Lupus érythémateux disséminé - symptômes (photo), traitement et médicaments, pronostic

Transition rapide sur la page

Le lupus érythémateux systémique (SLE), ou maladie de Limban Sachs, est l’un des diagnostics les plus sérieux pouvant être discuté lors d’une consultation médicale, tant chez l’adulte que chez l’enfant. Lorsque le traitement tardif du LES entraîne des lésions aux articulations, aux muscles, aux vaisseaux sanguins et aux organes.

Heureusement, le LES n'est pas une pathologie courante - pour 1 000 personnes, il est diagnostiqué chez 1 à 2 personnes.

La maladie entraîne la formation d'une défaillance de l'un des organes. Par conséquent, ces symptômes apparaissent au premier plan dans le tableau clinique.

Fait! - Le lupus érythémateux systémique fait partie des incurables (mais n’est pas fatal avec une curation adéquate). Mais en exécutant toutes les recommandations du médecin, les patients parviennent à mener une vie normale et épanouissante.

Le lupus érythémateux systémique - de quoi s'agit-il?

Le lupus érythémateux systémique est une maladie diffuse du tissu conjonctif qui se manifeste par une atteinte de la peau humaine et de tout organe interne (généralement les reins).

Comme le montrent les statistiques, cette pathologie se développe le plus souvent chez les femmes de moins de 35 ans. Chez les hommes, le lupus est diagnostiqué 10 fois moins, ce qui s'explique par les particularités du fond hormonal.

Les facteurs prédisposant à la maladie sont les suivants:

  • infections virales qui "vivent" pendant longtemps dans le corps humain à l'état latent;
  • violation des processus métaboliques;
  • prédisposition génétique (une probabilité accrue de la maladie est transmise du côté féminin, bien que la transmission par la lignée masculine ne soit pas exclue);
  • fausses couches, avortements, accouchements sur fond d'échecs dans la synthèse et la perception de l'oestrogène par les récepteurs;
  • changements hormonaux du corps;
  • caries et autres infections de l'évolution chronique;
  • vaccination, médicaments à long terme;
  • la sinusite;
  • maladies neuroendocrines;
  • séjour fréquent dans des pièces à basse température ou au contraire à haute température
  • modes;
  • la tuberculose;
  • insolation.

Lupus systémique érythème érythème

Le lupus érythémateux systémique, dont les causes ne sont pas complètement identifiées, présente de nombreux facteurs prédisposants à l’apparition d’un diagnostic. Comme mentionné ci-dessus, cette maladie se développe le plus souvent chez les personnes jeunes, son apparence chez les enfants n’est donc pas à exclure.

Parfois, il y a des cas où l'enfant est atteint de SLE depuis la naissance. Cela est dû au fait que le bébé a une violation congénitale de la proportion de lymphocytes.

Une autre cause de maladie congénitale est le faible développement du système complémentaire, responsable de l'immunité humorale.

Espérance de vie pour le LES

Si le LES n'est pas traité avec un degré d'activité modéré, il se transformera en une forme grave. Et le traitement à ce stade devient inefficace, alors que la vie du patient ne dépasse généralement pas trois ans.

  • Mais avec un traitement adéquat et opportun, la vie du patient est prolongée à 8 ans ou plus.

La cause de la mort est le développement de la glomérulonéphrite, qui affecte l'appareil glomérulaire des reins. Les conséquences affectent le cerveau et le système nerveux.

Les lésions cérébrales sont dues à une méningite aseptique au moment de l’empoisonnement par des produits azotés. Et par conséquent, toute maladie doit être traitée au stade de la rémission stable afin de prévenir le développement de complications.

Si vous identifiez des symptômes de lupus érythémateux systémique, vous devriez consulter un médecin immédiatement. En outre, une hémorragie pulmonaire peut entraîner la mort. Le risque de décès dans ce cas est de 50%.

Symptômes de lupus érythémateux disséminé, degré

Les médecins ont identifié plusieurs types de LES, qui seront présentés dans le tableau ci-dessous. Dans chacune de ces espèces, le principal symptôme est une éruption cutanée. Parce que ce signe est commun, il n'est pas dans la table.

Cette maladie a plusieurs degrés, avec des symptômes caractéristiques.

1. Le degré minimum. Les principaux symptômes sont les suivants: fatigue, fièvre répétée, spasmes douloureux aux articulations, petites éruptions cutanées de rouge.

2. Modéré. A ce stade, l'éruption devient prononcée. Des dommages aux organes internes et aux vaisseaux sanguins peuvent survenir.

3. exprimé. Les complications apparaissent à ce stade. Les patients remarquent des violations du système musculo-squelettique, du cerveau et des vaisseaux sanguins.

Il existe de telles formes de la maladie: aiguë, subaiguë et chronique, chacune d’elles étant différente.

La forme aiguë se manifeste par une douleur aux articulations et une faiblesse accrue. Les patients désignent donc le jour où la maladie a commencé à se développer.

Les soixante premiers jours de la maladie développent un tableau clinique général des dommages aux organes. Si la maladie commence à progresser, le patient est capable de mourir en 1,5-2 ans.

La forme subaiguë de la maladie est difficile à identifier car il n’ya aucun symptôme prononcé. Mais c'est la forme la plus commune de la maladie. Jusqu'au moment où les dommages aux organes se produisent, cela prend habituellement un an et demi.

La particularité d'une maladie chronique est que pendant longtemps un patient est perturbé simultanément par plusieurs symptômes de la maladie. Les périodes d'exacerbation sont rares et le traitement nécessite de petites doses de médicaments.

Les premiers signes du LES et ses manifestations caractéristiques

Le lupus érythémateux systémique, dont les premiers signes seront décrits ci-dessous - une maladie dangereuse qui doit être traitée rapidement. Quand une maladie commence à se développer, ses symptômes ressemblent aux diagnostics catarrhals. Les premiers signes de SLE sont les suivants:

  1. Maux de tête;
  2. Ganglions lymphatiques enflés;
  3. Gonflement des jambes, poches sous les yeux;
  4. Changements dans le système nerveux;
  5. La fièvre;
  6. Perturbation du sommeil

Avant que les symptômes externes typiques apparaissent, les frissons sont une caractéristique distinctive de cette maladie. Il cède la place à une transpiration excessive.

Souvent après, les manifestations cutanées qui caractérisent la dermatite du lupus rejoignent la maladie.

L'éruption cutanée avec le lupus est localisée sur le visage, le nez et les pommettes. Éruption avec SLE rouge ou rose, et si vous regardez leur forme, vous remarquerez les ailes du papillon. Des éruptions cutanées apparaissent sur la poitrine, les bras et le cou.

Caractéristiques de l'éruption suivante:

  • peau sèche;
  • l'urticaire;
  • l'apparition d'écailles;
  • éléments papulaires vagues;
  • l'apparition de cloques et d'ulcères, de cicatrices;
  • rougissement important de la peau lorsqu’il est exposé au soleil.

La perte de cheveux régulière est un signe de cette maladie grave. Les patients ont une calvitie complète ou partielle, ce symptôme nécessite un traitement rapide.

Traitement SLE - médicaments et méthodes

Le traitement opportun et pathogénique est important pour cette maladie, il affecte la santé générale du patient.

Si nous parlons de la forme aiguë de la maladie, le traitement est autorisé sous la surveillance d'un médecin. Le médecin peut prescrire les médicaments suivants (des exemples de médicaments sont donnés entre parenthèses):

  • Glucocorticoïdes (Celeston).
  • Complexes hormonaux et vitaminiques (Seton).
  • Agents anti-inflammatoires non stéroïdiens (delagil).
  • Cytostatiques (azathioprine).
  • Moyens du groupe aminohaline (hydroxychloroquine).

