arrondie aux contours irréguliers et de densité inégale, ferme ou résilient au toucher. Traitement chirurgical utilisé, chimiothérapie en association avec des radiations.

Il se développe dans les tissus mous, principalement les tissus conjonctifs, le plus souvent dans les extrémités inférieures. En cas de localisation superficielle, il peut visiblement dépasser au-dessus de la peau, est de couleur bleu-brun foncé. Avec un endroit plus profond est visuellement imperceptible. Il existe des fibrosarcomes différenciés et peu différenciés, le premier est considéré comme moins dangereux - il se développe relativement lentement et ne métastase pas, mais les deux types donnent un pourcentage élevé de rechutes après le retrait.

Tumeurs précancéreuses de la peau

Ce groupe comprend les conditions pathologiques des cellules, qui sont plus ou moins susceptibles d'entraîner une dégénérescence en tumeurs malignes.

  • Maladie de Bowen (cancer épidermique interne)

Education dans l'épiderme sans germination dans les tissus environnants. S'il n'est pas traité correctement, il se transforme en cancer invasif de la peau avec prolifération et métastases. Le plus souvent observé chez les personnes âgées, localisé sur la tête, les paumes, les organes génitaux. Certaines dermatoses chroniques, des kystes morts, des lésions cutanées avec formation de cicatrice, des radiations, des ultraviolets et des effets cancérogènes conduisent à l'apparition de la maladie de Bowen.

Au stade initial, il a l'apparence d'une tache brun rougeâtre de 2 mm à 5 cm sans bords uniformes, puis il est transformé en une plaque imposante à bords relevés et à surface squameuse. Après avoir retiré les écailles, une surface humide non sanglante s'ouvre. L'ulcération est la preuve d'une transition vers une forme maligne de la maladie de Bowen.

  • Xérodermie pigmentaire

Une tumeur qui se développe lorsque la peau est trop sensible aux rayons ultraviolets, lorsque les taches pigmentaires deviennent des excroissances verruqueuses. Cette maladie est assez rare, a un caractère héréditaire. Aux premiers stades du traitement, il est réduit à la prise de médicaments qui réduisent la sensibilité aux rayons UV, avec le suivi d'un dermatologue ou d'un oncologue. Au stade de la formation des excroissances - leur retrait chirurgical est recommandé.

  • Kératome sénile (kératose sénile)

Cela ressemble à une éruption cutanée d'un diamètre de 1 cm, de la couleur jaune au brun foncé. À mesure que les taches se développent, des croûtes et des écailles sèches se forment lors du pelage, ce qui provoque un saignement léger. La formation de phoques dans le néoplasme indique le passage de l'état limite à une tumeur maligne.

  • Corne peau (sénile)

Une formation en forme de cône ressemblant à une corne jaunâtre ou brune, d’où son nom. De manière caractéristique pour les personnes âgées, il survient principalement dans les zones ouvertes de la peau, régulièrement soumises à des frottements ou à des compressions, formées à partir des cellules de la couche épineuse de la peau. Il se développe en tant que formation indépendante, conséquence de tumeurs bénignes (le plus souvent - verrues) ou du stade initial du carcinome épidermoïde. Supprimé chirurgicalement.

Enlèvement et prévention des lésions cutanées

Les experts conviennent que vous devriez vous débarrasser de toutes les tumeurs, qu'elles soient bénignes ou malignes. Les seules exceptions sont absolument inoffensives et inopportunes pour le retrait, par exemple, une dispersion de petites taupes sur tout le corps.

La meilleure façon de dire adieu à la tumeur pour toujours est l'excision chirurgicale. Il n'a qu'un seul inconvénient: les cicatrices postopératoires non esthétiques. Cependant, cet aspect de la question n’est important que si nous parlons d’un néoplasme sûr, qui est enlevé à des fins esthétiques. Dans ce cas, les méthodes modernes de «préservation» aideront, tout d’abord, au laser (voir, par exemple, l’article «Suppression des taupes au laser»).

Avec une intervention opportune, le pronostic pour les tumeurs bénignes et les conditions précancéreuses limites est positif - un traitement complet, excluant les récidives et la malignité des formations. Si la formation était initialement maligne, le pronostic pourrait ne pas être aussi favorable, le traitement nécessitera des efforts considérables, mais il ne sera totalement inefficace que si des métastases se forment dans les organes vitaux.

En ce qui concerne la prévention, il n’existe aujourd’hui aucune mesure uniforme adoptée par les médecins pour lutter contre l’apparition ou la malignité des tumeurs. Parmi les principales recommandations:

  • faire régulièrement attention à l'état de leur peau et au moindre soupçon de formation de tumeurs et de formations similaires, consulter un dermatologue ou un oncologue;
  • éliminer les taches de naissance, les verrues et autres formations suspectes uniquement après avoir consulté un spécialiste confirmant leur qualité;
  • éviter les expositions excessives de la peau aux ultraviolets, utiliser en permanence des outils spéciaux avec filtres, en particulier pour les personnes sujettes à la formation de taupes, de taches pigmentaires;
  • éviter le contact de la peau avec des substances cancérogènes et chimiquement actives;
  • réduire la consommation d'aliments pouvant causer le cancer, tels que la viande fumée, les graisses animales, les saucisses et autres produits à base de viande contenant un grand nombre de stabilisants alimentaires.

