Allergie à la poussière

L'allergie aux poussières est une réaction allergique qui se produit au contact de composants de la poussière de rue ou de la maison et se manifeste par l'apparition de symptômes de rhinite, de conjonctivite, de dermatite atopique ou d'asthme bronchique. Les diagnostics incluent la collecte de l'anamnèse, l'examen physique, les examens cliniques et allergologiques généraux (tests d'éraflure de la peau, détection d'immunoglobulines spécifiques). Les mesures thérapeutiques comprennent l'interruption ou la réduction du contact avec l'allergène, la prise d'antihistaminiques, d'agents symptomatiques et de la conduite d'un TACI.

Allergie à la poussière

Allergie à la poussière - réaction d'hypersensibilité qui se développe lorsqu'elle pénètre dans les voies respiratoires ou sur la peau avec des composants protéiques étrangers contenus dans la poussière. Les symptômes cliniques se manifestent par le nez qui coule, la toux et les éternuements, des difficultés respiratoires et une suffocation, des démangeaisons de la peau. Selon l'OMS, environ 40% de tous les cas de réactions allergiques observées toute l'année sur Terre sont associés à une sensibilité accrue du corps aux composants de la poussière. L'allergène le plus commun présent dans la poussière domestique est les microparticules d'acariens et leurs produits métaboliques. En moyenne, un gramme de poussière de matelas peut contenir de 200 à 15 000 tiques.

Raisons

Le complexe de composants organiques et inorganiques contenus dans la poussière comprend toutes sortes de produits chimiques entrant dans l'appartement depuis la rue, des fragments d'activité animale, des insectes, des arachnides et d'autres allergènes potentiels:

  • Poussière de rue. Contient des particules de sol, gravier, bitume, ciment, suie, pollen de plantes et spores de champignons, divers micro-organismes.
  • Déchets animaux. Ce sont la laine, les pellicules, la salive, la production de glandes sébacées, les excréments d'animaux domestiques (chats, chiens, lapins, cobayes, etc.). Les principales propriétés allergènes sont les protéines étrangères de la salive et la couche supérieure de la peau d'un animal attachée à son pelage.
  • Acariens Des fragments microscopiques de corps et d'excréments d'acariens pyroglyphiques sont localisés dans des matelas, des couvertures, des oreillers, des moquettes et des meubles rembourrés. Les acariens se nourrissent de cellules constamment exfoliantes de l'épiderme humain, en isolant des enzymes spéciales pour leur clivage, qui sont de puissants allergènes. L'environnement optimal pour la vie des acariens pyroglyphes est une humidité supérieure à 50-60% et une température dans la plage de 20-26 degrés Celsius.
  • Autres allergènes. Comprend les particules de cellulose de pages de papier de livres et de divers micro-organismes contenus dans la poussière de bibliothèque, les moisissures, les fragments de corps et les sécrétions d’insectes (mouches, fourmis, cafards).

Les allergènes ci-dessus sont de taille microscopique, volatils et hydrosolubles. Ils peuvent donc facilement pénétrer dans le corps humain avec la poussière par contact direct avec des objets intérieurs et la literie (pendant le sommeil et le repos, lors du nettoyage des lieux) et par inhalation.

Pathogenèse

Lors du premier contact avec les allergènes de la poussière, une sensibilisation se développe, accompagnée d'une production accrue d'IgE d'immunoglobuline spécifique par les cellules immunitaires. Une pénétration répétée de la protéine étrangère dans le corps (sur les muqueuses du nasopharynx, des bronches, de la peau) et son interaction avec des anticorps provoquent l'activation des mastocytes avec la libération de médiateurs inflammatoires et le développement de manifestations cliniques d'une réaction allergique dans l'un des organes cibles. Les symptômes correspondants peuvent apparaître dans les premières minutes après l'interaction avec l'allergène (dans la phase précoce) ou après 3-6 heures (la phase retardée). La pathogenèse est présente et le mécanisme de l'hyperréactivité tissulaire non spécifique à des substances qui ne sont pas de vrais allergènes. Dans ce cas, les symptômes apparaissent en réponse à l'effet irritant non spécifique des composants non protéiques de la poussière en l'absence de stade immunologique et au développement du processus inflammatoire par le mécanisme d'une réaction pseudo-allergique.

Symptômes d'allergies à la poussière

Le tableau clinique d’une réaction allergique à la poussière dépend de la voie d’entrée des protéines étrangères dans le corps (muqueuse du nasopharynx, du larynx et des bronches, de la peau), de la prédisposition héréditaire, de l’âge, des maladies associées et d’autres facteurs. Dans le même temps, il y a des signes de conjonctivite, rhinite, asthme bronchique, dermatite atopique. Des symptômes d'allergie à la poussière peuvent apparaître tout au long de l'année, y compris durant la période automne-hiver.

Les manifestations cliniques de la conjonctivite allergique sont caractérisées par une lésion de la conjonctive avec ses capillaires rougissants et dilatés, l'apparition d'une hyperhémie et d'un gonflement des paupières et d'un larmoiement. Dans la période aiguë, les symptômes apparaissent dans les premières minutes et quelques heures après l'exposition de l'allergène à la conjonctive et s'accompagnent de démangeaisons intenses, d'une sensation de brûlure sous les paupières et d'une photophobie. Lorsque l'allergie à la poussière est plus commun cours chronique de la conjonctivite avec des manifestations rares: l'apparition périodique de démangeaisons et de brûlures dans les yeux, une petite larmoiement.