Astuce! Le traitement est effectué sous la surveillance d'un spécialiste. Étant donné que l'un des moyens courants - l'aspirine - est dangereux pour le patient, le médicament ralentit la coagulation du sang. Et avec l'utilisation à long terme de médicaments non stéroïdiens, la membrane muqueuse peut être irritée, ce qui entraîne souvent l'apparition d'une gastrite et d'un ulcère.

Mais pas toujours pour traiter le lupus érythémateux systémique est nécessaire à l'hôpital. Et la maison est autorisée à suivre les recommandations du médecin, si le degré d'activité du processus le permet.

Dans les cas suivants, l'hospitalisation du patient est requise:

  • élévation régulière de la température;
  • l'apparition de complications neurologiques;
  • conditions qui menacent la vie humaine: insuffisance rénale, saignements, pneumonite;
  • diminution du taux de coagulation du sang.

En plus des médicaments "à l'intérieur", vous devez utiliser des onguents à usage externe. N'excluez pas les procédures qui affectent l'état général du patient. Le médecin peut prescrire les traitements suivants pour le traitement:

  • Obkalyvanie malade place des médicaments hormonaux (solution Akrihin).
  • pommade glucocorticostéroïde (Sinalar).
  • la cryothérapie.

Il est à noter qu'un pronostic favorable pour cette maladie peut être observé lorsque le traitement est démarré à temps. Le diagnostic de SLE est similaire à celui de dermatite, séborrhée, eczéma.

Le traitement du lupus érythémateux aigu disséminé doit être suivi pendant au moins six mois. Afin de prévenir les complications entraînant une invalidité, en plus d'un traitement adéquat, le patient doit adhérer aux recommandations suivantes:

  • abandonner les mauvaises habitudes;
  • commencez à bien manger;
  • prendre le temps de faire des efforts physiques;
  • observer le confort psychologique et éviter le stress.

Comme il est impossible de récupérer complètement de cette maladie, le traitement doit viser à soulager les symptômes du LES et à éliminer le processus inflammatoire auto-immun.

Complications du lupus

Les complications de cette maladie ne suffisent pas. Certaines conduisent à un handicap, d'autres à la mort du patient. Il semblerait qu’une éruption cutanée sur le corps entraîne des conséquences désastreuses.

Les complications comprennent les conditions suivantes:

  • vascularite des artères;
  • l'hypertension;
  • dommages au foie;
  • athérosclérose.

Fait! La période d'incubation du LES chez les patients peut durer des mois et des années - c'est le principal danger de cette maladie.

Si la maladie survient chez les femmes enceintes, elle conduit souvent à une naissance prématurée ou à une fausse couche. Parmi les complications, il y a également un changement de l'état émotionnel du patient.

Des changements d'humeur sont souvent observés dans la moitié féminine de l'humanité, tandis que les hommes tolèrent plus facilement les maladies. Les complications du type émotionnel comprennent les suivantes:

  • la dépression;
  • crises d'épilepsie;
  • névrose

Le lupus érythémateux aigu disséminé, dont le pronostic n’est pas toujours favorable, est une maladie rare; les causes de son apparition n’ont donc pas encore été étudiées. La chose la plus importante est un traitement complexe et éviter des facteurs provocants.

Si la famille d’une personne a été diagnostiquée avec cette maladie, il est important de faire de la prévention et d’essayer de maintenir un mode de vie sain.

En conclusion, je tiens à dire que cette maladie entraîne une invalidité et même la mort du patient. Et dès lors, aux premiers symptômes du lupus érythémateux systémique, vous ne devez pas différer la visite chez le médecin. Le diagnostic à un stade précoce vous permet de préserver la peau, les vaisseaux sanguins, les muscles et les organes internes, ce qui prolonge et améliore considérablement la qualité de la vie.

Le lupus érythémateux affecte-t-il la durée de vie

Le lupus érythémateux systémique est une maladie chronique. Il affecte les vaisseaux avec le tissu conjonctif. Le plus souvent, la raison est cachée au niveau génétique et les femmes qui en souffrent ont une prédisposition génétique.

Les scientifiques suggèrent que la cause de la maladie est un virus et qu'un traitement adéquat est nécessaire. Lorsque le système immunitaire s'affaiblit, il ne fait pas face à la régulation normale de divers processus corporels et les anticorps attaquent leurs propres tissus et différents organes. C'est là que le problème de peau se pose. Des analyses sont nécessaires et un diagnostic fiable sera établi.

Demandez aux membres de votre famille qui souffraient auparavant de lupus érythémateux systémique? Après tout, il est transmis à travers l'arbre généalogique. Prouvé par des scientifiques fait. Les cas les plus courants de lupus érythémateux disséminé sont des filles adolescentes ou des enfants âgés de 8 à 10 ans. Les femmes peuvent avoir des signes jusqu'à 45 ans. Il est important de surveiller les premiers symptômes et de consulter un médecin.

Que peut causer la maladie? Votre grossesse ou votre avortement lorsque vous restez longtemps au soleil. Chez les adolescents, cela peut coïncider avec l’apparition de la menstruation. Dans certains cas, le lupus érythémateux systémique survient après la prise de certains médicaments, sous forme de réaction allergique. Cela peut être la conséquence d'une infection lorsque des médicaments inappropriés pour une personne sont prescrits. Maintenant, les tests montrent un syndrome pathogène et le lupus.

Chez les enfants et les adolescents, une telle réaction et des symptômes après la vaccination sont parfois observés. Donc, provoquer l'apparition du lupus érythémateux. Si le temps de commencer le traitement est favorable, le pronostic est favorable et l'espérance de vie de l'enfant est normale.

Quels seront les symptômes, l'évolution de la maladie

Cette maladie commence chez les adolescentes ou les femmes adultes. À quoi faire attention? Symptômes d'anxiété, lorsque vous avez des inflammations articulaires, vous vous sentez fatigué plus rapidement qu'auparavant et vous ressentez une certaine faiblesse. Beaucoup moins souvent, les cas où la maladie se déclare immédiatement de la phase aiguë.

Le pronostic est défavorable. Par exemple, la température augmente fortement, une inflammation vive de la peau, les articulations sont douloureuses. Ce sont les symptômes, observant lequel devrait consulter un médecin. Il recommande de faire des tests supplémentaires.

Si vous êtes malade du lupus érythémateux disséminé, alors, très probablement, il se produira par vagues. Un signe caractéristique lorsque le visage devient éruption cutanée, en forme de "papillon". Cette éruption cutanée se produit autour du cou, sur la paume des mains et sur les pieds ou ici à d’autres endroits. Les inflammations se produisent dans le péritoine, le péricarde du coeur ou la plèvre dans les poumons.

Symptômes communs

Il y a souvent une péricardite à laquelle s'ajoute une myocardite. Il arrive que affecte l'endocardite avec péritonite séreuse et la pleurésie. Il existe des cas où le tableau clinique de la maladie n'est pas encore clair et que le syndrome de Raynaud se manifeste déjà. Lorsque l'attaque concerne les poumons, la pneumonite survient sous l'influence du lupus systémique. Signes: il y a des râles humides dans les poumons, un essoufflement et une toux.

