Herpès vaginal: comment et quoi traiter?

L'herpès vaginal est décrit depuis longtemps. D'après les chroniques de médecins du 17ème siècle, une épidémie parmi les prostituées en France est connue. Les médecins qui ont servi les dirigeants de l'État ont qualifié la maladie de «maladie royale». C'était très courant à la cour des rois de France. La maladie était associée à l'incontinence sexuelle messieurs. Fait intéressant, les décrets royaux les plus brutaux ont été à l’origine des épidémies.

L'herpès génital est une maladie virale. Le virus de l'herpès affecte 95% de la population mondiale.

La cause de l'herpès vaginal

Il existe plusieurs types d'herpès qui affectent l'humanité. Nous nous intéressons au virus de l’herpès simplex du deuxième type (HSV-2), qui affecte la peau et les muqueuses des organes génitaux, la région du périnée, l’anus, la peau des cuisses, les fesses, les membres inférieurs. L'agent pathogène est persistant dans l'environnement et reste actif toute la journée.

Les personnes dont le système immunitaire est affaibli sont sensibles à la maladie. Plus souvent, les femmes âgées de 20 à 35 ans sont malades.

Le virus pénètre d'abord dans le corps par contact sexuel avec une personne malade par les muqueuses des organes génitaux externes, du vagin, du col utérin et / ou de la peau endommagée. Vous pouvez être infecté par tout type de sexe (oral, anal), ainsi que pendant un baiser.

Autres modes de transmission du virus:

  • Contact - en utilisant des produits d'hygiène personnelle courants avec une personne malade.
  • Aéroporté.
  • Vertical - de la mère à l'enfant pendant la gestation ou la naissance.

L'herpès dans le vagin se comporte de manière agressive. Le virus commence à se multiplier rapidement au site d'introduction et une éruption cutanée typique apparaît sous la forme de bulles.

Le tableau clinique de l'herpès vaginal

Sur un tel arrière-plan "lumineux", apparaissent des groupes de vésicules douloureuses et inquiétantes. Au début, ils sont remplis d'un contenu transparent, puis il devient trouble et les vésicules s'ouvrent, des ulcères se forment. Plus tard, les ulcères sont recouverts d'une croûte molle après l'écoulement de laquelle des taches roses se forment.

La récupération se produit après 2-3 semaines. Mais le corps ne se débarrasse pas complètement du virus, il pénètre dans la circulation sanguine et le système lymphatique. Ensuite, il est inclus dans les terminaisons nerveuses de la peau et des muqueuses et est envoyé par les fibres nerveuses sensorielles aux noeuds du système nerveux central, où il est stocké à vie.

Lorsque des facteurs provoquants agissent sur le corps, le virus descend le long des fibres nerveuses vers les muqueuses et la peau et se multiplie activement. Par conséquent, la localisation des bulles lors des rechutes est la même.

L'herpès vaginal chez la femme affecte la région de la vulve, des lèvres, de l'urètre, du périnée et de l'anus. Une infection dans la voie ascendante à travers le canal cervical peut provoquer une cervicite et une endométrite, qui peuvent être accompagnées d'un écoulement vaginal trouble.

Dans certains cas, les signes d'herpès vaginal peuvent être absents - bien sûr asymptomatiques.

Avec des épisodes répétés (rechute) de la maladie, les symptômes de l'herpès vaginal sont moins prononcés et la période des manifestations est plus courte.

L'herpès vaginal au cours des 3 derniers mois de la grossesse est une infection ultérieure dangereuse du nouveau-né lors de son passage dans le canal utérin de la mère. Afin de prévenir l’infection de l’enfant, une césarienne est pratiquée.


Facteurs de rechute provocateurs:

  • Le stress.
  • Mauvaise nutrition et déséquilibre.
  • Mode de vie sédentaire.
  • Fumer et boire des boissons alcoolisées fortes.
  • Utilisation à long terme de médicaments hormonaux.
  • Traitement par immunosuppresseurs.
  • Surmenage psychophysique.
  • Ultraviolet (bronzage dans les lits de bronzage ou les bains de soleil).
  • L'hypothermie L'herpès s'aggrave souvent durant la période automne-hiver.
  • La menstruation, quand le fond hormonal d'une femme change.
  • Manipulation médicale (avortement, introduction du dispositif intra-utérin).
  • Vie sexuelle malpropre avec beaucoup de partenaires.
  • Maladies de fond. Affaiblissement du système immunitaire (infection à VIH, diabète).

Herpès des organes génitaux par gravité de la maladie:

  1. Facile - rechute 3 à 4 fois par an, période asymptomatique (rémission) d'au moins 4 mois.
  2. Moyenne - rechutes 4 à 6 par an, rémission pendant au moins 2 mois.
  3. Graves - rechutes tous les mois, rémission maximum 6 semaines.

L'herpès vaginal est un problème grave qui nécessite un appel urgent à un gynécologue ou à un dermatovéréologue. L'administration immédiate d'un traitement médicamenteux spécifique est nécessaire.

Diagnostic de l'herpès vaginal

Le diagnostic est posé sur la base des plaintes, de l'historique de la maladie, du tableau clinique et des recherches de laboratoire.

Les méthodes de laboratoire aident à détecter le HSV-2:

  1. PCR - prélevez du matériel des zones touchées (du vagin, du col utérin, du frottis, de l'urètre). Et ils y trouvent le matériel génétique du virus - l'ADN.
  2. ELISA - des anticorps anti-HSV-2 sont détectés dans le sérum et leur nombre est estimé. Effectué deux fois - au début de la maladie et après 14 jours. Une augmentation du titre en anticorps est observée.

Il est également nécessaire d'évaluer l'état du statut immunitaire (immunogramme, dépistage de l'infection par le VIH).

Traitement

Comment traiter l'herpès vaginal peut certainement dire au médecin. L’infection est incontrôlable malgré une gamme étendue de médicaments anti-herpétiques. Débarrassez-vous du virus complètement impossible. Traiter l'herpès a besoin d'un complexe. Les patients n'ont pas besoin d'être hospitalisés.

  1. Bon sommeil et repos.
  2. Bonne nutrition, à l'exception des aliments frits, épicés, fumés et sucrés.
  3. Le respect des règles d'hygiène personnelle - l'utilisation d'un environnement neutre au savon intime, une serviette dédiée, et il est préférable d'utiliser des serviettes en papier pendant une période où le tableau clinique est brillant.
  4. Portez des sous-vêtements amples et en coton pour éviter l'effet de serre.
  5. Ne touchez pas les mains avec éruption cutanée, ne vous peignez pas.
  6. Abandonnez complètement les rapports sexuels pour suivre un traitement.
  7. Évitez de trop refroidir et surchauffer
  8. Abandonnez les mauvaises habitudes.

Maintenant, il est nécessaire de comprendre comment traiter l'herpès.

Traitement spécifique

En 1988, une femme russe vivant en Amérique a inventé le médicament magique Acyclovir. Le médicament est bien étudié, bien toléré et a un prix abordable. Actuellement, il existe de nombreux analogues.