L'irritation de la membrane muqueuse du nez pendant la rhinite allergique se manifeste par des accès d'éternuement, qui deviennent plus prononcés le soir après être passés dans la pièce poussiéreuse, ainsi qu'après une nuit de sommeil. Les éternuements sont accompagnés de rhinorrhée abondante et de démangeaisons. Dans la sensibilisation chronique, il y a une sensation périodique de démangeaisons, de chatouillement dans la cavité nasale, une respiration nasale complète est difficile. La nuit, gorge inquiète et toux sèche causée par une irritation du nasopharynx qui coule dans le contenu muqueux de la cavité nasale.

Une inflammation allergique de la membrane muqueuse de l’arbre bronchique conduit à une dyspnée, une sensation de manque d’air, une toux sèche avec expectoration difficile à expulser, des crises soudaines d’obstruction avec suffocation. L'exacerbation de l'asthme bronchique atopique, provoquée par des allergies à la poussière, est plus souvent observée en automne et en hiver en raison d'une augmentation de la quantité de poussière dans les chambres et d'une diminution de l'humidité de l'air pendant la saison de chauffage. Dans le même temps, le bien-être du patient s'améliore considérablement après les soins matinaux dans des pièces poussiéreuses et s'aggrave le soir après son retour à l'appartement.

Les dommages cutanés dus à une allergie aux poussières sont caractérisés par la présence d'une démangeaison cutanée sur le type d'urticaire, de signes de dermatite atopique avec érythème persistant et desquamation, de fissures, de zones érodées avec trempage et formation ultérieure de croûtes, d'infection fréquente de surfaces endommagées. Le prurit devient l'un des principaux symptômes de la dermatite atopique, aggravée pendant le nettoyage de la chambre et la nuit. L'état général des patients est souvent perturbé, ce qui se manifeste par des maux de tête fréquents, des troubles du sommeil, de l'irritabilité et des sautes d'humeur, un dérèglement social.

Des complications

Le parcours compliqué se développe avec des exacerbations fréquentes d'allergies respiratoires et cutanées, l'apparition d'une infection bactérienne, l'association d'allergies à la poussière et de maladies chroniques des voies respiratoires. Après 3 à 5 ans d'asthme atopique modéré, un emphysème pulmonaire et un cœur pulmonaire peuvent se développer. Le contact systématique avec les poussières industrielles est marqué par l'apparition de pneumoconioses. Parfois, les allergies à la poussière peuvent provoquer des troubles systémiques: purpura thrombocytopénique, alvéolite allergique exogène, néphropathie.

Diagnostics

Afin de bien diagnostiquer les allergies aux poussières, il est nécessaire de recueillir soigneusement les antécédents allergiques (présence d'une prédisposition héréditaire, réactions allergiques antérieures, détérioration du bien-être dans des locaux fermés avec une abondance de meubles et de tapis rembourrés, lors du nettoyage des locaux). Un examen clinique de la peau et des muqueuses visibles, une palpation des organes internes est réalisée à la réception d'un allergologue-immunologiste, une palpation des organes internes, des analyses cliniques et biochimiques générales, une spirométrie. En cas d'inflammation allergique du nasopharynx, on consulte un dermatologue, un ORL, un dermatologue et un ophtalmologiste.

Pour identifier la maladie, des tests de scarification et de piqûre cutanés sont réalisés avec des allergènes épidermiques standard d'animaux (chats, chiens, moutons, lapins) et d'acariens domestiques, en déterminant des immunoglobulines IgE spécifiques. Selon le témoignage peut être effectué des tests de provocation. Le diagnostic différentiel de l'allergie à la poussière est réalisé avec d'autres maladies allergiques, une pathologie des voies respiratoires supérieures (rhinite, sinusite d'étiologie virale et bactérienne), une bronchite aiguë et chronique, des maladies de la peau.

Traitement des allergies à la poussière

Les mesures thérapeutiques incluent la limitation du contact avec les allergènes, l'utilisation de médicaments de barrière, les médicaments antiallergiques, ASIT.

  • Contact de poussière réduit. Effectuer un nettoyage humide régulier des locaux (sols et murs, meubles et appareils ménagers) en nettoyant les tapis, les matelas et en remplaçant le linge de lit en temps voulu. Il est conseillé de remplacer les oreillers et les couettes en plumes par des oreillers synthétiques. Il est nécessaire d'aérer les pièces quotidiennement, en humidifiant l'air des pièces.
  • Barrière signifie. Au stade initial de la rhinite allergique, causée par une allergie à la poussière, il est possible d’utiliser des sprays spéciaux appliqués sur la muqueuse nasale et de créer une couche protectrice qui empêche la pénétration de l’allergène.
  • Médicaments antiallergiques. Les antihistaminiques des première et deuxième générations, les stabilisants membranaires, sont utilisés dans les cas graves - les glucocorticoïdes sont topiques, oraux ou parentéraux.
  • ASIT. L'utilisation de l'immunothérapie spécifique aux allergènes est particulièrement efficace dans les cas de rhinite allergique et d'asthme bronchique (si une étude immunologique a révélé des allergènes d'animaux domestiques et d'acariens). Le traitement doit être effectué selon des indications strictes, en tenant compte des éventuels effets secondaires du traitement. La durée totale de ASIT est de 2 à 5 ans.