Quels sont certains symptômes ou syndrome chez certains patients? Il y a une stomatite sous la forme d'ulcères dans la bouche. L'appétit diminue. Autres symptômes: éructations avec brûlures d'estomac dans l'estomac, ganglions lymphatiques hypertrophiés, ainsi que la rate avec le foie. Évolution sévère de la maladie en cas de glomérulonéphrite diffuse sur le fond du lupus érythémateux disséminé. Les patients se sentent très mal quand le système nerveux central est affecté. Signes: convulsions, délire insinuant dans ma tête, apparition d'hallucinations. Ce sont des symptômes alarmants. Polynévrite sévère avec encéphalite, une sorte de syndrome.

Nous diagnostiquons

Les symptômes chez les patients atteints de lupus sont variés. Ou il y a un certain syndrome. Pour faciliter le diagnostic aux médecins, des critères spéciaux sont utilisés pour le diagnostiquer. Selon eux, on peut juger qu'il s'agit précisément du lupus érythémateux systémique et non d'une autre maladie. Les symptômes sont ici 11 pièces. Si le médecin en trouve 4 ou plus, on peut dire que le patient est atteint de lupus érythémateux.

Nous répertorions ces symptômes importants pour évaluer l'état du patient:

  1. Sur le visage, une éruption cutanée comme un papillon;
  2. Vous avez marché sans chapeau par temps ensoleillé et une éruption cutanée est apparue. C'est de la photosensibilité;
  3. Des éruptions cutanées, et dans ces zones, où il est maintenant, à l'avenir, des cicatrices peuvent se produire;
  4. Il y a une éruption cutanée dans la bouche ou la gorge, le nez sur les muqueuses;
  5. L'arthrite apparaît;
  6. Une insuffisance rénale peut survenir.
  7. Péricardite;
  8. La pleurésie est apparue;
  9. Les vaisseaux cérébraux sont touchés;
  10. Les diagnostics et les tests montrent qu'il y a peu de cellules sanguines contenant des plaquettes et des globules rouges dans le sang;
  11. Il y a beaucoup d'anticorps. Ils sont spécifiques;
  12. La réaction à la syphilis est positive, bien que ce ne soit pas le cas.

Le médecin dit que le diagnostic est nécessaire et suggère que le patient effectue une analyse de tissu et effectue une biopsie. Naturellement, il accepte et les analyses témoigneront en outre en faveur de l'un ou l'autre diagnostic. Le diagnostic montrera quel est le syndrome.

Pour soulager les douleurs articulaires, un médecin peut vous prescrire Indomethacin (sous forme de comprimés) avec Diclofenac. En cas de fièvre du lupus, il faut l’enlever avec des médicaments et faire en sorte que les articulations ne tombent pas malades.

Pour clarifier si les reins sont touchés, une ponction de biopsie est prélevée sur le patient. L'essentiel est de diagnostiquer la maladie à temps. Cela aidera à prescrire le traitement correct. Dans ce cas, un adulte vivra longtemps et éprouvera beaucoup moins de gêne que lorsque la maladie est détectée à un stade avancé.

Malheureusement, lorsque le lupus est diagnostiqué chez les enfants de 8 à 10 ans, le pronostic n’est pas très favorable et l’espérance de vie de ces patients varie de 7 à 20 ans en moyenne, bien sûr, il y a ceux qui vivent plus longtemps. L'essentiel est de suivre les bons traitements et de mener une vie saine.

Quelles sont les causes de la maladie

Il y a des signes avant-coureurs du lupus. Son propre système immunitaire attaque ses propres cellules de tissus et de divers organes. Par exemple, lorsqu'une personne est allergique, l'immunité est destinée à neutraliser les allergènes, et notamment les agressions de son corps. Des foyers d'inflammation commencent à apparaître dans tout le corps. Ils sont localisés là-bas, où davantage d’anticorps de votre immunité seront obtenus. C'est une maladie dangereuse. Quel corps est malade, montrera des analyses.

Qui est à risque

Les experts estiment que toutes les causes du LES ne sont pas aussi transparentes et claires que nous le souhaiterions. Recherche menée, mais les résultats étaient incohérents. Il était possible de découvrir des caractéristiques communes et il devint clair qui faisait partie du groupe à risque et qui pourrait avoir besoin d'un traitement. Considérez plus:

Plus souvent, la maladie est détectée chez les femmes. Seulement tous les 10 malades, mec. Cela signifie qu'il y a un pieu d'affliction au sol. Les premiers symptômes de 50% des patients ont été constatés entre 13 et 20 ans. C'est pendant cette période que les adolescents et les jeunes hormones ne sont pas stables, ce qui signifie qu'ils sont interconnectés avec précision.

  • 27% des patients interrogés ont déclaré que leur famille avait déjà eu le lupus. Ceci suggère qu'il existe une susceptibilité à la maladie au niveau génétique.
  • Il ressort de l’enquête que de 34 à 50% des patients sont allergiques, comme l’ont montré les tests antérieurs. Dans certains cas, c'est de la nourriture, dans d'autres des médicaments. Ainsi, l'immunité était auparavant vulnérable. C'est plus fréquent chez les femmes.
  • Si vous regardez la carte médicale des patients et l'historique de ce qui leur est arrivé, nous découvrirons divers facteurs. Une personne était enceinte et a interrompu son traitement par un avortement, d'autres femmes ont accouché avec succès. Certains ont des complications après certaines maladies virales. Le troisième était traumatisé par un divorce, le décès d'un être cher ou un stress grave similaire. Besoin d'analyse des causes psychologiques.
  • Les experts ont tendance à penser que la maladie provoque un ensemble de facteurs. Dans ce cas, le défaut du système immunitaire était clairement à l'origine. Par conséquent, une telle réaction est observée dans le futur - agression contre ses propres cellules.
  • L'essentiel est de diagnostiquer correctement et en temps voulu et de prescrire un traitement efficace du lupus érythémateux systémique. Et 95-100% des cas vivent 5 ans et 10 sur 80%, ce qui est un excellent indicateur de cette maladie grave. Rappelez-vous qu'en moyenne, lorsqu'ils sont correctement traités, les patients vivent entre 7 et 20 ans.

Sinon, comment pouvez-vous traiter la maladie

Lorsque tous les signes indiquent cette maladie et que le médecin a confirmé le diagnostic, vous pouvez vous inscrire à la plasmaphérèse. La procédure vise à éliminer du sang du patient les complexes immuns contenant les produits de son métabolisme, qui provoquent des processus inflammatoires dans les tissus et les organes. Le lupus érythémateux systémique régressera.

Symptomatologie chez les nouveau-nés de mères avec SLE

Ce sont des situations rares, mais elles se produisent. Dans le département où le nouveau-né est observé, les experts appellent un rhumatologue. Le bébé est examiné par un cardiologue et un dermatologue. Ils donnent des recommandations à la mère du nouveau-né et, plus tard, ils prescrivent une surveillance ou un traitement.

Le lupus érythémateux néonatal ou le syndrome de NKV ont été décrits chez les tout-petits. Ils ont donné naissance à de nombreuses femmes atteintes de LES ou de personnes atteintes du syndrome de Sjogren. Plus tard, nous avons constaté que 70 à 80% des mères ne remarquaient aucun soupçon.

Comment la maladie va-t-elle se manifester chez un bébé? Des taches érythémateuses apparaîtront sur la peau, il y aura des éruptions anulaires avec des papules. Le plus souvent, les femmes et les hommes ont des éruptions cutanées dans les zones activement touchées par la lumière du soleil.