Si le système immunitaire du patient est en ordre, on prescrit 200 mg du médicament 5 fois par jour pendant 5 à 10 jours.

Avec immunodéficience existante - 400 mg, 5 fois par jour pendant 5 à 10 jours. Le traitement de l'herpès vaginal est préférable de commencer immédiatement, dès les premiers signes de la maladie.

Localement, vous pouvez utiliser des suppositoires vaginaux pour l’herpès (Viferon, Lavomax, Genferon, Panavir). Il n'y a pas de contre-indications à utiliser pendant la grossesse. La peau affectée des organes génitaux peut être traitée avec une crème à 5% d'Acyclovir 5 fois par jour pendant 7 jours.

Il existe des sous-espèces de HSV-2 qui résistent aux effets de l'Acyclovir. Le famciclovir est utilisé dans cette situation.

Aux premier et deuxième trimestres de la grossesse, l'herpès vaginal répond bien au traitement et le risque d'infection intra-utérine du fœtus est minime. Infection dangereuse au 3ème trimestre, l'immunité n'est pas encore formée et le risque d'infection du nouveau-né est élevé. L'accouchement naturel est interdit.

Traitement non spécifique

Destiné à éliminer les symptômes de la maladie. Des antihistaminiques d’une nouvelle génération sont utilisés lors des démangeaisons (Zyrtec, Zodak). En cas de syndrome douloureux et de fièvre, vous pouvez utiliser des anti-inflammatoires non stéroïdiens (Nise, Tempalgin, etc.).

Un rôle important est attribué à l’immunocorrection. À cette fin, des médicaments immunomodulateurs sont utilisés (Immunal, Arbidol, Imudon, etc.).

Vous pouvez utiliser un bain avec du soda. Pour ce faire, le bain est rempli d'eau tiède et ajoute 0,5 kg de soude. La durée de la procédure est de 20-30 minutes. Vous devez répéter la procédure tous les jours pendant une semaine. Au lieu de soude, vous pouvez ajouter des herbes qui ont des effets anti-inflammatoires et astringents (sauge, camomille, calendula, écorce de chêne).

Prévention de l'herpès vaginal

  1. Respect des règles d'hygiène personnelle, utilisation d'un ensemble individuel de produits d'hygiène et de linge.
  2. L'utilisation de la contraception de barrière (préservatif).
  3. Rejet des mauvaises habitudes.
  4. Une bonne nutrition avec suffisamment de fruits et de légumes.
  5. Exercice régulier, exercices physiques pendant le travail sédentaire.
  6. Lutte contre le stress (méditation, tisanes apaisantes, aide d'un psychothérapeute dans une situation incontrôlée, recherche d'émotions positives).
  7. Repos complet, vous devez dormir au moins 8 heures par jour.
  8. Visites régulières chez le gynécologue et l'obstétricien-gynécologue pendant la grossesse avec étude planifiée du sérum sanguin pour les infections intra-utérines.

Prévisions

Toutes ces maladies inflammatoires du système génito-urinaire peuvent entraîner une violation de la conception et du port d'un enfant.

Peut-être l'accession de la flore bactérienne, "porte" pour laquelle sont des plaies à la place de bulles éclatantes.

Causes de l'herpès vaginal et traitement

Le corps de la femme est très fragile. Il suffit de trop travailler ou de ressentir une tension nerveuse pour que les maladies s’accrochent les unes après les autres.

L'herpès vaginal, auquel les femmes sont parfois confrontées, est un problème délicat. Il apparaît dans le contexte d'une immunité affaiblie, ce qui explique pourquoi tout facteur prédisposant devient l'élément déclencheur du développement d'une infection herpétique.

Voyons pourquoi le vagin affecte l'herpès et que faire en cas d'incidence.

Causes de l'herpès vaginal

L'herpès génital est dû à une infection du corps par la souche HSV-2. La principale voie de transmission est le contact étroit avec une personne infectée. L'agent causal se propage par les gouttelettes en suspension dans l'air, pendant l'intimité, par le biais des fournitures domestiques et des articles d'hygiène personnelle.

La deuxième raison importante de l'activation de l'herpès dans le vagin est une vie sexuelle violente - communications aléatoires fréquentes ou présence de plusieurs partenaires sexuels. Dans de telles circonstances, une femme ne peut pas être sûre que son partenaire est en bonne santé. Le HSV-2 ne se manifeste pas immédiatement, son activité maximale peut chuter du 7 au 10e jour après l’infection.

Porter le virus est dangereux car une personne devient une source d'infection. Bien qu'il n'y ait aucun signe externe d'herpès génital, les partenaires ne voient aucune menace. Par conséquent, l’utilisation de la contraception barrière devient la meilleure prévention de l’herpès vaginal. En outre, la souche HSV-2 est facilement transmissible lors de baisers et de relations sexuelles orales, si une femme et un homme préfèrent se caresser sans utiliser d’équipement de protection.

Le troisième facteur important dans le développement de l'herpès génital chez les femmes est une faible immunité. Lorsque les défenses naturelles du corps deviennent imparfaites, le virus prend rapidement une posture active. Par conséquent, il est nécessaire de porter une attention accrue à la santé et d'abandonner tout ce qui déprime le système immunitaire:

  • Le tabagisme
  • Nourriture irrationnelle.
  • Abus d'alcool de toute forteresse.
  • Long séjour dans des conditions trop chaudes / froides.

Le risque d'infection par l'herpès génital augmente avec les avortements fréquents, l'usure prolongée du dispositif intra-utérin et la présence de microfissures et de blessures dans la zone intime.

Symptômes de l'herpès vaginal

Si une femme ne peut pas voir les bulles de liquide à l'intérieur du vagin, elle remarquera des éruptions cutanées étranges à la surface de la face interne des cuisses, de la peau des fesses et des tissus des grandes et petites lèvres. Le processus de leur formation est accompagné de démangeaisons et de brûlures.

C’est-à-dire qu’au début, il y a une gêne au niveau du périnée, puis des éléments en forme d’éperons apparaissent. La peau dans la zone à problèmes devient rouge.

Après quelques jours, le contenu des bulles se trouble, elles éclatent et s'assèchent jusqu'à former un état de croûte. Après un certain temps, la gale tombe, à sa place reste une tache brillante.

Les symptômes cliniques d'un herpès vagin sont:

La période d'incubation pour le développement de l'infection par le virus de l'herpès prend de 2 à 10 jours, parfois jusqu'à 26 jours. Le SH primaire se caractérise par un cours prolongé grave.

Sachant à quoi ressemble l'herpès vaginal, les médecins diagnostiquent visuellement la maladie. Mais pour clarifier le diagnostic, les experts ont également recours à des méthodes de laboratoire:

  • Détermination des anticorps contre le virus par sérum.
  • L’isolement culturel de l’agent pathogène à partir du matériel prélevé sur la patiente (frottis vaginal).