Pronostic et prévention

La détection en temps opportun des allergènes qui provoquent une réaction d'hypersensibilité au contact de la poussière et la nomination d'un traitement adéquat (y compris une immunothérapie) permettent d'obtenir une rémission stable de la maladie. Des formes sévères et compliquées présentant des handicaps se développent sous l’influence systématique d’irritants pour les poussières (domicile, bibliothèque, poussières industrielles). La prévention des exacerbations repose sur des mesures constantes visant à réduire le contact avec la poussière: nettoyage quotidien de l'appartement par voie humide, traitement hygiénique des animaux domestiques, automatisation des processus technologiques, utilisation d'équipements de protection individuelle (respirateurs, masques).

Pas d'allergies!

livre de référence médical

Allergie à la poussière domestique

Les médecins modernes admettent que chaque année, les personnes allergiques deviennent de plus en plus nombreuses. Cela est dû au développement de la technologie et des remèdes. C'est-à-dire que nous hébergeons un enfant depuis son enfance de divers agents pathogènes externes et lui fournissons, par conséquent, un mauvais service. Le corps ne rencontre pas différentes particules, n'apprend pas à leur résister. En conséquence, l'enfant développe des allergies. Vivre l'enfant dans un environnement stérile est très dangereux pour sa santé et son immunité. Il est prouvé depuis longtemps que les personnes vivant en zone rurale souffrent d'allergies plusieurs fois moins. Mais les citadins sont beaucoup plus exposés aux réactions allergiques. Aujourd'hui, nous allons parler de l'allergie à la poussière: comment et pourquoi elle se manifeste, que faire avec et comment vous protéger d'un allergène.

Les allergies sont difficiles à diagnostiquer, car les parents associent souvent la toux, la morve et les éternuements au rhume de la maladie. Alors, comment se manifeste l'allergie à la poussière?

Les manifestations allergiques de la poussière domestique peuvent être individuelles ou cumulatives. Une personne allergique ne se manifeste que par la toux, eh bien, une personne souffre de tout le complexe de ces symptômes. Mais d'où vient la maladie?

comment se débarrasser de la poussière de maison

En général, la poussière n'est pas une substance séparée. Ce sont des accumulations de diverses particules, notamment des fragments microscopiques de l'épiderme (humains et animaux), des insectes morts, des restes de leurs excréments, des particules de fibres de tissus et de poils, du pollen de plantes et de nombreux autres composants qui forment la poussière domestique. Mais le plus souvent, une réaction allergique se produit s'il y a dans la maison des acariens qui se nourrissent de poussière non nettoyée. Les acariens peuvent vivre partout - dans des livres, des oreillers, des couvertures, des textiles, etc. Une humidité et une chaleur élevées sont les conditions principales pour le développement et la reproduction de ces parasites. Une réaction allergique d'une personne ne survient pas à cause de la tique elle-même, mais à cause des produits de son activité vitale.

Mais les problèmes ne viennent pas seuls. Souvent, les allergies à la poussière sont associées à des allergies au pollen et à une réaction aux spores de moisissure. La poussière domestique est dans notre maison toute l'année, mais pourquoi la maladie ne s'aggrave-t-elle qu'en été et au printemps? Le fait est que c’est pendant la période chaude de l’année que les tiques se multiplient et se développent activement.

De nombreux parents ne peuvent pas distinguer le caractère allergique de la maladie d'autres maladies présentant des signes caractéristiques. Si l'enfant tousse et éternue et que du mucus coule de son nez, ne vous précipitez pas pour le traiter contre le rhume. Faites attention à sa gorge - en règle générale, avec les allergies, la gorge ne rougit pas et avec les maladies virales, elle s'enflamme presque toujours. Ensuite, faites attention à la température - si elle a augmenté, il s'agit probablement d'ARVI. L'allergie disparaît avec un changement d'emplacement, c'est-à-dire que les symptômes disparaissent dès que vous quittez la maison. Souvent, si vous êtes allergique à la poussière, les symptômes s'aggravent matin et soir, lorsque la personne est au lit. Si tous les symptômes sont très flous et que vous ne pouvez pas être sûr du diagnostic proposé, assurez-vous de consulter un allergologue. Il prescrira un test sanguin à Immunoglobulin E. Si une réaction allergique se produit dans le corps, ce chiffre sera considérablement surestimé. Vous pouvez également rechercher des allergènes et identifier la réaction possible: poussière, pollen, poils d'animaux ou autre chose.

comment distinguer la rhinite allergique du rhume

Dans le traitement des allergies, le plus important est de se débarrasser du principal agent pathogène, dans notre cas, la poussière. Il peut s'accumuler n'importe où. Pour réduire les symptômes d'allergies, vous devez effectuer un nettoyage général.

