Comment reconnaître les maladies de la peau du pénis?

La peau du pénis est un endroit très vulnérable. Les maladies du prépuce et d'autres zones de la couche dermique du pénis représentent de 5 à 15% de toutes les visites primaires d'hommes chez un urologue ou un dermatovénérologue. La liste des maladies est large. Toutes les pathologies peuvent être divisées en plusieurs groupes:

  • pathologies infectieuses-inflammatoires (groupe le plus nombreux);
  • maladies du tissu conjonctif;
  • conditions pathologiques d'un profil dermatologique;
  • maladies cancéreuses;
  • maladies virales.

La peau du pénis est très vulnérable.

Liste des maladies péniennes probables

Voici les problèmes les plus courants que les hommes se tournent vers un spécialiste.

Dermatite de contact

L'une des maladies de la peau les plus courantes du pénis. La dermatite de contact est une maladie dégénérative inflammatoire du derme et du prépuce qui provoque une irritation. Au cours du processus pathologique, notez:

  • rougeur de la zone touchée;
  • démangeaisons;
  • sensation de brûlure (désir intense de peigner la peau);
  • dans les cas graves, le derme ulcère, des zones d'irritation pleurante se forment.

Cependant, malgré tout l’inconfort, cette condition ne présente aucun danger pour la vie et la santé. La dermatite de contact se développe en raison du port de sous-vêtements épais inconfortables et d'une action mécanique constante sur la couche dermique du pénis.

L'herpès génital

Il est provoqué par le virus de l'herpès du second type. Au cours du processus pathologique sur le prépuce, d'autres parties du derme, des taches rouges se forment qui, au bout de quelques jours, se transforment en papules remplies de liquide séreux, de virus de l'herpès morts et de leucocytes (pus). Après quelques jours, des défauts ulcératifs se forment dans le pénis, ce qui provoque beaucoup de démangeaisons.

Vous pouvez distinguer l'herpès de la dermatite par la nature de l'éruption. Avec l'herpès, elles ressemblent à des bulles et, au fil du temps, elles capturent de plus en plus de nouvelles zones de la couverture dermique. Avec la dermatite, la peau est compactée, recouverte de rugosités rouges.

L'herpès génital est transmis sexuellement par le biais de rapports sexuels non protégés. Lors du traitement tardif ou de l'affaissement du système immunitaire, des papules se forment sur le bas de l'abdomen et les fesses, recouvrant toutes les nouvelles zones de peau saine.

L'herpès est l'une des maladies courantes de la peau du pénis.

Le psoriasis

Développe un peu moins dans la zone spécifiée. Un phénomène similaire est observé à la phase initiale du processus pathologique. Le pénis est recouvert de plaques feuilletées rougeâtres qui deviennent de couleur pâle et grisâtre ou beige au stade subaiguë. La surface des taches est remplie d'écailles argentées. Le psoriasis sur le pénis au fil du temps capture le corps entier, les lésions individuelles se confondent, formant de nouveaux foyers. C'est une maladie très douloureuse, un traitement rapide est donc nécessaire.

Autres formes de dermatite

Elle ne diffère de la dermatite de contact que par son origine. La dermatite peut être:

  • allergique;
  • infectieux;
  • viral;
  • et d'autres.

Dans tous les cas, les manifestations externes seront identiques.

La syphilis

La maladie est transmise strictement par les rapports sexuels. Plus rare est le cas de transmission d'une autre manière. Au premier stade de la maladie, la peau du pénis ou de la tête forme un sceau indolore: le chancre dit dur. Le derme autour de la zone touchée peut se développer et grossir (visuellement à cause d'une inflammation locale). Après un certain temps, les ulcères du chancre dur deviennent la porte de l’infection. Dans ce cas, tout le temps de l'évolution de la maladie, il ne cause pas de grands inconvénients au patient. Après un certain temps, le chancre solide passe sans laisser de trace. La prochaine étape de la lésion syphilitique commence. Suivant sur le pénis commence à former une éruption cutanée massive sous la forme de taches rouges indolores. Ceci est un symptôme non spécifique. Un peeling de la peau sur le pénis est possible. Dans la même période, augmentation des ganglions lymphatiques locaux.

Si vous ne traitez pas la syphilis, quelques années plus tard, cela entraîne la formation de ce que l'on appelle de la gomme à mâcher sur l'organe. Ce sont des consolidations douloureuses qui, en s’ouvrant, forment des fistules et des ulcères profonds. En cas de traitement tardif, une nécrose du pénis et une perte de la fonction sexuelle sont possibles.

Papillomatose

En règle générale, les verrues génitales se forment dans la région du pénis. Ils ressemblent à des formations molles suspendues sur de longues jambes, indolores à la palpation. Leur traitement est rapide. Étant donné que les structures tumorales ont un potentiel oncogène important, leur élimination précoce est nécessaire.

Mélanome (cancer de la peau)

Relativement rare. Elle est plus susceptible aux amateurs de bronzage sans vêtements sur les plages et dans les lits de bronzage. Le mélanome ressemble à une tache sombre de forme irrégulière, légèrement au-dessus de la peau. Ceci, encore une fois, est un symptôme non spécifique en faveur du processus pathogène, mais on ne sait pas quelle genèse. Le point en question est destiné à mettre le diagnostic.

Le cancer de la peau du pénis est guéri lorsqu'il est diagnostiqué à un stade précoce

Cancer épidermique de la peau

Ressemble à un morceau de peau plus sombre, avec des bords déchiquetés, parfois avec des ulcérations.

Diagnostics

Limiter la maladie les uns des autres que par des mesures de diagnostic spécifiques. Il est recommandé de contacter un dermatologue ou un dermatovénérologue. Avoir honte de se tourner vers les vénéréologues ne vaut pas la peine - la santé est plus précieuse que la fausse fierté.

Lors de la première réception, un spécialiste effectue une enquête orale auprès des patients, détermine la nature et la durée des plaintes, identifie les manifestations typiques de la maladie par le biais d'une évaluation visuelle des structures anatomiques. Un certain nombre d'études spécifiques sont nécessaires:

  • Numération globulaire totale.
  • Analyse générale des urines.
  • Dermatoscopie (examen du prépuce, du derme et des zones touchées à l'aide d'un appareil spécial, dermatoscope).
  • Prendre des raclures sur la peau du pénis pour un examen cytologique.

Un diagnostic précis est fait après des recherches en laboratoire.

À la discrétion du médecin, la nomination d'études supplémentaires.

Traitement

Le traitement vise à éliminer les causes profondes de la maladie. Peut être nommé:

  • des antibiotiques;
  • médicaments anti-inflammatoires topiques;
  • pommade glucocorticostéroïde;
  • préparations antiseptiques (telles que Miramistin);
  • médicaments antihistaminiques.

Des groupes spécifiques de médicaments, ainsi que leurs noms, sont sélectionnés par le médecin en fonction de l'état du patient et du type de processus pathologique. Dans des cas exceptionnels (tumeurs malignes du derme), la chirurgie est indiquée.

