Tumeurs de peau courantes: types, diagnostic, traitement

Dans cet article, nous vous parlerons des tumeurs les plus courantes sur la peau. Vous apprendrez sur les tumeurs cutanées bénignes et malignes et sur la prévention des maladies de la peau.

La tumeur sur la peau est une variété de lésions cutanées. Ils peuvent être malins ou bénins. Ils ressemblent souvent à une tumeur ou à une sorte de décoloration dans certaines zones de la peau ou des muqueuses. Plus en détail à ce sujet, nous écrirons dans notre article. Pour plus de clarté, disons que toute tumeur n'est pas bonne et qu'il est préférable de contacter un spécialiste immédiatement après sa détection. Même des lésions cutanées bénignes après une blessure ou une exposition excessive peuvent éventuellement se transformer en oncologie. Cela ne peut pas être autorisé.

D'où viennent les tumeurs de la peau?

Dans des conditions idéales, le nombre de cellules mortes, tout comme les nouvelles, devrait être égal, mais ce n'est pas toujours le cas. Parfois, le processus de «naissance» de nouvelles cellules échappe à tout contrôle et devient beaucoup plus grand que nécessaire, et ces cellules n’ont même pas le temps de mûrir complètement. C'est-à-dire qu'ils ne peuvent pas remplir leurs fonctions dans le corps. Un tel excès de cellules cutanées inutiles et inutiles est un néoplasme. La multiplication cellulaire incontrôlée peut être causée par plusieurs facteurs, mais les plus courants sont:

  • Lésions cutanées fréquentes;
  • Exposition fréquente (y compris solaire);
  • Prédisposition génétique;

La grande majorité des néoplasmes sont bénins et ne représentent aucune menace pour la vie de la personne, mais dans certains cas, ils peuvent être gênants et doivent être supprimés. Par exemple, si une tumeur bénigne de la peau se développe à un point tel qu'elle peut pincer les vaisseaux sanguins ou que son pigment commence à gâcher l'apparence de la peau, en particulier dans les endroits ouverts.

Dans certaines conditions, lésions cutanées ou expositions importantes, même un bronzage simple en grande quantité peut provoquer des formations cutanées bénignes qui n'entraînent aucune gêne dans la vie et peuvent «dégénérer» les tumeurs bénignes en lésions malignes.

Types de lésions cutanées

Toutes les tumeurs de la peau sont divisées en trois types principaux - bénignes, malignes et précancéreuses ou limites. Leurs principales différences sont la capacité de métastaser, d'entraîner des complications plus ou moins graves, voire la mort.

Regardons de plus près chacun de ces types de tumeurs.

Lésions cutanées bénignes

Les plus courantes de ce type de lésions cutanées sont les suivantes:

Lipome

Ceci est une tumeur grasse, qui est communément appelée wen. Le plus souvent, il se forme sur les parties de la peau dans lesquelles la quantité de graisse sous-cutanée est extrêmement petite, par exemple sur le haut du dos, dans la ceinture scapulaire, sur les cuisses. La peau elle-même ne la touche pas, mais se développe principalement dans les couches profondes de la peau. Dans la très grande majorité des cas, un traitement n'est pas nécessaire, uniquement si sa taille empêche le patient de se déplacer normalement, mais cela se produit très rarement.

Verrue

La cause des verrues (papillomes) est virale. Il est transmis à travers des objets avec lesquels le patient a été en contact. Cela ressemble à un nodule ou une papille. Un risque particulier d’attraper le virus du papillome humain (c’est lui qui provoque l’apparition de verrues) s’observe chez les personnes dont l’activité immunologique est réduite et la transpiration de la peau accrue.

Les verrues peuvent atteindre la taille d'un pois, elles peuvent aussi se transformer en plaques énormes. Ils sont traités avec un simple traitement médicamenteux ou, dans certains cas, sont retirés chirurgicalement. Il est également très souvent possible de rencontrer divers traitements folkloriques pour les verrues.

Naevus (taupes)

Il existe d'autres noms - tache de naissance ou taupe. Elles peuvent être de couleurs complètement différentes, du rose clair au presque noir. Tailles de 0,1 cm à 10 cm Les taupes peuvent être congénitales ou se former en cours de vie. Ils ne causent aucune gêne. Souvent, des grains de beauté plus ou moins distincts apparaissent à l'adolescence: chez les nourrissons, il est très rare de trouver une taupe, mais les médecins pensent qu'ils ne le sont que de très petite taille. Un grain de beauté peut apparaître n'importe où sur le corps, même sur les muqueuses, par exemple dans la bouche. Et plus souvent, les nevi apparaissent sur le corps de la femme.

Fibrome

Tumeur bénigne qui apparaît sur différentes parties du corps. Cela peut être sur le corps dès la naissance, ou il peut être formé à tout âge. Le fibrome est présent également chez les deux sexes. C'est l'une de ces tumeurs qui peuvent se former à la fois sur le corps et sur les organes internes. Les fibromes sont classiquement divisés en deux types - mous et durs. Les molles sont plus communes chez les femmes et les dures apparaissent chez les femmes et les hommes. Il n'y a pas de différence significative entre les fibromes mous et durs.

Verrue séborrhéique

Il apparaît plus souvent chez les personnes âgées sur la tête et sur les parties du corps cachées par les vêtements. Pour cette raison, ils sont aussi appelés verrues séniles. Ils ressemblent à de petites bosses de couleur marron ou noire. Les médecins pensent que l'apparition de verrues séborrhéiques peut être causée par la consommation de grandes quantités de graisse animale, par un manque de vitamines et par une exposition importante au soleil. Souvent, les verrues séniles ne guérissent pas.

Lésions précancéreuses ou limites sur la peau

Ce sont des types de formations limites qui peuvent être considérés comme les stades initiaux du cancer ou, au fil du temps, se développer en oncologie. Ils apparaissent souvent chez les personnes âgées, mais il existe des exceptions.

Pigment xeroderma ou simplement xeroderma

Il s’agit d’une maladie héréditaire qui se traduit par une sensibilité accrue à l’ultraviolet (soleil). Les premiers symptômes apparaissent au bout de trois ans. C'est une maladie plutôt rare. Les médecins lui parlent de l'état précancéreux de la peau. C'est l'une des rares maladies précancéreuses qui survient chez les jeunes, pas chez les personnes âgées. La période active de la maladie tombe au printemps et en été en raison de la plus grande activité solaire. Dans la plupart des cas, le cuir chevelu, le visage et le cou sont touchés. Cela est dû au fait que la peau n'est pas capable de produire une enzyme qui élimine les dommages causés par les rayons ultraviolets.