Cônes et joints sous la peau

Review

Lipome (Wen)

Athérome

Hygroma

Nodules sur les articulations

Hernie

Ganglions lymphatiques élargis (adénopathies)

Verrues, papillomes, condylomes, fibromes mous

Compactage du sein (dans le sein)

Inflammation de la peau et ulcères

Tumeurs malignes

Pour quel médecin contacter avec une bosse ou un sceau sur la peau?

Review

Diverses formations sous la peau: bosses, balles, phoques, tumeurs - c’est un problème courant auquel presque tout le monde est confronté. Dans la plupart des cas, ces formations sont inoffensives, mais certaines nécessitent un traitement d'urgence.

Des cônes et des joints sous la peau peuvent se développer sur n’importe quelle partie du corps: visage, mains et pieds, dos, ventre, etc. Ces formations sont parfois cachées dans les plis de la peau, sur le cuir chevelu ou se développent si lentement qu’elles restent invisibles pendant longtemps, atteindre de grandes tailles. Donc asymptomatique généralement des tumeurs bénignes de la peau et des tissus mous.

Les cônes, les phoques qui causent de la douleur ou de l'inconfort, sont le plus souvent le résultat d'une infection. Ils peuvent être accompagnés d'une augmentation de la température générale ou locale. La peau au-dessus d'eux devient généralement rouge. Des troubles concomitants apparaissent: malaise général, maux de tête, faiblesse, etc. Avec un traitement rapide, ces formations disparaissent généralement rapidement.

Les néoplasmes malins de la peau et des tissus sous-jacents, qui peuvent être palpés ou vus de soi, sont beaucoup moins courants. Ces maladies doivent pouvoir être reconnues à temps et consulter un médecin le plus rapidement possible. Nous décrivons ci-dessous les lésions cutanées les plus courantes pouvant causer de l'anxiété.

Lipome (Wen)

Les cônes sous la peau sont le plus souvent des lipomes. Ce sont des tumeurs bénignes et parfaitement sûres provenant des cellules adipeuses. Le lipome est ressenti sous la peau comme une formation molle aux limites claires, parfois avec une surface bosselée. La peau sur le lipome de couleur et de densité normales, facilement rassemblés dans le pli.

Le plus souvent, les lipomes apparaissent sur le cuir chevelu, le cou, les aisselles, la poitrine, le dos et les hanches. Lorsqu'ils sont volumineux, ils peuvent causer de la douleur en comprimant des organes ou des muscles adjacents. En savoir plus sur l'élimination du lipome.

Athérome

L'athérome est souvent confondu avec un lipome, également appelé wen. En fait, il s’agit d’un kyste, c’est-à-dire d’une glande sébacée distendue, dans laquelle le canal excréteur est obstrué. Le contenu de l'athérome - le sébum s'accumule progressivement en étirant la capsule de la glande.

Au toucher - il s’agit d’une éducation dense et arrondie, avec des limites claires. La peau au-dessus de l’athérome ne peut pas être pliée. Parfois, la surface de la peau prend une couleur bleuâtre et vous pouvez voir un point: un canal obstrué. L'athérome peut devenir enflammé et s'infecter. Si nécessaire, il peut être retiré du chirurgien.

Hygroma

C'est une balle dense et inactive sous la peau, qui apparaît le plus souvent sur le poignet sous la forme d'une bosse. Hygroma ne fait pas mal et ne fait pas de mal, ne provoque que des malaises esthétiques et, lorsqu'il est placé dans des endroits plus rares, par exemple sur la paume de la main, il peut interférer avec le travail quotidien. En cas de choc accidentel, l'hygroma peut disparaître car il s'agit d'une accumulation de liquide entre les fibres du tendon et il éclate sous l'action mécanique. En savoir plus sur hygrome et son traitement.

Nodules sur les articulations

Diverses maladies des articulations: l'arthrite et l'arthrose s'accompagnent souvent de l'apparition de nodules solides, de petite taille et fixés sous la peau. Des formations similaires dans la région de l'articulation du coude sont appelées nodules rhumatoïdes et sont caractéristiques de la polyarthrite rhumatoïde. Nodules sur la surface des extenseurs des articulations des doigts - Les nodules de Heberden et de Bouchard accompagnent l’arthrose déformante.

Les ganglions ganglionnaires, les tophi, qui sont une accumulation de sels d'acide urique et se développent sur les articulations chez les personnes souffrant de goutte depuis de nombreuses années, peuvent atteindre une taille considérable.

Une attention particulière est accordée à la bosse hypodermique sur la jambe - la croissance solide de l'articulation du pouce, qui s'accompagne d'une déformation en valgus - la courbure du doigt. La pierre sur le pied croît progressivement, gêne la marche et crée des difficultés pour le choix des chaussures. En savoir plus sur le traitement des déformations du pied valgus.

Hernie

Cela ressemble à une légère protrusion sous la peau, qui peut apparaître pendant l'effort et disparaître complètement en position couchée ou au repos. La hernie est formée dans le nombril, une cicatrice postopératoire sur l'abdomen, l'aine, sur la surface interne de la cuisse. Lors de l'examen d'une hernie peut être douloureux. Parfois, les doigts peuvent le corriger.

La hernie est formée par les organes internes de l'abdomen, qui sont évacués par les points faibles de la paroi abdominale lors d'une augmentation de la pression intra-abdominale: toux, soulèvement de poids, etc. Découvrez si la hernie peut être guérie par les méthodes traditionnelles et à quel point elle est dangereuse.

