Herpès - symptômes, causes, types, modes de transmission du virus, traitement et prévention

L'herpès est de nature virale et s'accompagne d'une éruption cutanée spécifique. Elle se caractérise par la présence de bulles groupées localisées sur la muqueuse et la peau. Le virus pénètre dans le corps par les microfissures de la peau et les membranes muqueuses (oropharynx, urètre, etc.), après quoi il pénètre jusqu'aux nœuds nerveux du système nerveux central, où il reste à l'état latent.

Quelles sont les causes de l'activation du virus de l'herpès chez l'adulte, quels sont les symptômes et les méthodes de traitement, envisagez-vous plus en détail dans l'article.

Qu'est-ce que l'herpès?

L'herpès est une infection virale commune dont les porteurs représentent plus de 90% de la population mondiale. Environ 20% des personnes présentent différentes manifestations de la pathologie, chez d’autres patients, elle est asymptomatique.

L'herpès ne se manifeste que dans le cas où le système immunitaire de l'organisme est affaibli. Ceci peut être facilité par des facteurs tels que l'hypothermie ou la surchauffe, le transfert de certaines maladies, l'interruption de la grossesse (avortement), un état mental ou physique instable, etc.

Le virus de l'herpès est résistant au froid, mais meurt lorsque la température augmente:

  • à une température de 37,5 ° C, s'effondre après 20 heures,
  • à 50 ° C - après 30 minutes.
  • le métal (poignées de porte, pièces de monnaie, robinets d'eau, etc.) dure jusqu'à 2 heures,
  • sur bois et plastique - jusqu'à 3 heures,
  • sur des bandages humides et du coton à la température ambiante - jusqu'à 6 heures.

Le virus de l'herpès simplex affecte la peau et les muqueuses (le plus souvent sur le visage et dans la région génitale), le système nerveux central (méningite, encéphalite) et les yeux (conjonctivite, kératite).

  • HSV (Herpes simplex)
  • varicelle-zona - l'agent causal du virus du zona et de la varicelle
  • Virus d'Epstein-Barr
  • cytomégalovirus

Les études sérologiques confirment que vers la fin de 18 mois de vie, presque toutes les personnes étaient en contact avec AIV-1. En règle générale, les voies respiratoires constituent la porte d'entrée. Après cela, le virus pénètre dans les cellules du ganglion trijumeau, mais ne peut jamais, au cours de la vie, provoquer de manifestations cliniques d’infection.

Avec HSV-2, le premier contact a généralement lieu pendant la période de la puberté au début des relations sexuelles. En même temps, après des manifestations externes, qui peuvent ne pas être présentes, le virus passe également à une forme inactive et peut persister longtemps dans les cellules du ganglion sacré.

Herpès de type 1

La maladie est appelée HSV-1 (virus de l'herpès simplex de type 1) et peut être appelée herpès buccal ou buccal. La localisation typique de ce type d’herpès est le triangle labial et nasolabial, et une infection peut survenir au cours des premières années de la vie d’un enfant.

Les caractéristiques du type simple du virus herpès simplex 1 sont les suivantes:

  • développement de maladies du système nerveux;
  • immunosuppression;
  • dommages aux cellules du système nerveux.

La première forme d'herpès est le début de l'infection par le virus lorsque le corps ne possède pas d'anticorps contre l'herpès. La forme primaire se caractérise par un début aigu, une forte fièvre, des ganglions lymphatiques enflés, une implication de larges zones cutanées dans le processus éruptions cutanées. Dans le sérum sanguin, on peut observer une forte augmentation du titre en anticorps anti-virus de l’herpès.

Le virus de l'herpès simplex se transmet de deux manières: par contact avec le patient et par gouttelettes en suspension dans l'air. L'infection peut se produire par une peau endommagée, lors d'un contact sexuel, et même lors d'un baiser et d'un contact avec un «matériel» infecté.

Virus de l'herpès type 2

Ce type de maladie à l'étude est classé comme herpès génital. Les hommes et les femmes sont malades: le contact sexuel non protégé est la cause de l'infection. Toutefois, le virus de l'herpès simplex de type 2 peut «s'installer» dans le corps humain, même avec une prudence extrême lors des rapports sexuels.

Les symptômes de la maladie sont les suivants:

  • rougeur
  • démangeaison désagréable
  • douleur dans certaines parties des organes génitaux;
  • l'apparition d'éruptions cutanées sous la forme de petites bulles, avec du liquide à l'intérieur;
  • la formation de plaies sous la forme d'ulcères très douloureux;
  • ganglions lymphatiques enflés dans l'aine;
  • Parfois, la température corporelle, la fièvre, la faiblesse augmente.

Type 3

Le type suivant, le virus varicelle-zona, devient la cause directe de maladies telles que la varicelle chez les enfants, ainsi que le zona (une maladie qui est également définie comme le zona, ses symptômes se retrouvent également chez les enfants et les adultes).

Type 4

Le quatrième type d'herpès est mieux connu sous le nom de virus d'Epstein-Barr. À cause de cela, une mononucléose infectieuse peut se développer dans le corps. Il survient le plus souvent chez les personnes immunodéficientes. La mononucléose infectieuse est une pathologie grave caractérisée par des lésions des muqueuses de la bouche et des ganglions lymphatiques. Les statistiques montrent que cette maladie est le plus souvent diagnostiquée chez les jeunes.

La mononucléose infectieuse peut être reconnue par une température corporelle élevée, des modifications de la rate et la composition chimique du sang.

La période d'incubation de la maladie dure environ un mois, puis les symptômes apparaissent: frissons, fièvre, fièvre, maux de gorge, augmentation du volume des ganglions lymphatiques, du foie et de la rate.

5 types

Le virus de l'herpès de type 5 provoque la maladie à cytomégalovirus. Il est à noter que les symptômes de cette maladie sont flous, que la pathologie évolue sous une forme latente et que le tableau clinique ne commence à se développer que lorsque l’immunité est affaiblie.

Herpès de type 6, 7 et 8

  1. Le virus de l'herpès de type 6 est diagnostiqué chez les enfants et les adultes. En raison de ses effets chez les enfants, la roseola se développe - une maladie dans laquelle une éruption cutanée caractéristique apparaît sur le corps, qui s'accompagne également d'une augmentation de la température. En même temps, une éruption cutanée peut apparaître n'importe où: sur les mains, sur le dos, sur les lèvres, sur les organes génitaux. L'herpès de type 6 chez l'adulte provoque le syndrome de fatigue chronique.
  2. L'herpès du septième type survient le plus souvent sur le fond d'infection par HSV-6. En raison de cette combinaison, le syndrome de fatigue chronique se forme dans le corps.
  3. Le virus de l'herpès simplex de type 8 infecte les lymphocytes, mais il peut rester longtemps dans le corps de personnes en parfaite santé. Modes de transmission du virus de l’herpès de type 8: au travers du placenta, de la mère à l’enfant pendant la grossesse, lors d’une transplantation d’organe, peuvent être activés au cours de la radiothérapie.

Les causes

Une fois dans le corps humain, le virus avec le sang se propage à travers les organes internes, pénètre dans les cellules nerveuses et "ancré" dans leur appareil génétique. Dans le tissu nerveux, le virus reste à vie, il est impossible de s'en débarrasser. Dans des conditions défavorables, le virus est activé et provoque la maladie (manifestations primaires ou rechute).

