Symptômes de l'urticaire chez l'adulte (photo), traitement et prévention

L'urticaire est une cause hétérogène de maladie, dont la manifestation clinique principale est une éruption cutanée sous forme de vésicules étendues ou limitées, qui disparaissent spontanément ou sous l'influence d'un traitement approprié.

La pathologie est présente en moyenne dans 20% de la population, dans 25% des cas, elle est chronique. Chez les enfants, la maladie est moins courante que chez les adultes et plus souvent chez les femmes que chez les hommes. L'incidence maximale est âgée de 20 à 40 ans.

Qu'est ce que c'est

L'urticaire est le nom d'un groupe de maladies caractérisé par l'apparition d'éruptions cutanées extrêmement irritantes et enflammées sur la peau, les muqueuses. Selon le ministère de la Santé et du Développement social de la Fédération de Russie, près de 25% de la population du pays au moins une fois dans leur vie présente des symptômes d'urticaire.

Classification

En pratique clinique, les allergologues et les dermatologues utilisent principalement deux classifications d'urticaire. Selon le principe pathogénétique, l'urticaire est divisée en:

  1. Pseudo-allergique (anaphylactoïde). Il se distingue par le fait que les médiateurs inflammatoires commencent à se libérer directement sous l’effet de l’allergène, c’est-à-dire que le système immunitaire ne participe pas au développement de l’urticaire. Les causes de l'urticaire pseudo-allergique sont également différentes et les allergies peuvent être précédées par des intoxications, des infections à helminthes et une hypersensibilité à un certain nombre de médicaments.
  2. Allergique (immunitaire). La base de ce type d'urticaire est une défaillance du système immunitaire. L'urticaire allergique peut être un aliment, un médicament, un insecte (se développant après une piqûre d'insecte). Cela inclut également la réaction de l'organisme à l'introduction d'éléments sanguins et d'immunoglobulines provenant de donneurs.
  3. Physique. Ce type d'urticaire se développe à la suite d'une exposition à la peau de presque tous les facteurs physiques. Cela peut être une irritation mécanique, l'action de températures basses ou élevées, l'influence de l'eau, le rayonnement ultraviolet.

L'urticaire cholinergique se distingue dans une catégorie distincte. Elle se manifeste par de petites éruptions cutanées et une légère fièvre. Ces symptômes se manifestent dans le contexte d’une surcharge émotionnelle et lors d’un stress prolongé.

Combien de temps dure la maladie? Dans la plupart des classifications cliniques en fonction de la durée du processus pathologique, on distingue les types d’urticaire suivants:

  1. Un aigu qui peut durer de quelques minutes à 6 semaines. Il est beaucoup plus courant et est diagnostiqué en moyenne dans 75% des cas d’urticaire.
  2. Chronique. Sa durée est supérieure à 6 semaines. La récidive chronique se produit dans 25% des cas. Au cours de l'évolution naturelle, cette forme de maladie peut durer jusqu'à 10 ans (chez 20% des patients).

Chez les enfants de moins de 2 ans, seule sa forme aiguë se développe généralement après 2 ans et jusqu'à 12 ans - formes aiguës et chroniques, mais avec une prédominance du premier, après 12 ans, l'urticaire à évolution chronique est plus courante. L'urticaire chronique est le symptôme le plus fréquent chez les personnes âgées de 20 à 40 ans.

Une régularité est constatée - si le processus chronique dure 3 mois, la moitié de ces personnes souffrent pendant encore au moins 3 ans et, avec une durée initiale supérieure à six mois, 40% des patients souffrent de ses symptômes pendant encore dix ans.

La rémission dans l'urticaire chronique peut survenir spontanément, quelle que soit la façon de traiter cette pathologie. Chez la moitié des patients, il survient au cours du premier semestre de l'année suivant l'apparition de la maladie, chez 20% des patients - dans les 3 ans, un autre chez 20% des patients - 5 ans et des 2% à 25 ans. De plus, au moins une rechute se développe chez un patient sur 2 souffrant d'une évolution chronique avec une rémission spontanée.

Causes de l'urticaire

Il existe deux catégories de facteurs responsables de l'urticaire:

  • externe - physique, mécanique, chimique;
  • interne - troubles du système nerveux, pathologie des organes internes.

Une variété de circonstances peut provoquer une attaque d'urticaire:

  • UV,
  • piqûre d'insecte
  • les maladies du foie, des reins et d'autres organes,
  • les infections,
  • l'hérédité
  • nourriture
  • des drogues
  • pollen végétal,
  • refroidissement rapide ou surchauffe,
  • toxicose des femmes enceintes,
  • stress, etc.

Il est parfois difficile, voire impossible, d'identifier la cause de l'urticaire.

Urticaire pendant la grossesse

Pendant la grossesse, une grande quantité d'hormones sexuelles féminines (œstrogènes) est produite dans le corps de la femme, ce qui est essentiellement l'un des facteurs de risque du développement de l'urticaire. Les caractéristiques caractéristiques de l'urticaire chez la femme enceinte sont les suivantes: démangeaisons cutanées prononcées, démangeaisons cutanées, insomnie, irritabilité.

Si une éruption cutanée apparaît, il est nécessaire de la montrer à un dermatologue, car chez la femme enceinte, l’urticaire peut être différenciée de la dermatite. Je voudrais noter que dans la plupart des cas, le traitement de l’urticaire pendant la grossesse est identique à celui de la plupart des adultes.

Symptômes de l'urticaire chez l'adulte

Tous les symptômes de l'urticaire (voir photo) sont dus au fait que des allergènes ou des médiateurs inflammatoires qui pénètrent dans la peau augmentent la perméabilité des petits vaisseaux. Cela conduit au fait que le liquide des vaisseaux commence à pénétrer dans l'espace intercellulaire et que des plaques gonflées apparaissent sur le corps.

La photo montre les symptômes typiques de l'urticaire sur le corps, mais la façon dont la maladie se manifeste dépend de l'activité de la réaction allergique.

Le développement aigu de l'urticaire se manifeste par les symptômes suivants:

  1. Faiblesse générale et troubles dyspeptiques. Ces symptômes ne sont pas spécifiques, mais accompagnent souvent l'éruption avec un grand nombre d'éruptions cutanées et de la température.
  2. Des éruptions cutanées sur le corps. D'habitude, les premiers éléments apparaissent sur l'abdomen, les fesses, puis sont transférés aux bras, à la poitrine, au dos. L'augmentation des vésicules sur le cou, les lèvres et les paupières est considérée comme un signe dangereux. Un gonflement peut aller à la bouche et à la gorge, ce qui provoquera un étouffement. Cet état est appelé angioedema.
  3. Démangeaisons Des démangeaisons graves se manifestent à la fois dans tout le corps et dans ses différentes parties. Les démangeaisons précèdent l'apparition d'une éruption cutanée.

L'aspect des éléments de l'éruption avec la fièvre de l'ortie est différent. Il peut s'agir de petites particules et de bulles géantes atteignant 15 à 20 cm de diamètre. Les signes communs de l'urticaire des papules comprennent:

  1. Forme irrégulière.
  2. Leur légère élévation au dessus du corps.
  3. La présence d'une petite rougeur autour de l'élément principal.
  4. Possibilité de fusionner. Des éléments séparés peuvent fusionner entre eux, formant de vastes zones de peau altérée.
  5. Couleur rose et rouge vif. Habituellement, la luminosité de la couleur dure les premières heures, puis les blisters s'estompent.