Ganglions lymphatiques élargis (adénopathies)

Accompagner le plus souvent des rhumes. Les ganglions lymphatiques sont de petites formations arrondies qui peuvent être ressenties sous la peau sous forme de boules élastiques, allant du pois à la prune, non soudées à la surface de la peau.

Les ganglions lymphatiques sont situés en groupes dans le cou, sous la mâchoire inférieure, au-dessus et au-dessous de la clavicule, aux aisselles, aux coudes et aux genoux, à l'aine et dans d'autres parties du corps. Ce sont des composants du système immunitaire qui, comme un filtre, font passer le liquide interstitiel à travers eux-mêmes, le débarrassant ainsi des infections, des inclusions étrangères et des cellules endommagées, notamment tumorales.

Une augmentation de la taille des ganglions lymphatiques (lymphadénopathie), qui deviennent douloureuses au sondage, accompagne généralement des maladies infectieuses: angine de poitrine, otite, flux, félin, ainsi que plaies et brûlures. Le traitement de la maladie sous-jacente entraîne une diminution du site.

Si la peau au-dessus du ganglion lymphatique devient rouge et que la palpation devient extrêmement douloureuse, le développement de la lymphadénite est probablement un dommage purulent au ganglion lui-même. Dans ce cas, vous devez contacter le chirurgien. Une petite opération peut s'avérer nécessaire et, en cas de traitement précoce, il est parfois possible de faire face à l'infection à l'aide d'antibiotiques.

Si une sensation de nouaison dense se fait sentir sous la peau et que la peau située au-dessus ne peut pas être pliée, le noeud peut être endommagé par une tumeur maligne. Dans ce cas, contactez votre oncologue dès que possible. En savoir plus sur les autres causes de ganglions lymphatiques enflés.

Verrues, papillomes, condylomes, fibromes mous

Tous ces termes désignent de petites excroissances sur la peau sous les formes les plus variées: sous forme de polype, de taupes sur une tige mince, de croissances en forme de coq ou de chou-fleur, de nodule ou de papille solides faisant saillie à la surface. Ces formations peuvent être jaunâtres, pâles, brunes ou de couleur chair, avoir une surface lisse ou feuilletée. Lire la suite et voir des photos de verrues et de papillomes.

Leurs causes sont différentes: il s’agit le plus souvent d’une infection virale, d’un traumatisme mécanique, de troubles hormonaux. Parfois, les verrues et les papillomes poussent "à l'improviste" sans raison apparente et peuvent se localiser n'importe où sur le corps, y compris les organes génitaux muqueux. La plupart d'entre eux sont des excroissances anodines qui ne provoquent qu'un inconfort esthétique ou empêchent de porter des vêtements ou des sous-vêtements. Cependant, la diversité de leurs formes, couleurs et tailles ne nous permet pas de distinguer indépendamment la gale verruqueuse bénigne, le condylome ou le fibrome doux des maladies malignes de la peau. Par conséquent, quand une croissance suspecte apparaît sur la peau, il est conseillé de la montrer à un dermatologue ou à un oncologue.

Compactage du sein (dans le sein)

Presque toutes les femmes, à différentes périodes de leur vie, rencontrent des phoques au sein. Dans la deuxième phase du cycle, en particulier à la veille de la menstruation, de petits phoques peuvent être ressentis dans la poitrine. Habituellement, à l’apparition de la menstruation, ces formations disparaissent et sont associées à un changement normal des glandes mammaires sous l’action des hormones.

Si vous sentez un durcissement ou des pois dans la poitrine et après la menstruation, il est conseillé de consulter un gynécologue qui examinera les glandes mammaires et, si nécessaire, demandera des recherches supplémentaires. Dans la plupart des cas, l’éducation dans la poitrine est bénigne, il est recommandé d’enlever certains d’entre eux, d’autres sont susceptibles d’un traitement conservateur.

Les raisons de l'appel urgent au médecin sont:

  • augmentation rapide de la taille du nœud;
  • douleur dans les glandes mammaires, quelle que soit la phase du cycle;
  • l'éducation n'a pas de frontières claires ni de contours inégaux;
  • au-dessus de la peau nouée ou déformée, ulcère;
  • il y a un écoulement du mamelon;
  • aux aisselles sont des ganglions lymphatiques élargis.

Lorsque ces symptômes sont détectés, il est conseillé de contacter immédiatement un mammologue ou, si un tel spécialiste est introuvable, un oncologue. En savoir plus sur les types de phoques dans le sein et leur traitement.

Inflammation de la peau et ulcères

Tout un groupe de lésions cutanées peut être associé à une infection. La bactérie à staphylocoque est la cause la plus courante d'inflammation et de suppuration. La peau dans la zone touchée devient rouge, un gonflement et un épaississement de différentes tailles apparaissent. La surface de la peau devient chaude et douloureuse au toucher, elle peut également augmenter la température globale du corps.

Parfois, l'inflammation se propage rapidement à la peau, capturant de grandes surfaces. Une telle lésion diffuse est caractéristique de l'érysipèle (érysipèle). Une maladie plus grave - le phlegmon est une inflammation purulente du tissu adipeux sous-cutané. Il existe souvent des maladies inflammatoires focales: le charbon et le furoncle, qui se forment lorsque les follicules pileux et les glandes sébacées sont endommagés.