  1. Nettoyez l'appartement de toute manifestation de poussière. Il peut s'accumuler dans les rideaux et les rideaux, dans les bibliothèques, sur les tapis, dans les oreillers et dans les peluches. Si possible, débarrassez-vous de la moquette et des jouets: ils sont d'excellents dépoussiéreurs. Tous les textiles doivent être soigneusement lavés à haute température.
  2. Assurez-vous de faire appel aux services professionnels de disinsecteurs pour vous débarrasser des tiques. Les ramener vous-même est très difficile, voire impossible.
  3. Bien rincer toutes les surfaces dures. À propos, le nettoyage humide devrait être fait quotidiennement.
  4. Changez d'oreillers et de couvertures une fois par an et changez de matelas tous les 3-4 ans. En effet, un gramme de poussière de matelas peut contenir des milliers de tiques.
  5. Assurez-vous d'installer des humidificateurs et des purificateurs d'air - ils aideront à se débarrasser de la poussière en suspension dans l'air.
  6. Remplacez votre aspirateur habituel par un modèle de lavage. Le fait est que l’aspirateur n’absorbe que de grosses particules de poussière et de débris et que de petites particules au contraire le projettent dans l’air, le répandant dans tout l’appartement. Mais les aspirateurs à eau ramassent parfaitement même la plus petite poussière tout en effectuant un nettoyage humide.
  7. Changer le linge de lit au moins une fois par semaine, le laver à haute température. En hiver, apportez des oreillers et des couvertures à l'extérieur pour tuer les éventuelles tiques causées par le gel. En été, par beau temps, laissez les coussins à la lumière directe du soleil. Le linge de lit doit toujours être repassé avant utilisation.
  8. Choisissez des charges synthétiques pour les oreillers et les couvertures qui ne serviront pas à nourrir les tiques, comme les plumes ou le duvet.
  9. Nettoyez les cartouches du climatiseur en temps voulu, invitez l’assistant pour un nettoyage préventif.
  10. S'il y a des fleurs sèches à la maison, vous devriez aussi vous en débarrasser. Il est préférable de conserver les livres dans des récipients en plastique pouvant être nettoyés de la poussière.

Ce sont des règles simples mais irremplaçables qui vous aideront à réduire le risque d'exposition à un allergène du corps humain. Mais que se passe-t-il si une réaction allergique bat son plein? Comment aider le patient?

comment maintenir la propreté et l'ordre dans l'appartement

La première chose qui me vient à l’esprit est la prise d’un antihistaminique. En effet, ces outils aideront à se débarrasser rapidement et efficacement des manifestations allergiques. Cependant, cela ne suffit pas toujours, surtout si la réaction est violente.

  1. Lorsque la rhinite est importante, nettoyez la muqueuse nasale des particules de poussière. Pour ce faire, il est plus efficace de laver les voies nasales avec de l'eau salée tiède. Cela peut être fait avec une petite bouilloire, une seringue ou tout simplement aspirer du liquide dans la paume de vos narines. Si le nez démange, éternue et que vous n'avez pas le temps de préparer une solution, vous pouvez utiliser des moyens tout prêts pour se laver le nez, par exemple Aqualore. Des médicaments vasoconstricteurs nasaux qui non seulement ouvriront l'haleine, mais seront également efficaces contre le caractère allergique du rhume. Parmi ces fonds, on peut distinguer Vibrocil.
  2. La conjonctivite peut être guérie avec du thé froid simple. Lavez-vous les yeux ou appliquez-leur des sachets de thé humides. Cela soulagera les démangeaisons et les rougeurs, soulagera les déchirures et les brûlures. Dans les cas difficiles, en cas de manifestation aiguë de la conjonctivite, des gouttes antibactériennes - la lévomycétine peut s'écouler dans les yeux. La composition éliminera la formation de grumeaux purulents après le sommeil. Si des allergies vous ont attiré lors d'une visite et que vous n'avez nulle part où prendre du thé glacé, utilisez simplement des gouttes spéciales pour soulager l'inflammation, les rougeurs et les démangeaisons. Parmi eux figurent Okumetil, Allergodil, Vizin, etc.
  3. Éruption cutanée Si une allergie se manifeste par une éruption cutanée, la prise d'un antihistaminique vous aidera à enrayer la démangeaison. L'essentiel est de ne pas se gratter la peau, de manière à ne pas la blesser et à ne pas l'infecter. Pour soulager le gonflement et les démangeaisons aidera l'onguent hormonal - Hydrocortisone. Il enlève rapidement les poches et les rougeurs, rafraîchit et apaise. Fenistil, Flutsinar, Psilo-baume, etc. aideront à se débarrasser des démangeaisons graves. S'il n'y a pas de pommades ni de gels appropriés à portée de main, prenez juste une douche froide - cela vous aidera à vous débarrasser de la démangeaison jusqu'à ce que le médicament pour les allergies commence à agir.
  4. Toux C'est la manifestation la plus grave et la plus dangereuse d'une réaction allergique. En effet, en cas de spasme bronchique ou d'asthme, une personne peut s'étouffer si elle ne reçoit pas l'assistance nécessaire à temps. Il est nécessaire d'arrêter dès que possible le contact du patient avec l'allergène, de s'asseoir et de le calmer. Après tout, la surexcitation nerveuse et l’anxiété augmentent l’attaque. Le patient doit s'asseoir sur une chaise et incliner légèrement la tête en arrière, un oreiller est placé sous la tête. Dans cette position, la lumière du larynx est aussi ouverte que possible, la respiration est beaucoup plus facile. Assurez-vous de donner à la personne un antihistaminique, fournissez de l'air frais - ouvrez les fenêtres. Si l'attaque ne s'est pas produite pour la première fois, il y a probablement un inhalateur dans le sac ou dans la poche du patient pour dilater les bronches, sous la forme d'un spray. En règle générale, il s'agit de Salbutamol, Bricanil, etc. Vous pouvez faire un coup contre une crise d'asthme - Ephedrine. L'injection va agir beaucoup plus vite. Si le patient ne va pas mieux, appelez l’équipe d’ambulances.