Pigment xeroderma, xeroderma

Kératome sénile

Par son nom, il est clair que cette maladie se manifeste chez les personnes âgées. Souvent, sa taille ne dépasse pas un centimètre de diamètre, jaune ou brun foncé. Au fil du temps, ils peuvent se couvrir de diverses échelles qui, pour des raisons naturelles, exfolient. À ce stade, du sang peut apparaître dans la zone touchée, mais il n’ya pas de quoi s’inquiéter. Keratoma devient malin si un phoque apparaît à sa base, mais cela se produit très rarement.

Maladie de Paget

Cette maladie est observée principalement chez les femmes de plus de quarante ans. Autour du mamelon commencent à apparaître compactage et desquamation de la peau. Le fluide naturel est libéré. Au cours du développement de la maladie, une croûte se forme et le développement de la maladie elle-même peut prendre de nombreuses années. Certains oncologues considèrent la maladie de Paget comme un stade initial du cancer, mais jusqu'à présent la médecine officielle ne l'a pas confirmé, malgré le fait que l'on parle également de cancer du sein. Il existe également des complications de cette maladie sur le tissu osseux.

Corne peau (sénile)

Comme son nom l'indique, les personnes âgées sont plus susceptibles à cette maladie. La corne cutanée est la stratification des cellules de l'épiderme de telle sorte qu'elle ressemble à une corne, comme chez les animaux, certes pas de cette taille, mais sans esthétique. À l'heure actuelle, il existe différentes données sur le degré de contamination de la maladie par un cancer à part entière. Aux premières manifestations de cette maladie, il est préférable de consulter un médecin. La corne cutanée est facilement enlevée chirurgicalement.

Corne peau (sénile)

Tumeurs malignes de la peau

Les tumeurs malignes de la peau sont un cancer complet qui métastase. Ce sont des maladies complexes qui nécessitent un traitement immédiat, car elles peuvent être fatales.

Mélanome

Une tumeur maligne qui apparaît le plus souvent sur la peau, moins souvent sur la membrane muqueuse, par exemple dans les yeux, la bouche, le rectum. Notre corps réagit très mal à cette maladie, qui provoque son développement rapide, ce qui peut être fatal. Le mélanome peut se développer en raison du rayonnement ultraviolet excessif du soleil. Les personnes ayant la peau claire et les personnes âgées sont plus susceptibles à cette maladie. C'est la forme la plus courante de cancer de la peau. Il peut apparaître chez une personne après un simple traumatisme du naevus ou une brûlure. Alors soyez prudent avec les taupes sur le corps.

La susceptibilité d'une personne au cancer peut également être déterminée par un grand nombre de taupes, de verrues et d'autres lésions bénignes de la peau. Souvent, si le corps a plus de huit taupes, il s’agit d’une «cloche inquiétante». Vous devez constamment vous examiner et, aussi ridicule que cela puisse paraître, compter les taupes sur votre corps. S'ils deviennent plus nombreux, il est préférable de consulter un spécialiste. De plus, il est nécessaire de limiter votre séjour en été au soleil en tenue ouverte. La montre la plus dangereuse pour la peau de 11h à 15h. Bien sûr, on ne peut pas dire que le rayonnement solaire conduira au cancer, mais en tant que prévention, vous devez prendre soin de vous.

Basaliome

Un autre nom pour cette maladie est le carcinome épidermoïde de la peau. Cette tumeur se produit dans les zones de la peau qui sont le plus en contact avec le rayonnement ultraviolet, comme le visage ou les mains. Aussi sur son développement peut affecter et les températures élevées, le contact avec divers produits chimiques. Survient le plus souvent chez les personnes âgées, mais il existe des cas de cette maladie chez les enfants. La maladie apparaît également chez les deux sexes. Le basaliome est presque indolore et ne cause pas beaucoup d'inconfort au patient. Pour cette raison, on parle encore souvent de maladie limite. L'une des caractéristiques de ce type de cancer est une rechute à près de 100%.

Sarcome de Kaposi

Cette maladie se rencontre souvent chez les personnes atteintes du SIDA et les hommes plus âgés. Il se manifeste par l'apparition de taches lilas sur la peau des jambes qui n'ont pas de limites claires. Au bout d'un moment, de petits nodules apparaissent à ces endroits. Très souvent, des tumeurs apparaissent dans le ciel supérieur et d'autres membranes muqueuses. Ce sont des foyers lilas pouvant atteindre deux centimètres de diamètre. Les personnes à risque d'infection par le VIH sont les personnes greffées d'organes et les hommes vivant en Méditerranée.
Il est à noter que cette maladie est multifocale, contrairement à la plupart des cancers de la peau.

Diagnostic des néoplasmes sur le corps

Le diagnostic de toutes les maladies de la peau, bénignes ou malignes, incombe principalement au patient lui-même. Seul un auto-examen et une inspection visuelle régulière de votre corps aideront à identifier les tumeurs. Les spécialistes de l'hôpital diagnostiqueront déjà cette éducation et prendront les mesures appropriées. Ne pas se soigner soi-même.
Vous devez également consulter régulièrement le dermatologue et réussir les tests appropriés. Cela est particulièrement vrai chez les personnes qui ont beaucoup de grains de beauté sur le corps et une peau trop claire.

Méthodes de traitement des maladies de la peau

Dans la plupart des cas, les tumeurs bénignes ne sont traitées en aucune façon et sont laissées telles quelles. En cas de tumeurs malignes de la peau, une intervention chirurgicale est appliquée. Le néoplasme et la peau affectée sont découpés avec ceux adjacents en bonne santé. Mais cette méthode peut provoquer une rechute. Dans certains cas, d'autres méthodes de traitement sont utilisées, par exemple la cryodestruction (congélation tumorale).

Ablation des tumeurs au laser

Nous devrions également mentionner l'élimination au laser des maladies de la peau. C'est une méthode relativement nouvelle de traitement des formations sur la peau et en oncologie cutanée, mais il s'est recommandé du meilleur côté. Lorsqu'une tumeur est retirée, les récidives sont beaucoup moins fréquentes que pendant la chirurgie.

L'élimination du laser repose essentiellement sur le fait que la tumeur est affectée par le courant continu et alternatif en quantités limitées, ce qui entraîne son élimination. C'est la méthode de traitement la plus sûre, la plus fiable et la plus indolore aujourd'hui.

Plus de 90% des habitants de la planète ont des taches de vieillesse, des taupes et diverses formations sur la peau. Dans leur grande majorité, toutes ces tumeurs sont bénignes ou ne nécessitent aucun traitement et n'interfèrent pas avec les porteurs. Mais il convient de rappeler que même un simple grain de beauté peut, dans certaines conditions, devenir une tumeur cancéreuse sur la peau. Il est nécessaire de surveiller de près tous les grains de beauté sur le corps et de vous inspecter visuellement aussi souvent que possible pour éviter des complications plus graves à l'avenir.