Une éruption cutanée chez un nourrisson peut être immédiatement perceptible, car elle naît ou se manifeste dans les 2 mois. de la naissance. Dans six mois, ils disparaîtront. Sinon, prescrire des tests puis un traitement.

5% des bébés malades souffrent de bloc cardiaque. C'est un mauvais syndrome. Elle est pleine. Les médecins révèlent souvent d'autres anomalies inhérentes au bébé dès la naissance. La conductivité des vaisseaux est faible. Il y a neutropénie avec thrombocytopénie. Cela représente 5% du nombre total de cas. Ils ont besoin d'un traitement approprié.

Prévention

Le but de cette prophylaxie est de s’assurer que le patient n’a pas de récidive aiguë est excellent lorsque le syndrome douloureux est passé et que le patient est en état de rémission le plus longtemps possible. Il est important que le problème de peau ne soit pas gênant. L'essentiel est de ne pas rater les signes d'aggravation. L'approche des mesures de bien-être est complète:

  • Le patient est proposé pour être examiné périodiquement dans un dispensaire. Il est conseillé par un rhumatologue expérimenté.
  • Mode doux recommandé, quand après le travail devrait se reposer.
  • Les médicaments doivent être pris à la dose prescrite par le médecin et à certaines heures.
  • Vous devez dormir au moins 8 heures.
  • Régime prescrit. Elle suggère qu'une personne mange une norme de protéines et consomme un peu de sel.
  • Promenades utiles toute l'année, gymnastique spéciale, durcissement pour tous.
  • Si la peau en souffre, des pommades sont prescrites, par exemple un excellent Advantan. Il a des hormones.
  • En été et lorsque le soleil est actif à d'autres moments de l'année, les médecins recommandent aux patients d'utiliser un écran solaire.

Lorsque le médecin remarque les signes et dit, alors vous obtenez le lupus, ne soyez pas effrayé. Passer un examen supplémentaire. Des milliers de personnes dans le monde entier suivent un traitement actif pour cette maladie, tentent de mener une vie saine et en profitent chaque jour. Les prévisions pour les années à venir sont favorables. Prenez les mesures nécessaires et votre espérance de vie sera normale.

Espérance de vie pour le lupus érythémateux

Le lupus érythémateux systémique est une pathologie auto-immune caractérisée par des lésions du tissu conjonctif et le développement du processus inflammatoire. L'espérance de vie des patients avec un tel diagnostic est individuelle et dépend des caractéristiques du processus pathologique.

Les maladies auto-immunes sont un groupe de maladies qui se développent à la suite de la production par le corps d'anticorps et de cellules tueuses contre leurs propres cellules saines, ce qui provoque leur défaite et le développement d'un processus inflammatoire auto-immun.

Dans le lupus érythémateux systémique, les cellules du tissu conjonctif et les petits vaisseaux sanguins deviennent les cellules cibles principales.

Causes des maladies auto-immunes

La raison du développement du processus auto-immun dans le corps n’est pas entièrement comprise. Il existe plusieurs théories sur l’apparition d’une stimulation de la production d’antigènes contre leurs propres cellules saines:

  • Infection par un agent infectieux (virus, bactéries) présentant une structure génétique similaire à celle des cellules normales du corps. En conséquence, les anticorps produits sur l'antigène de l'agent infectieux endommagent également leurs propres cellules;
  • Modifications pathologiques de la structure de certaines cellules du corps ou de leurs principales protéines: le système immunitaire les reconnaît alors comme étrangères ou endommagées et le mécanisme d'auto-agression commence;
  • Modifications de la barrière tissulaire, séparant normalement certains tissus du système circulatoire. En raison d'un défaut dans la barrière, les antigènes pénètrent dans le sang, ce qui est perçu comme étranger, et le système immunitaire produit des anticorps pour les détruire.
  • Hyperactivité du système immunitaire due à la perturbation des organes hématopoïétiques, entraînant une production excessive d'anticorps et de cellules tueuses.

Le rôle des suppresseurs de lymphocytes T dans le développement du lupus érythémateux systémique a été prouvé. Les lymphocytes T-suppresseurs suppriment la réponse immunitaire et empêchent le corps d'agresser ses propres tissus. Le mécanisme auto-immunitaire du lupus érythémateux systémique est associé à une diminution du taux de suppresseurs de lymphocytes T et à une hyperactivation du système immunitaire contre ses propres tissus.

Les principaux symptômes cliniques

Les premiers signes de la maladie sont mineurs et non spécifiques. Les patients se plaignent d'une élévation de la température, d'une nature obscure, du développement d'une fatigue générale, de douleurs dans les muscles et les articulations.

Pour le lupus érythémateux systémique, il existe un certain nombre de signes et de manifestations caractéristiques:

  • Les lésions dermatologiques sont observées chez la majorité des patients sous la forme d'éruptions cutanées sur le visage en forme de papillon. Il y a des éruptions cutanées sur le corps du type d'épaisses taches rouges sur la peau, semblables aux écailles. La caractéristique est le développement de processus ulcératifs dans les muqueuses de la bouche et du nez. Parfois, les patients ont une alopécie ou une perte de cheveux sur la tête;
  • Les articulations des articulations sont accompagnées d'arthralgie ou de polyarthrite. Le plus souvent, affecte les petites articulations des membres supérieurs. Avec le développement du processus, le tissu osseux n'est pas détruit, mais en raison des dommages causés au tissu conjonctif des articulations, leur déformation se produit. Parfois, les dommages aux articulations sont irréversibles.
  • Des modifications dans le sang sous forme d'anémie, de thrombocytopénie et de leucopénie sont détectées chez les patients atteints de lupus érythémateux disséminé. Le critère de diagnostic correct est l'apparition de cellules LE ou de cellules de lupus érythémateux. Les cellules LE sont des leucocytes contenant des fragments des noyaux d'autres cellules;
  • Le système cardiovasculaire est endommagé pendant le développement du processus auto-immun et se manifeste par une inflammation de toutes les couches du tissu conjonctif et musculaire du cœur (péricarde, myocarde, endocarde). Parfois, les valves cardiaques sont endommagées.
  • Le changement de la part du système rénal s'appelle néphrite lupique. La néphrite lupique est une lésion du tissu conjonctif des reins qui entraîne la formation de dépôts de fibrine dans la couche glomérulaire des reins et la difficulté de leur fonction principale de filtration. Les principaux symptômes d'une telle lésion sont la présence de protéines et de globules rouges dans l'urine (protéinurie et hématurie). En cas de maladie grave, une insuffisance rénale aiguë peut se développer. Parfois, dans le cours aigu et subaigu de la maladie, le processus inflammatoire peut se propager à toutes les couches des reins avec le développement de la néphrite lupique. Dans le même temps, les glomérules rénaux, les tubules et le tissu conjonctif sont touchés. Cliniquement, se manifeste par une protéinurie massive dans les urines. Les patients présentent une nette diminution des protéines et une augmentation des lipides plasmatiques;
  • Les troubles mentaux et neurologiques surviennent aux derniers stades du développement de la maladie et se distinguent par la diversité de leur tableau clinique.