Avec un grand nombre d'éruptions cutanées et la fusion des éruptions cutanées entre elles, une personne a souvent des frissons, des maux de tête et une augmentation de la température corporelle.

L'œdème de Quincke est considéré comme une forme d'urticaire. La boursouflure s'étend jusqu'aux paupières, aux joues, aux lèvres, au gonflement le plus dangereux de la cavité buccale et à la gorge. Avec un tel développement de la fièvre de l'ortie, d'abord la respiration se détériore, un essoufflement apparaît et une suffocation se développe progressivement.

Diagnostics

Le plus souvent, les médecins prescrivent aux patients atteints d'urticaire (généralement sous la forme chronique de la maladie, pour en identifier les causes) les tests et études suivants:

  1. Enquête sur la fonction thyroïdienne. Dans le même temps, l'hyperthyroïdie peut être détectée - une fonction excessive ou l'hypothyroïdie - une fonction insuffisante.
  2. Analyses de matières fécales pour la présence de parasites. Les helminthes dans l'intestin provoquent des réactions allergiques, l'une des manifestations pouvant être l'urticaire.
  3. Test sanguin général. Il aide à identifier l'anémie (diminution du nombre de globules rouges et d'hémoglobine), une modification du taux de sédimentation des érythrocytes (ESR), pouvant indiquer la présence d'un processus inflammatoire dans le corps et une dégradation du système immunitaire.
  4. Tests fonctionnels du foie. Ils aident à clarifier s'il y a une violation du corps.

Les conséquences

Le cours aigu de la maladie peut être compliqué par un état dangereux pour la vie d'une personne: le choc anaphylactique. Il est également possible œdème aigu du larynx et le développement d'une insuffisance respiratoire. De telles conditions nécessitent une réanimation d'urgence. Par conséquent, dès les premiers symptômes de l'urticaire, vous devez immédiatement consulter un médecin pour un traitement adéquat de cette maladie.

L'évolution chronique de l'urticaire s'accompagne souvent d'une baisse marquée de la qualité du patient et de l'apparition de divers troubles neuropsychiatriques chez lui. Ils sont principalement associés à la sensation constante d'épuisement d'éléments de démangeaisons de l'urticaire sur le corps, ainsi qu'au côté esthétique du problème.

Comment traiter l'urticaire?

Le traitement de l'urticaire commence par l'identification et l'élimination des facteurs qui ont provoqué son développement et provoquent une exacerbation de la maladie. La lutte contre cette maladie passe également par la prise de mesures visant à réduire les symptômes et à renforcer l'immunité du patient.

Les méthodes de traitement suivantes sont pertinentes pour l'urticaire:

  • prendre des agents pharmacologiques (coups de feu, comprimés);
  • l'utilisation de médicaments topiques (pommade et crème);
  • thérapie diététique;
  • procédures physiothérapeutiques.

Lorsque l'urticaire est utilisé, un large éventail de médicaments sont prescrits sous forme de comprimés et sous forme d'injections. Les comprimés sont généralement utilisés dans le traitement des formes chroniques d'urticaire, ainsi que lorsque la période aiguë est passée. Les injections sont le plus souvent prescrites pendant les soins primaires et pendant la période aiguë de la maladie.

Urticaire pour un traitement rapide

Au cours de la période subaiguë de la maladie, les médicaments pour l'urticaire sont le plus souvent prescrits sous forme de comprimés. En règle générale, ce sont des médicaments du groupe des antihistaminiques.

Les comprimés prescrits pour l'urticaire sont:

  • tavegil - un comprimé à l'intérieur trois fois par jour;
  • diazoline - un comprimé deux à trois fois par jour (selon la gravité des symptômes);
  • Claritin - une fois, par la bouche, une pilule par jour;
  • Zyrtec - un comprimé par jour, une fois;
  • Traxil - un comprimé deux fois par jour.

Les injections prescrites pour l'urticaire sont:

  1. Adrénaline - est mis exclusivement comme premier secours pour l'urticaire, qui est une manifestation du choc anaphylactique. Un millilitre par voie intramusculaire, peut être répété après 5 à 10 minutes.
  2. Dimedrol - est utilisé à la fois comme premiers soins et comme traitement prolongé (long). Il est nommé intramusculaire sur une ampoule, en règle générale, le soir. Il a des effets secondaires tels que somnolence, effet sédatif sur le système nerveux central. Malgré le fait qu’il s’agisse d’un antihistaminique de la première génération seulement, il a un effet antiallergique prononcé.
  3. Suprastin - nommé, en règle générale, dans la période subaiguë de la maladie. La dose recommandée est égale à un millilitre par voie intramusculaire de deux à trois fois par jour.
  4. Fencarol - recommandé en cas d’urticaire, d’œdème de Quincke et d’autres réactions allergiques. Assigné à deux millilitres deux fois par jour pendant 5 jours.

Le principal groupe de médicaments prescrits pour le traitement de l'urticaire comprend les antihistaminiques qui inhibent la libération d'histamine. En raison de l’utilisation de ces médicaments, les symptômes de la maladie apparaissent plus faibles et disparaissent plus rapidement.

Il existe aujourd'hui trois générations d'antihistaminiques, dont le spectre d'action varie. Dimedrol est le représentant le plus âgé de ce groupe de médicaments. Il a une action antiallergique prononcée, mais provoque malheureusement une plus grande somnolence.

Pour l’urticaire et d’autres maladies allergiques, les antibiotiques ne sont pas prescrits. De plus, les antibiotiques eux-mêmes provoquent souvent des réactions allergiques. Le plus souvent, l'urticaire peut provoquer des antibiotiques de type pénicilline, à savoir la pénicilline et l'ampicilline. Aussi, la cause de l'urticaire peut être causée par les sulfamides Biseptol et Bactrim.

Pouvoir

La tâche principale de l'urticaire est de minimiser la réponse du corps aux allergènes. Dans ce cas, le régime devrait contenir de tels produits:

  1. Certains types de fruits (pommes, bananes, prunes).
  2. Produits laitiers, s'ils sont normalement perçus par l'organisme.
  3. Légumes cuits ou cuits à la vapeur. Mais donner la préférence à ceux qui sont verts. Cela est dû au fait qu'ils provoquent rarement des réactions allergiques.

Mais ces aliments marinés et plats cuisinés devraient être exclus du menu. Une fois que les manifestations de la fièvre de l'ortie ont cessé de gêner, vous pouvez reprendre le régime habituel. Mais cela doit être fait progressivement. Idéal pour entrer dans votre menu un produit interdit pendant plusieurs jours. Mais ici, il vaut la peine d’abandonner l’allergène pour toujours afin qu’il n’y ait pas de récidive ni de complications graves.

Les produits laitiers doivent être consommés au moins, car ils aident à renforcer les parois des vaisseaux sanguins.

Combien de temps dure l'urticaire?

L'éruption peut disparaître en un jour, mais cela ne signifie pas que le corps a complètement vaincu la maladie. Une éruption cutanée peut réapparaître dans d'autres zones de la peau.