L'histoire vidéo d'Anna Sokolova sur les tumeurs et sur la marche à suivre si elles vous dérangent.

Tumeurs sur la peau: types, causes et traitement

Les néoplasmes cutanés sont des lésions malignes ou bénignes, des excroissances cutanées résultant de la croissance de cellules du derme se divisant anormalement. Il est à noter qu'il est recommandé d'éliminer même les lésions bénignes de la peau, car toute blessure ou exposition aux rayons UV augmente le risque de renaissance.

Causes et mécanisme de développement

Dans le corps humain, dans des conditions de santé complète, la proportion de cellules mortes et nouvelles est approximativement égale. Toutefois, dans certaines conditions et sous l’effet de certains facteurs, le processus de division cellulaire rapide et incontrôlée commence et les cellules se multiplient avant d’atteindre l’état de maturité, ce qui les empêche de remplir leurs fonctions inhérentes.

De nombreux facteurs sont susceptibles de provoquer une division cellulaire incontrôlée, mais le plus important d'entre eux est les lésions cutanées fréquentes, dans lesquelles les cellules d'une certaine zone de la peau sont souvent forcées, régénérées et régénérées, ce qui peut rendre ce processus incontrôlable. De plus, toute exposition (y compris les UV) peut stimuler l’apparition de tumeurs.

L'hérédité et une peau claire avec de multiples grains de beauté peuvent également être des facteurs dans le développement d'une tumeur.

Toute formation bénigne sur la peau ne présente pas de danger grave pour la vie, mais sa taille considérable peut perturber le fonctionnement des organes et des systèmes (par exemple, provoquer une douleur, pincer les terminaisons nerveuses ou perturber le flux sanguin et lymphatique quand un maillage vasculaire est pressé dans une zone donnée. ). Augmenter de manière significative le risque de formation de formations sur la peau, tels que: effets mécaniques bruts et fréquents sur la peau, infections, maladies chroniques de la peau. Dans des cas extrêmement rares, des métastases cancéreuses provenant d'un autre organe peuvent entraîner une tumeur maligne de la peau.

Il est à noter qu'un grand nombre de taupes ou d'autres néoplasmes bénins (papillomes, verrues) est une indication de la prédisposition de cette personne au cancer.

Types de lésions cutanées

Les nouvelles croissances sont divisées en trois types:

  • bénignes: taches de naissance ou naevis, fibromes, lymphangiomes, adénomes, hémangiomes, athéromes, neurofibromes, papillomes, lipomes et quelques autres.
  • tumeurs borderline (ou précancéreuses): kératoacanthome, corne cutanée, kératome sénile, xeroderma pigmentosa, etc.
  • malignes: sarcome, mélanome, basaliome, épithéliome.

Tous diffèrent par leur capacité à métastaser, complications et autres signes.

Éducation bénigne

Les cellules d'une tumeur bénigne peuvent être distinguées puisque leurs fonctions d'origine restent intactes. Ces formations sont caractéristiques: croissance lente, en cours de développement, elles exercent une pression sur les tissus voisins, mais ne les pénètrent pas en raison de la présence d'une capsule de tissu conjonctif.

  1. Lipome - la formation de la couche de graisse. La bosse est de couleur chair, a une texture douce, elle est facilement mobile et indolore.
  2. Papillomes et verrues. Extérieurement, ils ressemblent à des excroissances sur la jambe (développent souvent un cancer en cas de blessure) ou des renflements, l'origine est virale. Il y a souvent des formations similaires sur la peau du visage. L'espèce dépend de la nature du virus.
  3. Verrues génitales. Extérieurement semblable au chou-fleur. Se produisent plus souvent sur la peau des organes génitaux, sur la membrane muqueuse de la bouche.
  4. Dermatofibrome. Se développe à partir de tissu conjonctif. Apparaît le plus souvent chez les filles et les femmes d'âge mûr. Parmi les caractéristiques: petite taille (0,3−3 cm), croissance lente, légères sensations subjectives. Cela ressemble à un nodule profond avec une petite partie à la surface. La surface est lisse, parfois verruqueuse, a une couleur allant du gris clair au brun et bleu-noir. Le plus commun sur la peau des membres inférieurs.
  5. Taupes et nevi. Nevi - zones hyperpigmentées de la peau de différentes formes et couleurs. Croissance verruqueuse possible de naevus atteignant deux centimètres de diamètre. Les taupes portent leur nom car elles sont pour la plupart innées. Une particularité est un nodule plat de couleur sombre avec une surface sèche. Les dimensions d'un tel naevus peuvent atteindre 5 cm de diamètre.
  6. Lentigo. Survient le plus souvent à l'adolescence sur absolument n'importe quelle zone de la peau, y compris le cuir chevelu. Extérieurement, cela ressemble à une tache ovale lisse, dont le diamètre peut atteindre 1,5 cm.
  7. Athérome. Un des types de formations sur la peau du visage. Se développe à partir des cellules des glandes sébacées. Un athérome, ou kyste épithélial, a une tendance accrue à dégénérer en liposarcome. C'est une formation convexe et indolore qui s'élève au-dessus de la surface. En cas d'inflammation, la peau devient rouge, il y a des sensations douloureuses. Dans la plupart des cas, cela ne cause pas de gêne. Retirer seulement par chirurgie, par excision.
  8. Hémangiome Il en existe 2 types: capillaire et caverneux. Le capillaire atteint une grande taille et le caverneux est caractérisé par un emplacement plus profond, de petite taille. Traitement chirurgical, avec excision de la tumeur et du tissu sous-jacent.

Croissances précancéreuses

  1. Xérodermie pigmentaire. Il se développe à la suite d'une sensibilité excessive de la peau aux rayons UV - la peau perd ses propriétés pour la régénération. La maladie est congénitale, facilement diagnostiquée chez les nourrissons jusqu'à l'âge d'un an en raison du grand nombre de taches de rousseur sur les zones de la peau souvent exposées au rayonnement solaire. À l'avenir, ces taches de rousseur se transforment en croûtes verruqueuses. Dans un tel cas, une surveillance attentive et une prophylaxie sont essentielles pour se protéger contre le cancer.
  2. Condiloma Buschke-Lowenstein est une maladie précancéreuse grave. L'agent causal est considéré comme le virus du papillome humain. Il se caractérise par une croissance rapide, une taille énorme, la capacité d'émettre un liquide trouble avec une odeur spécifique. Elle se caractérise par une progression rapide, une germination dans les tissus voisins, la possibilité de récidive même après une exérèse chirurgicale complète et une transition rapide vers un carcinome épidermoïde de la peau.