L'herpès génital ne peut pas être complètement guéri. Par conséquent, il est nécessaire de pouvoir le distinguer des autres pathologies et de consulter rapidement un médecin - un dermatologue, un gynécologue, un virologue, un spécialiste des maladies infectieuses. La photo ci-dessous montre les signes spécifiques de l'herpès vaginal.

Rappelez-vous d'eux et ne vous soignez pas en cas d'infection. Allez à la clinique tout de suite.

Traitement de l'herpès vaginal

L'acyclovir, le valtrex et le famvir sont des médicaments efficaces contre l'herpès génital. Leur utilisation à un stade précoce permet d’arrêter rapidement le processus et de raccourcir la période de traitement. Habituellement, le traitement de VG prend 5 jours. Si le nombre de bulles augmente, le traitement est prolongé.

Si vous demandez à un spécialiste comment traiter l'herpès vaginal pour qu'il ne soit plus jamais dérangé, le médecin ne donnera pas de réponse. Le virus s'installe définitivement dans le corps et il n'existe pas de médicaments capables de chasser l'agent pathogène des axones nerveux. Le traitement de l'herpès, quel que soit son emplacement, est symptomatique. Son objectif est d'éliminer les bulles, de soulager l'état du patient et de réduire la fréquence des rechutes.

Pour réduire les récidives et la prévention, on prescrit aux femmes des suppositoires d'herpès vaginal:

L'efficacité des bougies d'herpès génital est due à un effet ciblé sur la lésion. Les suppositoires ralentissent la croissance de la souche, obligeant le corps à émousser la maladie.

L'immunothérapie joue un rôle important dans le traitement du HSV-2. Si le lien entre la récurrence de l’herpèsvirus et la saisonnalité est détecté lorsqu’un ARVI prévaut, le traitement du patient par des médicaments antiviraux est pris en charge par des médicaments immunostimulateurs qui augmentent la synthèse de l’interféron organique:

L'hygiène

Après avoir reçu le rendez-vous approprié, la patiente a demandé comment se laver avec l'herpès vaginal. Les produits destinés au soin de la zone intime doivent avoir un pH neutre. Il est interdit d'utiliser des abrasifs pour accélérer la formation de croûtes. L'hygiène doit être douce. Serviette - individuelle, propre et remplaçable.

Pour accélérer la guérison des vésicules éclatées, vous pouvez utiliser l'agent anti-inflammatoire populaire. Préparez-le avec 10 g de boutons de bouleau et 200 ml de lait.

Le produit est bouilli pendant 5 minutes, filtré et refroidi. Le liquide est imprégné de gaze et appliqué sur les zones à problèmes.

Les propriétés de séchage antimicrobiennes ont des compresses sur les huiles essentielles. Pour prévenir l'infection bactérienne des plaies après le lavage, il est nécessaire d'humidifier la gaze avec une solution d'huile essentielle. Ratio - 3 - 5 gouttes de produit pour 1 tasse d'eau tiède. La compresse est appliquée pendant 20 minutes.

Herpès vaginal et grossesse

Les principes de traitement de l'herpès vaginal pendant la grossesse sont basés sur l'utilisation du médicament Acyclovir et ses analogues.

Le stade négligé de la maladie de la mère est dangereux pour le fœtus en raison des défauts de divers organes et de la perturbation de l’activité cérébrale. Si une femme a attrapé l'agent pathogène avant la conception et si elle a eu au moins une épidémie, le risque d'infection de l'enfant à naître est très faible. L'immunité maternelle contre l'herpèsvirus est transmise à l'embryon pendant les 9 mois.

Lorsque l'herpès vaginal se déclare pour la première fois dans le trimestre I-II et qu'il peut être traité avec succès, le risque d'infecter le bébé existe, mais n'est pas significatif. L'activité maximale la plus dangereuse du HSV-2 au cours du troisième trimestre. L'immunité n'a pas le temps de se développer, par conséquent, après la naissance d'un nouveau-né, l'herpès néonatal est diagnostiqué (4% de tous les cas). La césarienne aide à prévenir l’infection de l’enfant.

Comment traiter l'herpès vaginal chronique

Herpès vaginal chez la femme

Les lésions virales de la peau et des muqueuses des organes génitaux féminins sont appelées herpès vaginal et constituent un type d'infection par le virus de l'herpès génital. A l'instar de l'infection herpétique courante, cette maladie est susceptible de récidiver et, dans des circonstances favorables, peut devenir chronique. Le plus souvent, les femmes âgées de 20 à 30 ans souffrent de cette maladie.

Préparations pour le traitement de l'herpès génital

Causes de l'herpès vaginal

L'herpès vaginal survient lorsque les organes génitaux féminins sont infectés par des virus de l'herpès simplex du premier ou, le plus souvent, du second type. Malgré le fait qu'une infection herpétique puisse être transmise par des gouttelettes en suspension dans l'air et par des voies domestiques de contact, la plupart des cas d'infection par l'herpès génital sont associés à des contacts sexuels - vaginaux, oraux, anaux. Les sources d'infection sont les partenaires sexuels porteurs ou non déclarés du virus. L'infection peut également se produire si l'infection elle-même est transférée d'une zone infectée du corps (par exemple, les lèvres) aux organes génitaux lorsqu'elle est touchée aux mains ou verticalement - de la mère à l'enfant pendant la gestation ou l'accouchement. C'est pourquoi l'herpès vaginal pendant la grossesse pose une menace sérieuse à la mère et au fœtus.

Les facteurs qui augmentent le risque d'infection comprennent:

  • présence d'autres maladies sexuellement transmissibles
  • faible statut immunitaire
  • sexe non protégé
  • abondance de partenaires sexuels, relations sexuelles avec promiscuité
  • utilisation de dispositifs intra-utérins
  • grossesse d'avortement
  • lésions et microfissures des muqueuses et de la peau des organes génitaux

Symptômes de l'herpès vaginal

L'herpès vaginal primaire s'accompagne des signes suivants: rougeur et gonflement des muqueuses et de la peau des organes génitaux, sensation de brûlure, démangeaisons et douleur au niveau des lésions. La maladie est souvent accompagnée de fièvre, de faiblesse, de maux de tête et de douleurs musculaires. La maladie est généralement accompagnée de troubles du sommeil, de mouvements et mictions douloureux, de troubles psychologiques - anxiété, irritabilité et, dans les cas graves, de pensées suicidaires.

Quelques jours après l'apparition des premiers symptômes, des vésicules se forment sur les parties génitales, des bulles contenant un contenu liquide d'un diamètre d'environ 2 à 3 millimètres. Les vésicules peuvent être placées seules ou en groupes. Les bulles éclatent progressivement, sur le site des éléments de l'éruption apparaissent érosion - zones douloureuses de l'ulcération. Dans certains cas, l’érosion et les éruptions cutanées peuvent se déplacer des parties externes des organes génitaux vers les parties internes.

L'herpès vaginal primaire se transforme en une forme récurrente chronique chez 50 à 70% des femmes. Il existe plusieurs formes principales de la maladie:

  • facile (jusqu'à trois rechutes par an)
  • modérée (4-6 rechutes)
  • sévère (les rechutes se produisent tous les mois ou plus souvent)

Il existe également plusieurs types d'évolution de la maladie:

La durée des périodes de rémission varie de deux semaines à cinq mois. Plus la rémission est longue, plus la rechute est longue et intense.