Diagnostics

Le diagnostic de lupus érythémateux disséminé repose sur le tableau clinique de l’évolution de la maladie et sur des tests de laboratoire. Actuellement, un certain nombre de critères spécifiques ont été développés, permettant d'établir un diagnostic opportun:

  • La présence de manifestations cutanées sur le visage;
  • Éruption caractéristique sur le corps;
  • Photosensibilité accrue;
  • La présence d'ulcères dans la bouche et la cavité nasale;
  • Inflammation de deux et plus petites articulations;
  • Inflammation des membranes séreuses des poumons ou du coeur;
  • Processus inflammatoires dans le rein avec la manifestation de protéinurie;
  • Implication du système nerveux dans le développement de la psychose;
  • Anémie, thrombocytopénie, leucopénie;
  • La présence de cellules LE dans le sang;
  • Le facteur antinucléaire dans le sang est un groupe d’anticorps dirigés contre les antigènes nucléaires (nucléaires).

Si le patient présente quatre signes ou plus, le diagnostic de lupus érythémateux systémique ne fait aucun doute.

Traitement

Le lupus érythémateux systémique est une maladie incurable, mais en médecine moderne, il existe une thérapie de soutien efficace qui permet d’augmenter considérablement l’espérance de vie des patients.

Les principaux groupes de médicaments utilisés pour le traitement d'entretien sont:

  • Les glucocorticostéroïdes ou les hormones réduisent l'inflammation et sont prescrits pour une longue période, et parfois toute la vie, à des doses modérées;
  • Les immunosuppresseurs sont prescrits pour supprimer l'agression du système immunitaire;
  • Les préparations du groupe des anti-TNF (facteur de nécrose tumorale) sont utilisées pour réduire l’activité des auto-anticorps;
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Avec le développement de l'insuffisance rénale aiguë, le sang est purifié à partir de substances toxiques (échange plasmatique, hématophérèse).

Si les processus inflammatoires atteignent un stade de gravité et ne sont pas arrêtés par les doses habituelles d'anti-inflammatoires, un traitement par impulsions avec de fortes doses d'hormones est effectué.

Des complications

Même avec le diagnostic et le traitement rapides du lupus érythémateux systémique, des complications peuvent survenir au cours de l'évolution de la maladie:

  • Pathologie du rein avec le développement de l'insuffisance rénale, la complication la plus fréquente de la maladie. Dans la plupart des cas, lors d’un processus inflammatoire grave, l’insuffisance rénale au travail devient la cause du décès du malade;
  • Les maladies cardiaques sous la forme de péricardite, myocardite, endocardite avec le développement d'une insuffisance cardiaque;
  • La pathologie pulmonaire survient chez un tiers des patients et se traduit par une pleurésie et l'ajout d'une infection secondaire avec développement d'une pneumonie;
  • Maladies du système sanguin avec développement d'une anémie hémolytique persistante, de leucopénie et de thrombocytopénie pouvant entraîner des saignements internes.

Pronostic à vie avec lupus érythémateux disséminé

Avec un diagnostic rapide et un traitement précoce, l'évolution de la maladie est bien contrôlée, ce qui réduit le risque de complications. Mais il ne faut pas oublier que le lupus érythémateux systémique dure toute la vie et nécessite une surveillance médicale constante.

Il est impossible de savoir combien de personnes vivent avec le lupus érythémateux systémique. L'utilisation de nouvelles méthodes de traitement a considérablement augmenté le cycle de vie des patients après le diagnostic. L'espérance de vie des patients atteints de lupus érythémateux systémique après le diagnostic peut être de 25 ou 30 ans.

Il convient de noter que l'évolution de la maladie est individuelle. Parfois, le lupus érythémateux systémique prend une tournure agressive avec l'apparition d'exacerbations soudaines et graves. Les principales complications cliniques sont l'apparition d'une néphrite lupique avec insuffisance rénale, une pleurésie prononcée et une péricardite.

Parfois, le pronostic du lupus érythémateux systémique est établi en tenant compte de la gravité du processus inflammatoire et de la nature de l'évolution de la maladie.

L'évolution du lupus érythémateux systémique se caractérise par des périodes d'absence de manifestations cliniques (rémission) et d'exacerbations de la maladie (récidives).

Parfois, les périodes de rémission peuvent durer des années, puis les patients mènent une vie active. La capacité de travail n’est réduite que pendant les périodes d’exacerbation et de développement de processus inflammatoires. Lorsque les rechutes doivent subir un traitement pour prévenir les complications.

Si la maladie touche des femmes en âge de procréer, une femme peut, avec une planification appropriée, donner naissance à un enfant en bonne santé sans craindre pour sa santé ni pour son bébé. Fondamentalement, la période de gestation et d'accouchement se passe en toute sécurité. La conception doit être planifiée au moins six mois après la dernière rechute.

Certains médicaments pendant la grossesse sont annulés ou leur posologie est ajustée. Pendant toute la grossesse, il est nécessaire de surveiller la fonction rénale afin d’éviter le développement d’une insuffisance rénale aiguë. Chez les enfants nés d'une mère atteinte de lupus érythémateux systémique, on n'observe ni défauts physiques ni mentaux.

En général, beaucoup de personnes atteintes de lupus érythémateux systémique mènent un style de vie normal, qui ne diffère pas de celui de personnes en parfaite santé. Le seul point négatif est que les gens sont obligés de prendre des médicaments toute leur vie et que leur médecin les surveille.

Espérance de vie en cas de suspicion de lupus systémique

Le lupus est une maladie auto-immune chronique dans laquelle le système immunitaire attaque les cellules du corps. La maladie se présente sous forme cutanée ou systémique. Symptomatiquement, il ressemble à beaucoup d'autres maladies, ce qui rend le diagnostic difficile. Les manifestations comprennent une fièvre prolongée sans cause connue ou des affections fébriles aiguës avec des frissons, une fatigue intense, une somnolence, une perte d’appétit, un poids corporel, une perte de cheveux, une hypertrophie des ganglions lymphatiques. Le pronostic - la définition d'une période prospective, le nombre de personnes vivant avec le lupus - est influencé par le type de maladie et l'approche thérapeutique appropriée.

Symptômes de la maladie

Les symptômes possibles du lupus sont variés. Heureusement, une personne malade ne présente généralement que certains des symptômes.

  • Symptômes généraux. Aux stades actifs du lupus, le patient souffre de fatigue, de perte de poids, de fièvre, de fièvre, de frissons.
  • Peau Les signes typiques de lésions cutanées (mais pas toujours) sont les suivants: rougeur en forme de papillon, apparition sur les joues et le nez, sensibilité au soleil. Une éruption discoïde fortement limitée peut survenir.
  • Navires Sous l'effet du froid, une contraction soudaine des vaisseaux sanguins au niveau des doigts peut survenir lorsqu'un ou tous les doigts deviennent soudainement blancs (syndrome de Raynaud). La vasculite, principalement au niveau des doigts ou des orteils, est moins courante.
  • Articulations / muscles. Les problèmes rhumatismaux sont les manifestations les plus courantes de la maladie. Près de 90% des personnes malades vont d'abord chez le médecin à cause de la douleur et du gonflement des articulations. Rarement, il y a une inflammation des muscles.
  • Du sang Changements indésirables dans le sang, par exemple, diminution du nombre de leucocytes, érythrocytes, plaquettes.
  • La coagulation du sang Troubles de la coagulation sanguine, par exemple, avec thrombose élevée (caillots sanguins) et fausses couches (syndrome des antiphospholipides).
  • Glandes salivaires et lacrymales. Réduction partielle de la sécrétion de salive et de larmes (syndrome de Sjogren secondaire).
  • Rein Avec des dommages aux reins, la maladie est indolore. Il peut être reconnu par des tests d'urine pour la recherche de globules rouges et de protéines. L'insuffisance rénale est une manifestation du lupus érythémateux systémique; le pronostic à vie dépend du diagnostic opportun du problème, du début du traitement approprié. Un examen régulier de l'urine aidera à identifier la maladie rapidement et à prévenir une détérioration de la fonction rénale (qui, à un stade avancé et en l'absence de traitement, peut entraîner une dialyse, c'est-à-dire un rein artificiel).
  • Poids léger L'inflammation de la plèvre (douleur lors de la respiration) et du tissu pulmonaire est également un signe de dommage pour l'un des systèmes les plus importants caractéristiques du SRC; le pronostic, semblable au cas ci-dessus, repose sur un diagnostic et un traitement précoces.
  • Coeur Les symptômes cardiaques incluent l'inflammation du péricarde, le muscle cardiaque.
  • CNS. Du point de vue du système nerveux, le lupus est un risque d’accident vasculaire cérébral, de migraine, de convulsions, de troubles de la concentration, de dépression, rarement - de changements de comportement jusqu’à la psychose.
  • Le type discoïde est une maladie cutanée chronique caractérisée par une localisation limitée de l’érythème avec surface squameuse, une télangiectasie, une hyperkératose folliculaire, une atrophie.
  • Le type systémique se manifeste par une éruption maculopapulaire sur le visage. Aux extrémités supérieures, le corps présente des manifestations similaires aux symptômes de type discoïde. La maladie affecte divers organes, articulations, vaisseaux.
  • Le type commun se caractérise par la formation de collines typiques, qui se fondent dans de vastes localisations. Dans la plupart des cas, cela affecte le visage.
  • Le type peroxyde est caractérisé par l’apparition sur le visage de taches violettes convexes froides au toucher.