La vieillesse

  1. Kératose sénile (ou solaire). Survient principalement chez les personnes âgées. Extérieurement, des éruptions jaunes ou orangées apparaissent sur la peau du corps, de diamètre inférieur à 1 cm, puis se forment sur le site des éruptions. Des flocons et des croûtes sèches se forment, avec desquamation un léger saignement. Lorsqu'une condensation apparaît à la base du néoplasme, on pense que la tumeur a dégénéré. Cependant, c'est assez rare.
  2. Maladie de Paget. Entre 42 et 45 ans, dans la région du mamelon chez la femme, il peut y avoir des zones de rougeur avec accumulation de liquide, des signes de desquamation, de trempage. Au fil du temps, des croûtes se forment sur cette zone, une rétraction du mamelon est notée. La maladie peut se développer au fil des ans. Certains oncologues considèrent cette condition comme l'apparition d'un cancer précoce.
  3. Peau (sénile) en corne. Il est observé plus souvent chez les personnes âgées. Se produit dans les zones ouvertes de la peau qui sont constamment soumises à des frictions ou qui sont comprimées. L’éducation a une bordure claire et sombre avec un bord rouge inflammatoire. Il a deux variétés:
  • La corne cutanée primaire se forme sur une peau saine, se produit spontanément, ne contient pas d'élément inflammatoire.
  • Secondaire se développe après d'autres maladies de la peau, telles que la kératose solaire et le lupus érythémateux. Une fois la formation terminée, la tumeur prend la forme d’une formation cornée en forme de cône. Car cette maladie se caractérise par un long parcours et une tendance à la renaissance.

Tumeurs malignes

Les cellules de telles tumeurs sont extrêmement difficiles à différencier à un stade précoce du développement, car elles ont perdu la capacité de remplir leurs propres fonctions. Elles peuvent se développer dans des organes et des tissus sains proches, se métastasant souvent par les vaisseaux sanguins et lymphatiques, formant ainsi des tumeurs dans tout le corps.

Les principaux signes indiquant la renaissance de tumeurs bénignes (pigmentation, naevus, etc.) en tumeurs malignes sont:

  • changement de pigmentation;
  • augmentation soudaine et rapide de la taille;
  • expansion rapide vers d'autres zones;
  • saignements;
  • déclaration;
  • d'autres manifestations qui n'avaient pas été observées auparavant.

Considérez quel type d’éducation sont malins:

  1. Mélanome. La tumeur maligne de la peau la plus dangereuse et la plus commune. Le plus souvent, il est le résultat de la renaissance d'un naevus à la suite de son traumatisme. Par conséquent, une blessure du grain de beauté est un facteur de risque majeur dans cette situation. Traitement chirurgical, utilisant parfois la radiothérapie et la chimiothérapie. Le pronostic dépend directement du moment de la détection et du traitement de la maladie.
  2. Basaliome. Formé sur les zones de la peau qui sont souvent exposées à une exposition excessive aux UV. À un stade précoce, il présente l'aspect d'un nodule blanchâtre ou blanc, présentant une croûte sèche à la surface.
  3. Épithéliome. Le carcinome épidermoïde de la peau, ou épithéliome, est noté moins fréquemment. La localisation la plus fréquente est la région périanale et la peau des organes génitaux externes. Au début, cela ressemble à une balle dans l'épaisseur de la peau, pas plus d'un centimètre de diamètre. Au cours du processus de croissance, des ulcérations et des verrues se forment, puis de graves douleurs apparaissent et les bords de la formation deviennent irréguliers et denses. Traitement: excision chirurgicale de la tumeur, souvent en association avec une radiothérapie et une chimiothérapie.
  4. Sarcome de Kaposi ou angioreticulose. Survient le plus souvent chez les patients atteints du sida. Le groupe à haut risque comprend les hommes. Localisation - membres inférieurs. Premièrement, il se forme des taches de couleur violette qui n’ont pas de limites claires. Au fil du temps, il se forme des nodules denses, de couleur bleu-brun, de forme arrondie, atteignant deux centimètres de diamètre. Ces nodules sont souvent combinés et manifestés.

Un examen régulier en clinique et un auto-examen permettent d’évaluer en temps voulu l’état de la peau, de diagnostiquer les modifications dans les formations et de consulter un spécialiste.

Traitement et prévention

Les mesures spéciales qui peuvent empêcher le développement du cancer n'existent pas. Cependant, comme prophylaxie avec un grand nombre de grains de beauté, après consultation obligatoire avec un spécialiste, ils devraient être supprimés. Dans le cas d'une prédisposition génétique, il est nécessaire de limiter l'exposition au soleil, d'utiliser des lotions et des crèmes protectrices, d'éviter le contact avec des substances chimiquement agressives, ne pas utiliser de produits susceptibles de provoquer le développement de l'oncologie.

Dans la plupart des cas, une technique chirurgicale est utilisée pour traiter les néoplasmes cutanés au moyen desquels une excision complète de la maladie est produite et, pour la prévention des récidives, de tissus sains partiellement proches.

Pour le traitement des tumeurs bénignes, les méthodes de cryodestruction et d'électrocoagulation, ainsi que la méthode par ondes radio sont utilisées.

Si le cancer est inopérable, une radiothérapie et une chimiothérapie sont utilisées pour le traiter. Lorsque la tumeur devient initialement maligne, les experts donnent un pronostic défavorable car, dans ce cas, il existe une forte probabilité de métastases profondes aux organes internes, même avec des manifestations mineures de la peau. Avec le début opportun du traitement chirurgical, toute éducation qui n’a pas eu le temps de dégénérer en maladie maligne peut être complètement guérie sans autre récidive.

Galles cutanées: bénignes, malignes et borderline

Les tumeurs cutanées résultent d'une intense division cellulaire de l'épiderme et sont, par nature, bénignes et malignes, capables de se transformer en cancer de la peau.
Les taupes, les papillomes, les naevis et de nombreuses autres tumeurs de la peau sont présents sur la peau de la grande majorité des gens.

Certains excroissances ne constituent pas une menace pour la santé, mais il en existe aussi qui, sous l'influence de facteurs négatifs, évoluent et se développent en tumeurs malignes. Afin de ne pas rater le moment où un grain de beauté inoffensif commence à se transformer en cancer de la peau, il est nécessaire de surveiller de manière indépendante l’état de toutes les excroissances de la peau et de subir régulièrement un examen médical.

Types de croissance sur la peau

Tous les néoplasmes issus de cellules cutanées sont classés dans:

1. Bénin, ne constituant pas une menace sérieuse, mais capable de produire un inconfort physique et moral avec une localisation ou une localisation étendue sur des zones du corps non recouvertes par les vêtements.

2. Maligne, qui est essentiellement un cancer. Ces excroissances se développent rapidement, affectent les couches profondes du derme et propagent des métastases dans tout le corps.