Parfois, l'urticaire peut être accompagnée d'un œdème de Quincke, dans lequel un gonflement de la peau et de la graisse sous-cutanée se développe extrêmement rapidement et de façon spectaculaire. La boursouflure du larynx peut entraîner des événements mortels et l’apparition d’une éruption cutanée sur les yeux peut entraîner une déficience visuelle. Dans de tels cas, vous ne devriez pas vous soigner vous-même, vous devez vous adresser de toute urgence à un spécialiste qui vous dira comment traiter une éruption cutanée, un allergologue.

Prévention

Les mesures spéciales pour aider à prévenir le développement de l'urticaire, n'existe pas. Mais vous pouvez réduire le risque de réaction cutanée si vous suivez certains conseils:

  1. Utilisez des compresses humides fraîches. Ils aideront à calmer la peau.
  2. Tenez un journal alimentaire. Si vous soupçonnez que les ruches vous causent de la nourriture, mais ne savez pas laquelle, commencez par tenir un journal dans lequel vous consignerez tout ce que vous avez mangé et tous vos symptômes.
  3. Évitez le contact avec des déclencheurs potentiels. Essayez de déterminer les facteurs qui causent votre réaction cutanée. Cela peut être une sorte de médicament, nourriture, produits chimiques ménagers, hautes ou basses températures.
  4. Prendre un bain frais. Vous pouvez y ajouter du bicarbonate de soude, de la farine d’avoine crue ou colloïdale. Cela aidera à faire face aux démangeaisons.
  5. Portez des vêtements de coton amples. Évitez de porter des vêtements épais, épais et barbelés, en particulier de la laine. Cela aidera à prévenir les irritations cutanées.

Gardez des antihistaminiques sous la main, tels que la loratadine (claritine) ou la cétirizine (zyrtec). Ils aideront à soulager rapidement les symptômes, à soulager les démangeaisons cutanées.

Urticaire chez l'adulte: quels sont les symptômes, comment traiter, à quoi ça ressemble (photo)?

Une des formes de dermatite, qui se caractérise par l’apparition sur la peau et des rougeurs muqueuses nuancées de rose ou de rougeâtre, appelée urticaire. Le symptôme principal de la maladie est l'apparition de cloques qui ressemblent à la réaction de la peau humaine aux brûlures d'ortie.

Chez l'adulte, la maladie est plus grave que chez l'enfant, ce qui entraîne des complications dangereuses. Par conséquent, si l’urticaire est diagnostiquée chez l’adulte, les symptômes et le traitement peuvent présenter des caractéristiques individuelles et la tâche du médecin consiste non seulement à éliminer les symptômes de la maladie, mais également à en éliminer les causes.

urticaire chez l'adulte sur le corps

Ce n'est pas une maladie de contact ou contagieuse. Il n'est jamais transmis d'une personne malade à une personne en bonne santé.

Symptômes de l'urticaire chez l'adulte

Si une personne a de l'urticaire, les symptômes peuvent être très divers.

  1. Le symptôme principal est une éruption cutanée accompagnée de fortes démangeaisons. Le patient est tellement en train de se peigner que dans la zone de l'éruption apparaît une hyperémie;
  2. Puis apparaissent des vésicules plates et légèrement au-dessus de la surface de la peau.
  3. Au fur et à mesure que la maladie progresse, la peau se gonfle, changeant d'ombre. Ils deviennent blanc cassé avec une bordure rouge à la périphérie;
  4. Ils peuvent avoir une forme ronde, ovale;
  5. Les blisters peuvent être simples ou multiples.
  6. Lorsqu'elles sont fusionnées, elles peuvent ressembler à des plaques de grande taille;
  7. La maladie peut toucher n'importe quelle partie du corps.
  8. Lorsque le formulaire est en cours d'exécution, un œdème peut apparaître.
  9. Si le patient a une phase aiguë, il y a un risque plus élevé de fièvre, qui sera accompagnée de fièvre;
  10. Il peut y avoir des maux de tête ou des douleurs articulaires;
  11. Eruption cutanée observée sur les mains, les fesses, les jambes, le corps, les lèvres muqueuses, le visage, le nasopharynx.

Sachant à quoi ressemble une urticaire, une personne a la possibilité de consulter un médecin rapidement et de commencer le traitement à un stade précoce de la maladie.

Causes de l'urticaire

Les causes de la maladie peuvent être variées. Provoque le plus souvent l'apparition d'une éruption cutanée prédisposition aux réactions allergiques.

La maladie peut également être déclenchée par:

  • Intolérance à certains médicaments. Ceux-ci peuvent être des médicaments hormonaux ou antibactériens;
  • Une impulsion peut être une allergie à n’importe quel produit alimentaire: œufs, agrumes, champignons, baies, aliments en conserve;
  • Réaction allergique aux piqûres d'insectes. Surtout les abeilles et les guêpes;
  • Allergie au froid;
  • Des éruptions cutanées peuvent survenir si vous êtes allergique aux détergents.
  • En cas de troubles du tractus gastro-intestinal;
  • Avec une panne fonctionnelle du système nerveux;
  • En cas d'atteinte du foie;
  • Une éruption papuleuse apparaît chez un patient en raison de la présence de vers dans le corps.

Urticaire chez l'adulte

L'urticaire est une maladie de nature allergique caractérisée par la prévalence de symptômes dermatologiques. Il a reçu son nom en raison du fait que l'éruption cutanée apparue sur le corps ressemble à une brûlure d'ortie.

Selon les statistiques, l'urticaire se produit au moins une fois par vie sur une personne sur cinq et est considérée comme l'une des maladies les plus multiformes de la nature immunitaire.

Classification de l'urticaire

Selon le critère, il existe plusieurs classifications de cette maladie.

Traditionnellement, les médecins distinguent la forme aiguë - les symptômes apparaissent pour la première fois et ne durent pas plus de 6 semaines - et la forme chronique, dans laquelle il existe une exacerbation périodique des symptômes allergiques et une rémission. Pour que les spécialistes puissent diagnostiquer l'urticaire chronique, les exacerbations doivent se produire plus de 6 semaines après le premier cas.

Sur le plan immunologique, on distingue les types d’urticaire suivants:

  • La vascularite urticarienne se caractérise par une inflammation des parois des petits vaisseaux et des capillaires, qui se manifeste par la formation de cloques spécifiques. Contrairement à l'urticaire classique, ils restent longtemps - jusqu'à plusieurs jours.
  • Urticaire allergique - survient généralement de manière aiguë en tant que réponse immunitaire à des aliments, des médicaments, des cosmétiques ou des matières synthétiques (par exemple, le latex). Les patients atteints de ce type d’urticaire ont le plus souvent une hérédité allergique infructueuse et plus d’un épisode d’hypersensibilité dans l’histoire. En règle générale, dans de tels cas, les tests d'allergie sont positifs et les mesures d'élimination classiques donnent un bon effet thérapeutique.
  • L'urticaire dépendant du complément est une pathologie plutôt rare. Peut être héréditaire ou acquis. Ce dernier est souvent associé à certains cancers.
  • Urticaire auto-immune - circule à travers le mécanisme idiopathique et se caractérise par des symptômes asthéniques et dyspeptiques. Souvent associé à des maladies de la glande thyroïde de nature auto-immune, qui peuvent être héréditaires. Il se caractérise par des tests d'allergie positifs et par la présence d'immunoglobulines appropriées dans le sang.