Ce type d'herpès se caractérise par de fréquentes rechutes avec des périodes de rémission d'une durée approximativement égale. Cette catégorie comprend l'herpès menstruel qui survient pendant les périodes de menstruation. L'herpès vaginal monotone est généralement difficile à traiter.

Avec une telle évolution, les rechutes deviennent progressivement moins intenses et la durée des périodes de rémission augmente, au contraire.

Diagnostics

Le diagnostic est effectué par le vénéréologue sur la base des données obtenues lors de l'examen, des antécédents, des plaintes des patients. Parmi les méthodes de laboratoire utilisées dans le diagnostic de l'herpès vaginal, on trouve:

  • microscopie électronique (frottis, frottis, lavages des organes génitaux)
  • ensemencement du HSV sur culture tissulaire
  • détection d'anticorps anti-virus dans le sérum (dosage immuno-enzymatique)

Comment guérir l'herpès vaginal?

Actuellement, les infections à virus de l'herpès des organes génitaux sont classées dans la catégorie des maladies incurables: aucun médicament ne peut complètement éliminer le virus de l'herpès du corps: une fois qu'il y est introduit, le virus y reste pour toujours. Cependant, l'utilisation de produits médicaux modernes peut considérablement réduire la fréquence et l'intensité des rechutes, allonger les périodes de rémission, éliminer complètement ou partiellement les manifestations externes et systémiques de la maladie.

Lorsque les premiers symptômes de l'herpès vaginal apparaissent, il est nécessaire de commencer le traitement immédiatement. Les remèdes suivants sont utilisés pour combattre une infection herpétique:

  • Médicaments antiviraux (acyclovir, famciclovir, valacyclovir). Peut être utilisé sous forme d'injections, de comprimés, de moyens externes - par exemple, de pommades ou de suppositoires vaginaux pour l'herpès.
  • Immunostimulants et immunomodulateurs (Imudon, interféron et ses inducteurs et autres médicaments)
  • Anesthésiques et analgésiques (réduisent la sensibilité de la peau et des muqueuses, aident à se débarrasser de la douleur)
  • Antiseptiques (préviennent l’infection des infections secondaires)

Toutes les nouvelles
et événements

Traitement de l'herpès vaginal et symptômes | Comment traiter l'herpès vaginal

L'herpès vaginal ou génital est une maladie des organes génitaux qui cause le virus de l'herpès. Dans cet article, nous examinerons le traitement et les symptômes de la maladie chez les femmes. Chez les hommes, ce type de maladie s'appelle génital. Comment traiter l'herpès vaginal chez les femmes, lisez plus loin dans l'article.

Symptômes de l'herpès vaginal féminin

C'est une maladie virale transmise sexuellement. À ce jour, huit types de virus de l'herpès sont connus - deux d'entre eux contribuent au développement des symptômes de l'herpès vaginal. Ce sont HSV-1 et HSV-2. Dans la plupart des cas, les ulcères de l'herpès vaginal chez la femme affectent la vulve, l'anus et le périnée. Beaucoup moins souvent, il touche le col et le vagin. Dans les cas négligés assez graves, l'utérus avec appendices est infecté.

Les signes de l'herpès vaginal chez les femmes comprennent:

éruptions cutanées sur les organes génitaux et les lèvres, à l'intérieur de la cuisse et des fesses, accompagnées de démangeaisons et de douleurs.

Puis les bulles à l’intérieur du liquide s’unissent et disparaissent après 2-3 jours, mais elles ne guérissent qu’après une semaine.

Parfois, les ganglions lymphatiques de l'herpès dans l'aine,

il y a un mal de tête avec une température (38 - 39 C),

les muscles commencent à faire mal,

douleur et démangeaisons pendant la miction;

apparaît le syndrome de fatigue chronique.

Ceux qui sont confrontés aux symptômes de la maladie commencent à devenir hystériques au lieu d'aller directement chez le médecin et de découvrir comment faire face au problème. Il n'y a rien de terrible et mortel, l'essentiel est l'expérience du médecin et les médicaments correctement sélectionnés pour le traitement de l'herpès.

Signes diagnostiques de l'herpès vaginal

Le diagnostic est un gynécologue ou un vénéréologue. Vous devez d'abord effectuer une inspection. Après tout, les symptômes externes de l'herpès vaginal peuvent être similaires à ceux d'autres maladies. Viennent ensuite les options de diagnostic en laboratoire - options de génodiagnostic et de recherche virologique. En outre, dans le diagnostic de l'herpès vaginal peut encore être attribué - dosage immunoenzymatique et réaction d'immunofluorescence.

Avec des éruptions cutanées typiques, le diagnostic de l'herpès vaginal est basé sur le tableau clinique. Dans les cas peu clairs, la détection d'agents pathogènes est indiquée. À cette fin, l'isolement du virus de l'herpès vaginal dans une culture cellulaire, une réaction en chaîne de la polymérase et une analyse immunochimique (par exemple, ELISA) sont utilisés.

Diagnostic de l'herpès vaginal primaire et non primaire

L'herpès génital primaire est le premier épisode de la maladie chez un patient ne présentant pas d'anticorps dirigés contre les HSV de types 1 et 2. Au moment de l'apparition de la maladie, l'herpès primaire des organes génitaux est difficile et de longue durée (2 à 3 semaines). Lymphadénite régionale caractéristique, les symptômes neurologiques et généraux possibles de la maladie. Dans 20 à 40% des cas, l’herpès primitif vaginal est causé par le HSV de type 1.

Le premier épisode d'herpès génital non primaire est le premier épisode de la maladie chez un patient qui, au moment de la maladie, avait des anticorps contre un autre type de VHS. Dans la plupart des cas, les premiers symptômes de la maladie sont causés par le HSV de type 2 en présence d'anticorps dirigés contre le HSV de type 1. Les symptômes généraux de l'herpès sont rares. Environ 40% des cas du premier épisode sont en fait la première rechute.

Symptômes de la récurrence de l'herpès génital

L’herpès vaginal récurrent est le deuxième et les suivants épisodes de réactivation du même type de VHS. La rechute est caractérisée par une évolution légère en l'absence de lymphadénite régionale, de symptômes neurologiques et généraux. Dans 90% des cas, la récurrence de l'herpès génital est provoquée par le HSV de type 2.

La plupart des cas (y compris primaire, premier épisode non primaire, rechute) sont asymptomatiques. Dans ce cas, une véritable évolution asymptomatique et une évolution avec des symptômes non détectés ou mal considérés sont possibles. L'infection asymptomatique survient chez des individus n'ayant jamais eu d'herpès génital ou chez des individus ayant déjà un herpès génital. Avec la méthode d'ensemencement, le HSV est détecté dans 2 à 7% des jours au cours de la première année après le premier épisode d'herpès des organes génitaux, dans 1 à 3% des jours au cours de la deuxième année et des suivantes.