3. Frontière, potentiellement capable de se transformer en une forme maligne.

Prendre rendez-vous

Examinez plus en détail les caractéristiques de ces excroissances cutanées.

Il se forme lors du blocage de la glande sébacée et présente l'aspect d'une "boule" compactée s'élevant au-dessus de la peau, ce qui ne provoque pas de gêne. Les athéromes peuvent se former sur n’importe quelle partie du corps, y compris dans la région génitale; une tumeur peut être unique ou multiple. En cas de suppuration et d'inflammation, l'athérome peut être enlevé par excision chirurgicale ou par laser.

Si le travail des glandes sébacées est gravement compromis, sans traitement spécial du problème principal, elles se re-colmatent et, par conséquent, les athéromes réapparaissent généralement à la même place.

Néoplasme vasculaire, qui peut être localisé dans les couches supérieures et profondes de la peau, ainsi que les organes internes et affecter le réseau vasculaire. Il a une teinte bordeaux ou bleu-noir, peut atteindre de grandes tailles. Les hémangiomes au laser, la sclérothérapie ou des méthodes chirurgicales sont utilisés pour le traitement.

Les hémangiomes sont le plus souvent rencontrés sur le corps, mais peuvent parfois se développer sur le cuir chevelu, le visage, le cou, les membres supérieurs et inférieurs. En soi, la tumeur n'est pas dangereuse, mais il est très facile de se blesser. Les hémangiomes sont accompagnés de saignements abondants.

Ce type de tumeur se développe dans les vaisseaux du système lymphatique, caractérisé par une croissance lente. La maladie survient pendant le développement du fœtus. Sous l'influence de facteurs défavorables, la taille de la tumeur augmente généralement de manière significative, ce qui devient une indication pour son ablation chirurgicale.

Le lymphangiome affecte principalement les enfants et se diagnostique facilement au cours de la première année de vie de l’enfant. La tumeur elle-même n'est pas dangereuse, mais sa tendance à une croissance spontanée et presque instantanée peut nuire aux organes internes de l'enfant et même menacer sa vie.

Le lipome ou tissu adipeux est une tumeur bénigne qui se développe sous la peau à partir de cellules du tissu adipeux. Un néoplasme peut se produire presque n'importe où sur le corps où, d'une manière ou d'une autre, il y a du tissu adipeux sous-cutané. Le néoplasme est ressenti sous la peau comme un petit phoque en mouvement; la tumeur est absolument indolore.

Les lipomes peuvent être simples ou multiples. La tumeur est sujette à la prolifération. Et malgré sa bonne qualité, il procure au patient un inconfort esthétique et souvent physique. C'est pourquoi il est conseillé d'effectuer l'élimination des méthodes modernes de lipome. Vous pouvez en apprendre plus sur les lipomes dans l'article "Lipome ou Wen: qu'est-ce que c'est?".

5. Papillomes et verrues

Les verrues et les papillomes sont des néoplasmes bénins qui se développent à partir du tissu épithélial. Ils ont une origine virale similaire, mais différents lieux de formation et de développement. L’apparition de papillomes et de verrues est due au très courant virus du papillome humain (VPH) dans le monde.

Les néoplasmes sont généralement indolores. Extérieurement, ce sont de petites excroissances cornéennes (jusqu'à plusieurs millimètres) sur la peau. L'apparition de verrues et de papillomes signale plutôt une immunité affaiblie, et l'association d'un traitement antiviral à la correction du système immunitaire permet la délivrance complète des néoplasmes. À ce jour, la coagulation au laser est la méthode de traitement la plus efficace; vous en apprendrez plus sur l'élimination des papillomes et des verrues grâce à cette méthode.

6. Naevus et taupes

Nevi et les taupes sont formés à partir de mélanocytes - cellules contenant le principal pigment colorant du corps. En règle générale, la plupart de ces tumeurs ne sont pas dangereuses pour la santé. Cependant, leur taille et leur localisation peuvent créer un certain inconfort, surtout si elles sont situées sur le visage ou sur des parties exposées du corps.

7. Fibrome
Le fibrome est une tumeur bénigne qui se développe à partir de cellules du tissu conjonctif. La tumeur a l'apparence de nodules sphériques qui dépassent de la peau avec une surface lisse ou verruqueuse. La couleur des fibromes peut être noir bleuâtre, gris ou marron. Pour plus d'informations sur les fibromes, voir l'article "Fibrome de la peau. Description, Symptômes, Effets. Suppression au laser".

En règle générale, la tumeur se développe lentement sans causer de gêne particulière au patient. Bien souvent, le fibrome ne présente aucun danger pour la vie. Toutefois, exposé à des facteurs externes indésirables, ainsi qu’à divers agents cancérigènes, il peut évoluer en une forme maligne, le fibrosarcome. Le traitement au laser est la méthode la plus sûre et la plus efficace pour éliminer les fibromes.

8. Neurofibrome
Le neurofibrome est une tumeur bénigne qui se développe à partir de cellules nerveuses. Le plus souvent, la tumeur se situe sous la peau, dans la zone de graisse sous-cutanée. Cependant, dans certains cas, il peut affecter les tissus mous, ainsi que les racines de la moelle épinière.

La tumeur a l'aspect d'un tubercule dense avec une surface pigmentée. Peut acquérir une forme plurielle et, dans ce cas, nécessite un traitement médicamenteux ou une méthode chirurgicale.

Inscrivez-vous pour l'élimination des tumeurs au laser

1. mélanome
Mélanome - une tumeur maligne de la peau; un type de cancer de la peau. Le mélanome est souvent le résultat de la malignité de certaines taupes et de naevus pigmentés. Vous pouvez en savoir plus sur le mélanome dans notre article "Cancer de la peau: mélanome".

La maladie est très agressive. La tumeur non seulement grossit rapidement, mais donne également des métastases à presque tous les organes internes, y compris le cerveau. De tous les types de cancer actuellement connus, le mélanome est le plus meurtrier. Le taux de survie des patients atteints de mélanome est très faible.

2. Basalioma
Basalioma se développe à partir des cellules de la couche basale de l'épiderme; La tumeur appartient à l'un des types de cancer de la peau. La tumeur est une formation nodulaire, avec la transformation progressive en croissance fongique ou en ulcères. Vous pouvez en savoir plus sur le basalioma dans l'article correspondant "Carcinome basocellulaire. Cancer de la peau: carcinome basocellulaire".

3. Sarcome Kalosh
Lésions cutanées malignes multiples; les taches sombres qui se confondent avec l'ampleur de la croissance se confondent en lésions étendues. La maladie est souvent diagnostiquée chez les patients infectés par le VIH et présente de nombreuses statistiques sur les décès.

La tumeur affecte le plus souvent les pieds, les jambes et les mains. Comme le sarcome de Kalosha n’est que la conséquence de maladies internes plus graves, son traitement vise uniquement à réduire les symptômes.