Une personne peut contracter l'herpès au cours de sa première année de vie. Familier avec la varicelle - il s’agit d’un herpès provoqué par l’agent pathogène Varicella Zoster.

La grande majorité de la population de la planète (jusqu'à 90%) est porteuse du virus de l'herpevirus. Dans le même temps, les symptômes de la maladie apparaissent loin de chacun d'eux et tout le monde n'a pas besoin d'un traitement contre l'herpès. Cela est dû aux caractéristiques individuelles du corps. Une personne peut être porteuse et ne pas souffrir d'herpès, ce qui indique une forte immunité. Dès qu'une défaillance survient dans le système de défense, le virus se manifeste immédiatement.

Parmi toutes les causes qui ont conduit au développement de la maladie, la plus commune est la négligence des normes d'hygiène personnelle. Nous touchons de nombreux objets sur lesquels se trouvent un grand nombre de micro-organismes responsables de la maladie.

Modes de transmission du virus:

  • contact, aéroporté, génital (avec l'herpès génital) et vertical (infection intra-utérine du fœtus).
  • L'infection se produit lorsque le virus pénètre dans les muqueuses ou la peau.
  • Une infection intra-utérine du fœtus peut survenir en cas de développement d’une infection herpétique primaire de la mère pendant la grossesse.

Pénètre souvent la peau et les muqueuses lors de l’embrassement, intime avec un porteur malade ou viral, en contact avec du matériel infecté et des gouttelettes en suspension dans l’air.

À travers la peau et les muqueuses, le virus envahit le système lymphatique, les ganglions lymphatiques régionaux, le sang et les organes internes, se propageant dans le corps de manière hématogène et le long des fibres nerveuses. S'accumulant dans les ganglions rachidiens et crâniens régionaux. Le virus de l'herpès est là depuis longtemps à l'état latent.

Symptômes de l'herpès + photo

La période d'incubation de l'herpès est en moyenne de 2 à 10 jours et atteint parfois 3 semaines. Les principaux symptômes sont de multiples éruptions vésiculeuses sujettes à la fusion. Leur apparition est accompagnée de sensations désagréables: démangeaisons, douleur intense.

Une proportion significative des cas présentent des symptômes communs:

  • faiblesse
  • mal de tête
  • douleur musculaire
  • fièvre.

Un tiers des femmes et un homme sur dix atteints d'herpès primaire développent des complications dont la plus grave est la méningite herpétique (inflammation des méninges).

Symptômes du virus de l'herpès à différents stades

Le premier stade de l'herpès est inhérent:

  • légères picotements et sensations de picotement,
  • démangeaisons et douleurs de la peau / des muqueuses.

Par la suite, les zones à problèmes se transforment en lésions. Après un certain temps, les tissus deviennent rouges et les sensations de douleur deviennent plus vives.

Cette étape se manifeste sous la forme d'une inflammation. Une petite bulle apparaît, augmentant progressivement de taille. Son intensité est notée, la base de la bulle est remplie de liquide, qui est initialement transparent, cependant, à mesure que la maladie progresse, elle devient trouble.

La bulle éclate, un liquide incolore en sort, rempli de milliards de particules virales. A sa place, un ulcère est formé. En ce moment, une personne malade est très contagieuse, car elle libère une quantité énorme de particules virales dans l'environnement. En raison de la douleur et des plaies sur le visage, cette étape est la plus agaçante pour les gens.

  • Étape 4 - gale

Une croûte se forme au-dessus des ulcères qui, s'ils sont endommagés, peuvent causer des douleurs et des saignements.

Lorsque le processus est localisé, les vésicules sur les zones de la peau qui ne sont pas sujettes à la macération et au frottement se contractent pour former une croûte gris jaunâtre, qui disparaît d'elle-même en 5 à 7 jours. Et à la place de la bulle reste la zone pigmentée, après un certain temps, acquiert une couleur normale.

Aggravation

Après l'infection, le virus de l'herpès pénètre dans les cellules nerveuses et se propage le long des troncs nerveux, à travers lequel le virus pénètre dans les ganglions nerveux, où il durera toute une vie en tant qu'infection endormie.

Lorsqu'il est exposé à certains facteurs, le virus est activé, se déplaçant à nouveau le long des troncs nerveux jusqu'à la surface de la peau, où il provoque des ampoules, des ulcères et des plaies. Les rechutes peuvent être répétées 1 fois par an ou 2 fois par an (parfois plus souvent), en fonction de l'état du système immunitaire et du système nerveux.

Facteurs responsables de la rechute de l'herpès:

  • contact avec une personne présentant des manifestations cliniques d'herpès,
  • immunité réduite contre la grippe ou les ARVI,
  • hypothermie
  • immunité réduite contre le VIH, l'hépatite, les stéroïdes, la chimiothérapie,
  • fatigue physique et stress émotionnel
  • des coupures et des éraflures à cet endroit,
  • chez les femmes, le facteur prédisposant est les jours critiques,
  • long séjour au soleil.
  • sur le bord rouge des lèvres
  • les porches du nez,
  • des siècles
  • les joues
  • au niveau des oreilles,
  • sur le front,
  • gencives,
  • surface intérieure des lèvres et des joues.

Le lieu de récidive le plus courant se situe dans les coins de la bouche, mais malheureusement, il existe des cas d'inflammation dans presque tous les endroits mentionnés ci-dessus.

Les rechutes d'herpès se produisent avec des manifestations similaires. La maladie peut évoluer légèrement et la guérison des ulcères plus rapidement. Une rechute (en présence de facteurs provoquants) peut être observée jusqu'à 6 fois par an.

Des complications

Éliminer complètement le virus de l'herpès est impossible. Mais pour traiter ses manifestations doivent commencer le plus tôt possible, sinon la maladie peut entraîner les complications suivantes.

  • L'herpès génital.
  • Formes d'herpès eczéma.
  • Encéphalite
  • La méningite
  • Laryngite.
  • Gingivite
  • Pharyngite
  • Prostatite
  • Pneumonie.
  • Infertilité

Traitement du virus de l'herpès chez l'adulte

Le traitement de l'herpès est effectué selon un schéma spécifique et vise à éliminer l'infection en plusieurs étapes:

  • Il est donc nécessaire, dans un premier temps, de concentrer les efforts sur la réduction de la gravité et de la durée des démangeaisons, de la douleur et de la fièvre.
  • De plus, il est important de réduire la durée de la guérison complète des lésions résultant de la maladie.
  • Le traitement ultérieur de l'herpès vise à réduire la gravité et la fréquence des rechutes de la maladie.
  • L'étape suivante du traitement est l'élimination de l'infection afin d'éliminer la récurrence de l'herpès.

Les médicaments suivants sont couramment utilisés pour le traitement du virus de l'herpès dans la médecine domestique moderne:

  1. Pommade et crème contre l'herpès. Zovirax, Acyclovir, Triapten, Hevizos, pommade à l'interféron (Viferon, Cycloferon), Panavir. Appliqué localement sur la peau et les muqueuses 3 à 6 fois par jour, la durée du traitement est généralement de 5 à 10 jours.
  2. Pilules Acyclovir et ses analogues - 1 à 1,2 g par jour pendant le traitement, 0,8 g à titre prophylactique, la durée d'utilisation pouvant aller jusqu'à 7 jours. Famvir - 0,5 g par jour, pour la prévention - 0,25 g pendant 5 jours. Alpizarin - seulement pour la prévention des rechutes fréquentes - 0,6-0,8 g par jour.
  3. Injection. Acyclovir, ganciclovir, médicaments immunomodulateurs - immunoglobuline pendant 3-4 jours, Taktivin, Timalin, Splenin - 10 injections chacun, Ridostin 5 jours, Methylurocil, Dibazol, Viferon, Cycloferon, etc.
  4. Des bougies Bougies rectales et vaginales Viferon, Panavir, Genferon.