Maladies de la peau des organes génitaux

Chapitre 43. Maladies de la peau des organes génitaux externes

MALADIES DE LA PEAU DES ORGANES SEXUELS EXTERNES (UROLOGIE)

Les organes génitaux externes et la région périanale peuvent être touchés dans presque toutes les maladies de la peau. Quand une éruption sur les organes génitaux externes sont sûrs de savoir si d'autres parties du corps sont touchées. En cas de démangeaisons dans la région des organes génitaux externes, exclure le diabète sucré, la phthyriose et la gale.

Les maladies de la peau des organes génitaux externes et de la région périanale peuvent être accompagnées de diverses maladies gynécologiques et urologiques. Dans le diagnostic différentiel, il convient de garder à l’esprit que l’apparence de l’éruption varie pendant le traitement (y compris l’auto-traitement). Le grattage constant de la peau lors des démangeaisons aggrave l'évolution des maladies de la peau.

De nombreux patients associent des MST à des lésions cutanées des organes génitaux externes. Ces craintes ne sont souvent pas justifiées, mais afin de les dissiper et de calmer le patient, un examen approfondi doit être effectué.

Le terme «dermatite de contact» regroupe un groupe de maladies inflammatoires de la peau causées par des irritants et des allergènes. Les cosmétiques, les déodorants, les spermicides, les savons, les médicaments topiques, les vêtements et certaines plantes (par exemple les sumas toxiques) peuvent être à l'origine d'une dermatite de contact.

Si possible, identifiez et éliminez l'irritant ou l'allergène. Tout d'abord, appliquez des pansements avec une solution d'acétate d'aluminium (liquide de Burov), en l'absence d'infection, avec des crèmes contenant des glucocorticoïdes. Lorsqu'ils sont appliqués par voie topique, les glucocorticoïdes fluorés entraînent souvent une atrophie de la peau des zones inguinales par rapport à l'hydrocortisone.

Les lechénias (une ou plusieurs) qui démangent, caractéristiques d'une neurodermite limitée, sont souvent localisés sur la peau de la vulve ou du scrotum. Ces foyers peuvent persister pendant des décennies jusqu'à ce qu'ils cessent constamment de se frotter et de se peigner, ce qui finit par devenir une habitude pour le patient. En règle générale, les démangeaisons poussent les patients à consulter un médecin.

Le traitement est le même que pour la dermatite de contact (voir ci-dessus). Il est nécessaire d'arrêter de peigner la peau affectée. À cette fin, il est recommandé d’ajouter une lotion à 1% de pramocaïne aux préparations topiques de glucocorticoïdes.

Dans les névrodermites diffuses, les foyers de lichénisation peuvent également être localisés sur la peau des organes génitaux externes et des zones inguinales. Des lésions similaires se retrouvent généralement sur le visage et le cou, dans les fosses cubitales et poplitées. Caractérisé par la peau sèche. Dans l'histoire de nombreux patients ou de leurs proches ont des indications d'asthme ou de pollinose.

Le traitement est le même que pour la dermatite de contact (voir ci-dessus). De plus, les H-bloquants (hydroxyxyn ou diphenhydramine) sont administrés par voie orale.

L'érythème fessier survient lorsque vous frottez contre la peau. Le plus souvent, ils apparaissent dans les zones inguinales, sous les glandes mammaires, dans d'autres plis cutanés. L'érythème fessier est généralement observé dans la graisse, par temps chaud et avec une humidité élevée. Souvent associée infection bactérienne ou doses de Candi. Foci pansements secs avec Burov liquide. Des glucocorticoïdes et des antifongiques non fluorés sont utilisés (voir la section «Candidose»).

Eruption cutanée avec toksidermii, habituellement; commun. Parfois, la première éruption cutanée apparaît sur la peau des organes génitaux externes. Avec la toxicidermie fixée, la localisation de l'éruption cutanée est toujours la même. Une toxidermie fixée est observée lors de la prise de laxatifs (phénolphtaléine), de sulfanyl-imides, d'AINS, de barbituriques. Pour les toksidermies fixés, caractérisés par l’apparition de points ronds clairement définis, de couleur rouge ou violet vif, à la place desquels peuvent apparaître des vésicules, des vésicules et une érosion. Lorsque vous reprenez la drogue, une éruption cutanée apparaît aux mêmes endroits. Des éruptions cutanées similaires sur la peau des organes génitaux externes sont observées avec un érythème polymorphe exsudatif. Le traitement de la drogue toksidermii est l'abolition de la drogue qui l'a provoquée.

Le psoriasis peut entraîner des lésions des plis de la peau (zones inguinales, sous les glandes mammaires) et de la zone périanale. Les éruptions cutanées dans les plis sont généralement humides

Les MST sont décrites au ch. 16, tumeurs de la peau - dans ch. 24

rouge vif, sans écailles caractéristiques. Les patients sont perturbés par une démangeaison, parfois forte. Une éruption cutanée sur la peau des organes génitaux externes et de la région périanale peut être la seule manifestation du psoriasis. Lorsqu'une seule plaque psoriasique est localisée sur le pénis, il est souvent erroné de diagnostiquer un érythroplastie de Keira ou un cancer du pénis. Le diagnostic de psoriasis est confirmé par la détection d'autres lésions à localisation typique: cuir chevelu, coudes et genoux. Dans le diagnostic aide à identifier le symptôme d'un dé à coudre (nombreux renfoncements de points sur les ongles). Appliquer un mélange de crème à 1% avec hydrocortisone et de dérivés d’imidazole: clotrimazole (crème à 1%), miconazole (crème à 2%) ou kétoconazole (crème à 2%).

La dermatite séborrhéique, qui se manifeste par des plaques et des papules rouges squameuses, se confond facilement avec la candidose, l’érythème fessier ou le psoriasis. Habituellement, outre les organes génitaux externes, le cuir chevelu, les sourcils, les plis nasolabiaux et le menton, les oreillettes et les régions des oreilles, la région pré-sternale et les cavités axillaires sont touchés. En cas de dermatite séborrhéique, les crèmes contenant des glucocorticoïdes sont efficaces, en particulier en association avec des dérivés d'imidazole. Les glucocorticoïdes puissants sur la peau des organes génitaux externes ne doivent pas être utilisés, car une atrophie réversible et irréversible de la peau est possible.

Plan du lichen rouge

Avec le lichen plan, la tête du pénis, les lèvres et l'entrée du vagin peuvent être touchées. L'éruption cutanée est une petite (0,5-1 cm) polygonale fusionnant papules brillantes et plaques avec striation blanchâtre. Couleur rose rougeâtre avec une teinte pourpre. Les éruptions blanches sur les muqueuses ressemblent à de la dentelle. Les patients sont perturbés par une démangeaison, parfois très forte. Lésions cutanées généralisées possibles. Chez de nombreux patients, les muqueuses buccales et oropharynx sont affectées. Les éruptions cutanées sur les muqueuses, y compris les organes génitaux, peuvent s'ulcérer, provoquant une douleur intense. Le lichen plan peut ressembler au lichen scléroatrophe. Une biopsie différentielle peut être nécessaire pour le diagnostic différentiel de ces maladies. Les démangeaisons sont réduites lors de l'utilisation de crèmes contenant des glucocorticoïdes. La maladie dure plusieurs mois ou années.