En outre, l'herpès vaginal atypique est isolé dans 20% des cas d'herpès génital, dans lesquels des manifestations spécifiques de l'infection herpétique sont masquées par les symptômes de maladies infectieuses locales concomitantes (le plus souvent de candidoses).

Caractéristiques du traitement de l'herpès vaginal chez les femmes

Méthodes de traitement des maladies

les antiviraux aideront à traiter l'herpès plus rapidement;

Symptômes et traitement de l'herpès vaginal

C'est important! Remède pour l'herpès, recommandé par Elena Markovich! Lire plus loin.

L'herpès vaginal est une maladie des organes génitaux de type viral. L'agent responsable de la maladie est un virus de l'un des deux types suivants: HSV-1 ou HSV-2. Dans 80% des cas, le type de virus HSV-2 est responsable de l'incidence.

Il y a l'herpès vaginal primaire et récurrent. L'infection par le virus de l'herpès survient pendant les rapports sexuels (vaginaux, anaux, oraux). Il est également possible que la mère transmette le virus à l'enfant pendant la grossesse et l'accouchement. Les autres méthodes d'infection sont pratiquement exclues. Une femme sur cinq est exposée au risque d’être infectée par ce virus. Le risque d'infection est réduit de moitié si un préservatif est utilisé lors d'un contact sexuel.

Les symptômes

La période d'incubation varie dans le temps: de 1 à 26 jours (généralement de 2 à 10 jours). L'herpès génital primaire est caractérisé par une évolution plus sévère et prolongée.

  • Éruption dans la région génitale (petites bulles avec un liquide trouble);
  • Démangeaisons et douleurs aux organes génitaux;
  • Sensation de brûlure en urinant;
  • Une augmentation des ganglions inguinaux;
  • Écoulement vaginal;
  • Malaise, fièvre, douleurs musculaires.

Pour le traitement et la prévention de l'herpès, nos lecteurs utilisent avec succès la méthode d'Elena Markovich. Lire plus

Après 3-4 jours, les bulles éclatent et à leur place, il y a des ulcères pleureurs de couleur rougeâtre, qui se recouvrent ensuite de croûtes. Ils sont douloureux au toucher et provoquent des sensations de brûlure en urinant. Après 5-7 jours, les croûtes disparaissent et des taches restent sur les zones touchées. Tous les symptômes, même si la maladie n'est pas traitée, disparaissent dans 2-3 semaines.

L'herpès génital se manifeste rarement dans le vagin et le col de l'utérus et s'attaque souvent aux organes génitaux externes, à la région anale et au périnée.

À l'avenir, la maladie pourrait réapparaître. Le développement d'une forme récurrente de la maladie est associé à une diminution de l'immunité. Cette forme d'herpès est difficile à traiter, elle se caractérise par une courte durée d'éruption cutanée - 3 à 5 jours. Les éruptions cutanées peuvent se produire non seulement sur la paroi interne du vagin, mais également dans la région de l'urètre, des fesses, des cuisses, du rectum et de la cavité buccale. Cependant, dans certains cas, l'éruption cutanée peut ne pas apparaître du tout et les symptômes de la maladie ne seront que des gonflements, une sensation de démangeaison et une gêne au niveau des organes génitaux.

Diagnostics

Avant de déterminer le schéma thérapeutique, il est nécessaire d’établir un diagnostic fiable. Deux techniques sont utilisées pour cela:

  • Isolement et détection du virus de l'herpès, pour lequel du matériel infecté provenant du patient est utilisé;
  • Identification de protéines protectrices (anticorps spécifiques contre le virus) dans le sérum.

Traitement

Cure complètement l'herpès vaginal est impossible. Le traitement de la maladie est symptomatique, c’est-à-dire qu’il ne vise pas à guérir complètement, mais à éliminer les symptômes de la maladie et à réduire la régularité de ses récidives.

Les récidives d'herpès génital sont généralement associées à un système immunitaire affaibli. Il existe deux méthodes de traitement:

  • l'utilisation d'antiviraux, en particulier de médicaments contenant de l'acyclovir;
  • Une manière intégrée où le traitement antiviral est complété par une immunothérapie.

Nous recommandons des articles connexes:

Pour le traitement des exacerbations de l'herpès génital, des médicaments contenant de l'acyclovir sont utilisés: Virolex, Zovirax, Valtrex et autres. En cas de récurrence de la maladie, des agents tels que Timogen, Taktivin, Mielopid et autres sont utilisés.

Dans le traitement de l'herpès génital, l'immunothérapie occupe une place importante. S'il existe une corrélation entre les rechutes avec la saisonnalité et les symptômes de l'ARVI, la nécessité d'augmenter la production d'interféron à l'aide de stimulants immunitaires est ajoutée au traitement avec des médicaments antiviraux:

  • Légume (Immunal);
  • Synthétique (Arbidol, Viferon, etc.).

La durée du traitement de la maladie est déterminée par le médecin.

La grossesse

Si une infection virale est survenue avant la grossesse, le risque d'infecter le bébé est minime, même si la maladie est activée pendant la grossesse ou pendant l'accouchement. Cela est dû au fait que le système immunitaire a le temps de former un mécanisme de protection, qui est ensuite transmis à l’enfant. Une infection par l'herpès génital au cours des 1 et 2 trimestres de la grossesse est peu probable, mais ils comportent un risque accru de complications, telles que:

  • Travail prématuré;
  • Fausse couche;
  • Micro et hydrocéphalie;
  • Développement intra-utérin ralenti.

Si de telles menaces existent pendant la grossesse, le médecin vous prescrit un traitement antiviral à l'acyclovir d'une durée de cinq jours qui réduit la gravité des symptômes.

Recettes folkloriques

Le traitement avec des remèdes populaires met l’accent sur le renforcement du système immunitaire. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des méthodes telles que:

  • Mouillage des zones cutanées touchées avec valocordin;
  • Lubrification des points douloureux des oreilles;
  • L'utilisation de riches avec des éléments utiles de jus de betteraves, pommes, carottes et persil;
  • Mettre le gruau préparé à partir de branches de framboise à l'endroit affecté;
  • Utilisation de la teinture d'Hypericum, d'églantier, de racine de Rhodiola rosea, d'ortie et d'aubépine.

Prévention

Le but des mesures préventives est d'accroître l'immunité afin d'éviter la récurrence de la maladie. Pour cela, vous avez besoin de:

  • Arrêtez de fumer, limitez l'alcool et la caféine;
  • Équilibrer le régime alimentaire, y compris la quantité appropriée de nutriments;
  • Normaliser la microflore du système digestif;
  • Évitez de trop refroidir et de surchauffer;
  • Maintenir l'activité physique;
  • Éviter le stress excessif;
  • Faites preuve de prudence lorsque vous prenez des médicaments réduisant l’immunité (antibiotiques, corticostéroïdes);
  • Utilisez des préservatifs pour les rapports sexuels.
  • Si un contact sexuel a lieu avec un nouveau partenaire sans utiliser de contraception, contactez un médecin pour un examen d'infection;
  • S'en tenir aux bases de l'hygiène personnelle.