Agents immunostimulants. La principale raison de la manifestation de l'herpès sur les lèvres est une diminution de la fonction immunitaire. La maladie survient souvent avec la suppression des défenses de l'organisme, ce qui s'accompagne d'une diminution du nombre de lymphocytes. L'utilisation d'agents immunostimulants est obligatoire. Vous devez donc prendre de l'argent sous forme de:

L’utilisation de ces fonds devrait commencer dès les premiers signes. Ils ont plusieurs propriétés sous forme d'anti-inflammatoire, d'antotoxique, d'antiviral et d'immunostimulant.

Il est nécessaire de traiter les herpès de type 1 et de type 2 selon le même schéma:

  • prendre des médicaments contre l'herpès (de 5 à 10 jours);
  • prendre des médicaments pour améliorer l'immunité (de 30 à 60 jours);
  • médicaments pour la prévention de la récurrence de la maladie.

Si un type d'herpès est détecté, le traitement est effectué à l'aide de pommades et de gels. Pour le traitement de l'herpès type 2, des comprimés et des injections sont nécessaires.

Remèdes populaires

Avant de prendre tout remède national contre l’herpès, consultez votre médecin, car des contre-indications individuelles sont possibles.

  1. Aloe. Le jus de cette plante étonnante peut lubrifier la peau affectée. Les composants de l'aloès ont un excellent effet anti-inflammatoire et apaisant. Après quelques interventions, vous sentirez une amélioration de la peau dans les zones d'éruption cutanée.
  2. Bouillon de la collection d'herbes. Mélangez mélisse, thym, feuilles de framboise, absinthe, genévrier et origan dans les proportions 4: 3: 4: 2: 3: 3. Infusion quotidienne pendant une heure 1 c. dans un verre d'eau bouillante et boire en deux doses pendant 14-28 jours.
  3. Teinture d'Echinacea ou de Calendula. Cet outil est vendu dans toutes les pharmacies. 2 c. les teintures sont ajoutées à un verre d'eau tiède. La solution est prise matin et soir 30 minutes avant les repas.
  4. Un mélange de jus de légumes. Pour sa préparation, il est nécessaire de presser le jus de 300 g de betterave, trois carottes, une pomme, un gros bouquet de persil. Tous les jus doivent être bien mélangés. L'outil prend 3 c. cuillères 5 à 6 fois par jour.
  5. Un bon remède est l'huile essentielle d'arbre à thé, ainsi que l'huile de romarin et d'eucalyptus. Si vous appliquez de l'huile de sapin, vous pouvez ressentir une sensation de brûlure, mais celle-ci disparaîtra rapidement. Il devrait lubrifier les zones touchées toutes les deux heures. De la même manière, vous pouvez appliquer de l'huile d'argousier, d'amande. L'argousier guérit rapidement la peau.
  6. Prenez 3 cuillères à soupe de feuilles de camomille séchées, couvrez-les d'eau bouillante et laissez reposer pendant une heure. Ensuite, la teinture est bue ou appliquée sur les lèvres enflammées. Grâce à la camomille, vous soulagerez la douleur et guérirez l'herpès, tout en extrayant du pus. La camomille brassée peut être mélangée à de la teinture de propolis. Cet outil devrait être bu 3 fois par jour dans une cuillère à soupe.
  7. Pour mouiller les zones touchées, vous pouvez faire une décoction de menthe poivrée: pour ce faire, il suffit de verser une cuillère à soupe de menthe avec un verre d'eau et de faire cuire 15 minutes. Après avoir fatigué, la décoction peut être utilisée.

Prévention

La prévention est avant tout un renforcement général du corps et une immunité accrue. Le respect des règles d'hygiène est également important. Les principales mesures préventives incluent les principes suivants:

  • durcissement
  • bonne nutrition;
  • manger des aliments riches en vitamines, minéraux et acides organiques;
  • rejet de mauvaises habitudes;
  • faire du sport;
  • marcher dans l'air frais;
  • bon sommeil et repos.

Herpès: types, symptômes, traitement

En 2012, des statistiques ont été publiées selon lesquelles plus de la moitié des personnes de moins de cinquante ans étaient infectées par le virus de l'herpès simplex sur la planète. De quel type de virus s'agit-il, pourquoi est-il si courant et quelle est la dangerosité de la maladie du même nom? Parlons dans ce matériau.

Quel est le virus de l'herpès?

Le virus de l'herpès ou virus de l'herpès est une grande famille de virus qui infectent les humains et les animaux. Le mécanisme d'action de ce groupe de virus réside dans la défaite des cellules du corps, car ce virus, une fois entré dans celui-ci, y reste pour toujours.

Souvent, une personne vit toute sa vie avec le virus de l'herpès, qui ne se manifeste pas. Ce fait est une caractéristique distinctive de toute la famille des herpèsvirus.

Types de virus de l'herpès

Au total, 86 espèces de virus de l'herpès ont été étudiées et décrites. Chez l'homme, il y en a huit. Les maladies qu’elles provoquent constituent un trait caractéristique de chacune d’elles. La typification des virus de l'herpès humain repose sur la complexité croissante des maladies. Nous présentons le classement dans le tableau:

Les cinq premiers types d'herpèsvirus humain sont étudiés et décrits. Les sixième, septième et huitième types sont étudiés superficiellement. La relation entre eux et les maladies n’est pas établie avec précision.

L'herpèsvirus se transmet par contact cutané avec son porteur. Pas nécessairement avec le porteur du virus, il est devenu une maladie. La contagiosité du virus est élevée. Surtout dans la forme active de la maladie.

En parlant de virus de l’herpès, ils désignent souvent les deux premiers types de virus - les virus de l’herpès simplex. Ils causent la même maladie, dont nous allons continuer à parler.
Le virus varicelle-zona ou le troisième type de virus de l'herpès est également largement répandu et bien étudié. Il provoque la varicelle et le zona. Ces deux maladies sont les mêmes variétés d'herpès. Le zona s'appelle également l'herpès zoster.

Quel genre de maladie est l'herpès?

L'herpès est une maladie virale provoquée par des virus de l'herpès du premier ou du second type. Sa principale caractéristique est une éruption cutanée de cloques sur la peau ou les muqueuses, regroupées en petites zones.

L'herpès se manifeste sur les lèvres et la peau autour d'eux ou sur la vulve. En termes de propagation de la maladie est appelée orale ou génitale.
L'herpès buccal est également appelé "froid sur les lèvres". Cela est dû au fait que la maladie se manifeste souvent dans le contexte du rhume saisonnier et semble en être la manifestation.
Ce n'est pas. L'herpès est une maladie indépendante et les maladies catarrhales sont à l'origine de son développement.

Causes de l'herpès

Il a déjà été mentionné ci-dessus qu'un herpèsvirus peut rester longtemps dans le corps sans manifestations externes. Le développement de la maladie peut commencer sur le fond de plusieurs raisons:

  • hypothermie
  • les rhumes,
  • épuisement émotionnel,
  • des blessures
  • nourriture inadéquate, souvent avec des régimes alimentaires,
  • la menstruation,
  • maladies de tiers.