Scleroatrophic versicolor se manifeste sous la forme de papules blanchâtres et plates qui se fondent pour former des plaques. Au centre des plaques, il y a généralement des cavités. La bouche des follicules pileux est remplie de masse de corne.

eux-mêmes et ressemblent à des comédons. Au cours des stades avancés, la peau touchée ressemble à du papier parcheminé ou fin. L'éruption est localisée sur la peau du corps, généralement le haut du dos, les glandes mammaires. La lésion des organes génitaux externes et de la région périanale est caractéristique. Les patients se plaignent de démangeaisons, la douleur survient lorsque des érosions se produisent. Le versicolor scléroatrophe du pénis est souvent appelé pénis crayus. Cela peut entraîner une sténose urétrale. L'atrophie, la téloangiectasie et la sclérose du prépuce sont notées. Dans les cas graves, le phimosis se développe. Avec le lichen scléroatrophe, le risque de carcinome épidermoïde est accru. Cependant, les tumeurs malignes sont rarement observées et, par conséquent, aucun traitement chirurgical n'est effectué. Souvent, le lichen scléroatrophe a été diagnostiqué à tort comme une leucoplasie.

Peut-être une guérison spontanée, surtout chez les filles. La circoncision du prépuce avec la défaite du pénis n'est montrée qu'avec le phimosis.

Avec la défaite des organes génitaux externes chez les enfants et les adultes, les glucocorticoïdes puissants pour l'administration topique sont très efficaces. Tout d'abord, ils sont prescrits 2 fois par jour, puis passent progressivement à utiliser 1 fois par jour, puis plusieurs fois par semaine. Le cours de traitement dure 6 semaines. Parmi les complications devrait être noté une atrophie de la peau, même si elle est généralement réversible. Pendant la rémission, les glucocorticoïdes et les émollients moins actifs sont utilisés. L'application locale de la testostérone dans le lichen scléroatrophique est inefficace.

La phthyriase provoque les poux du pubis. Ils vivent principalement au pubis, rarement aux aisselles et à la poitrine. L'infection se produit par des moyens sexuels et par contact.

Les démangeaisons peuvent être d'intensité variable. En grattant la peau, une infection secondaire est possible. À l'examen, les poux et les lentes attachés aux cheveux sont détectés. Appliquez du lindane sous forme de shampooing à 1%. Il est appliqué sur toutes les parties du corps recouvertes de poils, sauf le cuir chevelu. Chez les hommes, il s’agit généralement de la poitrine, de l’abdomen, des jambes, des aisselles. Le médicament est soigneusement lavé 4 minutes après l'application. La préparation combinée de pyréthrines / pipéronyle butoxyde est également efficace. Parallèlement, les partenaires sexuels de la patiente sont examinés et traités. Les vêtements, les draps et les serviettes sont lavés à l'eau chaude ou nettoyés à sec. Une semaine après le traitement, le patient est examiné. Si des poux ou des lentes sont trouvés, répétez le traitement.

La gale est causée par l'acarien Sarcoptes scabiei. Chez les adultes, la gale est souvent transmise sexuellement. L'éruption cutanée peut être localisée dans différentes parties du corps, généralement des lésions des organes génitaux externes. Des papules et des nodules démangeaisons sur le pénis et le scrotum, dus au grattage duquel se forment des érosions et des croûtes, sont très caractéristiques de la gale. Les nodules et les démangeaisons peuvent persister plusieurs semaines après le traitement. Appliquez de la perméthrine sous forme de crème à 5% ou de lindane sous forme de lotion ou de crème à 1%. Le médicament est appliqué sur tout le corps, du cou aux pieds: perméthrine pendant 8-14 heures, lindane pendant 8 heures.Tout en maintenant des démangeaisons, certains médecins répètent le traitement une semaine, tout en examinant et en traitant les partenaires sexuels et les membres de la famille du patient. Les vêtements, les draps et les serviettes sont lavés à l'eau chaude ou nettoyés à sec. Avec la conservation à long terme des nodules crèmes appliquées localement avec des glucocorticoïdes et des préparations de goudron.

La dermatophytose inguinale est caractérisée par de grandes plaques feuilletées avec des limites claires dans les zones inguinales et sur la surface interne des cuisses. Les bords des plaques sont surélevés. La guérison commence à partir du centre. Par conséquent, dans les plis inguinaux, l'éruption cutanée est généralement moins prononcée. Le scrotum et le pénis ne sont généralement pas touchés. Il y a une démangeaison. Conditions optimales pour la croissance d'agents pathogènes - température et humidité élevées, ainsi que l'absence de lumière. L'examen microscopique des écailles de la peau traitées avec de l'hydroxyde de potassium montre des hyphes fongiques.

En cas de dermatophytose inguinale, miconazole (crème à 2%), clotrimazole (crème à 1%), kétoconazole (crème à 2%), éconazole (crème à 1%), ciclopirox (crème à 1%), terbinafine (crème à 1%) et buténafine (1%) crème). Les crèmes sont appliquées 2 fois par jour, à l'exception de la terbinafine et de la buténafine: elles sont utilisées 1 fois par jour. Si ces médicaments provoquent une sensation de brûlure, prescrivez en même temps une crème à 1% contenant de l'hydrocortisone. Dans les cas graves et compte tenu de l’inefficacité des médicaments à usage local, on utilise la griséofulvine (médicament hautement dispersé) à raison de 250 mg par voie orale 2 fois par jour pendant 4 à 6 semaines ou l’itraconazole à 200 mg par voie orale 1 fois par jour (pendant les repas avec une boisson acidulée). ) pendant 7 jours, ou terbinafine, 250 mg par voie orale 1 fois par jour pendant 2 à 4 semaines.

Le principal agent responsable de la candidose cutanée est le Candida albi. Le développement de la candidose est favorisé par la grossesse, le diabète, l'obésité, ainsi que par une immunité réduite et une thérapie antimicrobienne. Candida bala-nit ou balanoposthite peut survenir après un contact sexuel avec une femme atteinte de candidose.

tom Les érythèmes cutanés, les pustules, l'érosion ayant tendance à se confondre sont caractéristiques de la candidose cutanée. Il y a des éruptions cutanées associées à la périphérie des lésions. Les plis de la peau sont le plus souvent touchés: la région inguinale, la surface interne des cuisses. Contrairement à la dermatophytose inguinale, la candidose affecte souvent le scrotum. Lorsque candida balanoposthite, les éruptions cutanées sont localisées sur le gland du pénis et le feuillet interne du prépuce. La candidose vulvaire peut se reproduire avec la vaginite à candidose La microscopie de préparations traitées avec de l'hydroxyde de potassium révèle les fils de pseudomycélium et de cellules en formation. Dans la plupart des cas, la nystatine est efficace (poudres, crème, comprimés, suppositoires vaginaux). Pour les érosions étendues, on utilise la pommade à la nystatine. Utilisez également du miconazole (crème ou lotion à 2%), du clotrimazole (crème ou lotion à 1%), du kétoconazole (crème à 2%), de l’éconazole (crème à 1%). Ces médicaments sont prescrits 2 fois par jour. Ils peuvent provoquer une sensation de brûlure lors de l'application. Chez les femmes atteintes de vulvovaginite à répétition, le fluko-nazol est utilisé, 100-200 mg par voie orale une fois par jour pendant 7 jours, puis 150 mg par voie orale une fois par semaine.