Les chirurgiens sont impliqués dans le traitement des maladies inflammatoires de la peau et des tissus mous. Si des rougeurs, des douleurs et des gonflements apparaissent sur la peau, accompagnés de fièvre, vous devez les contacter dès que possible pour obtenir de l'aide. Au début, le problème peut être résolu à l'aide d'antibiotiques. Dans les cas plus avancés, il est nécessaire de recourir à la chirurgie.

Tumeurs malignes

Comparativement à d'autres lésions cutanées, les tumeurs malignes sont très rares. En règle générale, il apparaît d'abord un nidus ou nodule dans la peau plus épaisse, qui se développe progressivement. Habituellement, la tumeur ne fait pas mal et ne pique pas. La surface de la peau peut être normale, se décoller, se former en croûte ou virer au noir.

Les signes de malignité sont:

  • bords inégaux et flous de la tumeur;
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques à proximité;
  • la croissance rapide de l'éducation;
  • cohésion avec la surface de la peau, inactivité lors de la palpation;
  • saignements et ulcérations à la surface du foyer.

Une tumeur peut se développer à la place d'une taupe, comme un mélanome. Il peut être situé sous la peau, comme un sarcome, ou sur le site du ganglion lymphatique - lymphome. Si vous soupçonnez une tumeur maligne de la peau, vous devez contacter un oncologue rapidement.

Pour quel médecin contacter avec une bosse ou un sceau sur la peau?

Si vous êtes préoccupé par l'éducation sur le corps, trouvez un bon médecin avec l'aide du service Modifier:

  • dermatologue - si le phoque ressemble à une verrue ou à un papillome;
  • le chirurgien - si le traitement chirurgical d'un abcès ou d'une tumeur bénigne est requis;
  • oncologue - pour exclure une tumeur.

Si vous supposez que vous avez besoin d'un autre spécialiste, utilisez notre section d'aide «Qui traite cela». Là, en fonction de vos symptômes, vous pourrez déterminer plus précisément le choix d'un médecin. Vous pouvez également commencer par un diagnostic primaire par un thérapeute.

Sceau de peau rouge

Les néoplasmes de la peau humaine peuvent avoir différentes structures, mais ils sont tous unis par le même mécanisme de développement: la reproduction incontrôlée de cellules qui n’ont pas atteint la maturité et qui, par conséquent, ne remplit pas pleinement ses fonctions.

Caractéristiques distinctives des néoplasmes bénins

Les néoplasmes sur la peau sont également appelés néoplasies ou tumeurs. Les néoplasies bénignes ont des critères distinctifs par lesquels le médecin les différencie des malignes. Ces critères incluent:

  • croissance lente;
  • les éléments cellulaires ne s'étendent pas au-delà de la tumeur;
  • le néoplasme ne germe pas dans les tissus adjacents;
  • le gonflement augmente uniformément;
  • à mesure que la tumeur bénigne se développe, elle déplace les tissus voisins et les presse, entraînant la formation d'une capsule;
  • les néoplasies bénignes sont des structures atypiques, mais elles ne tendent pas à métastaser.

Important: ces tumeurs ne sont pas dangereuses, mais il convient de souligner qu’en cas d’exposition constante à certains facteurs externes, elles peuvent dégénérer en cancer (pas tout et pas toujours, mais il existe un risque, cela vaut en particulier pour le naevi). Le plus souvent dans la pratique, on trouve de telles formations bénignes néoplasiques:

  • hémangiome;
  • fibrome;
  • tache de naissance (il est un naevus);
  • lipome;
  • le lymphangiome;
  • papillome;
  • athérome;
  • neurofibrome.

L'indication de retrait est généralement leur localisation infructueuse (visage, tête, lieux de contact permanent avec les vêtements), leurs grandes tailles et les perturbations qu'ils causent dans le travail d'autres organes. Ces tumeurs sont excellentes pour le traitement, à la fois chirurgical et matériel, que dans certains cas, elles peuvent se reproduire.

Tumeurs bénignes de la peau: classification

Les néoplasies bénignes sont divisées en:

  1. Tumeurs acquises.
  2. Tumeurs congénitales.

Acquis - néoplasmes survenant sur la peau à la suite de telles pathologies:

  • papillomavirus (verrues génitales et papillomes);
  • faible immunité (verrues sur la plante des pieds et des paumes, épines);
  • troubles métaboliques (les fibromes sont durs et mous, comme les naevis, les xanthomes, les kératomes).

Les néoplasies congénitales, qui comprennent:

  • taches de naissance (surface de naevus de plus de 2 cm²);
  • taupes.

Emplacements typiques de tumeurs bénignes

Très souvent, ces néoplasies sont situées dans le cou, l'aine, le visage, le cuir chevelu, la poitrine, les aisselles. Il y a des cas où les taupes sont situées dans des endroits inhabituels - dans le nez, le pavillon, la paupière. Dans ce cas, le désir de s'en débarrasser est de nature plus esthétique, car il devient la cause d'un malaise ou d'un défaut esthétique perceptible.

Symptômes de tumeurs bénignes

Les néoplasies bénignes sont composées de cellules qui conservent partiellement leurs fonctions d'origine, de sorte qu'elles ne pénètrent pas dans les tissus adjacents. Il en existe de nombreuses variétés. Cet article portera sur les tumeurs bénignes les plus courantes.