Ces causes ont un symptôme commun: elles conduisent à l'épuisement. Un virus se manifeste comme une maladie lorsque la résistance du corps est réduite.

Symptômes de l'herpès

Le symptôme classique de l'herpès est le même: des bulles de vysypka sur la peau et les muqueuses. Les bulles apparaissent en petits groupes concentrés.
La maladie présente également des signes précurseurs: démangeaisons, sensation de brûlure, légers picotements autour de la bouche ou des organes génitaux. Mais presque personne ne leur prête attention, bien qu’à ce stade, le traitement produise un effet maximal.
L'image classique de la manifestation de l'herpès simplex est la suivante:

  • 1. Dans les zones buccale ou génitale (selon le type d'herpès qui commence), des démangeaisons et une gêne apparaissent.
  • 2. La maladie commence à se manifester lors du développement du processus inflammatoire. Il y a un léger gonflement, qui se développe rapidement.
  • 3. Le gonflement se transforme en ampoules avec un contenu liquide clair. Ils éclatent et fluide, dans lequel des millions de particules de virus, s'écoule. À la place des ampoules se forment des ulcères.
  • 4. Les ulcères se dessèchent et se transforment en croûtes pouvant saigner et faire très mal.

Il existe également des manifestations atypiques de l'herpès, lorsque la maladie passe sans une éruption cutanée classique. Ces cas sont rares. L'herpès atypique se manifeste par des symptômes précurseurs: démangeaisons, brûlures, enflures et rougeurs des muqueuses, rarement accompagnés de douleurs tiraillantes au bas de l'abdomen.
Ces symptômes indiquent l'herpès, mais nécessitent une confirmation sous la forme d'une analyse du virus de l'herpès.

L'établissement du type d'herpès se produit sur la base du site de la manifestation des éruptions cutanées. Il ne peut y avoir aucune confusion quant à savoir si le patient a un type génital ou oral.

Virus de l'herpès: traitement chez l'adulte

Indépendamment du diagnostic d'un herpès oral ou génital chez un patient, le traitement est effectué en utilisant la même tactique. Mais avant de passer à sa description, il faut rappeler une nuance importante:
Il est impossible de guérir complètement ou d'éliminer le virus de l'herpès. Mais un traitement médicamenteux bien choisi et un mode de vie adapté donnent le résultat suivant: le patient ne sera pas dérangé par les manifestations de la maladie.

Le traitement de l'herpès, où qu'il se produise, s'effectue dans deux directions parallèles:

  • suppression de l'activité du virus,
  • renforcement de l'immunité.

Ils sont tout aussi importants, mais vous devez tout d’abord mettre le dernier élément de la liste. L'herpès ne se manifeste pratiquement pas chez ceux qui n'ont pas de problèmes de santé communs. Qui n'a pas de mauvaises habitudes, qui mange correctement et mène une vie saine.

Et l’essentiel dans le traitement et la prévention de l’herpès: un corps en bonne santé lui-même fait face aux virus de l’herpès.

Suppression de l'activité du virus de l'herpès

Réduire la fréquence et la gravité des symptômes de l'herpès lors de périodes de maladie aiguë utilisant des médicaments antiviraux. Leur efficacité reste un moment assez controversé, mais avec l'herpès, ils montrent de bons résultats. Dans le traitement des maladies, on utilise des médicaments contenant de l’acyclovir, une substance antivirale, un analogue synthétique du thymidine nucléoside. Ce dernier est le composant naturel de l'ADN humain. L'acyclovir se trouve dans les pharmacies sous divers noms commerciaux. En voici quelques unes:

Divers virus de l'herpès et méthodes pour les combattre

Les virus, les bactéries et les micro-organismes coexistent avec l'homme pendant des milliers d'années. Ils entourent une personne dès les premiers jours de sa vie, interagissent avec son système immunitaire, forment des réactions de protection spécifiques du corps. Faisons connaissance avec le groupe de virus le plus commun - l'herpès. Comment l'herpès apparaît-il dans le corps humain, en quoi est-il dangereux et quel type de traitement sera le plus efficace?

Quel est le virus de l'herpès

L'herpès est un parasite intracellulaire qui est intégré dans l'appareil génétique des cellules pour sa propre reproduction. C’est la principale caractéristique de tous les virus: ils ne peuvent pas se reproduire sans les cellules de l’organisme hôte.

Extérieurement, le virus de l'herpès humain se manifeste sous la forme d'une éruption cutanée épineuse. Ses autres noms, rhume, fièvre, caractérisent l’époque du virus. Il est activé lorsque les défenses de l'organisme s'affaiblissent. Si des bulles apparaissent sur les parties génitales, cette manifestation du virus est appelée infection génitale. C'est sexuellement transmis.

Remarque: en outre, un autre type d'herpès est connu - la varicelle. Il a également l’apparence d’une éruption cutanée et se transmet par gouttelettes sur de longues distances.

En dépit de manifestations externes (éruptions cutanées sur diverses parties du corps), l'herpès est une maladie courante de tout l'organisme. Le parasite cellulaire pénètre dans les cellules vivantes, modifie leur activité, les reconstruit en une "usine" pour le développement de nouveaux virus. Comment l'herpès pénètre-t-il dans les cellules?

Premièrement, le virus est lié à l'épithélium de cellules par ce qu'on appelle les «épines». Dans le même temps, il est possible de détacher le virus d'une cellule saine et de sa non-infection, ce processus est appelé "adhésion réversible" par les médecins. Si le détachement ne se produit pas, l'enveloppe du virus fusionne avec la membrane de la cellule humaine. Ensuite, le virus pénètre dans le noyau et y insère son ADN. Au bout de 24 heures, la cellule infectée devient une source de nouveaux virus. Ils sont libérés dans le sang et se propagent dans tout le corps. La cellule humaine elle-même meurt.

Les porteurs du virus de l'herpès - 95% de la population de la planète

Le virus dans le sang d'une personne infectée n'est pas le seul problème d'infection par l'herpès. Le pire est un autre. Du sang de l'herpès pénètre les fibres nerveuses et leurs plexus - ganglions. Ici, il est protégé de tout effet d'immunité (anticorps et interférons). De plus, l'herpès (contrairement à d'autres virus) inhibe la phagocytose (développement des défenses naturelles de l'organisme - son propre interféron). Ici, dans les ganglions de la moelle épinière, l'herpès persiste toute la vie, même après avoir bloqué sa reproduction et supprimé le stade aigu de la maladie. Cela explique le fait qu’une fois infectée, une personne devient porteuse et source de l’herpès pour la vie.

Le virus dans le corps est stocké dans les ganglions de la moelle épinière. Où il est dans un état de sommeil (terminologie médicale - latente). Et il s'active en diminuant l'immunité (rhume, infection par un autre virus, inflammation, allergies ou alcool, cigarettes, drogues).

Ayant été infecté par l'herpès dans la petite enfance ou à l'âge préscolaire, une personne devient porteuse du virus. Pour certains, le portage se manifeste souvent (éruption cutanée en cas de rhume et d'inflammation), dans d'autres, rarement ou pas du tout. Cependant, ces statistiques confirment le fait que la population de la planète est infectée par le virus de l'herpès à 98%.