Le plus souvent, les infections bactériennes primaires de la peau des organes génitaux externes sont causées par Staphylococcus aureus. De plus, Staphylococcus aureus et d'autres bactéries peuvent causer des infections secondaires par rapport à d'autres maladies de la peau. L'élément principal de l'éruption est constitué de pustules en croûte. Si les pustules sont situées dans la bouche des follicules pileux, elles parlent de la folliculite, si elles affectent entièrement les follicules pileux - de la sycose. Lorsque la sycose peut former une ébullition ou un anthrax. Dans un frottis sur Yeram, on trouve des accumulations de cocci et un grand nombre de neutrophiles. Si nécessaire, effectuez l'ensemencement.

La folliculite à staphylocoques est le plus souvent aiguë, moins souvent chronique ou récurrente. La folliculite chronique est généralement observée chez les porteurs de Staphylococcus aureus (généralement excrété du nasopharynx). La sycose, les furoncles et les anthrocytes sont plus fréquents chez les patients à immunité réduite, par exemple en cas d’histiocytose X, de maladie de Crohn, de frogranulome vénérien, de schistosomiase, d’amibiase. Folliculite récurrente dans les zones inguinales observée avec le SIDA.

Avec la folliculite à staphylocoques, le traitement local ne suffit généralement pas. Le moyen de choix est la cyclo-xacilline, la pénicilline résistante à la (3-lactamase, les céphalosporines de la première génération ou l'érythromycine) sont prescrits en cas d'allergie aux pénicillines. Le traitement est poursuivi jusqu'à disparition complète des éruptions cutanées. En cas de folliculite récurrente, la rifampicine est également utilisée en complément des médicaments indiqués. réduire le risque de récidive

Les îles recommandent de laver la peau avec un savon antibactérien ou de la traiter au peroxyde de benzoyle.

Lorsque l'impétigo apparaît, les vésicules de surface apparaissent pour la première fois. Elles éclatent rapidement et forment une érosion. À leur tour, ils deviennent en croûte. Le traitement est identique à celui de la folliculite à staphylocoques, mais en général moins long.

Les verrues génitales causent le virus du papillome humain. L'infection causée par le papillomavirus humain est la MST la plus courante. Le risque d'infection au cours de la vie est de 80%. En utilisant la réaction en chaîne de la polymérase, il est détecté chez 10% des adultes qui ont des relations sexuelles. 1% des adultes sexuellement actifs ont des verrues génitales. Les verrues génitales sont généralement situées sur la vulve, le prépuce, le gland et le corps du pénis. Dans les rapports oraux et anaux, l'oropharynx et le canal anal sont touchés. Les verrues génitales doivent être différenciées des verrues larges causées par la syphilis.

En raison du fait que les méthodes de traitement existantes ne permettent pas d'éliminer l'agent responsable de l'infection, la fréquence des récidives des verrues génitales dépasse 25%. Il n'est pas nécessaire d'examiner les partenaires sexuels, car cela n'améliore pas les résultats du traitement et ne réduit pas le risque de rechute. Les verrues génitales Je peux disparaître d'eux-mêmes. La détection d'une infection asymptomatique (test avec l'acide acétique, une réaction en chaîne de la polymérase) n'est pas recommandée. L'objectif du traitement est d'assurer une période sans rechute à long terme en utilisant une méthode facile à utiliser avec un risque minimal de complications. Étant donné que certains types de papillomavirus humains provoquent une dysplasie et un carcinome épidermoïde, principalement le cancer du col utérin, l'observation d'un gynécologue et un examen cytologique régulier des frottis cervicaux sont présentés.

Assurez-vous de discuter avec le patient de tous les traitements possibles. Ils sont divisés en indépendants et dirigés par des médecins. Indépendamment, vous pouvez appliquer la podophyllotoxine et l’imiquimod. Podofillotok-sin est appliqué sur les verrues génitales 2 fois par jour pendant 3 jours, puis une pause est prise pendant 4 jours. Si nécessaire, passez jusqu'à 4 cours de traitement. Les verrues génitales disparaissent chez 50% des patients. On pense que la podophyllotoxine cause moins de dermatite et est plus efficace que la podophylline (le traitement avec ce médicament n’est effectué que par des médecins). La podophyllotoxine et la podophylline sont contre-indiquées chez les femmes enceintes. L’imikvimod est un immunomodulateur qui stimule l’immunité antivirale en augmentant la

la production d'interféron. Le médicament est appliqué 1 fois par jour 3 fois par semaine (généralement les lundi, mercredi et vendredi). Il est efficace chez environ 40% des hommes et plus de 75% des femmes. Le traitement est long. Les verrues génitales disparaissent en moyenne après 2 mois. Les traitements pratiqués par les médecins incluent l’utilisation topique de podophylline, la cryodestruction (efficacité 75%, fréquence des rémissions de longue durée 50%), l’électrocoagulation monopolaire (efficacité 100%, les rémissions de longue durée 75%) et l’excision des verrues génitales avec électrocoagulation monopolaire de la base. Les traitements redondants et rarement utilisés incluent la thérapie au laser et l'utilisation topique et systémique d'interférons.

Molluscum contagiosum est une maladie cutanée infectieuse courante qui, chez l'adulte, se transmet principalement par contact sexuel. L'agent pathogène appartient à la famille des virus de la variole. Les éruptions cutanées sont des papules lisses, denses, blanc nacré ou rose, d'un diamètre de 2-5 mm avec une dépression de l'ombilic au centre. Dans la plupart des cas, 5 à 15 papules sont observées sur la peau des organes génitaux externes, du bas de l'abdomen et des cuisses. Les éruptions cutanées étendues sont caractéristiques des personnes infectées par le VIH. Les éléments de l'éruption sont grattés avec une curette, soumis à une cryodestruction ou à une électrocoagulation.