Existe-t-il un traitement contre le lupus?

En raison de la diversité des différentes formes de la maladie et de ses manifestations, une approche thérapeutique unique n’existe pas. Le traitement comprend les méthodes suivantes:

  • éviter les facteurs de crise (prophylaxie);
  • thérapie médicamenteuse axée sur le soulagement des symptômes de la maladie.

Malgré le fait qu’un rétablissement complet du lupus n’est pas possible, une combinaison de méthodes thérapeutiques et prophylactiques est à la base du pronostic le plus favorable.

Dans les cas moins graves, par exemple, en cas de problèmes articulaires, l'utilisation de certains produits antirhumatismaux est suffisante. Avec les lésions de la peau et des articulations, les antipaludéens (hydroxychloroquine, chloroquine) sont efficaces. Ces médicaments réduisent la fréquence des manifestations de la maladie et leur durée.

Aux stades actifs de la maladie, l'utilisation de la cortisone est souvent inévitable. En règle générale, une dose plus élevée est administrée en premier, qui est ensuite réduite. Si possible, l'utilisation de cortisone est interrompue.

Les effets régulateurs sur la maladie ont des immunosuppresseurs. Ceux-ci comprennent des médicaments tels que:

  • Azatioper;
  • Méthotrexate;
  • Cyclophosphamide;
  • Cyclosporine;
  • Acide mycophénolique.

La faisabilité de leur utilisation dépend de l'activité de l'inflammation et de la gravité des dommages aux organes. Les deux facteurs doivent être déterminés le plus rapidement possible, car important pour le traitement efficace, le pronostic du lupus érythémateux, la durée de la période de rémission.

Critères d'évaluation, pronostic de la maladie

L'évaluation de la capacité de travail des patients atteints de LES est reflétée par divers degrés de gravité de la maladie, allant de pathologies bonnes à extrêmement complexes, avec des lésions de plusieurs organes, l'activité actuelle de la maladie et la présence de complications. Dans le cadre d'une maladie, il y a des patients capables d'une charge complète ou d'un handicap partiel ou total.

Le pronostic de survie du lupus érythémateux (la durée de vie des personnes atteintes) varie avec le temps et les progrès de la médecine. Au cours des 30 dernières années, il y a eu une amélioration significative de la survie des patients atteints de LES, qui présentaient il y a 50 ans un taux de survie à 5 ans de seulement 50% des cas.

L'augmentation actuelle de la résidence après le diagnostic (90% de survie pendant 10 ans) est probablement due à une plus grande sensibilisation de la maladie auprès du public et du public, à la disponibilité de la recherche sur les autoanticorps, à l'utilisation d'un traitement immunosuppresseur, à la disponibilité en dialyse et à la transplantation rénale. Malgré l'évolution du diagnostic et du traitement, les problèmes posés par les dernières périodes de la maladie, caractérisés par une augmentation du nombre de maladies cardiovasculaires, d'ostéoporose, de troubles gastro-intestinaux, d'infections, de néoplasmes malins, etc. Ainsi, le lupus reste une maladie qui affecte de manière significative la mortalité chez les femmes et les hommes.

Le lupus n'affecte pas que les adultes. Elle peut toucher un enfant. le plus souvent diagnostiqué chez les filles avant la puberté (le plus souvent la maladie se manifeste à 10 ans).

Prévisions à long terme

Des sources allemandes indiquent que la majorité des patients atteints de lupus vivent aujourd'hui jusqu'à un âge moyen, seuls quelques-uns meurent de cette maladie. Outre l’aggravation de la maladie, les principales causes de décès sont les complications infectieuses dues à une diminution de la protection dans le traitement des maladies rhumatismales. Les autres complications du lupus comprennent les maladies cardiaques et vasculaires associées à la maladie elle-même et à son traitement. La fréquence des troubles cardiaques et vasculaires est causée par l’accélération de la calcification de la paroi vasculaire (artériosclérose). Par conséquent, pour les patients atteints de lupus, il est important de réduire les facteurs de risque communs qui accélèrent le processus de calcification des vaisseaux sanguins. Cela signifie:

  • surveillance régulière de la pression artérielle, traitement approprié des anomalies;
  • une augmentation de la graisse dans le sang doit être traitée avec un régime alimentaire et / ou des médicaments;
  • contrôle du poids corporel optimal;
  • alimentation équilibrée;
  • retrait de nicotine;
  • richesse de mouvement ou promenades régulières.

Les modèles de comportement suivants peuvent influer sur l'évolution de la maladie et son pronostic.

Rayons du soleil

La lumière du soleil (rayons ultraviolets) peut activer le lupus. Par conséquent, une protection solaire adéquate est importante (pas seulement en été). Solarium et exposition directe au soleil - un tabou pour les patients atteints de lupus! Protection parfaite des textiles contre le soleil en combinaison avec des produits ayant un coefficient de protection d'au moins 20.

Puissance, mouvement

Dans la maladie du lupus systémique, il n’existe malheureusement pas de régime alimentaire approprié pour soulager ses symptômes. Cependant, un mode de vie sain est approprié, il est recommandé par les experts. Avec la nourriture, vous devez vous assurer que votre corps reçoit suffisamment de vitamines et de minéraux (régime varié, fruits frais, légumes, salades, pain à grains entiers, produits laitiers).

Le tabagisme peut aggraver l'évolution de la maladie et augmenter le risque d'athérosclérose. Par conséquent, les patients lupiques doivent éviter l'utilisation de nicotine. Les activités sportives légères sont recommandées. Pour les personnes non entraînées, assez de promenades régulières à l'air frais.

Lupus et grossesse

Contrairement aux avis précédents, les femmes atteintes de lupus ne devraient pas abandonner leur grossesse. Il est préférable de planifier une grossesse en coopération étroite avec un rhumatologue et un gynécologue en période de faible activité ou de rémission de la maladie. Chez les femmes enceintes atteintes de lupus, le risque de fausses couches et de naissance prématurée est plus élevé que chez les femmes en bonne santé. Mais la défaite du fœtus est minime.