Inscrivez-vous pour l'élimination des tumeurs au laser

Précancéreux:


1. maladie de Bowen
Au stade initial, la tumeur est localisée dans les couches supérieures de l'épiderme, mais sans traitement, elle se développe en cancer de la peau invasif et déclenche une métastase. Il a l'apparence de plaques brunâtres avec une surface feuilletée, sous laquelle se trouve une partie de l'épiderme humide.

En règle générale, la tumeur se développe chez les hommes de plus de 40 ans sous l'influence de divers agents cancérigènes. Les organes génitaux prédominants, ainsi que la membrane muqueuse de la cavité buccale sont surpris. Le traitement de la maladie est généralement local et, en cas de lésions étendues, une intervention chirurgicale est également possible.

2. xérodermie pigmentaire
Une maladie extrêmement rare résultant de taches de vieillesse chez les personnes présentant une hypersensibilité aux rayons ultraviolets. Aux premiers stades, il est traité avec des médicaments, au plus tard - chirurgicalement.

3. Kératome sénile
Il a l'apparence d'éruptions cutanées constituées de plaques squameuses. La forme maligne est caractérisée par la formation de phoques sur les zones touchées. Des informations détaillées sur les kératomes peuvent être trouvées dans notre article "Kératome. Description de la pathologie. Types de kératome".

Le kératome sénile se produit généralement chez les personnes âgées. La probabilité de malignité de cette pathologie est très élevée. En règle générale, le kératome renaît facilement en carcinome épidermoïde de la peau. Les technologies modernes vous permettent d'éliminer rapidement et facilement le kératome à l'aide d'un laser.

4. Corne cutanée
La croissance des cellules de l'épiderme, formant une élévation en forme de cône avec une structure squameuse à plusieurs couches. Il est le plus souvent diagnostiqué chez les personnes âgées et, sans traitement approprié, a tendance à devenir malin. Le cornet cutané est enlevé chirurgicalement ou par coagulation au laser.

Inscrivez-vous pour l'élimination des tumeurs au laser

Types de lésions cutanées

Taupes, verrues, wen. Qui aurait pu penser que ces défauts cosmétiques totalement inoffensifs sont au même niveau que des pathologies cancéreuses plus désagréables.

De nombreux types de tumeurs sur la peau sont à la fois absolument sans danger pour la santé et capables de nuire aux tissus environnants, voire de constituer un danger pour la vie. Ces derniers sont principalement des tumeurs malignes de la peau, moins souvent des conditions précancéreuses limites.

Comment et pourquoi apparaissent-ils? Dans quels cas peuvent-ils être enlevés dans le bureau d'une esthéticienne et dans lesquels ils devraient consulter un médecin pour un traitement à part entière? TecRussia.ru étudie le problème avec une prédilection particulière:

Que sont les néoplasmes et que sont-ils?

Dans leur structure, toutes les tumeurs cutanées (également appelées «tumeurs» ou «néoplasies») sont le résultat de la reproduction incontrôlée de cellules qui n’ont pas encore atteint la maturité et ont donc perdu la capacité d’exercer pleinement leurs fonctions. Selon le tableau clinique, ils peuvent être divisés en 3 types:

    Bénigne
    (athérome, hémangiome, lymphangiome, lipome, papillome, naevus, naevus, fibrome, neurofibrome)

Ils ne constituent pas une menace pour la vie humaine, mais en cas d'échec de leur placement ou de leur taille importante, ils peuvent perturber le fonctionnement d'autres systèmes et / ou organes de notre corps. Sous l'influence d'influences externes, ils peuvent parfois se transformer en néoplasmes malins.

Malin
(carcinome basocellulaire, mélanome, sarcome, liposarcome)

Ils se développent rapidement et de manière agressive, en pénétrant dans les tissus et les organes environnants, souvent avec la formation de métastases. Le pronostic de ces maladies est souvent défavorable compte tenu de la difficulté de leur traitement et de la tendance à des rechutes fréquentes, et dans certains cas, le processus métastatique actif est fatal si les organes vitaux sont endommagés de manière irréversible.

Affections cutanées limites ou précancéreuses
(kératome sénile, xeroderma pigmentosa, corne cutanée, dermatose de Bowen)

Formations dont les tissus sous l'influence de causes héréditaires ou actuelles ont changé, ayant reçu le potentiel de dégénérescence en tumeurs malignes.

Tumeurs bénignes

Les cellules de ces formations conservent partiellement leurs fonctions d'origine, ont un taux de croissance lent. Parfois, ils exercent une pression sur les tissus voisins, mais ne les pénètrent jamais. En termes de structure, ces tumeurs sont similaires aux tissus dont elles sont originaires. En règle générale, ils répondent bien aux traitements chirurgicaux et autres matériels, donnent rarement des rechutes.

Tumeur de la glande sébacée, formée après son blocage. Se produit le plus souvent sur le cuir chevelu, le cou, le dos, l’aine, c’est-à-dire dans les endroits où la concentration de glandes sébacées est élevée. Cela ressemble à une formation dense avec des contours clairs, élastique et mobile lors de la palpation, ne provoque pas de gêne.

Lorsque purge apparaît, rougeur et gonflement des tissus, douleur, fièvre. L'athérome enflammé peut percer indépendamment, soulignant le contenu purulent. Ce kyste épithélial a tendance à se transformer en une forme maligne - le liposarcome. L'athérome n'est enlevé que par excision chirurgicale.

  • Hémangiome

Formation de tumeurs vasculaires bénignes. Il peut s'agir d'un simple capillaire (sur la surface de la peau), caverneux (dans les couches profondes de la peau), d'une combinaison (combinant les deux formes précédentes) et d'une mixte (affectant non seulement les vaisseaux, mais également les tissus environnants, principalement le tissu conjonctif).

L'hémangiome capillaire peut atteindre de grandes tailles, sa couleur varie du rouge au noir bleuâtre et se développe principalement sur les côtés. La variété caverneuse est une formation nodulaire sous-cutanée limitée, recouverte d'une couleur de peau bleuâtre ou normale. Le plus souvent, ces tumeurs apparaissent chez les nouveau-nés, littéralement dès les premiers jours de la vie, et se situent dans la tête et le cou.

Si le geangioma est situé sur une partie complexe du corps (par exemple, sur le visage dans la zone de l'orbite) ou occupe une grande surface, il est éliminé par la méthode radiale. Autres méthodes de traitement - sclérothérapie, cryothérapie, médicaments hormonaux. Lorsque la tumeur est située en profondeur et que le traitement conservateur est inefficace, une excision chirurgicale est nécessaire, y compris les couches sous-jacentes de la peau.