Types et symptômes de l'hémangiome

L'hémangiome est une tumeur qui repose sur une formation vasculaire. Il peut être de plusieurs types, en fonction des vaisseaux impliqués dans le processus: Il existe plusieurs types de cette tumeur bénigne:

  • Hémangiome caverneux. Il se situe au plus profond de la peau, présente l’apparence d’un site sous-cutané limité, qui est recouvert d’une peau de couleur bleuâtre plus souvent. Il est généralement diagnostiqué chez les enfants immédiatement après la naissance et se situe dans des endroits typiques - le cou et la tête.
  • Hémangiome capillaire simple. On le trouve à la surface de la peau, il diffère par des tailles assez grandes, il peut avoir une couleur allant du rouge au bleu foncé, il se caractérise par une croissance le long de la périphérie.
  • Hémangiome combiné. C'est une combinaison de formes simples et caverneuses de cette tumeur vasculaire.
  • Hémangiome mixte. Quand il est impliqué dans le processus et les vaisseaux, et les tissus voisins, généralement - connectif.

Si l'hémangiome est situé sur le visage ou la paupière, une radiothérapie est utilisée pour l'éliminer. Dans d'autres cas, la cryothérapie, la sclérothérapie et l'hormonothérapie sont indiquées. La méthode opératoire est utilisée lorsque l'hémangiome est très profond.

Fibrome

C'est une néoplasie formée à partir de tissu conjonctif.
Elle est souvent diagnostiquée à un jeune âge, principalement chez les femmes. Il se caractérise par une petite taille - un maximum de 3 cm de diamètre. Le fibrome a l'aspect d'un nodule sphérique, profondément incrusté dans la peau et légèrement au-dessus de sa surface. Il peut y avoir différentes couleurs: du gris au noir. Sa surface est généralement lisse, parfois avec des formations verruqueuses, elle se développe lentement. Important: bien que le fibrome soit une tumeur bénigne, dans des conditions favorables, il existe un risque de transformation en fibrosarcome de forme oncologique. Pour son retrait, on utilise un procédé opératoire, laser, radiochirurgical ou électrocoagulation.

Marques de naissance et nevi

Ils sont à la fois congénitaux et acquis. Ces néoplasmes sont une collection de cellules qui contiennent une quantité excessive de pigment mélanique. Ils se caractérisent par une variété de formes, de textures, de couleurs, etc. Ils sont supprimés à la fois en raison d'une éventuelle renaissance et en raison de leur emplacement dans des endroits peu pratiques.

Lipome


Il s’agit d’un néoplasme formé à partir de la couche adipeuse. Son deuxième nom est «adipeux». Il est situé dans l'épaisseur du tissu conjonctif sous la peau. Souvent, la tumeur pénètre profondément dans les tissus sous-jacents, jusqu'aux os, et germe entre les muscles et les vaisseaux sanguins. Les endroits typiques de son emplacement sont des zones avec une fine couche de graisse: épaules, hanches, dos en haut, tête. Le lipome est doux et agile, indolore à la palpation. Il se caractérise par une croissance lente. Ce n'est pas dangereux pour la santé, mais dans de très rares cas, il peut renaître sous forme de liposarcome. L'élimination obligatoire est indiquée en présence d'une croissance tumorale intensive et d'une compression des tissus et des organes environnants. Attention: Les médecins recommandent de retirer le lipome s'il grossit et, idéalement, mieux vaut le faire lorsqu'il est petit. Cela évitera une grande cicatrice postopératoire. Pour les lipomes de petite taille, on utilise des méthodes de traitement par ponction d'aspiration, par ondes radio et au laser, qui permettent d'éliminer une tumeur bénigne et d'obtenir un excellent résultat esthétique.

Signes de lymphangiome

Cette tumeur est formée de vaisseaux lymphatiques.
Surtout, il a un caractère congénital, puisqu'il se forme même pendant la période prénatale et se retrouve chez les enfants de moins de 3 ans. En apparence, un lamfangiome est une cavité à parois minces dont la taille varie de 1 à 5 mm. Cette néoplasie se développe lentement, mais il existe des cas de sa croissance spasmodique, lorsque la tumeur grossit rapidement et que son ablation chirurgicale est indiquée. Le traitement chirurgical des tumeurs bénignes est également utilisé dans le cas des lymphangiomes situés à proximité du larynx, de la trachée et d'autres organes vitaux.

Papillomes et verrues

Ils peuvent être sous la forme d'une papille ou d'un nodule plat, mais en pratique, il existe des croissances de différentes tailles, formes et nuances (de la peau au brun). Le papillomavirus, qui contient de nombreuses souches différentes, est la principale cause de ces tumeurs. Il est activé dans le corps humain en cas de stress, de troubles végétatifs, de faible immunité.


Certains types de verrues peuvent se transformer en formes oncologiques, mais la plupart d’entre elles sont toujours sans danger. Les médicaments antiviraux et immunomodulateurs sont utilisés pour le traitement, et toute méthode est appropriée pour le retrait de l'utilisation des acides à la méthode chirurgicale.