Il est recommandé d’abandonner la grossesse si la maladie évolue de manière complexe avec la participation active des organes. Lors du choix d'une méthode de contraception, il convient de tenir compte de la manifestation de l'activité de la maladie, des dommages aux organes accompagnant le lupus, de la nécessité d'un traitement, du risque de thrombose (caillots sanguins).

Conseil en conclusion

En cas de lupus, il est extrêmement important de subir des examens médicaux réguliers. En tant que méthode thérapeutique auxiliaire, la gymnastique médicale et des procédures psychologiques, telles que l’entraînement à la maîtrise de la douleur, peuvent être utilisées;

Combien de patients atteints de lupus érythémateux systémique vivent

L'une des maladies auto-immunes les plus graves est le lupus érythémateux systémique, dont le pronostic à vie avec un traitement approprié est assez favorable. Dans cette maladie, l’immunité humaine détruit ses propres cellules saines, nécessaires à la construction des tissus conjonctifs. Ces tissus sont contenus dans n'importe quelle partie du corps humain. Par conséquent, le lupus érythémateux systémique (SLE) endommage tous les organes et systèmes humains. La maladie peut avoir un large éventail de symptômes. Il se confond facilement avec d'autres processus pathologiques, ce qui complique considérablement le diagnostic.

Un symptôme caractéristique de SLE est une éruption cutanée sur le visage, qui ressemble à un papillon. La maladie appartient à la classe des incurables. Cependant, les méthodes modernes de traitement symptomatique peuvent soulager de manière significative l’état du patient. Les périodes d'exacerbation du lupus érythémateux alternent avec des périodes de rémission de différentes durées.

Espérance de vie

Dans la forme chronique de la maladie, tous ses symptômes peuvent être contrôlés. Un traitement approprié augmente de manière significative l'espérance de vie et améliore sa qualité. Combien de personnes atteintes de lupus érythémateux vivent? Les médicaments modernes permettent au patient de vivre plus de 20 ans après le diagnostic du LES. Le processus peut se dérouler à des rythmes différents. Chez certains patients, les symptômes augmentent progressivement, tandis que d’autres se développent rapidement.

La plupart des patients continuent à mener une vie normale. Dans les cas graves, le patient peut perdre sa capacité de travail en raison de douleurs dans les articulations, de fatigue ou de troubles mentaux.

La qualité et la durée de la vie du patient dépendent de la gravité des symptômes de défaillance multiviscérale.

Dans le passé, la plupart des patients étaient décédés quelques années après l'apparition de la maladie. Aujourd'hui, la personne a toutes les chances de vivre jusqu'à un âge avancé.

Est-il possible de guérir la maladie?

Le traitement du LES vise à soulager ses principaux symptômes et à éliminer les processus inflammatoires. Une guérison complète est actuellement impossible, avec un traitement à long terme, une période de rémission peut être atteinte. Tout au long de sa vie, le patient doit suivre un régime alimentaire particulier, éviter les situations stressantes, guérir les infections secondaires. Les médicaments sont prescrits en fonction de la gravité de la maladie. Les doses de médicaments sont réduites avec une diminution de l'intensité des manifestations du lupus érythémateux.

En cas de maladie bénigne, des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des salicylates sont prescrits. L'utilisation à long terme de ces médicaments peut nuire au travail des reins, du foie et du cerveau. En cas de syndrome de fatigue chronique, des antipaludéens sont utilisés. Ces médicaments peuvent produire des effets secondaires tels que la myopathie et la rétinopathie.

Le traitement principal du lupus érythémateux est l’hormonothérapie. Les corticostéroïdes ont un effet anti-inflammatoire prononcé, mais il n'est pas recommandé de les prendre pendant longtemps. Ils sont prescrits en association avec des cytostatiques, ce qui réduit la fréquence des exacerbations. À l'accession des infections secondaires prescrivent les médicaments antibactériens et antifongiques. Un patient atteint de LES doit surveiller en permanence son état et informer le médecin des moindres changements.

Lire sur le traitement du lupus folklorique ici.

Symptômes de pathologie

Les symptômes peuvent être les plus divers - du plus grave au plus grave, représentant un grave danger pour la santé du patient. Les symptômes de la maladie peuvent apparaître spontanément ou augmenter progressivement. La fatigue, une forte fièvre, des frissons, des éruptions cutanées, un gonflement des articulations, des douleurs thoraciques lors de l'inhalation, une perte d'appétit, une perte de poids.

Une éruption apparaît sur le visage qui a la forme d'un papillon. Des taches rougeâtres peuvent apparaître sur les bras, la poitrine, l'abdomen. Les autres manifestations du lupus érythémateux comprennent la photosensibilité, des signes d'anémie, une insuffisance de la circulation sanguine dans les membres et la calvitie. Le patient devient irritable, il souffre d'insomnie et de maux de tête. Chez certaines personnes, la maladie n'affecte que les articulations, chez d'autres, tous les organes.

Avec la défaite des os et des muscles, le patient ressent des douleurs dans les articulations des mains, leur déformation graduelle se produit. Cela conduit à l'apparition d'arthrose, d'ostéoporose et de dystrophie musculaire. Une insuffisance rénale survient chez environ la moitié des patients. Avec le développement ultérieur de la maladie, le patient nécessite une hémodialyse ou une greffe de rein.

Les symptômes du système respiratoire apparaissent environ 2 ans après le début de la maladie. Ils se manifestent sous forme de pneumonie, de pleurésie, de toux et d'insuffisance respiratoire. Un lupus érythémateux, une tuberculose, une fibrose pulmonaire ou une infection fongique peuvent se développer. La défaite du système digestif conduit à une péritonite, une diarrhée, des vomissements et des douleurs abdominales sévères.

Les plus graves sont les manifestations du lupus par les organes visuels. Le développement rapide de la choroïdite peut entraîner une perte complète de la vision.

Causes de la maladie

Les causes exactes du lupus érythémateux sont inconnues. De nombreux experts pensent que la maladie se développe lorsque des virus pénètrent dans l'organisme, contre lequel il commence activement à produire des anticorps. Cependant, toutes les personnes dans le corps desquelles des virus sont détectés ne contractent pas le lupus érythémateux. L'hérédité joue un rôle important dans le développement de la maladie. Le lupus ne survient pas en raison d'un déficit immunitaire et ne s'applique pas au cancer.

Un rayonnement ultraviolet excessif, une perturbation hormonale dans le corps, des infections et de mauvaises habitudes peuvent donner une impulsion au développement de la maladie. Fumer provoque non seulement l'apparition du lupus érythémateux, mais aggrave également son évolution. Les symptômes de la maladie peuvent apparaître après un traitement par antibiotiques, antifongiques et anti-inflammatoires.

La maladie peut se présenter sous plusieurs formes. La forme aiguë commence spontanément et est assez difficile. La maladie se développe rapidement et affecte tous les organes en quelques mois. Il répond mal aux traitements standard et peut être fatal. La forme subaiguë se développe plus lentement. De l'apparition des premiers signes à l'élaboration d'un tableau clinique complet de la maladie, cela peut prendre 3 ans. La forme chronique du lupus érythémateux présente le pronostic le plus favorable pour le patient. La durée de la période d'exacerbation est réduite avec le début du traitement en temps voulu.

Quelle est l'espérance de vie des personnes atteintes de lupus?