Comme le virus de l'herpès est dans le corps toute la vie, des contrôles périodiques sont nécessaires pour détecter les formes oligosymptomatiques de l'herpès génital et le portage du virus sous forme asymptomatique.

Comment et quoi traiter l'herpès vaginal chez la femme?

L'herpès vaginal est une maladie désagréable extrêmement rare. Mais si une femme est infectée par un tel virus, il est urgent de faire appel à un spécialiste. Un traitement opportun évitera les effets néfastes de la maladie.

Comment reconnaître la maladie?

L'herpès peut être primaire ou récurrent. Cela dépend du temps qui s'est écoulé après l'infection.

L'évolution de l'herpès vaginal primaire est le plus souvent asymptomatique. Dans ce cas, les médecins parlent généralement du virus. Il s'agit d'une forme particulière de la maladie, dans laquelle le patient ne ressent aucune sensation de maladie et ne nuit pas à sa santé, mais la femme est capable d'infecter ses partenaires intimes.

Si une représentante de la belle moitié de l'humanité a des signes d'herpès vaginal, cela signifie alors qu'elle a besoin d'un traitement urgent. Les principaux symptômes incluent:

  • l'apparition de démangeaisons, de brûlures et d'enflures dans la zone de l'éruption cutanée future;
  • la formation de vésicules dans le vagin et les surfaces muqueuses du corps, qui sont mises en évidence par une forte rougeur de la peau;
  • la présence d'érosions ou d'ulcères - après 2-4 jours, après la sortie du contenu des bulles;
  • augmentation marquée des ganglions lymphatiques de la région inguinale, accompagnée de faiblesse générale et de fièvre.

Après infection par un virus, les symptômes de l'herpès vaginal peuvent apparaître le lendemain matin ou plusieurs jours plus tard (généralement jusqu'à 10 jours). Si vous fournissez le bon traitement à ce stade, vous pourrez vous débarrasser du virus rapidement et efficacement.

Mais si vous ne donnez pas de valeur aux symptômes, ils peuvent passer à l'étape suivante: l'herpès vaginal récurrent, qui apparaît de temps en temps dès que l'immunité de la femme s'affaiblit. Dans cette forme de la maladie, les signes sont mal définis - il n'y a pas de fièvre et indisposition. En outre, beaucoup moins d'éruption cutanée, et ceux qui apparaissent - guérissent rapidement.

Dans la forme atypique de l'herpès vaginal, qui est extrêmement rare, il n'y a pas de lésions d'éruption érosive ou bouillonnante. Ce type de maladie est très difficile à reconnaître, seul un médecin expérimenté peut le faire.

Cette forme du virus se caractérise par une rougeur des organes génitaux et une sensation de démangeaison grave (pas d'éruption cutanée), ainsi que par la présence de fissures douloureuses au niveau du derme dans la zone infectée. Afin de prévenir de telles complications, il est nécessaire de consulter un médecin en temps utile et de commencer le traitement d'une maladie infectieuse.

Risque de maladie pendant la grossesse

L'herpès vaginal pendant la grossesse est très dangereux et nécessite donc un traitement immédiat. Sinon, le virus peut pénétrer dans le corps du futur bébé par le placenta de la mère. Si une femme est infectée par la maladie au cours du premier trimestre, cela peut augmenter le risque de fausse couche ou nuire au développement de l’enfant. Le plus souvent, le virus affecte le système nerveux central - provoque diverses lésions et conduit à de graves défauts dans le cerveau. Si vous ne traitez pas l'herpès dans le vagin, l'enfant peut naître avec des déficiences auditives ou visuelles.

Lorsque l'herpès récurrent se développe au 3ème trimestre de la grossesse, les médecins insistent parfois sur une césarienne pour protéger le nourrisson de l'infection. Le virus peut déclencher la naissance d'un bébé mort. Très souvent, les experts recommandent l'injection intramusculaire d'immunoglobuline dans le corps d'une femme enceinte.

Cette préparation contient des anticorps contre l'herpès de type 2, capables de neutraliser l'effet du virus et d'étouffer l'activité du processus infectieux. Ce médicament a un effet positif sur le système immunitaire, augmente les défenses de l'organisme. L'immunoglobuline est un médicament approuvé pendant la grossesse car elle n'affecte pas le développement et la croissance du fœtus. Ceci est confirmé par de nombreux essais cliniques.

Avec un traitement immédiat de l'herpès pendant la grossesse, vous pouvez sauver votre enfant de toutes sortes de complications.

Levomekol utiliser dans le traitement de la maladie

Assez souvent, pour soigner l'herpès dans le vagin, appliquez une pommade au Levomekol. Ce médicament est particulièrement utile dans le cas de la maladie de type 1, lorsque les bulles commencent à éclater et que le liquide se propage activement vers d’autres parties du derme. Cet outil a un effet complexe sur la peau affectée: il détruit les bactéries et empêche leur reproduction. De ce fait, le processus de guérison est considérablement accéléré.

Levomekol contient du méthyluracile. Cette substance stimule le système immunitaire local et accélère la régénération des tissus touchés. Si vous utilisez cet outil dans la lutte contre l’herpès vaginal, vous pourrez vous en débarrasser complètement au bout de 6 à 7 jours des signes d’inflammation et lui redonner un aspect sain. Appliquer une pommade est nécessaire avec une couche mince sur les zones touchées par l'herpès.

Habituellement, ces manipulations sont effectuées plusieurs fois par jour. Le traitement doit être prescrit par un médecin, mais il dure généralement jusqu'à ce que la surface du derme soit complètement guérie. Un tel outil est recommandé pour être stocké dans le réfrigérateur, et avant utilisation, il doit être chauffé à température ambiante. Appliquez ensuite la pommade sur un coton-tige et appliquez-la sur les zones touchées. L'utilisation de ce médicament pendant la grossesse et l'allaitement doit être coordonnée avec votre médecin.

Utilisation efficace d'autres pommades

Si vous avez reçu un diagnostic d'herpès vaginal, le traitement consiste le plus souvent en l'utilisation de divers onguents produisant un effet antiviral. Nommer de tels fonds devrait être un gynécologue, donc quand vous trouvez des symptômes de la maladie, contactez immédiatement les experts. Le plus souvent, Famciclovir, Valaciclovir et Acyclovir sont prescrits pour le traitement local de l’herpès. En outre, il est pratiqué l'utilisation de pommades oxoliniques ou tétracyclones. Ces fonds contribuent à bloquer la multiplication de l'infection dans les vésicules et réduisent également de manière significative la période d'éruption cutanée. Si les zones touchées sont enduites de ces préparations, elles sécheront rapidement les bulles et guériront les plaies.

Parfois, des experts prescrivent Gerpferon pour combattre la maladie. Ce médicament contient une grande quantité de lidocaïne et d'interféron, ce qui contribue à la récupération rapide. Mais nous notons que pas un seul onguent ou crème n'est autorisé à être utilisé pendant plus de 10 jours sans pause. Sinon, le virus créera une dépendance aux moyens et ceux-ci ne seront pas aussi efficaces.