Signes d'athérome

Il s’agit d’un kyste épithélial - une tumeur bénigne de la glande sébacée, qui résulte de son blocage. Les endroits habituels de sa localisation: la peau de l’aine, du cou, de la tête, du dos, c’est-à-dire que l’athérome est situé dans les zones où il existe une forte concentration de glandes sébacées. Extérieurement, l'athérome se distingue par ses contours nets, il est plutôt dense, élastique à la palpation et n'entraîne pas de gêne pour le patient. Si une infection se joint, la tumeur peut s'infecter et elle acquiert une teinte rougeâtre, un œdème, une douleur subfébrile. Un athérome en état d'inflammation peut se casser de lui-même, ce qui se manifeste par la libération de son contenu purulente. Important: Bien que l’athérome soit bénin, il peut dégénérer en liposarcome - une tumeur maligne. C'est pourquoi il devrait être supprimé et uniquement par le biais de la méthode opérationnelle.

Neurofibrome


C'est une néoplasie qui se développe à partir des cellules qui composent les coquilles nerveuses. Il est localisé dans le tissu sous-cutané ou la peau. Le neurofibrome est un tubercule de texture dense atteignant 3 cm de diamètre. Extérieurement, il est recouvert d'épiderme hautement pigmenté ou dépigmenté. Cette tumeur peut avoir plusieurs caractères. Cette affection s'appelle neurofibromatose, elle est le résultat d'un échec génétique et est héritée.

Un neurofibrome unique se régénère rarement en une tumeur cancéreuse, mais en même temps, il soulève de nombreux problèmes pour son propriétaire, car il peut provoquer divers troubles fonctionnels, une douleur constante. Il est important de traiter cette tumeur bénigne avec des médicaments (rétinoïdes), de manière opérationnelle ou avec l'utilisation de la radiothérapie.

Tumeurs de la peau: quand y a-t-il un danger?

Le principal danger de toute tumeur bénigne est sa malignité, c’est-à-dire sa dégénérescence en cancer ou en mélanome. Cela n’est pas caractéristique de toutes les néoplasies et seul un spécialiste peut déterminer quelle taupe présente sur le corps est potentiellement dangereuse et laquelle ne le peut pas.
Pour prévenir la dégénérescence, il est nécessaire de retirer le néoplasme, en particulier celui qui présente une menace réelle, selon le médecin. Il a été cliniquement prouvé que les plus dangereux en ce qui concerne une éventuelle renaissance sont les taches de naissance et les taupes qui ont une forme convexe et sont sur le corps dès la naissance. Dans ce cas, un diagnostic précis et opportun est important. Tout d'abord, les dermatologues conseillent d'éliminer les kératomes. En outre, en raison de la gêne occasionnée, les verrues, les verrues, les papillomes, les xanthomes sont supprimés.

Quand devrais-je retirer une tumeur bénigne?

Il existe des cas où une néoplasie doit être supprimée, quel que soit son type. Cette règle est valide si:

  • dans une petite zone de la peau, il y a une accumulation d'environ 20 moles, ce qui augmente le risque de développer un mélanome;
  • il est situé à des endroits tels que le cou, le visage, les mains, car ils sont souvent exposés aux rayons ultraviolets, ce qui augmente considérablement le risque de renaissance;
  • un membre de la famille avait un cancer de la peau, le facteur héréditaire jouant un rôle très important dans ce cas;
  • les néoplasies subissent souvent des traumatismes.

Quand devrais-je consulter un dermatologue?

Il est important de ne pas reporter la visite chez le médecin si la tumeur sur la peau:

  • augmenté;
  • les cheveux ont commencé à tomber de sa surface;
  • changé de couleur;
  • a commencé à saigner;
  • changé la cohérence;
  • diminué;
  • changé de forme;
  • son contour est devenu flou;
  • inflammation, démangeaisons;
  • des fissures se sont formées à sa surface.

Des informations complètes sur les types de tumeurs cutanées, les risques de renaissance existants et les méthodes d'élimination des tumeurs que vous recevrez en visionnant cette vidéo:

Julia Viktorova, obstétricienne-gynécologue

15.585 vues totales, 1 vues aujourd'hui

Sur la main ou le pied

La plupart des bosses et des balles sous la peau sont inoffensives et passent sans traitement. Mais pour un diagnostic correct et l'élimination des principales raisons de leur apparition, vous devez consulter un médecin dès que possible.

Une boule dense sur le bras ou la jambe est le plus souvent un lipome (wen), un fibrome ou un kyste.

Lipome sur la main et le pied

Le lipome est un joint relativement mou constitué de tissu adipeux qui se développe lentement.

Le fibrolipome ou lipome fibreux est formé simultanément de tissu adipeux et conjonctif. Plus le pourcentage de graisse qu'il contient est faible, plus il est difficile.

Fibrome à l'orteil et à la plante du pied

Le fibrome est un petit joint solide sous-cutané constitué de tissu fibreux conjonctif.

Ce sont toutes des formations sûres qui se développent progressivement.

Un kyste est un sac sous la peau, rempli de liquide (généralement du pus). La principale différence entre le lipome et le fibrome réside dans le fait qu’ils se trouvent en profondeur sous la peau et que le kyste est plus proche de la surface. Tous ces phoques ne nécessitent généralement pas de traitement obligatoire, mais nécessitent parfois des opérations de retrait.

Un lipome, un fibrome ou un kyste peuvent apparaître dans d'autres parties du corps. En plus des bras et des jambes, ils se forment souvent sur le dos ou la poitrine.