Selon le facteur qui cause les allergies, l’urticaire peut être:

  • Mécanique - se manifeste par l'effet direct d'un facteur irritant sur la peau.
  • La vibration - peut être à la fois héréditaire et acquise, et est due à la désintégration des mastocytes. Apparaît plusieurs heures après l'exposition aux vibrations et reste sur la peau pendant la journée.
  • Dermographic - se produit après une action mécanique sur la peau. Tout d’abord, le patient se plaint de démangeaisons, puis un œdème apparaît immédiatement au point de contact.
  • Chaleur - survient après une exposition prolongée à la chaleur sur la peau. Les effets deviennent généralement visibles après 4-5 heures. Souvent, un malaise général, des nausées, des maux de tête et des vertiges sont associés à des symptômes cutanés.
  • Urticaire au froid - se manifeste rapidement, près de 15 à 20 minutes après une exposition à de basses températures. Caractérisé par l'apparition d'éruptions cutanées, de rougeurs et de démangeaisons. Après avoir réchauffé le patient passe rapidement. Souvent associée à des maladies virales, sa gravité dépend fortement de l'immunité du patient.

Il existe également dans la littérature les types d’urticaire suivants, classés en fonction du mécanisme d’écoulement:

  • Aqua - est un type d'allergie plutôt rare, qui se produit en réaction à l'eau. En fait, les antigènes sont des minéraux dissous dans l'eau courante. La réaction qui en résulte se déroule généralement facilement sous forme de petites bulles et n'est pas dangereuse pour la vie du patient.
  • Contact - est un complexe de réactions qui se produisent lors d'un contact tactile direct avec l'allergène.
  • Urticaire adrénergique - se produit sous l'influence du stress et de l'adrénaline libérée au cours de celle-ci. Caractérisé par l'apparition de papules spécifiques, il est cependant très rare.
  • Holenergic - est également une réaction à la libération d’un neurotransmetteur. Caractérisé par l'apparition de cloques roses sur toute la surface du corps. Peut survenir après un effort physique intense, le stress ou un bain chaud. Simultanément à l'éruption cutanée, les patients se plaignent d'essoufflement, de difficultés respiratoires et d'une faiblesse générale.
  • L'urticaire idiopathique est une réaction allergique cutanée se produisant sous l'influence de causes inconnues.

Symptômes de l'urticaire chez l'adulte

L’aspect principal de la maladie est l’apparition de cloques, dont la taille peut varier et qui ont tendance à se mélanger, couvrant toutes les grandes zones du corps (voir photo). Visuellement, une éruption cutanée peut apparaître en quelques minutes. Souvent, le développement rapide de l'urticaire chez l'adulte s'accompagne d'œdème de Quincke et d'autres symptômes menaçants. Il est particulièrement dangereux pour la vie du patient que l'enflure s'étende aux membranes muqueuses des organes, ce qui rend la respiration difficile, et provoque également de graves nausées et même des vomissements.

Les symptômes dermatologiques sont souvent accompagnés de démangeaisons intolérables.

La symptomatologie de chaque type d’urticaire est très spécifique, mais il est parfois difficile de laisser un diagnostic précis. Cela nécessite des méthodes de diagnostic spécifiques.

Diagnostic de l'urticaire

La variété des formes d'urticaire chez l'adulte rend le diagnostic beaucoup plus difficile. La liste des tests de laboratoire requis est donc très longue. Assurez-vous de mener les études suivantes:

  • Les analyses cliniques générales de l’urine et du sang aident à déterminer la gravité de la réaction immunologique.
  • L'analyse biochimique du sang montre comment d'autres organes et systèmes sont impliqués dans le processus de réponse immunitaire.
  • Définition des immunoglobulines E spécifiques pour le type d'allergènes ou directement avec ceux avec lesquels le patient a été en contact. Également déterminé par l'indice d'immunoglobuline totale.

En fonction du type d’urticaire, le médecin peut vous prescrire des tests supplémentaires:

  • Tests d'allergie cutanée pour un groupe d'allergènes.
  • Revmaproby pour déterminer le statut immunitaire global du corps.
  • Tests d'hormones thyroïdiennes.
  • Analyse des selles pour la dysbiose et la présence de parasites.
  • Semis détachable de la gorge et du nez.
  • Échographie de divers organes - le plus souvent la glande thyroïde et les articulations.
  • Tests sanguins pour les infections.

Traitement de l'urticaire chez l'adulte

Le traitement de l'urticaire, ainsi que de toute maladie allergique, commence par l'exclusion la plus complète du contact avec l'allergène. Pour cela, il est non seulement nécessaire d’éliminer le contact physique, mais également de prendre certaines mesures visant à éliminer l’antigène présent dans le corps. Ces activités comprennent le lavage du nez et de l’estomac, la douche froide, l’instillation dans les yeux avec une solution saline, etc.

En cas d'allergie alimentaire, le patient doit adhérer à un régime alimentaire spécial, qui exclut non seulement l'ingestion d'un produit allergène, mais également tout un groupe de substances qui provoquent le développement de réactions croisées.

Pour le traitement direct de l'urticaire, la méthode de traitement ASIT est utilisée, qui consiste à «entraîner» le corps à l'allergène. Peu à peu, on administre au patient de petites quantités de médicament contenant l’allergène souhaité. Au fil du temps, l'organisme cesse de réagir en tant qu'agent étranger et, par conséquent, l'intensité des réactions immunologiques diminue pour disparaître progressivement. Un tel traitement est conseillé de commencer un certain temps avant le contact avec l'allergène, par exemple deux mois avant la floraison des plantes dans le cas où l'urticaire est associée au pollen.

En plus du traitement étiotropique, les spécialistes appliquent une vaste liste de remèdes symptomatiques visant à éliminer la condition désagréable et parfois même dangereuse du patient:

  • Les antihistaminiques, à la fois avec un effet sédatif - lorsqu'il est nécessaire de soulager les démangeaisons et de calmer le patient - et la nouvelle génération qui n'affecte pas le système nerveux central.
  • Les immunosuppresseurs qui réduisent l'intensité de la réponse immunitaire du corps.
  • Glukokortikoida - médicaments anti-inflammatoires hormonaux qui, malgré le grand nombre de contre-indications, restent les plus efficaces pour lutter contre les symptômes d'allergies, en particulier l'urticaire.
  • Immunoglobulines et autres drogues.

Souvent, dans le traitement de l'urticaire, la plasmaphérèse est utilisée pour nettoyer rapidement le sang des antigènes et des anticorps formés.

Prévention de l'urticaire

La seule mesure efficace de prévention des maladies allergiques est l’élimination complète du contact avec une substance susceptible de provoquer une réaction pathologique. Selon les causes de l'urticaire, les médecins recommandent:

  • Limitez l'utilisation de certains aliments. Il est possible que le développement de réactions allergiques croisées, dans lesquelles des groupes entiers sont impliqués, tels que les céréales, les fruits de mer, les baies et autres.
  • Traiter rapidement les organes du tractus gastro-intestinal. Les pathologies du système digestif, en particulier celles associées au pancréas ou au foie, augmentent considérablement le risque de développer une urticaire ou une autre réaction allergique. Il est également important de surveiller le travail régulier de l'intestin afin d'éviter le développement d'une constipation prolongée ou la relaxation de la chaise pendant une longue période.
  • Restrictions raisonnables sur les médicaments, en particulier les antibiotiques.
  • Il faut éviter une surchauffe du corps et au contraire un refroidissement excessif. Il est recommandé de prendre des mesures pour le durcissement, si dans l'histoire, y compris l'histoire familiale, il y a des cas de développement de l'urticaire au froid.
  • Détection précoce et traitement des maladies endocriniennes.
  • Attitude raisonnable face aux bains de soleil, au port du chapeau et à la consommation de grandes quantités de liquide pendant la saison chaude.
  • Il est également recommandé d'éviter le stress et les états trop émotionnels. Si nécessaire, consultez un spécialiste.