Pour que la thérapie de l'herpès vaginal soit bénéfique, il est nécessaire de respecter certaines règles d'utilisation des médicaments:

  • avant de procéder à des manipulations, il est nécessaire de laver soigneusement avec du savon;
  • alors vous devez bien sécher la peau;
  • alors vous devez prendre un peu de pommade et l'appliquer sur le derme avec une couche mince.

Pour ce faire, vous devez utiliser des capuchons en caoutchouc ou le bout des doigts. À la fin de la manipulation, les attributs utilisés doivent être soigneusement lavés afin que l'infection ne se propage pas dans tout le corps. Pour une telle procédure est autorisé à utiliser un coton-tige, mais vous devez chaque fois en prendre un nouveau.

Attaque antivirale avec immunité

Le traitement de l'herpès vaginal est presque toujours effectué avec l'utilisation d'immunomodulateurs. De telles substances contribuent à la lutte active du corps contre le virus. La pratique la plus courante est la nomination d'immunoglobulines administrées par voie intramusculaire. L'utilisation d'interféron est assez répandue. Le groupe de ces médicaments contribue à renforcer les défenses propres au corps de la femme. Ces fonds sont disponibles sous forme de suppositoires ou de solutions injectables. Les plus couramment utilisés sont Viferon et Kipferon.

Pour améliorer le système immunitaire, des stimulants pour la formation d'interféron endogène sont également prescrits. Le groupe de ces médicaments comprend le Prodigiosan et la vitamine B12. Comme les comprimés sont produits Amiksin et Kagocel.

Pour prescrire des médicaments devrait seulement le médecin traitant. Mais il existe de nombreux moyens populaires de renforcer le corps avec l'herpès vaginal. Le thé à la menthe, les feuilles de bouleau et l'origan aideront à assurer un bon effet. Chaque composant nécessitera 100 g, les matières premières doivent être broyées et mélangées. Ensuite, vous devez prendre 0,5 cuillère à soupe. l la masse résultante et infuser de l'eau bouillante (2 tasses). Il est recommandé d'utiliser cette boisson jusqu'à 4 fois par jour, en y ajoutant un peu de miel.

Renforce parfaitement le système immunitaire du thé à partir des feuilles d'Hypericum, d'aubépine et de fraises. Les ingrédients nécessaires pour prendre 150 g, puis les mélanger et verser de l'eau bouillie (250 ml). La boisson doit être infusée pendant 25 minutes, puis consommée 2 à 3 fois par jour. Excellente aide dans la lutte contre le bouillon Dogrose. Pour préparer le médicament, vous devez prendre 30 g de fruits et les broyer dans un mélangeur, après quoi vous devez mettre la masse dans une casserole ou une casserole, verser ½ tasse d'eau et mettre à feu doux. Faire bouillir le médicament doit être dans les 12 minutes, puis insister pendant 3-4 heures. Buvez cet outil est autorisé jusqu'à 5 fois par jour. Pour améliorer le goût, vous pouvez ajouter un peu de sucre ou de miel.

Traitement local du virus avec des recettes populaires

L'herpès vaginal chez les femmes peut être traité localement à l'aide de produits basés sur des recettes traditionnelles. Les paniers d'arnica ont fait leurs preuves dans le traitement de la maladie.

Pour préparer un remède à partir de cette plante, vous devez prendre 1 cuillère à soupe. l matières premières et le verser avec 500 ml d'eau bouillante. Après cela, le médicament doit être perfusé (cela prendra 2 heures).

Après la période spécifiée, il est recommandé d'humidifier les tampons de coton de la préparation et de les appliquer sur les zones touchées. Pour le traitement de l'herpès, ils utilisent également du jus d'aloès ou de kalanchoe. Il est nécessaire de prendre quelques feuilles d'une plante ou d'une autre, de bien les laver et de les broyer dans un mélangeur. Ensuite, vous devez presser la pulpe pour obtenir le jus dont vous avez besoin pour lubrifier les zones touchées. Il est recommandé de faire ces procédures toutes les 2 heures.

Pour le traitement local de l'herpès vaginal, utilisez de l'huile de sapin. Ils doivent répandre les zones touchées plusieurs fois par jour. Après cette procédure, veillez à appliquer une crème hydratante sur la peau. Traiter les éruptions cutanées recommandées et la décoction de boutons de bouleau. Besoin de prendre 2 c. matières premières (sèches), enveloppez-le dans un bandage ou une gaze et versez un verre de lait. Le médicament doit être bouilli pendant 5 minutes à feu moyen, après quoi il doit être saisi et appliqué avec un coton-tige sur la peau touchée.

Si vous savez comment traiter l'herpès vaginal, vous pouvez vous en débarrasser très rapidement.

Symptômes et traitement de l'herpès vaginal

La prévalence des maladies sexuellement transmissibles est élevée: une personne sur deux dans le monde a déjà été infectée par une infection génitale. Le virus de l'herpès occupe une place dans la fréquence des manifestations, car 95% des personnes en sont les porteurs. L'herpès vaginal affecte les organes génitaux féminins et réduit considérablement la qualité de vie. Par conséquent, lorsqu'un virus se développe, il est nécessaire de réfléchir immédiatement à la façon de le traiter.

Les causes

L'herpès génital est une forme de virus de l'herpès simplex (HSV). Le plus souvent, cette maladie est transmise sexuellement par contact avec une personne qui est porteuse du virus pendant la période d'exacerbation. Dès qu'il n'y a pas de manifestations externes, la capacité de transmission de la maladie est réduite et elle est considérée comme "endormie". Les articles d’hygiène personnelle peuvent également être des agents d’infection, mais la voie d’infection domestique est rare.

Les autres raisons pour lesquelles l'herpès peut survenir pour la première fois ou devenir actif:

  • immunité réduite;
  • changement fréquent de partenaires sexuels;
  • rapports sexuels non protégés;
  • le stress;
  • activité physique;
  • perturbations hormonales.

Dans certains cas, l'herpès vaginal peut être transmis de la mère à l'enfant pendant la grossesse, par la transplantation d'organe ou par l'insémination artificielle. Par conséquent, les éruptions cutanées sur les organes génitaux peuvent être dangereuses non seulement pour le porteur du virus.

À quoi ressemble l'herpès génital chez les femmes?

Symptômes de l'herpès vaginal

Les symptômes de l'herpès vaginal sont tout à fait reconnaissables. En particulier, la maladie est facilement identifiable par la présence de petites bulles remplies de liquide. Ils se forment sur la rougeur du sol au stade initial de développement de la maladie. Ensuite, les bulles grossissent et éclatent - à ces endroits commencent les processus ulcératifs. Une fois que les croûtes ont quitté les ulcères, la phase active du virus s’arrête et le virus passe à l’état de "sommeil".

Il existe également d'autres signes d'herpès vaginal:

  • rougeur et démangeaisons dans la zone intime;
  • poches dans les lèvres;
  • brûlure et démangeaisons;
  • mal de tête;
  • fièvre
  • inflammation des ganglions lymphatiques.