Virus de l'herpès: espèces

L'infection ou la transmission du virus se produit d'une personne malade à une personne en bonne santé. Dans le même temps, la sensibilité de l'organisme d'une personne infectée, le niveau de son immunité, sont importants. Comme mentionné précédemment, le virus peut se fixer à la coquille d’une cellule saine puis disparaître («adhésion réversible») sans formation d’infection ni de portage.

Lorsqu'il est infecté, le virus cherche à pénétrer dans le sang d'une personne. Avec la circulation sanguine, il a la possibilité d'atteindre tous les organes, tissus et cellules. Pour pénétrer dans le sang, l'herpès utilise toutes les méthodes à sa disposition: infections transmises par voie aérienne, de contact et sexuellement transmissibles. Il ne dédaigne aucune occasion d'obtenir un nouvel espace de vie et va se multiplier autant que possible dans les cellules humaines.

Selon les caractéristiques de l’infection et de la manifestation externe, il existe huit types d’herpès pouvant détruire les cellules humaines. Tous les autres types (leur science moderne en compte environ 80) ne sont pas terribles pour une personne, car ils ne se reproduisent pas dans les cellules humaines. La plus grande prévalence était le virus de l'herpès simplex.

Qu'est-ce que le virus de l'herpès simplex: infection buccale et génitale

Le virus de l'herpès 1 et le type 2 s'appelle simple (en latin désignation - simplex ou simplex). Le virus de l'herpès de type 1 (ou HSV-1 ou HSV-1 de nerpes simplex) est appelé oral, oral, labial, labial. Il préfère la peau sur les lèvres (le long de leurs bords) et le triangle nasolabial. Mais il peut aussi apparaître sur les muqueuses des yeux, du nez, des organes génitaux (surtout après un rapport sexuel oral), sur la peau des mains et des doigts. Le virus de l'herpès simplex chez les enfants se manifeste souvent par des rhumes saisonniers et des épidémies de grippe.

Remarque: le virus de l'herpès simplex est transmis principalement par la méthode du contact (bisous, contacts). L'infection est souvent asymptomatique au cours de la première année de vie du plus proche parent (avec soin, baignade, emmaillotage).

Le virus de l'herpès de type 2 ou HSV-2 est situé sur les organes génitaux et porte donc le nom de l'appareil génital. Le virus de l'herpès du deuxième type est appelé infections sexuellement transmissibles. Le virus de l'herpès génital chez l'homme est moins susceptible de se former que chez la femme.

Avec le diagnostic du deuxième type de virus de l’herpès simplex, le traitement repose sur la stimulation de l’immunité et l’utilisation d’un médicament antiviral spécifique (qui agit spécifiquement contre l’herpès).

Le troisième virus est l'agent causatif de la varicelle

En outre, le virus de l'herpès simplex de type 3 - Zoster (dans la terminologie occidentale du varicelle-zona) s'est généralisé. Dans le corps des enfants, elle se manifeste par une varicelle omniprésente. Chez les adultes, le portage du virus peut exprimer le zona (cela n'a rien à voir avec la teigne des animaux errants). Le zona est un virus de l'herpès zoster et varicelle-zona, appelé volatil. Il est transmis par des gouttelettes en suspension dans l’air capables d’infecter un nouvel organisme à une distance de 50 m.

Autres types d'herpès

Tous les autres types d'herpès humain ne sont pas aussi bien étudiés que les précédents, soit oraux, génitaux ou varicelleux.

Types de virus de l'herpès 4 - appelé virus Epstein-Barr (en abrégé - VEB). Il provoque une maladie, que les médecins appellent mononucléose infectieuse, qui endommage le système lymphatique humain.
Virus de l’herpès de type 5 - appelé cytomégalovirus (CMV). En cas de maladie, les cytomégalovirus pénètrent par la salive (kiss) et les glandes salivaires humaines, mais ils sont ici stockés à l'état de dormance. Cependant, ils peuvent également pénétrer dans d'autres organes et y être stockés (chez la femme, par exemple, sur la membrane muqueuse du col utérin). Chez les enfants, le cytomégalovirus se manifeste souvent par une grippe lente et à long terme.

Remarque: en cas de diagnostic de «virus cytomégalovirus», le traitement consiste à prendre ou à injecter des antiviraux (l’acyclovir est le médicament le plus expérimenté, testé et recommandé même chez les femmes enceintes).

Virus de l’herpès simplex de type 6 ou HHV-6 - est l’agent responsable de l’exanthème (les autres noms de la maladie sont la rose et le pseudorassien pédiatriques). Cette maladie se manifeste par de la fièvre et des éruptions cutanées. Le virus de type 6 est transmis plus souvent par des gouttelettes en suspension dans l'air et se manifeste chez les enfants de moins de 2 ans. Le virus de l'herpès de type 6 comprend deux sous-espèces - les virus A et B, qui sont principalement stockés dans les glandes salivaires et la muqueuse nasopharyngée. Le virus de l'herpès de type 6 chez l'enfant se manifeste souvent dans le contexte d'autres maladies (ARVI, inflammation, dysbiose ou infection intestinale). Il aggrave considérablement tous les processus inflammatoires, les infections catarrhales.

Conseil: en cas de diagnostic «virus de l'herpès simplex de type 6», le traitement de l'enfant visera à combattre le virus et à lutter contre les symptômes de la maladie (éruptions cutanées et fièvre). Le panciclovir, le foscarnet sont utilisés contre le virus, le traitement anti-éruption cutanée (Miramistin) contre l’éruption cutanée et un anti-virus pour la réduire.

Le virus de l'herpès simplex de type 7 (HHV-6, HHV-6) est un facteur peu étudié par la théorie de la médecine moderne. On sait seulement qu'il s'installe sur des lymphocytes humains et contribue à l'apparition du syndrome d'immunodéficience, de la fatigue chronique ainsi qu'à une augmentation du nombre de ganglions lymphatiques. Il provoque également pseudorabsha chez les enfants plus âgés.
Le virus de l'herpès simplex de type 8 est également un type de virus peu étudié. Les médecins suggèrent qu'il s'agisse de l'une des conséquences du sida ou de la formation de tumeurs cancéreuses.

Le virus Coxsackie n'est pas une infection à l'herpès

En outre, il ne s'agit pas d'herpès, mais de manifestations similaires du virus de Coxsackie, une éruption cutanée. Ses éruptions cutanées ressemblent à des points rouges et à des blessures sur les paumes, les pieds et autour de la bouche. En termes de localisation de l'éruption cutanée, le virus a reçu le deuxième nom «main-pied-bouche». Ses premières manifestations du virus sont souvent confondues avec des éruptions de varicelle.

Si le virus de la toxine de Coxsackie a été diagnostiqué chez vous, le traitement utilisera des agents antiseptiques et antipyrétiques courants. Chez les enfants, prescrire des antihistaminiques supplémentaires (pour réduire les démangeaisons). Il n'y a pas de traitement spécifique pour le virus Coxsackie.

L'ADN de différents virus de l'herpès est différent. Ainsi, l'ADN du type herpes virus 7 diffère du HSV, EBV, Zoster, cytomegalovirus de 50 à 70%. Le degré d'homogénéité (similarité) de divers virus n'est que de 30 à 50%. Ceci suggère que des anticorps spécifiques sont nécessaires pour traiter chaque type de virus. Et la présence d'anticorps contre un type d'herpès ne garantit pas la protection contre son autre type.

Virus de l'herpès: comment se transmet-il?