L'herpès génital

L'herpès des organes génitaux est généralement à l'origine du virus de l'herpès simplex de type 2. Cependant, les cas de la maladie provoquée par le virus de l'herpès simplex de type 1 sont récemment devenus plus fréquents (l'infection se produit lors d'un rapport sexuel oral). L'herpès génital primaire se manifeste par de multiples vésicules symétriques à la place desquelles des érosions se produisent rapidement. En l'absence de traitement, la maladie dure plusieurs semaines. L'isolement du virus en culture cellulaire et un test de Zank positif confirment le diagnostic. En cas d'herpès primaire des organes génitaux, on utilise l'acyclovir à 200 mg par voie orale 5 fois par jour, le valaciclovir à 500 mg par voie orale 2 fois par jour ou le famciclovir à 250 mg par voie orale 2 fois par jour. Le traitement continue pendant 7 à 10 jours.

L'herpès des organes génitaux récidive souvent. Dans la plupart des cas, l'infection récurrente est provoquée par le virus de l'herpès simplex de type 2. La période prodromique précède l'apparition des lésions lors d'une rechute. Il se manifeste par des brûlures et des brûlures à la place des futures éruptions. Les éruptions cutanées lors des rechutes sont moins étendues, la guérison survient généralement en 1 semaine. Dans les cas bénins, le traitement n'est pas nécessaire. Pour réduire la gravité et la durée de la rechute, appliquez l’acyclovir, à raison de 200 mg par voie orale 5 fois par jour, le valacyclovir, à raison de 500 mg par voie orale à 2 fois par jour ou le famciclovir, à 125 mg par voie orale à raison de 2 fois par jour. Avec des rechutes fréquentes

(plus de 6 par an) médicaments antiviraux prescrits en mode continu. Appliquez l'acyclovir, 400 mg par voie orale 2 fois par jour ou 800 mg 1 fois par jour, le valacyclo-vir, 500-1000 mg par voie orale, 1 fois par jour ou le famcyclo-vir, 250 mg par voie orale, 2 fois par jour. Ce traitement réduit le taux de récidive de 85% et la quantité de virus excrété dans l'environnement externe de 95%.

L'herpès génital est la cause la plus fréquente d'ulcères génitaux en immunodéficience. Le diagnostic est confirmé par l'isolement du virus en culture cellulaire. Appliquez l'acyclovir à raison de 400 mg par voie orale 5 fois par jour, le valaciclovir à 500 mg par voie orale 2 fois par jour ou le famciclovir à 250 mg par voie orale 2 fois par jour. Dans les cas graves, l’acyclovir est administré par voie IV. Chez les patients à immunité réduite, l’apparition de souches résistantes à l’acyclovir est possible. Dans ce cas, appliquez Foscar-no in / in.

Bertner KR et al.: Les verrues génitales et leur traitement. Clin Inf Dis 1999; 28: 537-56.

Bonnez W et al.: Efficacité et sécurité d'une solution à 0,5% de podofilox pour les verrues anogénitales. Am J Med 1994; 96: 420.

Drake LA et al.: Lignes directrices pour les infections mycotiques supercritiques de la peau. J Am Acad Dermatol 1996; 34: 282.

Feingold DS, Wagner RF Jr: Thérapie antibactérienne. J Am Acad Dermatol 1986; 14: 535.

Fitzpatrick TV et collab., Dermatology in General Medicine, 4e éd. McGraw-Hill, 1993.

Holmes KK et al. (eds). Maladies sexuellement transmissibles, 2e éd. McGraw-Hill, 1990.

Lesher JL, Jr: Traitement oral des infections fongiques superficielles communes. J Am Acad Dermatol 1999; 40: 531-4.

Meffert JJ et al.: Lichen sclerosus. J Am Acad Dermatol 1995; 32: 393.

Pereira FA: Herpes simplex: Concepts en évolution. J Am Acad Dermatol 1996; 35: 503.

Sacks SL: Améliorer la gestion de l'herpès génital. Pratique hospitalière 1999; 34: 41-9.

Eruption sur les organes génitaux

Une éruption sur les parties génitales ou l'apparition d'acné sur les parties génitales est toujours associée à la présence d'infections dans le corps. Moins souvent, des anomalies physiologiques peuvent produire un tel effet. La peau sur les parties génitales et à proximité, en règle générale, est uniforme et ne présente pas d'éruption cutanée ni d'irritation, le cas échéant, il s'agit d'une violation. Dans les deux cas, il vaut la peine de faire appel à un dermatologue. Parfois, ce problème est résolu en prescrivant simplement des onguents.

Les principales éruptions cutanées comprennent:

  • taches de vieillesse - ont une couleur sombre, clairement visible sur la peau claire;
  • les taches dépigmentées sont de couleur claire, semblables à l'acné mature;
  • les taches vasculaires sont les plus visibles dans leur couleur rose ou rouge foncé.

Les principaux signes d'une éruption cutanée

L'acné simple sur les organes génitaux peut se manifester de différentes manières, ils ont l'apparence de nodules, de cloques, de tubercules particuliers et même de verrues. En règle générale, ils font toujours saillie à l'extérieur de la peau, mais peuvent être profonds.

Les abcès mousseux font saillie sur la peau, leur densité est généralement liquide. La couleur est trouble ou transparente, il peut y avoir une couleur de sang, il y a du pus à l'intérieur, et s'ils sont évacués, cela vaut la peine de traiter la peau avec de l'alcool.

L'érosion ulcéreuse subsiste après les ulcères comprimés, leur profondeur atteint la couche sous-cutanée. Mais si elle n'est pas traitée, l'infection peut pénétrer dans les muscles et les os.

Lors de la guérison d'ulcères particuliers, des croûtes ou des croûtes se forment. Enfin, la croûte persistante a l'apparence d'une cicatrice, une telle cicatrice resserre visiblement la peau, laissant une tache rosâtre qui peut éventuellement disparaître.

L'éruption est divisée en:

  • les ampoules sont des urtikans;
  • makulezy - tacheté;
  • papulo-nodulaire;
  • verrues verruqueuses;
  • pustules - pustuleux.

Les éruptions cutanées peuvent être monoformes et polyformales. Les premiers ne contiennent qu'un seul type d'éruption, les derniers peuvent en inclure deux ou plusieurs, chacun étant clairement visible.

Y a-t-il des éruptions cutanées inoffensives dans des endroits intimes?

Chez les hommes, des papules particulières ayant la couleur de la nacre peuvent se former autour du gland. Leur éducation n'affecte pas la santé et n'infecte pas les autres lors du contact. Le plus souvent, les tubercules se forment entre 15 et 30 ans, ils ne sont pas très gros et ne gênent pas. Leur couleur est blanche, principalement à cause de l’agrandissement des glandes épithéliales. Les androgènes sont particulièrement actifs pendant la puberté et peuvent causer de tels défauts, les papules n’ont pas besoin de traitement. Si vous le souhaitez, vous pouvez éliminer les défauts à l'aide d'une thérapie au laser, mais ils risquent de se former à nouveau avec le temps.

Le kyste épidermique est rempli de résidus de la couche cornée de cellules et du mélange huileux de peau. Il survient plus souvent chez les adolescents dont la peau commence à se modifier et se recouvre d'acné chez les adolescentes. De telles éruptions sur les parties génitales sont davantage considérées comme un défaut esthétique que comme une maladie, si elles ne commencent pas à s’embêter.