La défaite des organes génitaux est douloureuse - à cause de la peau blessée, de nombreuses femmes ont des difficultés à uriner. Même porter de la lingerie peut apporter un inconfort. À cet égard, il est impossible de reporter la visite chez le médecin.

Bien que ces symptômes soient reconnaissables, le gynécologue doit, en plus de l'examen initial, procéder à des procédures de diagnostic afin d'obtenir une image fidèle de la maladie. Après avoir posé un diagnostic, le spécialiste prescrit un plan de traitement et les médicaments nécessaires.

Comment traiter l'herpès vaginal?

Le traitement de l'herpès vaginal doit être effectué uniquement sous la surveillance d'un spécialiste - gynécologue ou vénéréologue. L'auto-traitement peut aggraver la situation et conduire au développement de maladies concomitantes de divers types.

Le tableau général du traitement

Tout d'abord, il est important de connaître les causes de l'activation de l'herpès et de les éliminer - afin de normaliser les niveaux hormonaux, d'éliminer le stress et de réduire l'effort physique. Si l'infection s'est produite pendant les rapports sexuels, il est préférable de guérir avec un partenaire afin que la vie sexuelle future soit sans danger. Pour la période de traitement de tout contact sexuel, il est préférable de refuser, y compris le sexe oral.

Lors de la première visite chez le gynécologue, il est important que le patient décrive ses symptômes aussi précisément que possible afin de brosser un tableau de la maladie. De plus, des tests de laboratoire sont attribués pour confirmer le diagnostic. Les méthodes de diagnostic les plus populaires sont la recherche virologique et le diagnostic génétique.

Dans l'analyse virologique, le contenu des vésicules est examiné - le virus est placé dans un environnement confortable pour la reproduction, puis la nature de l'infection est surveillée. Le diagnostic génétique est l'étude de la décharge du patient pour la présence d'ADN. L'analyse des anticorps anti-infection peut également donner un résultat pour le diagnostic. Pour mener de telles études, le gynécologue doit prélever un frottis sur les zones touchées de la peau et les parois vaginales du patient.

Traitement de l'herpès génital.

Quel est le traitement de l'herpès vaginal?

Afin de guérir l'infection, la médecine propose une approche intégrée. Il est nécessaire d'influencer l'infection de l'intérieur et de l'extérieur afin d'obtenir le maximum d'effet dans les meilleurs délais. Le traitement antiviral est complété par une immunothérapie et comprend:

  1. Comprimés pouvant aider le système immunitaire à combattre le virus et à le rendre inactif. Les produits populaires sont Acyclovir, Valtrex, Famvir.
  2. La pommade à base d’herpès à utiliser localement dans la zone intime aidera à soulager les démangeaisons, les brûlures et à accélérer la guérison des plaies. Gerpferon, Acyclovir, Viru-merz sérol est largement utilisé.
  3. N'importe quel complexe vitaminé pour améliorer l'immunité - Complivit, Vitrum, etc.

Photo n ° 1 - Comprimés d'acyclovir, photo n ° 2 - Pommade sérol Viru-merz.

Traitement avec la médecine traditionnelle

Traitement de l'herpès génital avec des remèdes populaires implique l'utilisation de différentes herbes - chélidoine, origan, absinthe, etc. À partir des herbes, vous pouvez faire des mélanges pour le thé, faire cuire une décoction, teinture, faire des compresses. Une tisane contenant de l'échinacée contribuera à renforcer le système immunitaire, tandis que la teinture de calendula restaurera la peau endommagée des organes génitaux externes et des lésions vaginales. Dans le traitement de l'herpès, la camomille, l'aloès, le kalanchoe, la chélidoine, l'absinthe, la bronzette et d'autres plantes sont également souvent utilisés. Cependant, il est nécessaire de savoir exactement comment ils sont appliqués.

Bien que les remèdes à base de plantes soient totalement naturels, beaucoup d'entre eux sont plutôt toxiques et peuvent causer de graves dommages à l'organisme. L'utilisation de la médecine traditionnelle est justifiée si elle contribue à l'amélioration de l'immunité. Mais avant d'inclure des recettes populaires dans le plan de traitement, il est nécessaire de consulter un médecin.

Remplacer complètement les médicaments pharmaceutiques sur l'auto-traitement de la population n'en vaut pas la peine - il vaut mieux envisager l'utilisation intégrée des fonds.

Afin d'éviter la récurrence de la maladie, il est nécessaire de suivre les règles d'hygiène personnelle et de soutenir l'immunité avec les complexes vitaminiques, le durcissement, afin de bien manger. Il est important d’exclure les effets négatifs sur le corps: stress, surcharge émotionnelle et physique, hypothermie.

Méthodes d'hygiène

L'hygiène joue un rôle important dans la lutte contre les infections sexuellement transmissibles et maintient la fonction de protection de l'organisme contre les stimuli externes. Il minimise le risque d'infection par l'herpès génital et empêche sa transmission lors des rapports sexuels.

Tout d'abord, vous devez faire attention à la nature de la relation avec le sexe opposé. Les changements fréquents de partenaires sexuels sont extrêmement dangereux, car ils aident à réduire la protection de l'organisme contre les infections sexuellement transmissibles et violent la microflore vaginale. S'il n'y a pas de partenaire régulier, vous pouvez alors réduire le risque d'infection par l'herpès vaginal pendant les rapports sexuels à l'aide de préservatifs.

Une vie sexuelle sans utilisation de contraception peut provoquer non seulement des maladies sexuellement transmissibles, mais aussi des grossesses non désirées. Par conséquent, pour se conformer aux règles d'hygiène, il faut choisir le type de contraceptif le plus approprié.

En cas de contact avec les zones touchées de la peau, les mains doivent être soigneusement lavées - l'herpès est activement transmis, même à travers les plaies et les microfissures de la peau. Il est recommandé de se laver les mains fréquemment avec du savon après avoir visité des lieux publics, touché de l'argent, des téléphones portables et d'autres objets fréquemment utilisés. Vous pouvez ainsi éviter toute infection du corps.

Les articles d'hygiène personnelle doivent être strictement individuels. Il est préférable de garder vos effets personnels séparés des autres. Pendant la maladie, la désinfection des toilettes doit faire l’objet d’une attention particulière: le virus peut rester viable sur le rebord des toilettes pendant une heure au maximum.

La détection rapide des infections dans le corps contribue à leur traitement chirurgical. Des visites régulières chez le gynécologue vous permettront de vous débarrasser des infections sans attendre les manifestations actives, et la prévention aidera à maintenir l'immunité à un niveau élevé.

Vidéos associées:
0:55 - Types d'herpès génital.
13h30 - Comment l'herpès génital est transmis.
1:39 - Transmission domestique de l'herpès génital.
2:05 - Le porteur du virus de l'herpès génital.
3h07 - Le risque d'infection par l'herpès génital.
3:49 - Causes de l'herpès génital.
5:12 - Période d'incubation de l'herpès génital.