Le lupus touche plus de 5 millions de personnes dans le monde. Environ 90% des patients atteints de lupus sont des femmes. Le lupus n'est pas une maladie mortelle. Avec un traitement adéquat, 80 à 90% des patients ont une espérance de vie normale.

Qu'est-ce que le lupus?

Le lupus est une maladie auto-immune. Chez les personnes atteintes de lupus, le système immunitaire attaque les cellules, les tissus et les organes sains et provoque leur inflammation. Les scientifiques ne savent pas ce qui cause le lupus, mais pensent que ces causes pourraient être liées aux gènes, à l'environnement et aux hormones.

La fatigue, les douleurs articulaires et les éruptions cutanées sont les principaux symptômes du lupus. Les rhumatologues soulignent les symptômes suivants qui peuvent être utilisés pour diagnostiquer le lupus. Ceux-ci comprennent:

  • Papillon éruption cutanée sur les joues;
  • Éruption cutanée ovale ou ronde;
  • Les éruptions cutanées surviennent lorsqu’elles sont exposées au soleil;
  • Ulcères dans la bouche ou le nez, qui durent de quelques jours à un mois;
  • L'arthrite;
  • Inflammation des poumons, qui provoque des douleurs à la poitrine, respiration profonde
  • Sang ou protéines dans l'urine;
  • Crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux ou psychose.

Si une personne présente au moins quatre de ces symptômes, vous devriez consulter un médecin. Les personnes atteintes de lupus peuvent augmenter le risque d'infections mortelles. Cependant, la plupart des personnes atteintes de lupus ont une espérance de vie normale. Des études ont montré que de nombreuses personnes vivent avec cette maladie depuis 40 ans.

À l’avenir, les scientifiques espèrent identifier les personnes à risque de lupus en utilisant la recherche génétique. Cela permettra aux médecins de commencer le traitement prophylactique beaucoup plus tôt. Ils espèrent également trouver les voies moléculaires responsables du lupus, ce qui aidera donc à trouver de nouveaux traitements.

Comment le lupus affecte-t-il le corps?

Cerveau et système nerveux

Une personne sur cinq souffrant de lupus a des maux de tête, une perte de mémoire, des sautes d'humeur et des accidents vasculaires cérébraux. Les maux de tête peuvent être causés par une vascularite, une affection provoquée par une inflammation des vaisseaux sanguins.

Les yeux

Les problèmes oculaires sont fréquents. Les personnes atteintes de lupus peuvent avoir:

  • La peau change autour des yeux.
  • Des yeux secs et "sableux" qui apparaissent chez 25% des personnes atteintes de lupus;
  • Inflammation de la couche protectrice blanche de l'œil;
  • Des modifications des vaisseaux sanguins rétiniens se produisent chez 28% des patients;
  • Dommages aux nerfs qui contrôlent le mouvement des yeux et la vision;
  • Syndrome de Sjogren - l'incapacité de produire une quantité suffisante de larmes, ce qui se produit chez 20% des patients atteints de lupus;
  • La cataracte;
  • Vision altérée;
  • Perte de la vue.

Cavité buccale

Les ulcères de la bouche sont l’un des symptômes les plus courants et se manifestent chez 4 à 45% des personnes atteintes de lupus. Les médicaments utilisés pour traiter le lupus, tels que les corticostéroïdes, peuvent parfois provoquer un assèchement de la bouche, un herpès, un œdème et des infections fongiques.

De nombreuses personnes atteintes de lupus peuvent développer des problèmes de peau. Les éruptions cutanées ou les ulcères sont fréquents. Jusqu'à 70% des personnes atteintes de lupus sont sensibles aux rayons ultraviolets. Une éruption cutanée à papillon sur les joues et le nez survient chez 40% des personnes. Cette éruption est habituellement tachée ou de couleur rouge et légèrement surélevée.

Du sang

Les troubles sanguins sont fréquents chez les personnes atteintes de lupus. Les principaux problèmes sanguins associés au lupus incluent:

  • Anémie - manque de globules rouges;
  • Thrombose - la formation de caillots sanguins;
  • Vascularite - inflammation des vaisseaux sanguins;
  • La thrombocytopénie est une affection causant une faible numération plaquettaire.
  • La leucopénie et la neutropénie sont des conditions qui provoquent de faibles niveaux de globules blancs.

Le coeur

Les maladies cardiovasculaires ne sont pas seulement la principale complication du lupus, mais également la principale cause de décès chez les personnes atteintes. La moitié des patients atteints de lupus développent des problèmes cardiaques. Les personnes atteintes de lupus sont plus susceptibles aux maladies coronariennes, car elles présentent souvent des facteurs de risque élevés. Ces facteurs peuvent inclure l'hypertension artérielle, l'hypercholestérolémie et le diabète de type 2.

Les poumons

50% des personnes atteintes de lupus ont des problèmes de poumons. L'inflammation provoquée par la maladie peut toucher les poumons, la muqueuse de la muqueuse, les vaisseaux sanguins des poumons et le diaphragme. En conséquence, il peut y avoir:

  • Pleurésie - gonflement de la membrane entourant les poumons;
  • Pneumonite - inflammation du tissu pulmonaire;
  • Maladie pulmonaire interstitielle diffuse chronique, lorsque le tissu cicatriciel empêche le passage de l'oxygène des poumons au sang;
  • Embolie pulmonaire - un caillot sanguin bloque la circulation du sang du cœur vers les poumons.
  • Rein

Le lupus provoque souvent une néphrite. On pense que 1 personne sur 3 atteinte de lupus peut développer cette maladie. Les personnes atteintes de néphrite lupique peuvent connaître un gain de poids; gonflement des jambes, des chevilles et des mains; du sang dans l'urine; hypertension artérielle. Si non traité, une insuffisance rénale complète peut survenir.

Tractus gastro-intestinal

De nombreuses personnes atteintes de lupus ont des problèmes gastro-intestinaux dus à la maladie ou aux effets secondaires des médicaments utilisés pour le traitement.

Os et muscles

Pour la moitié des personnes atteintes de lupus, les douleurs articulaires sont l'un des premiers symptômes de la maladie. Les autres maladies associées au lupus comprennent les tendinites, la bursite, le syndrome du canal carpien et l'ostéoporose.

La grossesse

Les femmes atteintes de lupus courent un risque élevé de complications liées à la grossesse, telles que fausse couche, naissance prématurée et prééclampsie. Les médicaments à base de corticostéroïdes utilisés pour traiter le lupus peuvent provoquer une hypertension artérielle et un risque de développer un diabète gestationnel chez la femme enceinte.

Lupus - espérance de vie

Pour améliorer leur mode de vie et augmenter leur espérance de vie, les patients doivent:

  • Pour faire de l'exercice régulièrement, ils préviennent l'ostéoporose, soulagent le stress, protègent le cœur;
  • Arrêter de fumer, ce qui réduit le risque de pneumonie, de bronchite et de maladie coronarienne;
  • Reste - il soulagera la fatigue, réduit le risque d'épidémies, réduit la sensibilité à la douleur;
  • prenez de la vitamine D - elle prévient l'ostéoporose;
  • Se laver les mains empêche l'infection.

Avec des analgésiques pour le lupus, des douches chaudes, des bains, ainsi que de l'acupuncture, du tai-chi, du yoga et de la chiropratique peuvent également vous aider. La plupart des personnes atteintes de lupus peuvent avoir une vie bien remplie et une espérance de vie normale.

Vous aimez les nouvelles? Suivez nous sur Facebook

Nous vous invitons à vous abonner à notre chaîne Yandex Zen