Comme nous l'avons dit, l'herpès "n'hésite pas" en aucune manière à pénétrer dans le sang d'une personne. Comme tout organisme vivant, il veille à sa reproduction, mais de façon parasitaire. Comment l'herpès pénètre-t-il dans le corps?

  • Méthode par contact de l’infection - divers contacts, baisers, vie sexuelle, ainsi que par le biais de la vaisselle, des serviettes, de la literie, des vêtements, ainsi que lorsque l’enfant passe dans le canal utérin de la mère malade. Important: le virus en veille est à l'état latent (inactif). L'infection nécessite une exacerbation de la maladie avec une manifestation externe d'éruptions vésiculaires et de plaies. Les éruptions cutanées deviennent une source d’infection pour d’autres personnes. Le transporteur est transmis par contact avec les virus simples HSV-1 et HSV-2. De plus, le virus oral peut s’installer avec succès sur les organes génitaux et génitaux - sur les lèvres et d’autres parties exposées du corps. Ces virus s'échangent dans différentes parties du corps (ce qui est souvent observé chez les personnes qui pratiquent le sexe oral).
  • Infection aéroportée. C'est le moyen le plus probable de contracter la varicelle et l'un des moyens possibles d'attraper l'herpès oral.
  • Infection par le sang - cette méthode est possible par microtraumatisme, égratignures et coupures, pendant la grossesse ou lors de manipulations médicales (par exemple, lors d'une transfusion sanguine).

Avec une faible immunité, l'infection primaire forme une température élevée et de multiples éruptions cutanées. Et chez les enfants - la léthargie et les caprices. L'infection herpétique primaire peut également être asymptomatique. Avec une forte immunité, les défenses produisent les anticorps nécessaires et bloquent la reproduction du virus. Dans ce cas, la personne ignore qu’elle est devenue porteuse du virus.

Les manifestations secondaires de l'infection provoquent généralement une baisse de la température. Cela est dû au fait que le corps a déjà rencontré ce virus et sait comment le combattre. De plus, des éruptions cutanées secondaires sont possibles dans n'importe quelle partie du corps. Le virus du sommeil est situé dans la moelle épinière et se propage le long des fibres nerveuses vers n'importe quel organe.

Virus de l'herpès simplex et grossesse

Le virus de l'herpès pendant la grossesse ne se manifeste pas toujours par une éruption cutanée. Selon les examens médicaux, l'éruption ne se forme que chez un tiers des femmes. La présence d'éruptions cutanées dépend également de l'état d'immunité.

Le virus de l'herpès simplex chez la femme enceinte peut être une infection récurrente ou une infection primaire. La réaction du système immunitaire, le type et la quantité d'anticorps produits et, plus important encore, le niveau d'anticorps, dépendent du fait que la femme ait eu un contact avec un vecteur de l'infection pendant la grossesse. conséquences négatives pour le bébé dans l'utérus. Comment le virus de l'herpès affecte-t-il la grossesse?

Pour un bébé, un virus d'herpès simplex récurrent n'est pas dangereux. Pendant la grossesse, le sang de la mère contient une quantité suffisante d’anticorps pouvant protéger le bébé des infections (il existe un risque d’infection, mais sa probabilité est de 5% seulement). Il y a un risque élevé d'infecter le bébé pendant l'accouchement en passant par le canal utérin (si à ce stade la femme a une éruption cutanée bouillonnante). Dans de tels cas, une femme se voit offrir une césarienne.

En cas de rechute due à un herpès oral, l’infection du nourrisson lors de l’accouchement a un faible risque.

Qu'est-ce que le dangereux virus de l'herpès?

Tristes conséquences a un virus de l'herpès primaire pendant la grossesse. En raison de l’absence d’anticorps, il pénètre du sang de la mère dans le sang du fœtus en développement, provoque des difformités et d’autres troubles, souvent incompatibles avec la vie. Le virus de l'herpès primaire dans le sang pendant la grossesse provoque souvent des fausses couches spontanées ou des lésions graves du cerveau en développement.

Cependant, ici, le risque d'infection n'est pas cent pour cent. Selon les recherches médicales, le risque de complications graves est de 75%. Dans le même temps, l'immunité de la mère joue un rôle important. Il peut bloquer la reproduction du virus même pendant l'infection initiale.

Le plus dangereux est l'infection d'une femme enceinte par l'herpès en l'absence d'anticorps dirigés contre cette maladie. C’est-à-dire les rares cas où la future mère n’est pas devenue porteuse du virus HSV-1 ou Zoster dans l’enfance et en a été infectée pour la première fois au cours du port du bébé. Ou encore des cas plus rares lorsqu'une femme au cours de sa grossesse a commencé un nouveau partenaire sexuel et en a été infectée par le virus génital HSV-2.

Comment déterminer si vous avez une infection primaire ou une rechute? Après tout, même lors de la première infection, une température élevée n'est pas obligatoire et il y a des rechutes sans portage évident?

La réponse la plus fiable consiste à effectuer un test sanguin pour les corps immuns et les enzymes - ELISA.

Analyse ELISA du sang pour la présence d’anticorps IgG et IgM

Lorsque le virus entre pour la première fois dans le corps, le système immunitaire commence à produire des anticorps. Dans le même temps, des anticorps spécifiques restent dans le corps humain, ce qui permettra de contrôler davantage la reproduction du virus.

Les premiers anticorps apparaissant dans le sang humain au cours d'une infection, les médecins les appellent IgM. Avec leur aide, le système immunitaire bloque l'activité vitale du virus.

De plus, pour le contrôle de l'herpès en état de sommeil, d'autres types d'anticorps sont produits - IgG. La quantité d'anticorps IgG indique la relation entre l'organisme et un virus endormi. S'il y a beaucoup d'anticorps, cela signifie que l'immunité a baissé et que le virus est hors de contrôle. Ainsi, une forte augmentation de l’IgG ou de ses valeurs élevées dans l’analyse de sang par ELISA (immunoenzymes) est un signe de l’activation de l’herpès chronique, la récurrence.

Remarque: Le terme "virus de l'herpès igg (ou IgG) - signifie une rechute d'une infection qui bloque les anticorps du groupe G. L'analyse du virus de l'herpès simplex igg - positif - pour les infections chroniques (caries). Comme le montre la pratique, cette analyse donne des résultats positifs pour 95% de la population.

Virus de l'herpès: symptômes de manifestation

À quoi ressemble le virus de l'herpès? Les manifestations externes de l'éruption herpétique sont différentes des autres types d'éruptions cutanées. Ce sont des bulles qui éclatent et se transforment en plaies. Par la suite, les plaies situées à proximité peuvent se fondre en un seul et même endroit humide sous la croûte. Dans ce cas, jusqu'à ce que le virus soit complètement neutralisé, les plaies ne cicatrisent pas, ne suintent pas, ne provoquent pas de démangeaisons.

Les blessures qui en résultent sont une source d’infection pour d’autres personnes. Avant la formation des plaies, la personne qui porte l’infection ne peut infecter que par contact étroit des membranes muqueuses (baiser et rapports sexuels) ou en présence de lésions cutanées (écorchures, égratignures). Après l'éclatement des bulles avec l'exsudat purulent, la personne devient une source d'infection facile pour les personnes qui l'entourent.