Très probablement, les éruptions cutanées apparaissent sur les grandes lèvres chez les femmes et chez les hommes sur le scrotum. En règle générale, la formation de petites et faciles à presser lorsque vous appuyez sur, ce qui est préférable de ne pas faire. Dans certains cas, des complications et même une inflammation peuvent apparaître. Les boutons deviennent douloureux et forment après eux des plaies originales autour desquelles la peau rougit.

Chez les femmes en bonne santé, de petits boutons peuvent apparaître au début du vagin - micropapillomatose. Pas plus de 5% des femmes y font face, cela ne présente pas de danger et c'est plutôt un défaut cosmétologique. Il peut être identifié par de petits boutons particuliers mous situés les uns contre les autres et en grand nombre. Avoir une couleur rosâtre ou de chair, sont plus fréquents dans la région des petites lèvres. Cette formation indique des troubles hormonaux.

Eruption cutanée en présence d'infections génitales et de maladies

La vulvovaginite à Candida se manifeste par une inflammation de la région périnéale ou vaginale. L'infection est associée à un champignon de levure du genre Candida. Les premiers signes sont de petites taches de couleur rouge, acquérant au fil du temps un gale blanche. La candidose est surtout perceptible lorsque des démangeaisons se manifestent, ainsi qu'une odeur aigre dégagée, des douleurs pendant les rapports sexuels, une démangeaison accrue pendant le sommeil et après une douche avec de l'eau chaude. Les complications apparaissent lorsqu'une sensation de brûlure est ressentie après la miction, un gonflement du périnée ou des rougeurs peuvent survenir. Les pertes vaginales deviennent épaisses et non uniformes, une croûte ou des fissures dans le périnée se forment.

Chez les hommes, ce type d'inflammation à la tête du pénis est appelé balanoposthite à candidose. Il se manifeste sous différentes tailles et formes, mais il peut être déterminé par les caractéristiques suivantes:

  • le plus notable est des démangeaisons et une légère sensation de brûlure;
  • l'apparition de plaque en forme de fromage;
  • il y a une odeur aigre particulière.

L'infection par les poux est révélatrice d'une pédiculose pubienne, très probablement infectée lors des rapports sexuels. Il n'apparaît pas immédiatement, les symptômes peuvent apparaître après 2 semaines ou un mois plus tard. Les démangeaisons sont plus perceptibles, après quoi des taches de couleur bleue de taille moyenne se forment. La démangeaison est intensifiée et les poils sont visibles, de telles taches sur le pubis peuvent être trouvées près de l'endroit où les cheveux sont formés.

Molluscum contagiosum se manifeste de la manière suivante:

  • les nodules apparaissent seuls ou en groupes;
  • la surface est exempte de protubérances et a une couleur rosâtre;
  • Si vous appuyez sur - une substance blanchâtre est libérée, la douleur n'est pas ressentie;
  • peut être le pubis, le pénis, les lèvres, la circonférence de l'anus et même de l'estomac.

Deux à quatre mois après le début de l’infection par le tréponème, une syphilis secondaire peut se manifester. La maladie provoque des éruptions cutanées périodiques ou ne se manifeste pas du tout avant plusieurs années. Défini par les caractéristiques suivantes:

  • éruption de taches rouges ou de verrues;
  • les ganglions lymphatiques sont élargis.

À l'endroit où l'infection se manifeste, il peut y avoir des changements dans les organes internes. En règle générale, l'éruption ne cause pas de gale ni de douleur. Le plus souvent, apparaissent des projections denses de rouge sur les côtés ou l'abdomen. Après traitement ou disparition, la cicatrice ne reste pas, ainsi que les phoques.

Si des formations nodulaires apparaissent pendant la syphilis récurrente secondaire, dont la surface est lisse et brillante, les symptômes indiquent une syphilide papuleuse. Ces formations commencent finalement à se dessécher et à envelopper les bords dans une sorte de collier. Cela est dû au pelage des nodules, mais seulement dans le cas de la syphilis. De telles formations papuleuses apparaissent souvent directement sur les organes génitaux, moins souvent près de l'anus, que ce soit sur les pieds ou les paumes. Si de telles formations sont apparues sur le pied, elles sont facilement confondues avec de simples ampoules. Les signes par lesquels vous pouvez déterminer avec précision les syphilides:

  • le maïs a la forme d'un petit coussin;
  • la couleur du maïs est plus jaune;
  • pressé, le maïs n'éclate pas:
  • Les syphilides ont une forme similaire mais sont pelées autour d'eux;
  • Les syphilides sont violettes ou rouges.

Si vous n'êtes pas sûr, faites sortir l'une des formations: un liquide clair sortira du maïs et la peau guérira rapidement.

Les verrues simples peuvent facilement être confondues avec le condylome, mais vous devez connaître la différence:

  • les condylomes se confondent souvent les uns avec les autres;
  • Le condylome lui-même a un aspect pleurant:
  • plaque blanche;
  • haute densité et difficile à extruder;
  • apparaissent généralement près de l'anus.

Les condylomes semblent indiquer une syphilis secondaire, c’est l’un de ses premiers symptômes.

Eruption allergique dans des lieux intimes

Les allergies peuvent être causées par les irritants suivants:

  • lubrification du préservatif;
  • onguent intime ou suppositoires;
  • contact avec le latex ou les alliages avec son contenu.

En cas d'allergie, il est nécessaire de déterminer l'irritant. Une réaction allergique se produit de différentes manières et l’allergène lui-même en introduit une faible proportion. Certains éternuent et rougissent les yeux, et certains peuvent avoir un choc anaphylactique.

La balonoposthite de contact se caractérise par un gonflement, des démangeaisons, une sensation de brûlure et une inflammation sous forme de rougeur. La complication la plus dangereuse est le gonflement du prépuce, car le phimosis peut se produire. Lorsque l'allergène affecte l'aine, il y aura des éruptions cutanées sur le scrotum ou l'aine, accompagnées de démangeaisons. Lorsque des cloques se forment sur la peau, une nécrose est visible dans la couche supérieure de la peau et la peau commence à s'exfolier, ce qui signifie que la maladie est devenue grave.

Chez les MST, l’urétrite et les maladies infectieuses diffèrent de l’uréthrite de contact en ce que leurs symptômes disparaissent très rapidement. Après la cessation du contact avec l’allergène, en particulier l’antiseptique, les effets secondaires ne laissent aucune trace et peuvent ne pas se manifester avant le prochain contact.

Une goupille de vulvaginite apparaît souvent si vous utilisez des crèmes, des suppositoires et des comprimés pour les endroits intimes nécessaires à la prévention de la grossesse ou au traitement des infections. Si vous êtes allergique aux médicaments utilisés dans ces produits, évitez de les utiliser. S'il y a des démangeaisons graves, une floraison blanche ou une irritation dans la zone d'application, cela peut indiquer une candidose vulvaire.