Sur le visage

Les raisons de l'apparition de phoques sur le visage, non liées à des blessures, sont probablement les suivantes:

  • Oreillons (oreillons) - infection virale touchant principalement les enfants. Les phoques seront associés à une inflammation des ganglions lymphatiques de la face inférieure;
  • Réaction allergique - provoque un gonflement dans les couches profondes de la peau;
  • Un abcès de la dent peut provoquer un gonflement de la région de la mâchoire.
Ganglions lymphatiques élargis avec parotidite (gauche) et gonflement du visage dû à une infection dentaire (droite)

À l'aine, les hanches et les fesses

L’apparition de bosses dures dans le vagin, à l’intérieur de la cuisse et sur les fesses peut être causée par les facteurs suivants:

  • les ganglions inguinaux sont enflammés, ce qui est un signe d'infection;
  • kyste - une formation inoffensive remplie de liquide;
  • abcès - accumulation douloureuse de pus;
  • Les verrues génitales - se rapportent aux infections sexuellement transmissibles et sont des excroissances charnues;
  • taupes ou verrues suspendues.
Taupe suspendue (A), abcès (B) et verrues génitales avec HPV (B)

Sur l'articulation du doigt ou du poignet

Une boule serrée sous-cutanée ou une bosse sur le poignet ou sur l'articulation du doigt est le plus souvent une hygromie - c'est un type de kyste qui se forme autour des articulations et des tendons.

L'hygroma (kyste synovial) est une balle assez douce et lisse, remplie d'un liquide dense ressemblant à un gel. Les causes de son apparition sont inconnues, le plus souvent elle est associée au vieillissement ou à des lésions des articulations et des tendons.

L'hygroma apparaît près des articulations

Si l'hygroma ne provoque ni douleur ni anxiété, vous pouvez le laisser ou le guérir vous-même, mais pour l'enlever, vous devez consulter un dermatologue. Bien que souvent après le retrait, le problème peut revenir avec le temps.

Petite balle dure sous la peau

Une boule dure sous la peau peut être un lipome fibreux - un sceau mobile constitué de tissu adipeux et conjonctif qui se développe. Lipome normal (adipeux) se compose uniquement de tissu adipeux, donc, est plus doux. Et fibreux - plus dense en raison du tissu conjonctif. Les tailles vont du pois à quelques centimètres de diamètre. Les lipomes sont sans danger.

Si la balle n'est pas un lipome, il s'agira probablement d'un kyste - un sac sous la peau, rempli de pus. Ils sont très similaires, mais la différence importante est que le kyste sera plus proche de la surface et disparaîtra sans traitement.

Grand joint plat sous la peau

L’émergence d’un phoque sous la peau de grande taille préoccupe la plupart des gens, beaucoup le considèrent comme un signe de cancer. Pour minimiser les complications, vous devez passer une série de tests qui aideront à déterminer la cause de ces phoques.

Si la tumeur est maligne, un traitement par radiothérapie et une thérapie chimique ou une intervention chirurgicale visant à éliminer les tissus cancéreux sont nécessaires.

Zone dure et douloureuse sous la peau

Une blessure ou une infection peut causer une zone soudaine, tendue et douloureuse. De plus, au cours de l'infection, la peau autour du phoque sera rouge et chaude au toucher et la blessure sera accompagnée d'un gonflement et d'une hémorragie. Avec le mauvais traitement, une infection peut être introduite dans la plaie, puis des rougeurs et de la fièvre s'ajoutent.

Boules dures sous la peau dues aux poils incarnés

Dans certaines conditions, tous les cheveux ne sont pas rasés. Une partie de ceux-ci reste sous la peau et ne peut pas se fendre. Par conséquent, ils sont courbés et poussent à l'intérieur du follicule pileux. C’est ainsi que les poils incarnés apparaissent, ils provoquent une inflammation, des douleurs et forment de petites boules dures dans la zone de rasage. Le plus souvent, il s'agit du menton, de la nuque, des aisselles et du pubis. Parfois, les poils incarnés peuvent devenir une bosse élargie (kyste) après l’infection.

Toute personne qui se rase, utilise une pince à épiler ou de la cire pour l'épilation peut faire face à des problèmes similaires. De telles "bosses" disparaissent souvent d'elles-mêmes, mais elles peuvent aussi parfois être aidées lorsque les cheveux sont déjà très proches de la surface.

L'apparition d'une boule dense sur la peau après une piqûre d'insecte

Les piqûres de coléoptères ou d'araignées peuvent également provoquer un gonflement et l'apparition de bosses dures sur la peau. La plupart des insectes sont inoffensifs, mais il existe plusieurs individus toxiques dont la piqûre pénètre profondément dans la peau d'une personne et leur poison est dangereux.

Signes de morsure par une araignée toxique:

  • douleur intense qui commence environ une heure après avoir été mordu;
  • crampes abdominales (avec la morsure d'une veuve noire);
  • transpiration abondante;
  • gonflement et fièvre dans les cas graves.

L'acné s'est transformé en boules dures

L'acné est le site de l'inflammation de la peau. Ils apparaissent lorsque les cellules mortes de la peau, la graisse de la peau et les bactéries obstruent les pores et forment des globules durs. L'acné (acné) est un problème fréquent chez les adolescents, mais peut également survenir à tout autre âge. Sous la peau, les bactéries se multiplient rapidement, ce qui entraîne l'apparition d'une nouvelle acné.

L'acné peut être de différents types: acné, papules, pustules, kystes ou nœuds, de sorte qu'il n'existe pas de moyen unique de traiter l'acné. Dans les cas graves, la maladie consiste à prescrire des pilules et un traitement local.