Éducation bénigne des parois des vaisseaux lymphatiques qui se produit chez les enfants au stade de développement fœtal. La plupart de ces tumeurs sont détectées jusqu'à l'âge de 3 ans. Il s’agit d’une cavité à paroi mince mesurant entre 1 mm et 5 cm ou plus (lymphangiome kystique, constituée de plusieurs kystes isolés ou en communication).

Il augmente très lentement, mais dans certains cas, il se produit une croissance abrupte et considérable - dans ce cas, un retrait chirurgical est nécessaire. De même, les lymphangiomes situés à proximité immédiate de la trachée, du larynx ou d'autres organes vitaux sont nécessairement enlevés.

  • Lipome

La tumeur de la couche adipeuse (on l'appelle souvent le "wen"), située dans la couche sous-cutanée de tissu conjonctif lâche. Il peut pénétrer profondément dans le corps jusqu'au périoste, en s'infiltrant entre les faisceaux vasculaires et les muscles. Le plus souvent trouvé dans les zones où la couche de graisse est la plus mince - la surface extérieure des hanches et des épaules, la ceinture scapulaire, le haut du dos. Cela ressemble à une formation molle, mobile et indolore lors de la palpation.

Le lipome se développe assez lentement et est généralement sans danger pour le corps, bien que dans de rares cas, il puisse se transformer en une formation maligne de liposarcome. En même temps, si un wen grandit et commence à exercer une pression sur les tissus environnants, un retrait chirurgical est indiqué. Il est préférable de ne pas attendre ce moment, car plus la tumeur est grosse, plus la cicatrice postopératoire sera perceptible. Mais les petites tailles sont facilement éliminées par laser, par radio-onde ou par ponction-aspiration, après quoi il n’ya pratiquement aucune trace sur la peau.

  • Papillomes et verrues

Éducation sous la forme d’un nodule ou d’une papille ayant une nature virale. Diverses souches de virus du papillome humain (VPH) en sont la cause, généralement dans un contexte de diminution de l'immunité, du stress et des troubles de l'autonomie. Extérieurement, elles sont très diverses et ressemblent le plus souvent à des croissances de formes et de tailles variées, avec des couleurs allant du brun clair au brun foncé et au gris.

Certains types de verrues peuvent dégénérer en tumeurs cancéreuses, mais la plupart d'entre elles sont relativement sans danger pour la santé. Le traitement complet comprend la nomination de médicaments antiviraux et immunomodulateurs, ainsi que l’élimination des excroissances. Pour cela, presque toutes les méthodes sont appropriées: traitement avec des acides chimiquement actifs, injection d’interféron, cryodestruction à l’azote liquide, électrocoagulation, exposition par radio ou laser, excision chirurgicale.

  • Marques de naissance et nevi

Tumeurs cutanées bénignes, congénitales ou acquises. Ce sont des grappes de cellules remplies de pigment mélanique. Ils peuvent avoir différentes tailles, formes, couleurs et textures de la surface (pour plus de détails, voir l'article «Types de taupes»).

Certains d'entre eux ont un fort potentiel de transformation en une forme maligne - le mélanome. Par exemple, un naevus pigmenté à la frontière, un nodule plat de couleur brun foncé ou gris avec une surface sèche et inégale. De telles formations doivent être enlevées, et uniquement par voie chirurgicale (voir l'article «Taupes malignes»).

Les taches de naissance et les naevi dangereux ne doivent pas être traités, mais les experts recommandent d’éliminer ceux qui sont constamment blessés ou se trouvent dans des zones ouvertes du corps et tombent souvent sous les rayons du soleil afin d’éviter les complications. Ici, la méthode n’est pas aussi critique: outre le scalpel, la taupe peut être éliminée par laser, cryodestruction ou ondes radio.

L'éducation dans le tissu conjonctif, qui se rencontre le plus souvent chez les femmes jeunes et matures. Ils ont une petite taille (jusqu'à 3 cm), ressemblent à un nodule profondément scellé, dépassant sphériquement au-dessus de la surface de la peau, couleur allant du gris au brun, parfois bleu-noir, la surface est lisse, moins souvent verruqueuse. Il se développe lentement, mais des complications oncologiques sont possibles: dans de rares cas, le fibrome peut dégénérer en fibrosarcome malin.

  • Neurofibrome

Une tumeur qui se développe à partir de cellules de la gaine nerveuse. Le plus souvent situé dans la peau et le tissu sous-cutané. Il s’agit d’un tubercule dense dont la taille varie de 0,1 à 2-3 cm, recouvert d’épiderme dépigmenté ou fortement pigmenté. Les neurofibromes multiples sont dus à des causes héréditaires ou génétiques et sont considérés comme une maladie distincte - la neurofibromatose.

Cette tumeur est rarement transformée en une tumeur maligne, mais elle est en soi très dangereuse - elle peut causer une douleur persistante et causer de graves perturbations fonctionnelles dans le corps. Elle nécessite donc un traitement, au moins pharmacologique (rétinoïdes). Dans les cas difficiles, une excision chirurgicale ou une radiothérapie est indiquée.

Tumeurs malignes de la peau

Les formations de cette espèce se développent rapidement, pénètrent dans les tissus environnants et forment souvent des métastases même dans des organes éloignés de la source en raison du transfert de cellules pathologiques par le biais des systèmes circulatoire et lymphatique. Dans ces tumeurs, le contrôle de la division cellulaire par le corps est complètement perdu et les cellules elles-mêmes perdent la capacité d’exercer leurs fonctions spécifiques. Les tumeurs malignes sont assez difficiles à traiter, elles se caractérisent par des rechutes fréquentes de la maladie même après un retrait chirurgical.

Les principaux signes de la renaissance d'une tumeur bénigne ou d'un état limite stable de la peau en une formation maligne sont:

  • pigmentation de couleur ou de saturation variable;
  • augmentation nette et rapide de la taille;
  • la propagation de la tumeur aux tissus adjacents;
  • saignement, expression, etc.

Les métastases des néoplasmes malins peuvent se manifester dans tous les organes et tissus, mais le plus souvent, les poumons, le foie, le cerveau et les os deviennent l’objet de lésions. Au stade de la métastase, le pronostic du traitement est souvent négatif, voire fatal.

L'un des types de cancer les plus courants. Dans la plupart des cas, il résulte de la malignité des taupes et des neveux après une blessure grave ou une irradiation excessive par les rayons ultraviolets. Donne des métastases à presque tous les organes, à partir des ganglions lymphatiques régionaux, souvent récurrents. Il est traité chirurgicalement, en association avec une chimiothérapie et une radiothérapie.