Si les organes génitaux sont rougis et anxieux à propos des démangeaisons, ce sont les premiers symptômes de l'érythème corrigés. La peau est fissurée par la forme de la grille, l'acné se voit bien. Si la maladie est causée par la prise de médicaments, par exemple, les sulfomilamides, les symptômes disparaissent après la cessation au sein du croissant.

Une rougeur ou une irritation de la peau sur les parties génitales se produit après ou pendant les rapports sexuels, cela indique une allergie post-coïtale. La raison principale pour le couple est sécrétée pendant les rapports sexuels. En cas de sensation de brûlure et de rougeur pendant les rapports sexuels, vous devez laver soigneusement les parties génitales avec de l'eau et de préférence avec un gel intime. De tels défauts ne sont pas dangereux, mais peuvent causer beaucoup de problèmes, vous devez donc consulter un médecin.

Maladies, dont éruption sur les parties génitales

Un simple acarien de la peau peut également s’installer dans la région génitale, le plus souvent il provoque la gale. Le symptôme principal est des démangeaisons bien visibles la nuit, même à travers des sous-vêtements minces. Vous pouvez vérifier la présence d'une tique à la maison: il suffit d'appliquer de l'iode sur les sites d'irritation. S'il y a des rayures particulières, elles indiquent le mouvement de la tique. Vous pouvez le retirer en utilisant des onguents spéciaux.

L'apparition d'un champignon à l'aine suggère un athlète inguinal, il peut apparaître sur les organes génitaux. Le plus souvent se trouvent sur les plis près des fesses ou près de l'anus, chez les hommes - sur le scrotum, et chez les femmes, l'apparence sous la poitrine ou le bas-ventre est le plus probable. Vous pouvez déterminer la maladie grâce aux caractéristiques suivantes:

  • des taches roses se forment;
  • les taches ont une apparence plus ondulée;
  • l'érosion commence à se former autour des taches;
  • La peau acquiert une couleur blanche dans la zone du foyer.

Avec une humidité élevée et une température élevée, les démangeaisons deviennent plus fortes.

La dermatose est révélatrice du psoriasis, elle est généralement attribuée aux maladies héréditaires et le porteur n’infecte pas les autres. Les défauts cutanés peuvent être inoffensifs jusqu'à ce qu'une exacerbation se produise, pouvant être causée par des facteurs irritants. Le plus souvent, cela se produit lorsque vous modifiez votre régime alimentaire, une forte chute de température ou l'influence de drogues. Les papules peuvent ne pas déranger pendant un mois au maximum, après quoi l’éruption se propage davantage. L'éruption cutanée du psoriasis présente les symptômes suivants:

  • le plus souvent formé dans les articulations: les genoux, les coudes, le pubis, les aisselles et même sur la tête;
  • les formations ont une couleur rouge clair ou rose;
  • s'il est gratté, l'écoulement est sanglant et liquide.

Pendant le psoriasis, si un champignon s'est formé, son effet peut augmenter. Sur les pieds ou sous les ongles, le champignon se répand très activement. Si le champignon n'est pas traité, les lésions du pied peuvent rendre les mouvements très difficiles. Des symptômes similaires à ceux du psoriasis peuvent être confondus avec d'autres infections. Avant de prendre des médicaments, il est préférable de consulter un médecin.

La plupart des gens ont un herpès inactif normal, il est complètement inoffensif jusqu'à ce qu'un stimulus apparaisse. Il peut s'agir de stress, d'hypothermie, d'un rhume ou d'une violation du processus de digestion. L'herpès génital peut ne pas se manifester avant des années et commencer à se propager activement après des actes sexuels. Chez les femmes, il est plus prononcé sur le clitoris ou les lèvres. Chez les hommes, on peut le trouver sur le prépuce ou sur sa face interne. Les formations ont l'apparence de bulles et se répandent massivement. Si une bulle est expulsée, un liquide clair apparaîtra; dans quelques jours, la bulle se remplira à nouveau et risque d'avoir une couleur sanglante. Il n'est pas nécessaire de presser les bulles, elles servent de couche protectrice pour la peau. Les plaies ouvertes sur le site des bulles peuvent provoquer encore plus d'inflammation.

Dans le cas où l'éruption sur les organes génitaux pendant une longue période ne passe pas et commence à déranger, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Les facteurs suivants aideront à identifier la complication:

  • démangeaisons aggravées surtout la nuit;
  • un gonflement est apparu sur les organes génitaux;
  • l'éruption ne s'est pas dissipée au bout de quelques semaines;
  • les plaies ne guérissent pas longtemps;
  • l'inflammation est apparue après ou pendant les rapports sexuels;
  • les ganglions lymphatiques gonflent;
  • fond des plaies serrées.

Si l'éruption sur les organes génitaux et dans la région intime n'est pas traitée à temps, l'inflammation peut procurer non seulement un confort, mais également des complications pour la santé.

Les maladies de la peau les plus courantes du pénis

Comme vous le savez, toutes les maladies sexuellement transmissibles sont extrêmement dangereuses, car elles violent l'activité sexuelle. Les affections cutanées particulièrement dangereuses du pénis, car elles interfèrent avec l'activité sexuelle normale des hommes. En outre, ces maladies peuvent se transmettre d’un organe à l’autre, par exemple du pénis aux testicules ou à la prostate.

Les principales maladies cutanées du pénis se manifestent généralement à l'extérieur sous forme de rougeurs, de cloques, d'ulcères et d'autres facteurs visibles. Les symptômes externes sont le plus souvent et indiquent la présence d'une infection dans le corps ou dans un organe séparé.

Manifestations de la maladie du pénis

Les principaux symptômes visibles de la maladie du gland du pénis signalent généralement les troubles suivants du corps:

  • infection sur le pénis;
  • allergie causée par la non-combinaison de partenaires floraux;
  • mauvaise hygiène menant à une maladie de la peau.

Ces facteurs indiquent des manifestations visibles de la maladie du pénis. Sur la tête du pénis peuvent se produire diverses affections cutanées, se manifestant très souvent avec des rougeurs, une inflammation, des ulcères et autres effets secondaires.

Maladies de la peau: description des principales maladies

Afin de pouvoir naviguer dans les maladies du gland, il est nécessaire de connaître les principales maladies et leur mode d'apparition. La liste suivante compare les signes visuels des maladies du pénis avec leur description.