Avec toutes les activités en cours nécessaires antihistaminiques requis. Parmi eux figurent Zyrtec, Zodak, Diazolin, Allergid, Lordes, Cetrin, etc. Il y en a beaucoup, par essais et erreurs, vous trouverez celui qui vous aidera.

L'allergie à la poussière domestique est une maladie grave, qui ne peut pas être fermée aux yeux, prenant constamment un antihistaminique. Au fil du temps, la sensibilité du corps au médicament diminuera, mais il sera plus difficile de se débarrasser des attaques. La complication la plus dangereuse de l'allergie est le développement de l'asthme, des crises d'asthme pouvant aller jusqu'à la mort. Il est nécessaire d’être traité par un allergologue, éventuellement en prenant des médicaments afin de réduire l’intensité et la fréquence des crises. Et bien sûr, éliminez le contact avec la poussière domestique. Soyez alerte, traitez les allergies, ne lui laissez aucune chance de survie!

comment se débarrasser des allergies à la poussière domestique

Comment se manifeste l'allergie à la poussière et comment la distinguer d'un rhume? Existe-t-il des méthodes efficaces de traitement et de prévention de la maladie? Conseils de base pour créer un style de vie hypoallergénique.

La poussière n'est pas une substance particulière, elle contient:

  • morceaux microscopiques morts de l'épiderme humain et des animaux domestiques,
  • déchets de insectes parasites,
  • petites particules d'objets divers: fibres textiles, pollen, spores de moisissures,
  • beaucoup d'autres composants.

Dans une maison, les principaux distributeurs de poussière sont des jouets souples, dans l’autre - les textiles de maison, dans la troisième - une immense bibliothèque, fierté de plusieurs générations (poussière de papier). Et la poussière de route contient une grande quantité d'éléments et de produits chimiques provenant des véhicules qui passent.

Ce sont les substances qui font partie de divers types de poussières qui peuvent causer la réaction allergique la plus forte.

Dans la poussière de la maison vivent et voisins très désagréables de personnes - les acariens. Au total, environ 150 espèces de tiques peuvent vivre dans une habitation humaine. Les acariens peuvent être divisés en 3 sous-groupes:

  • grenier
  • espèces prédatrices qui se nourrissent de leurs semblables du premier sous-groupe.
  • les tiques qui sont entrées accidentellement dans la maison et qui ne se reproduisent pas dans les conditions de la maison.

L'habitat préféré des acariens de la poussière est plat, rempli de divers objets intérieurs. La tique est allumée dans les meubles rembourrés, les peluches, les couvertures, les matelas, le linge de lit et les livres. Avec une augmentation de la température et de l'humidité, l'acarien commence à se multiplier rapidement. Acariens alimentaires - les plus petites particules mortes de l'épiderme humain, de la peau, des plumes et des poils d'animaux de compagnie.

L'allergie aux acariens ne se manifeste pas par les piqûres de cet insecte. Les produits de réaction des acariens provoquent une réaction.

La poussière peut être non seulement domestique, mais aussi "professionnelle": les plus petites particules de bois, de ciment, de poussière de béton, de laine et de petites particules de peau d'animaux de ferme. Souvent, dans ce cas, la réaction se développe sur des produits chimiques, des composants de produits manufacturés, des réactifs, etc. Dans ce cas, le terme alvéolite est approprié.

Il convient de noter que, dans ce cas, il est très facile de confondre les symptômes d’une maladie professionnelle naissante (asbestose, silicose, etc.) et les signes d’une allergie à la poussière.

Quelques mots sur l’allergie croisée, lorsque des manifestations douloureuses ne provoquent pas un, mais plusieurs allergènes, dont la structure en acides aminés est similaire.

  1. Ainsi, l’allergie à la poussière domestique est souvent associée à une sensibilité accrue aux fruits de mer (crabes, crevettes, langouste, homard, homard, etc.). Dans le même temps, on n'observe généralement pas d'hypersensibilité aux poissons.
  2. De plus, l'hypersensibilité «poussiéreuse» est souvent associée à des allergies aux moisissures et à la pollinose.

Malgré le fait que la poussière de maison, ainsi que les champignons et les acariens qui y vivent, est un phénomène permanent, les allergies à la poussière de maison sont souvent exacerbées au printemps et en été. À la saison chaude, des conditions particulièrement favorables sont créées pour les acariens et les moisissures.

Symptômes d'allergies à la poussière

Comme cette réaction se produit assez souvent, il est utile de savoir dans quelle mesure une allergie à la poussière domestique se manifeste. Voici les symptômes les plus courants d'allergie à la poussière chez les adultes.

  • rhinite allergique (éternuements, écoulements nasaux clairs, œdème des muqueuses, pharynx nasal, démangeaisons);
  • conjonctivite (larmoiement excessif, rougeur du blanc des yeux, démangeaisons et brûlures, œdème des paupières, perte temporaire de la vision, photophobie);
  • urticaire (éruption cutanée, démangeaisons, vésicules, rougeur de la peau)
  • asthme (bronchospasme, toux, respiration sifflante)

Parfois, les manifestations de l'asthme bronchique allergique s'apparentent à une bronchite. Si une personne est allergique à la poussière domestique, il remarque que lorsqu'il quitte la pièce, son état de santé s'améliore considérablement.