L'urticaire est-il chez la femme enceinte?

Pendant la grossesse, le risque d'urticaire augmente, en particulier si la femme enceinte avait une prédisposition héréditaire ou si des réactions allergiques ont été enregistrées dans les antécédents. L'urticaire ne nuit pas au bébé dans l'utérus, cependant, la grossesse présente beaucoup d'inconvénients.

Le plus souvent, l'urticaire se développe en réponse à des aliments, des cosmétiques ou des produits chimiques ménagers. En raison du taux élevé d'œstrogènes, les réactions allergiques sont plus agressives et une femme doit donc s'y préparer. Il est déconseillé de prendre des médicaments sans consulter un médecin, car ils sont presque tous contre-indiqués pendant la grossesse.

Les experts recommandent de ne consommer que des produits éprouvés appartenant au groupe des hypoallergéniques et d'éviter tout contact avec les cosmétiques irritants et les produits chimiques ménagers.

En cas d'évolution défavorable des circonstances, l'urticaire peut passer d'une manifestation épisodique à une forme chronique et il est assez difficile de la vaincre jusqu'à l'accouchement.

Parfois, les réactions allergiques ne sont exacerbées qu'après l'accouchement et la mère est déjà confrontée au problème de l'urticaire pendant l'allaitement. Il faut se rappeler que presque tous les médicaments anti-allergiques connus pénètrent dans le lait maternel, il est donc nécessaire de refuser l'allaitement pendant le traitement médicamenteux. Il est également recommandé de sevrer le bébé pendant un certain temps en cas de symptômes graves en cas d'urticaire. Pendant l'allaitement, les mesures préventives et le respect du régime alimentaire, ainsi que d'éviter le contact avec des substances toxiques et des allergènes potentiels, sont mis en avant.

Comment et quoi traiter l'urticaire chez l'adulte et à quoi ça ressemble (photo)?

L'urticaire chez l'adulte est une maladie assez commune de nature allergique, caractérisée par l'apparition soudaine de vésicules rouges sur la peau. De telles éruptions ressemblent, dans leur apparence, aux symptômes de l'ortie, d'où le nom de la maladie. L'urticaire allergique chez l'adulte peut être à la fois une maladie indépendante et une manifestation de maladies du sang ou de diverses pathologies du système endocrinien, le tractus gastro-intestinal. Le caractère insidieux de la maladie réside dans le fait que chez l’adulte, la maladie est plus grave que chez l’enfant, elle n’est pas toujours traitable et peut devenir chronique. Les tactiques de traitement dépendront de la nature de l'évolution et du type de maladie.

Types d'urticaire

  • Épicé La maladie commence soudainement, des cloques apparaissent sur la peau une heure après le contact avec un irritant. Dans ce cas, l'éruption peut disparaître tout aussi rapidement. Le plus souvent, la forme aiguë de l'urticaire va de quelques heures à deux jours. Les manifestations cutanées sont accompagnées d'un malaise général (faiblesse, fièvre, maux de tête, troubles du système nerveux).
  • Aiguë, avec le développement de l'angioedema. Ce type d’urticaire est accompagné d’un œdème des tissus adipeux et muqueux sous-cutanés. De tels œdèmes dans la région du larynx sont particulièrement dangereux car ils peuvent provoquer une asphyxie (asphyxie). L’œdème de Quincke est accompagné d’une vision trouble, de démangeaisons importantes et de la formation de cloques blanc-rose.
  • Urticaire chronique récurrente. Il est considéré comme la forme la plus sévère. Le patient a des démangeaisons intenses répétées, accompagnées d'insomnie et conduisant à l'épuisement nerveux du patient. Traiter cette forme est assez difficile, la maladie peut durer plusieurs années.
  • Papuleuse persistante chronique. Cette forme de la maladie est également caractérisée par un long cours et peut durer plusieurs semaines. Les œdèmes et les éruptions cutanées deviennent persistants et il est impossible de déterminer le facteur provoquant. Les blisters sont localisés dans les sites d'extension des membres. Au fil du temps, des nodules érythémateux de consistance dense s’y forment, c’est pourquoi cette forme d’urticaire est attribuée à l’une des variétés de prurit.

En fonction du stimulus, les ruches peuvent être:

  • Ensoleillé L'une des variétés de photodermatoses, les éruptions cutanées caractéristiques apparaissent sous l'influence de la lumière du soleil. Le plus souvent, ce type d'urticaire affecte le beau sexe.
  • Froid et chaud. Il est noté chez les personnes dont le corps ne tolère pas l'hypothermie et la surchauffe. L'urticaire au froid se déclare en hiver et la chaleur peut se manifester après un bain chaud, un bain ou un sauna.
  • Urticaire de contact. Des éruptions cutanées peuvent survenir à la suite d'une forte pression ou d'une irritation mécanique résultant du port de chaussures ou de vêtements trop serrés. L'apparition de cloques est accompagnée de brûlures et de démangeaisons graves; toutefois, ces manifestations sont de courte durée et disparaissent en quelques heures.
  • Allergique. Il se produit en réponse à une grande variété d’allergènes (médicaments, aliments, produits chimiques ménagers). Les symptômes de l’urticaire allergique ne peuvent être ignorés, car l’éruption est accompagnée d’un œdème et d’autres manifestations dangereuses pouvant provoquer un choc anaphylactique menaçant la vie d’un individu.

Nous vous expliquerons plus en détail les causes du développement de la maladie, les symptômes à surveiller et les moyens de faire face à la maladie.

Causes de l'urticaire chez l'adulte

L'urticaire peut être causée par de nombreuses raisons. On pense que la définition des facteurs provoquants qui peuvent causer ses symptômes (en particulier dans la forme chronique) est l’un des problèmes les plus difficiles de la médecine moderne. Dans de nombreux cas, les comorbidités deviennent le déclencheur du développement de la maladie:

  • Maladies endocriniennes (hypothyroïdie)
  • Maladies du tube digestif (ulcères gastriques et duodénaux, gastrite)
  • Dysbactériose
  • Maladies du foie et de la vésicule biliaire (cholécystite, hépatite)
  • Maladies systémiques (lupus érythémateux)
  • Tumeurs malignes
  • Infections parasitaires
  • Réactions allergiques aux médicaments, aux aliments et aux autres allergènes
  • Maladies bactériennes et infectieuses
  • État psychologique (stress nerveux)
  • Transfusion sanguine
  • Facteurs d'origine naturelle (froid, chaleur, rayons ultraviolets)

Tous les facteurs ci-dessus entraînent une perturbation du système immunitaire, qui réagit aux processus indésirables dans le corps par l'apparition d'éruptions cutanées et d'un gonflement.

À quoi ressemble l'urticaire chez l'adulte (photo, symptômes de la maladie)

Les signes d'urticaire chez l'adulte peuvent être très divers, la nature des symptômes dépend en grande partie du type de maladie. Il est fréquent que des cloques rouges provoquent des démangeaisons violentes, que la peau se gonfle et se démange. La principale caractéristique de la maladie est la réversibilité complète des symptômes, c'est-à-dire qu'après la disparition du facteur provoquant, l'éruption disparaît sans laisser de trace.