Si l'acné est importante, des lasers et une photothérapie, un drainage et des injections de stéroïdes sont effectués pour réduire les poches.

Sceller sous la peau après la vaccination

La vaccination est un moyen fiable de se protéger contre les infections sans causer d’effets secondaires graves. Mais certains enfants ont des symptômes différents après la vaccination, tels que:

  • fièvre dans les 2-3 jours après la vaccination;
  • rougeur au site d'injection;
  • espace restreint au site d'injection (dans ce cas, une compresse froide peut aider);
  • des éruptions cutanées sous la forme de taches rouges peuvent couvrir un enfant de la tête aux pieds, mais elles sont sécuritaires et disparaîtront en une semaine;
  • dans de rares cas, toute la zone de vaccination peut devenir rouge, enflée et chaude (une pommade à base d'anesthésique et d'hydrocortisone peut aider).

Bosse serré sous la peau rouge ou bleue

Si la peau autour des bosses devient rouge ou bleue, il peut s'agir d'un abcès - une zone enflée qui contient une accumulation de pus. Un abcès cutané est une grosseur généralement entourée d’une peau décolorée.

La grande majorité des abcès sont causés par une infection. À l'intérieur, ils sont remplis de pus, de bactéries et de cellules mortes de la peau. Les abcès sont souvent douloureux et chauds au toucher, peuvent survenir sur n'importe quelle partie du corps. Cependant, les sites les plus communs d’apparence incluent la peau des aisselles, autour de l’anus, dans l’aine et autour de la dent.

Pour traiter efficacement un abcès, il faut l'ouvrir. Contrairement aux autres infections bactériennes, seuls les antibiotiques ne seront d'aucun secours. Dans de rares cas, un abcès peut s'ouvrir tout seul, mais le plus souvent, il a besoin d'aide avec une compresse chaude. Si cela est mal fait, cela peut entraîner des ecchymoses.

Taupes, verrues, Wenders... Qui aurait pensé que ces défauts cosmétiques totalement inoffensifs sont au même niveau que des pathologies cancéreuses bien plus désagréables.

De nombreux types de tumeurs sur la peau sont à la fois absolument sans danger pour la santé et capables de nuire aux tissus environnants, voire de constituer un danger pour la vie. Ces derniers sont principalement des tumeurs malignes de la peau, moins souvent des conditions précancéreuses limites.

Comment et pourquoi apparaissent-ils? Dans quels cas peuvent-ils être enlevés dans le bureau d'une esthéticienne et dans lesquels ils devraient consulter un médecin pour un traitement à part entière? TecRussia.ru étudie le problème avec une prédilection particulière:

Que sont les néoplasmes et que sont-ils?

Dans leur structure, toutes les tumeurs cutanées (également appelées «tumeurs» ou «néoplasies») sont le résultat de la reproduction incontrôlée de cellules qui n’ont pas encore atteint la maturité et ont donc perdu la capacité d’exercer pleinement leurs fonctions. Selon le tableau clinique, ils peuvent être divisés en 3 types:

    Bénigne
    (athérome, hémangiome, lymphangiome, lipome, papillome, naevus, naevus, fibrome, neurofibrome)

Ils ne constituent pas une menace pour la vie humaine, mais en cas d'échec de leur placement ou de leur taille importante, ils peuvent perturber le fonctionnement d'autres systèmes et / ou organes de notre corps. Sous l'influence d'influences externes, ils peuvent parfois se transformer en néoplasmes malins.

Malin
(carcinome basocellulaire, mélanome, sarcome, liposarcome)

Ils se développent rapidement et de manière agressive, en pénétrant dans les tissus et les organes environnants, souvent avec la formation de métastases. Le pronostic de ces maladies est souvent défavorable compte tenu de la difficulté de leur traitement et de la tendance à des rechutes fréquentes, et dans certains cas, le processus métastatique actif est fatal si les organes vitaux sont endommagés de manière irréversible.

Affections cutanées limites ou précancéreuses
(kératome sénile, xeroderma pigmentosa, corne cutanée, dermatose de Bowen)

Formations dont les tissus sous l'influence de causes héréditaires ou actuelles ont changé, ayant reçu le potentiel de dégénérescence en tumeurs malignes.

Tumeurs bénignes

Les cellules de ces formations conservent partiellement leurs fonctions d'origine, ont un taux de croissance lent. Parfois, ils exercent une pression sur les tissus voisins, mais ne les pénètrent jamais. En termes de structure, ces tumeurs sont similaires aux tissus dont elles sont originaires. En règle générale, ils répondent bien aux traitements chirurgicaux et autres matériels, donnent rarement des rechutes.

Tumeur de la glande sébacée, formée après son blocage. Se produit le plus souvent sur le cuir chevelu, le cou, le dos, l’aine, c’est-à-dire dans les endroits où la concentration de glandes sébacées est élevée. Cela ressemble à une formation dense avec des contours clairs, élastique et mobile lors de la palpation, ne provoque pas de gêne.

Lorsque purge apparaît, rougeur et gonflement des tissus, douleur, fièvre. L'athérome enflammé peut percer indépendamment, soulignant le contenu purulent. Ce kyste épithélial a tendance à se transformer en une forme maligne - le liposarcome. L'athérome n'est enlevé que par excision chirurgicale.