Avec la manifestation la plus vive des signes de cette hypersensibilité matin et soir, il y a tout lieu de suspecter une allergie aux acariens.

Les symptômes d'allergie peuvent exacerber des facteurs tels que:

L'efficacité du traitement dépend en grande partie de la rapidité du diagnostic de la maladie et du début du traitement anti-allergique.

Sa particularité est qu'il se transforme en asthme bronchique beaucoup plus rapidement et que le risque de bronchospasme grave et d'étouffement est plus élevé.

Les allergies à la poussière chez les nourrissons peuvent être fatales, car les petits enfants, comme aucun autre, ont tendance à arrêter de respirer sous l'influence de stimuli même mineurs.

En outre, les symptômes d'hypersensibilité se manifestent non seulement par la rhinite, la conjonctivite et les éruptions cutanées, mais aussi par:

  • fièvre (jusqu'à convulsions),
  • larmoiement
  • refus de manger
  • indigestion et troubles du sommeil.

Diagnostics

Pour un diagnostic complet et correct, vous devez consulter un médecin. Lors de la consultation avec un allergologue, vous devez parler des sources de poussière à la maison et au travail. Il est conseillé de fournir des échantillons de poussière provenant de ces sites pour analyse.

Instructions pour l'échantillonnage

  1. Ils ramassent la poussière des rideaux, des meubles rembourrés et d'autres surfaces, mais pas les revêtements de sol (tapis, etc.).
  2. Utilisez pour cet aspirateur, avec des filtres préalablement nettoyés et un récipient pour la poussière. La quantité requise de poussière est d'environ un quart de cuillère à café.
  3. La quantité obtenue doit être tamisée à travers un tamis fin et placée dans un récipient propre.

Pour le diagnostic, des tests cutanés et une analyse sanguine de l'immunoglobuline E sont effectués.

Par ses manifestations, une réaction allergique à la poussière rappelle à bien des égards un rhume, mais il existe également des différences.

Dans ses symptômes, le rhume et les allergies sont très similaires. La toux, l'écoulement nasal, les éternuements et les maux de tête sont caractéristiques des deux affections. Pour distinguer une maladie d’une autre, il est nécessaire de noter, après quoi le phénomène douloureux est apparu.

Allergie à la poussière domestique

Quelle est la poussière de maison

L'allergie à la poussière domestique, sous une forme ou une autre, affecte jusqu'à 40% de la population mondiale (selon l'OMS - Organisation mondiale de la santé). Il est possible de traiter ces données de différentes manières, mais elles ne suscitent aucun doute quant à la population urbaine des pays industrialisés développés.

À proprement parler, la poussière domestique est un «cocktail» complexe de divers composants minéraux et organiques et, le plus souvent, la cause d'une réaction allergique n'est pas la poussière elle-même, mais un ou plusieurs de ses composants. La composition de la poussière domestique comprend:

  • L'épiderme humain est un morceau de peau humaine squameuse. Selon diverses sources, une personne perd de 2 à 7 grammes de peau par jour. Ainsi, la poussière qui s'accumule sur votre commode et se trouve sous l'armoire est fondamentalement notre propre peau.
  • Les déchets et les particules du corps des insectes microscopiques. Et ce ne sont pas seulement les acariens de poussière notoires, mais aussi des dizaines d'autres espèces d'insectes qui cohabitent tranquillement avec nous, logeant dans des conteneurs avec des ordures ménagères, des pots de fleurs, des lieux de stockage d'aliments (légumes, fruits), etc.
  • Particules de laine, de salive et d'épiderme (peau) d'animaux domestiques chats, chiens, hamsters. Même les poissons d'aquarium considérés comme hypoallergéniques (avec une faible capacité de réaction) peuvent également provoquer une réaction allergique, bien que l'allergène ne soit pas le poisson lui-même, mais son aliment sec.
  • La poussière dite de livre, à savoir des particules de papier et de la colle.
  • Moisissures microscopiques. La moisissure est imperceptiblement (et parfois évidemment) présente partout, dans chaque maison, dans chaque appartement, bureau, etc. Les moules les plus caractéristiques pour le mildiou sont les pièces humides (salles de bains, cuisines, caves et greniers), les pots de fleurs, les réservoirs de légumes et de fruits, les tapis et les sols en linoléum.
  • Plantes à pollen. Oui oui! Le pollen qui est arrivé chez nous au printemps ou en été y reste très longtemps, car il n'y a pas de pluie à la maison qui la lave de la rue.

Toutes ces particules et beaucoup d’autres présentes dans la poussière de maison, des particules d’origine organique peuvent provoquer une réaction allergique.

Acariens

Séparément, je veux parler des acariens. Ce sont des insectes microscopiques, mesurant de 0,2 à 0,3 mm, qui vivent dans presque toutes les maisons. Les tiques (celles qui vivent dans la poussière de maison) sont des animaux inoffensifs, elles constituent un élément important de la «biocénose» (la totalité des organismes vivants) de nos appartements. Les tiques se nourrissent de notre peau épluchée, fournissant ainsi une «circulation» de matière organique dans nos maisons. Les champignons de moisissure microscopiques sont une autre source d’énergie pour les tiques.