  1. Éruption sur la peau sous forme de taches. Ces symptômes sont des maladies appropriées telles que le vitiligo, la dermatite séborrhéique, la syphilis secondaire.
  2. Éruption sur le pénis sous forme de plaques. Selon cette description, les maladies cutanées appropriées telles que le mélanome, la gale, le lichen plan, la syphilis secondaire, le psoriasis.
  3. Eruption cutanée sous forme de gonflement. Cette maladie du pénis peut être l'une des suivantes: carcinome épidermoïde de la peau, mélanome, gale.
  4. Une éruption cutanée sous la forme de divers excroissances de la peau du pénis: syphilis, verrues génitales, carcinome épidermoïde.
  5. Consolidation de la peau du pénis. Sous la description de ce symptôme externe est approprié que la dermatite chronique des démangeaisons.
  6. L'apparition des écailles. C'est l'un des phénomènes les plus courants lorsque le pénis est recouvert de petites écailles, comme si la peau s'en détachait. Les maladies suivantes conviennent à l'apparition d'un tel symptôme: psoriasis, syphilis secondaire, dermite séborrhéique, candidose et dermatophytose inguinale.
  7. Manifestations sous forme de bulles. Une des maladies les plus courantes de la peau et de la tête du pénis. Sous cet ajustement des symptômes: la gale, l'herpès, la dermatite des démangeaisons.
  8. Éruption cutanée très fréquente sous forme d'ulcères. La description des maladies du pénis telles que: chancre mou, donovanose, syphilis, lymphogranulome transmis sexuellement.

Ces types de symptômes doivent être connus afin, s'ils se produisent, de connaître au moins approximativement l'apparition de la maladie sur le pénis. Mais vous devez toujours vous rappeler que l'auto-traitement dans ce cas est inacceptable, car les maladies sexuellement transmissibles sont une pathologie très grave pouvant avoir des conséquences irréversibles.

Par conséquent, il est toujours nécessaire de garder à l'esprit la chose la plus importante: lors de l'identification des premiers symptômes, il est urgent de consulter un spécialiste expérimenté qui diagnostique la maladie et prescrit un traitement.

Qu'est-ce qui se passe avec l'apparition de la maladie du pénis?

Il arrive souvent que sur la peau, la tête ou la feuille interne du pénis apparaissent divers signes de maladie de la peau et vénérienne. Contrairement à de nombreuses autres maladies, ces affections sont presque toujours accompagnées d'éruptions cutanées, de rougeurs et d'autres effets visuels. Si vous ignorez ces manifestations visibles, la maladie ne s'arrêtera pas d'elle-même, elle ne fera que progresser. Beaucoup de gens pensent qu’avec l’aide de remèdes populaires, des complots ou d’autres méthodes non médicamenteuses peuvent résoudre leurs problèmes de maladie du pénis. Mais, en règle générale, cela n’apporte pas de résultats tangibles, mais seulement un ralentissement de l’évolution de la maladie.

Tenter de laisser les choses suivre leur cours peut avoir les conséquences suivantes:

  • maladie complète du pénis entier;
  • le développement de maladies chroniques des organes génitaux internes;
  • perte d'érection;
  • difficulté à uriner;
  • gonflement ou agrandissement du pénis dû à des ampoules et des ampoules;
  • perte de sensibilité de tout mouvement du pénis;
  • le stade auquel le traitement n’aidera pas et ne fera que bloquer la maladie;
  • détérioration de l'état général;
  • douleur intense, fièvre, etc.

Aux premières manifestations de la maladie, il est nécessaire de consulter immédiatement un spécialiste pour un examen médical.

Maladie de la peau de l'organe génital: le développement de la maladie

Une des maladies les plus courantes du pénis est la balanite - inflammation du gland du pénis et la balanoposthite - inflammation de la feuille interne de l'organe mâle. On sait que ces maladies surviennent exclusivement sur une partie du pénis - sur sa tête. Très souvent, ces 2 maladies sont parallèles, raison pour laquelle elles sont si terrifiantes. La maladie est principalement due à une infection de la région des organes génitaux (principalement par contact sexuel).

Mais très souvent, la maladie survient quand aucune hygiène n’est observée. Par exemple, avec une abstinence prolongée, le sperme est libéré dans la feuille interne du pénis et y reste. En urinant, le sperme se mélange à l'urine, entraînant une infection qui se développe très rapidement. La maladie passe avec des démangeaisons constantes et une légère rougeur sur la tête du pénis, provoquant une maladie de la peau. À chaque miction, l'infection augmente et la maladie passe à un nouveau stade: l'inflammation aiguë.

Renforcement du processus inflammatoire

En l'absence du traitement nécessaire, le processus inflammatoire s'intensifie et provoque non seulement des démangeaisons et des sensations de brûlure, mais également un très fort inconfort. En conséquence, l'exposition de la tête devient extrêmement difficile et le processus de miction est simplement douloureux.

Le processus suivant après l'inflammation est le processus de formation de pourriture dans la région du pénis. La maladie entre dans une nouvelle phase, lorsque non seulement les processus de miction et de coït deviennent douloureux, mais que des malaises et des douleurs apparaissent dans la vie quotidienne, en particulier lors de la marche. Il y a une érosion qui provoque une douleur incroyable et chaque miction ne fait qu'augmenter la sensation douloureuse.

Chez chaque personne, la maladie évolue différemment, en fonction de l'immunité générale et de la condition. Les maladies sexuellement transmissibles sont également terribles parce qu’un lien concomitant au cours de la maladie se traduit par l’apparition d’un processus inflammatoire de l’organisme tout entier, ce qui entraîne une aggravation importante de l’état général, de la fièvre et de la fièvre.

Par la suite, si la maladie ne guérit pas à ce stade, elle commence à se dilater dans le pénis, affectant non seulement la peau du pénis, mais également l’intérieur de l’organe, car la peau est très fine et n’a pas de fortes propriétés protectrices. Il existe un sac spécial prépuce, qui produit une grande quantité de pus en cas de maladie du pénis. Le pus a la capacité de se déplacer non seulement vers les organes du système urinaire, mais également vers d'autres parties du corps et de la peau. Tout d’abord, les ganglions inguinaux, qui ne sont pas protégés, en souffrent et, lors d’une exacerbation du processus inflammatoire, se forment des poches inflammatoires, remplies de pus et de liquide.

Très effrayant dans cette situation et gonflement du corps, ce qui conduit à des difficultés dans l'approvisionnement en sang du pénis. En raison du fait que les capillaires du pénis sont très minces, ils éclatent rapidement lorsqu'on les serre, ce qui risque de pénétrer dans le sang de pus et d'urine, ce qui peut avoir des conséquences fatales.

Dans la pratique médicale, il y avait des cas où le patient avait commencé la gangrène, ce qui avait contribué à la sortie de sang du pénis et avait conduit au fait que les médecins ne pouvaient s'empêcher d'amputer les organes génitaux.

Conseils de prévention

Voici quelques règles de base à respecter pour prévenir les problèmes de peau du pénis:

  • toujours suivre les directives d'hygiène de base;
  • prendre une douche au moins une fois par jour;
  • commettre des actes sexuels uniquement de manière protégée (utiliser des préservatifs);
  • consulter un vénéréologue et un urologue au moins une fois tous les six mois;
  • soyez prudent lorsque vous touchez de l'eau sale.

Avec le respect des mesures de sécurité, les maladies vénériennes ayant des conséquences aussi graves ne devraient plus poser de problèmes. En observant les précautions, vous vous protégez et protégez votre corps.