  • Basaliome

Une variété dangereuse de carcinome épidermoïde de la peau, formé à partir de cellules basales atypiques de l'épiderme. Dans la première étape, il présente l'aspect d'un nodule blanc avec une croûte sèche à la surface, finit par s'élargir et commence à s'ulcérer, puis se transforme en un ulcère profond ou un nœud de champignon dépassant au dessus de la surface de la peau. Il se développe dans les zones du corps exposées aux rayons ultraviolets, aux températures élevées, aux substances cancérogènes. Il est traité par les méthodes classiques - excision chirurgicale, irradiation, chimiothérapie, cryothérapie ou traitement au laser.

  • Sarcome de Kaposi, angiosarcome, sarcomatose hémorragique

Plusieurs tumeurs malignes dans le derme. Ils ont l’apparence de taches violettes, violettes ou lilas sans limites nettes, et progressivement, ils présentent des nœuds arrondis denses jusqu’à 2 cm de diamètre, de couleur brun bleuâtre, qui ont tendance à se fondre et à s’ ulcérer. Le plus souvent, ce type de sarcome affecte les personnes infectées par le VIH, évoluant sous une forme agressive, entraînant rapidement la mort.

  • Liposarcome

Tumeur maligne du tissu adipeux. Le plus souvent se produisent chez les hommes, les personnes âgées de 50 ans ou plus. Dans la plupart des cas, il se développe sur le fond de formations bénignes - lipomes et athéros. Le liposarcome se développe généralement lentement et se métastase rarement. Lorsqu'il est localisé dans la graisse sous-cutanée, il est palpé sous forme d'un nœud unique suffisamment grand (jusqu'à 20 cm) de forme arrondie aux contours irréguliers et de densité inégale, ferme ou résilient au toucher. Traitement chirurgical utilisé, chimiothérapie en association avec des radiations.

Il se développe dans les tissus mous, principalement les tissus conjonctifs, le plus souvent dans les extrémités inférieures. En cas de localisation superficielle, il peut visiblement dépasser au-dessus de la peau, est de couleur bleu-brun foncé. Avec un endroit plus profond est visuellement imperceptible. Il existe des fibrosarcomes différenciés et peu différenciés, le premier est considéré comme moins dangereux - il se développe relativement lentement et ne métastase pas, mais les deux types donnent un pourcentage élevé de rechutes après le retrait.

Tumeurs précancéreuses de la peau

Ce groupe comprend les conditions pathologiques des cellules, qui sont plus ou moins susceptibles d'entraîner une dégénérescence en tumeurs malignes.

  • Maladie de Bowen (cancer épidermique interne)

Education dans l'épiderme sans germination dans les tissus environnants. S'il n'est pas traité correctement, il se transforme en cancer invasif de la peau avec prolifération et métastases. Le plus souvent observé chez les personnes âgées, localisé sur la tête, les paumes, les organes génitaux. Certaines dermatoses chroniques, des kystes morts, des lésions cutanées avec formation de cicatrice, des radiations, des ultraviolets et des effets cancérogènes conduisent à l'apparition de la maladie de Bowen.

Au stade initial, il a l'apparence d'une tache brun rougeâtre de 2 mm à 5 cm sans bords uniformes, puis il est transformé en une plaque imposante à bords relevés et à surface squameuse. Après avoir retiré les écailles, une surface humide non sanglante s'ouvre. L'ulcération est la preuve d'une transition vers une forme maligne de la maladie de Bowen.

  • Xérodermie pigmentaire

Une tumeur qui se développe lorsque la peau est trop sensible aux rayons ultraviolets, lorsque les taches pigmentaires deviennent des excroissances verruqueuses. Cette maladie est assez rare, a un caractère héréditaire. Aux premiers stades du traitement, il est réduit à la prise de médicaments qui réduisent la sensibilité aux rayons UV, avec le suivi d'un dermatologue ou d'un oncologue. Au stade de la formation des excroissances - leur retrait chirurgical est recommandé.

  • Kératome sénile (kératose sénile)

Cela ressemble à une éruption cutanée d'un diamètre de 1 cm, de la couleur jaune au brun foncé. À mesure que les taches se développent, des croûtes et des écailles sèches se forment lors du pelage, ce qui provoque un saignement léger. La formation de phoques dans le néoplasme indique le passage de l'état limite à une tumeur maligne.

  • Corne peau (sénile)

Une formation en forme de cône ressemblant à une corne jaunâtre ou brune, d’où son nom. De manière caractéristique pour les personnes âgées, il survient principalement dans les zones ouvertes de la peau, régulièrement soumises à des frottements ou à des compressions, formées à partir des cellules de la couche épineuse de la peau. Il se développe en tant que formation indépendante, conséquence de tumeurs bénignes (le plus souvent - verrues) ou du stade initial du carcinome épidermoïde. Supprimé chirurgicalement.

Enlèvement et prévention des lésions cutanées

Les experts conviennent que vous devriez vous débarrasser de toutes les tumeurs, qu'elles soient bénignes ou malignes. Les seules exceptions sont absolument inoffensives et inopportunes pour le retrait, par exemple, une dispersion de petites taupes sur tout le corps.

La meilleure façon de dire adieu à la tumeur pour toujours est l'excision chirurgicale. Il n'a qu'un seul inconvénient: les cicatrices postopératoires non esthétiques. Cependant, cet aspect de la question n’est important que si nous parlons d’un néoplasme sûr, qui est enlevé à des fins esthétiques. Dans ce cas, les méthodes modernes de «préservation» aideront, tout d’abord, au laser (voir, par exemple, l’article «Suppression des taupes au laser»).

Avec une intervention opportune, le pronostic pour les tumeurs bénignes et les conditions précancéreuses limites est positif - un traitement complet, excluant les récidives et la malignité des formations. Si la formation était initialement maligne, le pronostic pourrait ne pas être aussi favorable, le traitement nécessitera des efforts considérables, mais il ne sera totalement inefficace que si des métastases se forment dans les organes vitaux.

En ce qui concerne la prévention, il n’existe aujourd’hui aucune mesure uniforme adoptée par les médecins pour lutter contre l’apparition ou la malignité des tumeurs. Parmi les principales recommandations:

  • faire régulièrement attention à l'état de leur peau et au moindre soupçon de formation de tumeurs et de formations similaires, consulter un dermatologue ou un oncologue;
  • éliminer les taches de naissance, les verrues et autres formations suspectes uniquement après avoir consulté un spécialiste confirmant leur qualité;
  • éviter les expositions excessives de la peau aux ultraviolets, utiliser en permanence des outils spéciaux avec filtres, en particulier pour les personnes sujettes à la formation de taupes, de taches pigmentaires;
  • éviter le contact de la peau avec des substances cancérogènes et chimiquement actives;
  • réduire la consommation d'aliments pouvant causer le cancer, tels que la viande fumée, les graisses animales, les saucisses et autres produits à base de viande contenant un grand nombre de stabilisants alimentaires.