Avec une urticaire aiguë, une éruption cutanée abondante apparaît soudainement. Les blisters sont denses, de couleur rose et arrondis. Des éléments individuels peuvent fusionner et capturer la vaste surface du corps du patient. Outre les éruptions cutanées, l’état général se dégrade, ce qui se traduit par une faiblesse, de la fièvre, des frissons. La forme aiguë de l'urticaire peut être accompagnée de troubles gastro-intestinaux et névrotiques, d'insomnie, de dyskinésie biliaire.

Les symptômes de l'urticaire peuvent rejoindre l'œdème de Quincke. Les muqueuses du patient et la membrane graisseuse sous-cutanée du visage gonflent. Cette condition est dangereuse, car avec un gonflement grave du larynx et du pharynx, il existe un risque de fermeture complète des voies respiratoires et d'asphyxie.

L'évolution de la maladie est considérée comme chronique si les symptômes apparaissent pendant 3 mois ou plus. La nature de l'éruption devient moins prononcée, la peau ne gonfle pas autant. Les exacerbations sont remplacées par des périodes de calme, lorsque toutes les manifestations de l'urticaire disparaissent. Dans le même temps, les rechutes peuvent être accompagnées de maux de tête, de troubles névrotiques, de faiblesse, de température subfébrile et de troubles gastriques.

En l'absence de traitement adéquat et de l'impossibilité d'établir la cause exacte, provoquant ainsi l'apparition d'une éruption cutanée, l'urticaire peut se transformer en une forme papuleuse résistante caractérisée par la formation de nodules (papules) rouge-brun denses, localisés sur les plis des membres.

De nombreux patients souhaitent savoir si l'urticaire est contagieuse chez l'adulte. Les médecins pensent que l'urticaire est une conséquence de problèmes internes et que les éruptions cutanées sont une réaction protectrice du corps. En conséquence, il est impossible d'obtenir une urticaire d'une autre personne.

Traitement de l'urticaire chez l'adulte

Un traitement approprié de l'urticaire commence à identifier les causes de la maladie. Pour ce faire, prenez des mesures pour éliminer les allergènes possibles, réglez le régime alimentaire et prenez des mesures pour nettoyer votre corps.

Les patients ont été prescrits en abondance, lavés au nettoyage, au charbon activé ou à d'autres entérosorbants. Les complexes de vitamines sont indiqués, les probiotiques (Bifidumbacterin, Lactobacterin) sont prescrits pour normaliser la digestion et les laxatifs sont utilisés pour éliminer la constipation. Les sorbants tels que Laktofiltrum ou Smekta sont parfaitement sûrs, ils sont capables d’éliminer rapidement les substances nocives et de prévenir l’intoxication du corps.

La thérapie combinée comprend des antihistaminiques, des antiprurigineux, des corticostéroïdes. En outre, des procédures physiothérapeutiques et le respect d'un régime alimentaire particulier sont prescrits.

Traitement avec des pilules

Des antihistaminiques et des sédatifs sont prescrits pour tout type d’urticaire. Ces fonds éliminent rapidement les symptômes les plus désagréables: gonflement et démangeaisons. Le choix de ces médicaments est assez vaste. Dans la plupart des cas, ils essaient d’utiliser des médicaments pour le traitement de l’urticaire chez les adultes de la deuxième ou de la troisième génération, car ils ont beaucoup moins de contre-indications et d’effets secondaires. Ce sont des antihistaminiques:

Dans la forme aiguë de l'urticaire pour éliminer l'œdème, l'utilisation de médicaments diurétiques (furosémide, diurétine) est indiquée. Des agents antiallergiques sont prescrits (Diazolin, Citrine), des préparations de calcium (Kalcemin, Calcium D3 Nicomed). Les perfusions intraveineuses de chlorure de calcium et d’hyposulfite de sodium ont un effet bénéfique. Le traitement avec ces médicaments consiste en 10 procédures.

Les teintures Dimedrol, Valériane et Agripaume ont un effet sédatif et antiprurigineux. Dans les formes graves de la maladie, des préparations hormonales sont prescrites (Diprospan, Prednisolone). Ils sont pris en petits traitements, car ces médicaments provoquent de graves effets secondaires. Les pilules pour l'urticaire chez l'adulte devraient, dans un court laps de temps, soulager l'état du patient et le sauver des symptômes douloureux de la maladie. En cas de maladie extrêmement grave, le médecin peut vous prescrire l'utilisation de corticostéroïdes hormonaux en association avec des stéroïdes anabolisants (Nerobol, Retabolil).

Les procédures physiothérapeutiques améliorent considérablement l’état des patients: rayons ultraviolets, enveloppements humides, bains thérapeutiques.

Onguents d'urticaire

Pour lutter contre les manifestations externes de la maladie aider les médicaments action locale. La pommade urticaire chez l’adulte devrait permettre d’éliminer les démangeaisons et de soulager les éruptions cutanées, sans entraîner d’effets secondaires indésirables. Les onguents à base de zinc sont considérés comme les plus sûrs. Ils ont un effet anti-inflammatoire, antibactérien et desséchant. La pommade au zinc est appliquée sur les zones touchées 4 à 6 fois par jour.

Pommades populaires à base d'ingrédients naturels à base de plantes. Par exemple, le médicament La Cree, soulage rapidement les irritations et les démangeaisons, réduit l'enflure. Il se compose d'extraits de la série et de réglisse, contient du panthénol et du bisabolol.

Le gel-crème Nezulin a un effet antihistaminique, calme rapidement la peau enflammée et procure un effet rafraîchissant. Le médicament élimine le gonflement et les rougeurs, soulage les démangeaisons graves, a un effet antispasmodique.

Avec des manifestations d'urticaire, le gel de Fenistil résiste bien. Ceci est un outil non hormonal, son utilisation vous permet de vous débarrasser de l'éruption cutanée et des démangeaisons. Mais le médicament a des effets secondaires, peut provoquer des vertiges, maux de tête, baisse de la pression artérielle. Par conséquent, il n'est pas prescrit aux enfants, femmes enceintes et allaitantes.

Les formes sévères d'urticaire sont traitées avec des médicaments hormonaux. Ils arrêtent rapidement les symptômes, mais leur utilisation peut entraîner des réactions secondaires négatives. Le médecin doit donc vous prescrire le remède. Des pommades comme Lorinden, Advantan, Sinaflan, Elokom, Ftorokort sont très efficaces, elles éliminent rapidement l’enflure, l’inflammation et les démangeaisons.

Recettes de médecine traditionnelle

Il existe de nombreuses recettes utilisant des infusions et des décoctions d'herbes médicinales, vous permettant de traiter les ruches à la maison. En association avec des médicaments, ils donnent un bon effet, mais avant de les utiliser, vous devriez consulter votre médecin. Le traitement de l'urticaire chez l'adulte avec des remèdes populaires vous permet de vous débarrasser des démangeaisons douloureuses et d'améliorer l'état du patient.