La présence de tiques dans notre vie est normale et sans danger. Nos parents et nos grands-parents vivaient côte à côte avec eux, et ainsi de suite jusqu'à Adam et Eve. Mais, si vous avez une prédisposition à l’allergie aux tiques, leur présence dans votre maison peut être un cauchemar.

Les allergies ne sont pas causées par les acariens eux-mêmes, mais par leurs boules fécales mesurant 20 à 40 microns (1 micron à 0,001 mm), chaque acarien libérant environ 10 à 20 fragments par jour. Si nous considérons qu'en moyenne le matelas (et vous, et nous, hélas...) vivons environ 2 millions de tiques, vous pouvez imaginer le nombre "d'allergènes" qui nous entoure pendant le sommeil. Ces particules sont si petites qu'elles restent presque toujours en suspension dans l'air, sans se déposer à la surface et, bien sûr, pénètrent dans nos poumons en train de respirer. Et, si votre système immunitaire «échoue», s’il s’agit d’une protéine totalement inoffensive contenue dans ces microparticules, il est confondu avec un «ennemi», s’il commence à «le combattre» activement, une réaction allergique apparaît.

La literie (oreillers, couvertures et matelas) est l’habitat préféré des tiques. Ils ont des conditions optimales pour se reproduire: température ambiante agréable, humidité élevée (une personne pendant le sommeil libère beaucoup d'humidité à travers la peau - 30 à 60 grammes par heure!), Beaucoup de nourriture (épiderme humain, champignons microscopiques qui se déposent volontiers environnement humide de nos oreillers).

Symptômes d'allergie à la poussière domestique.

En règle générale, l’allergie à la poussière se manifeste par plusieurs symptômes caractéristiques:

  • Rhinite allergique. Mucus transparent du nez (nez qui coule bien connu), congestion nasale, surtout le matin lorsque vous sortez du lit.
  • Conjonctivite allergique. Inflammation de la membrane muqueuse de l'œil, rougeur et gonflement des paupières, démangeaisons, sécheresse et sensation de sable dans les yeux.
  • Des éternuements fréquents peuvent également être le signe d'une réaction allergique.
  • Les éruptions cutanées avec des allergies à la poussière sont moins fréquentes, mais, associées à d’autres symptômes, elles peuvent indiquer une réaction allergique.
  • La toux, l'essoufflement et les crises d'asthme sont les symptômes les plus graves menaçant la transition des allergies à l'asthme.

Il convient de noter que les symptômes de l’allergie à la poussière de maison ressemblent à bien des égards aux symptômes de l’allergie à la pollinose au pollen. Comprenez exactement quelle est la cause de la maladie, les signes suivants vous aideront:

  1. Si des signes d'allergie apparaissent plus ou moins uniformément tout au long de l'année, si la saisonnalité de la maladie ne peut être déterminée, la pollinose et les maladies catarrhales peuvent être exclues des causes possibles.
  2. Si les symptômes cessent avec le changement de résidence (même pour quelques jours, même dans la même ville), il est fort probable que le problème soit imputé à la poussière domestique. L'effet opposé est observé si les symptômes décrits ne se manifestent en vous que lorsque vous vous rendez dans une pièce spécifique (par exemple, pour visiter). Dans ce cas, on peut supposer qu'il y a une concentration élevée d'allergènes qui sont dangereux pour vous (porteurs de tiques, animaux domestiques, moisissures, etc.) dans cette pièce.
  3. Et, bien sûr, le moyen le plus fiable (mais pas à 100%) de déterminer la cause des tests médicaux d’allergie. Vous devriez consulter votre médecin et, avec une forte probabilité, il déterminera la véritable cause de votre inconfort.

Que faire si vous êtes allergique à la poussière domestique?

Si vous n'avez pas d'allergène spécifique dans la composition de la poussière de maison (mais, même s'il est déterminé par les résultats des tests, leur fiabilité est, hélas, loin de 100%), vous devez suivre un certain nombre de recommandations simples sur l'organisation de la vie hypoallergénique.