Dans les virus de l’herpès aigu de type 1 et 2, les symptômes sont prononcés. Nous répertorions les principaux signes permettant de distinguer l'herpès d'autres virus, rhumes ou grippes:

  • Démangeaisons et brûlures - apparaissent avant les bulles. Ce sont les premiers symptômes de l'herpès. Si vous êtes sujet à des lésions d'herpès, commencez à prendre des médicaments antiviraux dès que vous ressentez la première sensation de brûlure et le premier malaise.
  • Rougeur et gonflement - apparaît à la place des éruptions cutanées futures.
  • L'éruption a l'aspect de bulles qui peuvent être organisées en groupes.
  • Après quelques jours, les bulles éclatent, le liquide s'écoule, une croûte se forme.
  • 12 à 14 jours après l’apparition des premiers symptômes, la croûte et la plaie cicatrisent (si l’infection bactérienne n’est pas contractée).
  • Également dans le domaine des ganglions lymphatiques hypertrophiés.
  • La température peut augmenter.

Le virus de l'herpès chez les enfants est plus facile que chez les adultes. Ceci est particulièrement visible lors de la première infection. Tout le monde sait qu'une varicelle inoffensive (virus de l'herpès de type 3), dont la plupart des enfants d'âge préscolaire souffrent sans complications, peut être une maladie très grave, voire mortelle, pour les adultes.

Pour le virus de l’herpès chez l’enfant, les symptômes de la température, la léthargie, les sautes d’humeur peuvent être le seul signe de la maladie. Dans ce cas, il est difficile de déterminer s'il s'agit d'herpès. Pour le traitement, vous pouvez utiliser des moyens généraux pour augmenter l'immunité (vitamines, interféron humain).

Virus de l'herpès dans le sang: traitement

Il y a quelques décennies, les médecins ne savaient pas comment les virus pourraient être traités. La complexité de la thérapie réside dans le fait que les virus pénètrent dans la cellule vivante et qu’ils ne peuvent être détruits qu’avec la cellule. Alors comment traiter le virus de l'herpès, de sorte que la perte du corps soit minime?

La médecine moderne propose un certain nombre de médicaments destinés à lutter contre l'infection par l'herpès. Le «grand-père» des médicaments anti-herpès modernes est l’acyclovir et les médicaments qui en découlent.

L'acyclovir est un médicament relativement peu coûteux qui, une fois réutilisé, perd une grande efficacité. Le virus mute, s'adapte aux moyens de lutte et de contrôle. Par conséquent, les médicaments à base d'acyclovir sont plus efficaces dès les premières manifestations de l'éruption cutanée.

Si vous décidez comment traiter le virus chez un enfant, n'hésitez pas à vous tourner vers des médicaments contenant de l'acyclovir. Ce sont Acik, Virolex, Gerpevir et Herpesin, Zovirax, Lizavir, Supraviram, Citivir. Pour la première fois, le traitement avec cet antivirus sera abordable et efficace.

Virus de l'herpès simplex: comment traiter les récidives

Comment tuer le virus de l'herpès afin que le nombre de rechutes soit réduit à au moins une par an? Pour cela, il faut agir dans plusieurs directions:

  • Élevez et maintenez votre propre immunité. En plus des mesures générales visant à établir un régime quotidien et une nutrition, des probiotiques et de l'interféron humain doivent également être pris;
  • Limiter l'activité du virus à un agent antiviral efficace; Il est nécessaire de commencer à le prendre immédiatement, dès que l’on soupçonne que quelque chose ne va pas (rougeur ou démangeaisons, sensation de brûlure).
  • Retirez le virus du sang humain.

Comment guérir le virus de l'herpès dans le sang?

Le plus efficace est le traitement du virus dans le sang humain. Des comprimés antiviraux sont pris pour cela ou des injections similaires sont administrées. Ils agissent directement sur le virus. Ce traitement est complété par l'utilisation d'interféron qui, dans le complexe, permet de contrôler l'activité vitale du virus, de l'éliminer du sang et de le préserver dans les plexus nerveux.

De quoi le virus de l'herpès est-il effrayé? Quels sont les outils les plus efficaces pour y faire face? Ceci est un groupe de médicaments génériques acyclovir:

  • Valaciclovir (Valtrex) - comprimés.
  • Penciclovir (Vectavir, Fenistil Penzivir) - pommade.
  • Famvir (comprimés).

L'efficacité de leur utilisation dépend également de la rapidité du début du traitement. Plus tôt un médicament antiviral est commencé, plus il est facile pour le corps de bloquer la reproduction du virus.

Virus de l'herpès: traitement des remèdes populaires

La trousse de premiers secours naturelle utilise les outils suivants pour lutter contre le virus:

  • Ail et herbe d'absinthe (3 à 4 fois par jour) - traitement antiviral, purification du sang.
  • Cicatrisation des plaies à l'huile de théier, aloès, propolis.

Si vous avez un virus herpétique, le traitement accélérera la récupération et empêchera de nouvelles récurrences de l’infection. Par conséquent, mieux vaut traiter l'herpès que ne pas traiter. Utilisez votre choix de préparations pharmaceutiques ou de médicaments traditionnels.

Toutes les informations sont fournies à titre informatif uniquement. Et n'est pas une instruction pour l'auto-traitement. Si vous ne vous sentez pas bien, contactez votre médecin.

Symptômes des organes internes de l'herpès

Peut-il y avoir de l'herpès sur les organes internes? Bien sur. L'herpès est une maladie virale. Selon les statistiques, ils ont infecté près de 90% de la population, mais la plupart ne le soupçonnent même pas. Jusqu'à un certain point, le virus de l'herpès est à l'état dormant, les symptômes apparaissent en cas de défaillance du système immunitaire.

Les symptômes externes caractéristiques de la maladie sont connus de tous - des cloques douloureuses sur les lèvres, près des ailes du nez. La manifestation d'infection la plus dangereuse est l'herpès dans le corps, c'est-à-dire l'herpès des organes internes - une forme généralisée. Dans ce cas, la maladie affecte les organes internes et constitue une menace directe pour la vie humaine.

Qu'est-ce que l'herpès viscéral?

L'herpès peut-il affecter les organes internes? La médecine totale connaît 100 types d'herpès simplex. L'homme frappe 8 d'entre eux. Le plus grand danger est le cytomégalovirus, qui est le cinquième type de virus. C'est ce qu'on appelle "l'herpès viscéral".

L'infection pénètre dans le corps par les muqueuses de la bouche et les organes génitaux. Puis, avec le flux sanguin, le virus atteint les organes internes. L'herpès a la capacité de s'intégrer dans l'appareil génétique des cellules du système nerveux, après quoi il y reste pour la vie. En réponse à la pénétration du virus dans les cellules, l'immunité produit des anticorps qui empêchent la propagation de l'infection. Par conséquent, pendant longtemps, la maladie est cachée, le patient ne sait même pas quel est son problème et continue d'infecter les autres.

L'herpès dans le corps est dans le sang de presque chaque personne, mais pour passer au stade actif, il a besoin de certaines conditions.

Une infection est activée lorsque la défense de l'organisme est réduite. Les femmes enceintes, les nouveau-nés, les personnes âgées, les patients atteints d'un cancer du sang ou infectés par le VIH sont à risque. De plus, une maladie infectieuse grave (grippe, méningite, mal de gorge, etc.) peut devenir un élément déclencheur de la propagation du virus.

L'infection viscérale affecte de nombreux organes internes:

Selon les recherches de scientifiques médicaux, une infection à l'herpès provoque l'athérosclérose et la maladie d'Alzheimer.