  • Bonne aide compresses de pommes de terre crues. Les pommes de terre doivent être râpées, placer la masse prête sur une gaze stérile et appliquer sur la zone touchée pendant une demi-heure. Après la procédure, la peau doit être lavée à l'eau tiède.
  • Une herbe anti-inflammatoire fraîche avec une décoction d’herbe anti-inflammatoire fournit un excellent effet anti-prurigineux et apaisant. Pour la préparation de décoction d'écorce de chêne, camomille, ficelle, genévrier. Les matières premières végétales sont versées avec de l’eau, bouillies à feu doux, infusées, filtrées et ajoutées au bain. La durée de la procédure est de 15 à 20 minutes. Une fois l'opération terminée, la peau n'est pas essuyée, mais trempée dans une serviette douce.
  • En tant que sédatif et tonique, il utilisait de la teinture d’aubépine et de la valériane. Pour ce faire, les ingrédients sont mélangés dans des proportions égales et pris au coucher en une quantité de 30 gouttes, en lavant le mélange avec de l'eau.
  • Le céleri-rave a une bonne action anti-œdème et diurétique. Il est frotté sur une râpe, la masse est pressée à travers une gaze, le jus obtenu est pris une cuillère à soupe trois fois par jour avant les repas.
  • Vous pouvez faire une infusion d'ortie, il a une action antiprurigineuse et raffermissante. Pour préparer l'infusion, verser 50 g de matériel végétal avec une bouteille de vodka et infuser dans un endroit sombre au cours de la semaine. Filtre à perfusion prêt et prendre une cuillère à café trois fois par jour.
  • Les symptômes de l'urticaire soulagent l'infusion de menthe poivrée. Pour sa préparation, 4 cuillères à soupe de menthe versez 300 ml d'eau bouillante et infuser pendant une heure. Filtrer le mélange et prendre 50 ml de perfusion trois fois par jour.
  • Lorsque les ruches peuvent aider à compresser de la pâte de seigle. Pour la procédure devra pétrir la pâte de 0,5 kg de farine de seigle et 100 g d'absinthe sèche. La pâte finie est laissée pendant une demi-heure sous le film, après quoi les morceaux de pâte sont malaxés et appliqués sur les endroits affectés pendant 30 minutes. Après la procédure, la peau est lavée à l'eau froide.
  • Bonne aide pour faire face aux symptômes de la teinture de millefeuille. Pour sa préparation, un verre de matière première végétale est versé sur 200 ml d’eau bouillante, infusé pendant 40 minutes et filtré. Prendre 1/3 tasse trois fois par jour avant les repas.

Régime alimentaire pour l'urticaire chez l'adulte

Les manifestations de l'urticaire se produisent souvent lors de la consommation de certains aliments. Par conséquent, il est très important de déterminer lesquels d'entre eux provoquent une réaction allergique et excluent les irritants de votre alimentation. Un régime hypoallergénique aidera à contrôler la situation et à éviter les manifestations de l’urticaire.

Tout d'abord, une personne souffrant d'urticaire allergique devrait être exclue du régime alimentaire d'aliments hautement allergènes tels que:

  • Baies (fraises, framboises, cerises, myrtilles, argousier)
  • Fruits (agrumes, raisins, ananas, kaki, melon)
  • Légumes (betteraves, aubergines, poivrons, citrouilles)
  • Oseille
  • Boissons gazeuses sucrées
  • Au miel
  • Chocolat, bonbons
  • Lait entier
  • Produits contenant des colorants artificiels et des conservateurs
  • Alcool
  • Café, cacao
  • Fruits de mer
  • Produits de farine sucrée
  • Raisins secs, figues, abricots secs, pruneaux
  • Œufs de poule
  • Saucisses, saucisses, viandes fumées

Il est nécessaire de limiter dans le régime les produits à activité allergénique modérée:

  • Viande grasse
  • Céréales (seigle, maïs, blé, sarrasin)
  • Poivron
  • Les légumineuses
  • Pêches, abricots, bananes
  • Canneberges, cassis, pastèques

Le menu devrait être basé sur des produits peu allergènes:

  • Viande faible en gras (veau, poulet, dinde)
  • Variété de poisson faible en gras
  • Gruau, riz, bouillie d'orge
  • Des pommes de terre
  • Huile végétale (tournesol et olive)
  • Produits laitiers (kéfir faible en gras, ryazhenka, fromage cottage, yaourt)
  • Pommes vertes, poires
  • Concombres frais, courges, épinards, chou blanc, courgettes

La détermination du produit qui cause l'allergie devrait être sous la supervision d'un médecin. Pour certains, une réaction indésirable peut survenir sur un type de produit hautement allergène, alors que pour quelqu'un, les symptômes de l'urticaire sont à l'origine d'un produit présentant un faible degré d'activité allergénique. Un régime hypoallergénique individuel devra être suivi pendant au moins trois semaines. S'il est possible d'identifier le produit qui provoque une réaction allergique sous forme d'urticaire, il sera nécessaire de l'éliminer complètement de l'alimentation.

Urticaire chez l'adulte - causes, symptômes, diagnostic, traitement et complications

De petites cloques roses sur le corps et les extrémités, qui démangent constamment, causent beaucoup de gêne à l'adulte et à l'enfant, surtout si elles apparaissent fréquemment, et la nature de leur apparence est inconnue. C'est souvent un symptôme de l'urticaire - une maladie très désagréable qui peut même mettre la vie en danger, si elle n'est pas traitée de manière compétente en temps voulu. Pourquoi survient-il et comment y faire face?

Quelle est l'urticaire

Il existe plusieurs noms alternatifs pour cette maladie de peau courante: urticaire, urticaire ou urticaire. L'urticaire est une forme de dermatite, principalement d'origine allergique. Parfois, il ne s'agit que d'un symptôme, et non d'une maladie indépendante, car l'urticaire chez l'adulte et l'enfant peut accompagner:

  • asthme bronchique;
  • choc allergique;
  • maladies auto-immunes.

Le nom de la maladie dit, parce que l'éruption cutanée sous forme de petites cloques roses ressemble visuellement à une brûlure d'ortie. Selon les statistiques officielles, un tiers des habitants de la planète sont confrontés à ce problème et il est apparu deux fois chez 15% des habitants. L'urticaire est diagnostiqué principalement chez les personnes âgées de 20 à 40 ans. Les femmes en souffrent plus souvent que les hommes. Le rôle du fond hormonal dans son développement n'est donc pas exclu. Un autre nom de la maladie - dermatose polyétiologique - reflète bien un large éventail de facteurs pouvant provoquer son apparition.

À quoi ressemble une éruption allergique?

Le principal symptôme de l'urticaire est une cloque rose, pouvant être de petite taille ou fusionner en grandes plaques. En apparence (en particulier sur la photo des patients), elles sont presque identiques aux cloques qui apparaissent lors d’une brûlure d’ortie, mais la zone de la lésion est plus grande et l’éruption est caractérisée par une migration et une disparition soudaine. La peau qui l’entoure est de couleur rouge foncé et les bulles de pression deviennent plus claires. L'apparition d'une éruption allergique s'accompagne de démangeaisons graves.