Les symptômes

Les symptômes de l'herpès dans le corps sont variés. L'herpès dans le corps humain se manifeste généralement sous la forme de complications de maladies infectieuses ou chroniques. Souvent, les patients ne peuvent pas associer une bronchite ou une colite prolongée à une infection herpétique. La symptomatologie dépend de l'organe dans lequel se trouve la lésion.

Poumon d'herpès

Lorsqu'il entre dans les poumons, le virus provoque une pneumonie herpétique. C'est assez rare, généralement chez les patients dont le système immunitaire est gravement affaibli. Se pose sur le fond de la trachéobronchite. Les premiers symptômes apparaissent dans les 3-4 jours suivant la pénétration des microorganismes:

  • température élevée (jusqu'à 39 degrés);
  • difficulté à respirer;
  • respiration sifflante dans les poumons;
  • toux avec expectorations;
  • douleur à la poitrine en toussant.

Dans les cas graves, une insuffisance respiratoire, une pleurésie, des abcès se développent. Sans traitement opportun avec des médicaments antiviraux, cela peut être fatal.

L'herpès oesophage

Les lésions herpétiques des organes digestifs sont assez courantes. L'œsophage est le premier à en souffrir, le patient développe une œsophagite herpétique (inflammation de la muqueuse œsophagienne). La forme bénigne de l'œsophagite se manifeste par une légère fièvre, une douleur à la poitrine. Après quelques jours, les symptômes disparaissent. Dans les cas graves, le patient ressent:

  • difficulté à avaler des aliments;
  • éructations;
  • réaction accrue aux plats chauds ou froids;
  • douleurs à la poitrine.

Au cours de l'examen, des ulcères sont trouvés sur la muqueuse de l'organe. Cependant, une analyse cytologique permet de différencier l'œsophagite herpétique d'une brûlure chimique ou d'une blessure.

Herpès cérébral

L'herpès cérébral (encéphalite herpétique) est une pathologie grave qui provoque rapidement des modifications irréversibles du cerveau. Pour l'encéphalite herpétique, une triade caractéristique de symptômes:

  1. Une forte augmentation de la température de plus de 39 degrés, qui ne pas sortir même antipyrétique fort.
  2. Crampes musculaires.
  3. Perte de conscience Cela peut être l'oubli à court terme ou le coma profond. Habituellement, les patients qui sont tombés dans le coma meurent.

Ces symptômes se manifestent chez tous les patients. Il peut aussi y avoir des manifestations spécifiques:

  • hallucinations;
  • l'amnésie;
  • dysfonctionnement du nerf oculomoteur, se traduisant par un strabisme, vision double;
  • troubles de la parole;
  • parésie des membres.

Chez le nourrisson commence l'hydropisie du cerveau. Les patients atteints d'encéphalite herpétique doivent être traités dans les unités de soins intensifs, car la maladie est rapide et un gonflement du cerveau peut se développer.

Chez les enfants, l’herpès GM se présente souvent sous la forme d’une méningite. En plus de la fièvre et des maux de tête, la méningite présente les symptômes caractéristiques suivants:

  • la photophobie;
  • nausée, vomissement;
  • faiblesse, somnolence.

Vous pouvez distinguer la méningite par des manifestations spécifiques:

  1. Symptôme Brudzinskogo. Lorsqu'ils tentent de soulever la tête du patient, il se produit une flexion involontaire des jambes.
  2. Symptôme Kernig. Le patient ne peut pas redresser une jambe dans un genou si l'articulation de la hanche est pliée.

Le pronostic de la méningite est favorable, la température baisse après 3-4 jours, la durée totale de la maladie est de 11-12 jours.

Maladie de l'intestin

Si le virus pénètre dans l'intestin, il provoque des symptômes similaires à ceux des hémorroïdes:

  • brûlure, démangeaisons de l'anus;
  • douleur lors des selles;
  • forte fièvre;
  • traces de sang dans les selles;
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques dans l'aine.

Si une infection bactérienne se joint, l'inflammation purulente de l'intestin commencera, ce qui peut provoquer une péritonite.

Dommages au foie

L'hépatite herpétique est caractéristique des nouveau-nés nés de mères malades. Habituellement, ces enfants naissent prématurément, tombent souvent dans le coma et meurent.

Dans un traitement simple, la pathologie du bébé peut être suspectée pour les motifs suivants:

  • couleur de la peau jaune;
  • régurgitation persistante;
  • manque de sommeil et d'appétit;
  • foie élargi.

Système d'herpès génito-urinaire

Les lésions herpétiques des organes génitaux et de la vessie sont des urétrites, des prostatites, des vulvovaginites. Le patient apparaît:

  • brûlure, douleur pendant la miction;
  • douleur abdominale basse;
  • décharge avec une odeur désagréable;
  • inflammation de la membrane muqueuse des organes génitaux externes.

Lorsque l'infection remonte, les reins sont touchés. La pyélonéphrite se caractérise par des douleurs lombaires, une turbidité urinaire, une dysurie.

Diagnostics

Pour le diagnostic de l'herpès, il existe plusieurs types de recherche. Les plus efficaces sont:

  1. RIF (réaction de fluorescence). L'échantillon de sang est traité avec des anticorps de couleur spéciale. S'il y a un virus, une réaction spécifique se produira.
  2. ELISA (dosage immuno-enzymatique). Cette méthode détecte les anticorps spécifiques dirigés contre l’immunoglobuline.
  3. Méthode virologique. Dans le sang, ajoutez des souches affaiblies du virus. Vous pouvez donc détecter à la fois un virus et des anticorps.
  4. Méthode de recherche sérologique. Le moins informatif, car il révèle la maladie que dans la phase aiguë et ne peut pas déterminer le type de virus.
  5. PCR (réaction en chaîne de la polymérase). Restaurez l'ADN de l'herpès en ajoutant des enzymes spéciales. Si le virus est absent, la réaction sera négative.

Établir avec précision le diagnostic et déterminer la souche du virus de l'herpès n'est possible qu'avec l'aide d'un ensemble de mesures de diagnostic.

Traitement

Comment éliminer l'herpès du corps? À ce jour, les médicaments non développés qui peuvent détruire de façon permanente l'herpès dans le corps. Les médicaments utilisés empêchent le virus de se multiplier et suppriment ses symptômes. Pour le traitement, des médicaments antiviraux systémiques et des immunomodulateurs sont utilisés.

  • Acyclovir Supprime le développement de micro-organismes. Appliquer sous forme de comprimés ou d'injections.
  • Valaciclovir. Il a un effet plus fort par rapport à l’acyclovir. Non seulement supprime le virus, mais empêche également sa transmission à d’autres personnes.
  • Penciclovir Il est utilisé pour la résistance à l'Acyclovir.
  1. Viferon. Les suppositoires rectaux sont prescrits pour l'herpès intestinal.
  2. Cycloferon. Attribuer avec un système immunitaire affaibli. Le médicament produit des anticorps qui combattent les virus.

Si le patient a développé une pneumonie, une méningite ou une colite bactérienne, des antibiotiques doivent être utilisés (Amoxiclav, Aziromycine). Le traitement symptomatique comprend les médicaments suivants:

  1. Antipyrétique.
  2. Analgésiques.
  3. Anticonvulsivant
  4. Les diurétiques.
  5. Hépatoprotecteurs.
  6. En cas de maladie grave du patient, un traitement par perfusion est effectué.