Étapes de la pathologie

Les médecins appellent formation de réactives (anticorps spécifiques) en réponse à l'ingestion d'un allergène, ce qui crée un état de sensibilisation: augmentation de la sensibilité à un irritant. Quand il est réintroduit, il se connecte aux réactifs, ce qui conduit à la libération des mastocytes, à leur dégranulation (processus de destruction des granules) et à la libération de l'histamine. La réaction allergique de type immédiat classique a les stades de développement suivants:

  1. Immunologique - le stade de sensibilisation observé au moment du contact direct avec l'allergène, caractérisé par l'initiation d'une réponse. Plus l'irritant se propage avec le flux sanguin, plus les leucocytes (anticorps) sensibilisés activement sont synthétisés et s'accumulent. Les manifestations cliniques à ce stade sont absentes, mais il est possible de remarquer des changements dans l'activité de certaines enzymes, la concentration d'immunoglobulines.
  2. Pathochimique - les enzymes protéolytiques et lipolytiques sériques sont activées et des médiateurs d’allergie sont libérés: histamine, héparine, prostaglandines. Après leur activation, interagissent avec le stimulus, ce qui entraîne des modifications dans les tissus et les fluides corporels.
  3. Physiopathologique - du fait de l’activité des médiateurs d’allergie, la perméabilité vasculaire augmente, ainsi que les effets néfastes sur les éléments du tissu et des cellules. À ce stade, apparaissent des symptômes locaux et généraux de l'urticaire, notamment une irritation des récepteurs nerveux (démangeaisons, une sensation de brûlure), le développement d'un œdème, des vésicules, des spasmes des bronchioles, des intestins.

Causes de l'urticaire chez l'adulte

Par son étiologie (nature d'origine), l'affection peut être de nature pseudo-allergique (infections, maladies chroniques, invasions parasitaires) ou allergique - résulte d'un contact direct avec un irritant. Si le facteur exact qui a provoqué son développement reste incertain, cela se reflète dans le diagnostic d'urticaire idiopathique. Causes communes de l'urticaire:

  1. Maladies infectieuses (15% des cas) - étiologie bactérienne et virale (origine), en particulier chronique. Le rôle des caries, des annexites (inflammation des appendices), des amygdalites (inflammation des amygdales) et de l’herpès est particulièrement important.
  2. Maladies du foie, de l’estomac, des intestins - particulièrement graves avec gastrite, hépatite, cholécystite, ulcères associés à l’urticaire.
  3. Perturbations du système immunitaire (20% des cas) - caractérisées par le développement de réactions auto-immunes, au cours desquelles le corps perçoit ses propres cellules comme des "étrangers" et les attaque. Cette forme peut être difficile, l'utilisation d'antihistaminiques ne donne pas de résultats.
  4. Aliments (allergies alimentaires, jusqu'à 10% des cas) - chez l'adulte joue un rôle moins important que chez l'enfant. Peut être basé sur un déficit enzymatique, des processus inflammatoires chroniques.
  5. Troubles neuroendocriniens (principalement chez les femmes) - problèmes d'hormones, diabète, situations stressantes, thyroïdite (manque d'hormones thyroïdiennes).
  6. Facteurs d'origine naturelle - le soleil, le froid, la chaleur.
  7. Leucémie (et autres maladies du sang) - conduit à une augmentation du saignement vasculaire, provoque une éruption cutanée avec une tendance aux allergies.

Déclencheurs

Dans le rôle des stimuli peuvent agir un grand nombre de facteurs physiques, chacun d'entre eux devenant la cause d'un type distinct d'urticaire. Ils diffèrent non seulement en tant qu'irritant, mais également en tant que modèle d'écoulement. Les types suivants sont mentionnés dans la classification générale:

  • Froid - le corps réagit à l'air froid ou à l'eau et, chez certaines personnes, ainsi qu'aux basses températures dans les aliments (crème glacée, certains desserts). Dans la forme réflexe, la réaction se produit lorsque l’allergène est touché. Des ampoules se forment autour des zones qui entrent en contact avec elle.
  • Solaire - la réaction au rayonnement ultraviolet se produit sur la peau nue et ne se développe que quelques minutes après le contact avec l’allergène. L'allergie survient principalement en été, au cours d'une activité solaire accrue.
  • La chaleur - se forme chez les personnes qui sont extrêmement sensibles au fait de rester dans un sauna, un bain, un bain ou à une augmentation de la température corporelle au cours de l'exercice. En raison de la surchauffe, une éruption cutanée importante apparaît sous la forme de plaques fusionnées.
  • Contact - une réaction allergique se développe à la suite d'une interaction avec des produits chimiques ménagers, des produits cosmétiques (décoratifs et cosmétiques). L'éruption cutanée est légère et disparaît presque immédiatement après avoir éliminé le contact avec un irritant.
  • Allergique - observé au contact avec du pollen de plante, des poils d'animaux et de la poussière. Les symptômes disparaissent immédiatement après la suppression du stimulus, la gravité de la maladie est toujours individuelle: le choc anaphylactique n'est pas exclu.
  • Médicament - survient lorsque l'intolérance aux gamma globulines, aux antibiotiques et à d'autres substances médicamenteuses, les symptômes cutanés n'apparaissent pas toujours immédiatement (jusqu'à 2 semaines), ce qui rend difficile la détermination de la cause d'une réaction allergique.
  • Dermographic - apparaît à la suite d'une irritation mécanique: vêtements moulants (ou tissu désagréable), ceinture serrée, raccords pointus. Premièrement, il y a une forte démangeaison, après - une éruption cutanée sous la forme de minces bandes. C'est typique pour les personnes ayant la peau sensible. La symptomatologie persiste pendant plusieurs jours, il n'y a pas de détérioration du bien-être général.
  • Aquatic - Les éruptions cutanées avec une telle urticaire peuvent être complètement absentes ou imperceptibles, mais elles vont toujours causer des démangeaisons. La réaction se produit lors de la réaction chimique d'une substance produite par la peau avec de l'eau.
  • Idiopathique - un tel diagnostic est posé lorsque l’allergène exact n’est pas identifié, le tableau clinique est donc toujours différent.

Symptômes et caractéristiques de l'écoulement

L'urticaire chez l'adulte commence par l'apparition de vésicules roses sur la peau et les muqueuses, la plupart d'entre elles paraissant pendant une heure: on observe pendant cette période la concentration maximale en histamine. Après cela, de petites cloques peuvent être ajoutées et quelques heures plus tard, la deuxième vague d'urticaire survient, mais la disparition de l'éruption cutanée n'est pas exclue. Aux signes extérieurs s’ajoutent souvent la détérioration générale de la santé:

  • mal de tête;
  • la température;
  • faiblesse, faiblesse;
  • diminution de la capacité de travail.

Pointu

Une apparition soudaine, avec l'apparition d'un grand nombre de papules sur la peau moins d'une heure après le contact avec un irritant, est le principal symptôme de la forme aiguë. Sa durée est de quelques jours à deux semaines. Outre les manifestations locales, il existe des signes de malaise général, notamment:

  • troubles du système nerveux;
  • maux de tête;
  • augmentation de la température (jusqu'à 38 degrés), léthargie.

Souvent, si l'éruption ne disparaît pas du derme en quelques heures, un gonflement local du tissu sous-cutané, des muscles, du fascia et des muqueuses peut se développer, entraînant un œdème de Quincke. Il survient principalement sur le visage et se caractérise par une apparence rapide (en 2 à 5 minutes), des démangeaisons douloureuses. Les symptômes exacts dépendent de la zone de la lésion. Si le larynx est affecté, la personne souffre d'asphyxie (suffocation), est confrontée à un trouble de la parole. Un patient présentant de tels symptômes est sujet à une hospitalisation immédiate.