  1. Étant donné que les allergènes sont présents dans l'air et pénètrent dans notre corps par les voies respiratoires, il s'agit de la première et de la plus importante utilisation d'un filtre à air domestique. Malheureusement, tous les purificateurs d'air ne sont pas adaptés aux allergies. De plus, tout le monde n'est pas en sécurité pour la vie et la santé! Comment choisir un filtre à air pour les allergies à la poussière domestique sujet d'un article séparé, que nous considérerons une autre fois. Nous donnons ici les principales recommandations pour une utilisation correcte de l'appareil:
    • Installez un purificateur d'air dans la chambre. On pense que la nuit, pendant le sommeil, notre système immunitaire s'auto-nettoie, il est restauré et c'est à ce moment qu'il est souhaitable de le protéger des effets des irritants.
    • L'épurateur d'air devrait fonctionner 24 heures sur 24, 7 jours par semaine. Si vous partez pour le week-end, par exemple, dans le pays, l'appareil ne doit pas être éteint (vous ne mettez pas le réfrigérateur hors tension). Dès que vous éteignez l'appareil, le bruit de fond allergénique dans la pièce augmente progressivement.
    • Ne transportez pas l'appareil d'une pièce à l'autre. Même si votre enfant passe toute la journée dans le salon et ne dort que dans la chambre à coucher, laissez l'appareil en marche et travaillez dans la chambre.
    • N'oubliez pas: l'appareil nettoie efficacement que la pièce dans laquelle il est installé! Si vous achetez un appareil haute performance et le placez dans le couloir pour qu'il puisse nettoyer tout l'appartement, il ne fera que nettoyer le couloir.
    • Lors du choix de l'emplacement d'installation de l'appareil, il est nécessaire de garantir un libre accès d'air à ses entrées et sorties. Ne placez pas l'appareil pour un portiere, dans une niche, sous la table.
    • Il est permis (et même souhaitable) de poser l'appareil au sol, sauf, bien entendu, à en interdire l'accès aux enfants et aux animaux domestiques. Vous pouvez poser l'appareil sur la table, sur le meuble, mais veillez à laisser au moins 1 mètre d'espace entre l'appareil et le plafond de la pièce.
  2. Si possible, débarrassez-vous des meubles rembourrés, des tapis et des textiles décoratifs excessifs. Ces objets sont capables d’accumuler de la poussière et sont des habitats pour les acariens domestiques.
  3. S'il est impossible d'abandonner complètement les tapis et les canapés, traitez-les régulièrement avec des agents anti-allergiques spéciaux. Lors du choix de tels outils, il convient de ne pas préférer ceux qui tuent les tiques, mais ceux qui détruisent, neutralisent les allergènes (plus dans un article séparé).
  4. Essayez de ne pas placer d'armoires dans la chambre, mais si cela n'est pas possible, assurez-vous que les armoires sont bien fermées.
  5. Ne rangez pas de livres sur des étagères ouvertes. Les bibliothèques, comme les penderies, doivent être fermées à tout moment.
  6. Autre recommandation étrange au premier abord: avant le coucher, changez de vêtements non dans la chambre à coucher, mais dans la salle de bain. Le fait est que c’est pendant le déguisement que l’épiderme, qui s’est accumulé pendant la journée dans nos vêtements, est versé sur le sol, reconstituant le régime alimentaire des acariens.
  7. Régulièrement (au moins une fois par semaine) nettoyez tout l'appartement avec un aspirateur. Ce serait bien d'utiliser un spécial aspirateur hypoallergénique.
  8. Il est conseillé de faire le ménage quotidien dans la maison. Mais évitez les sols trop mouillés, en particulier les tapis. Assurez-vous que l'eau ne tombe pas sous le linoléum.
  9. Ventilez la pièce aussi souvent que possible. Les sources d'allergènes ne sont généralement pas à l'extérieur, mais à l'intérieur. L'aération est un bon moyen de gérer les allergènes de la poussière domestique.
  10. La litière (oreillers, couvertures, matelas) est l’habitat principal des acariens. Utiliser seulement literie hypoallergénique (avec des charges synthétiques pouvant supporter un lavage à 60 ° C), lavez-les régulièrement. Habituellement, il suffit de laver les oreillers et les couvertures une fois par mois et demi. En cas de forte réaction aux tiques, utilisez des enveloppes protectrices anti-allergiques.
  11. Si vos oreillers et vos couvertures ne peuvent pas être lavés à 60 ° C ou à une température plus basse, utilisez un lavage spécial. suppléments anti-allergiques.
  12. Contrôler l'humidité dans l'appartement. Les acariens ne tolèrent pas l'air trop sec (ils ne savent pas comment boire de l'eau et absorbent l'humidité de toute la surface du corps). En outre, une humidité élevée favorise le développement de moisissures. Utiliser séchoirs à air, contrôler la situation avec des hygromètres. L'humidité optimale dans la pièce pour les allergies à la poussière domestique est comprise entre 40 et 50%.
  13. Les allergies à la poussière domestique sont souvent accompagnées d'allergies aux animaux domestiques. De plus, les chiens et les chats portent une grande quantité de cette poussière dans leur laine. Si possible, ne démarrez pas les animaux domestiques. Si ce n'est pas possible, suivez recommandations spéciales sur le maintien des animaux de compagnie dans les familles allergiques.

Traitement de l'allergie à la poussière domestique

Vous ne devriez jamais faire l'automédication. Un traitement adéquat ne peut être prescrit que par un médecin spécialiste. En règle générale, le traitement consiste à combattre les symptômes (rhinite, conjonctivite) avec des anti-inflammatoires et des antihistaminiques sous forme de comprimés et de sprays nasaux. Le choix du médicament doit être effectué par un médecin en contact constant avec l'état du patient.

La méthode la plus efficace et moderne de traitement des allergies - l'immunothérapie spécifique à l'allergène (ASIT) - une sorte de "vaccination" du corps avec un ou plusieurs allergènes. Le traitement prend en moyenne 3 à 5 ans, mais vous permet d’obtenir un effet positif durable à long terme et d’améliorer de manière significative la qualité de vie du patient. Le traitement consiste en une administration régulière (tous les jours à un mois par mois) de l’allergène au corps du patient (injections sous-cutanées, vaporisateurs nasaux, comprimés) à petites doses.

Malheureusement, ce traitement peut ne pas s'appliquer à tous les types d'allergies. Pour une consultation qualifiée, vous devriez consulter un allergologue.

Et, bien sûr, nous ne devons pas oublier la condition principale pour le traitement efficace de l’allergie à la poussière de maison - l’évitement du contact avec l’allergène. Tant que vous «prenez» quotidiennement un allergène à la maison, vous serez traité longtemps et pas toujours avec succès.

Méthodes de traitement des allergies à la poussière de maison chez les adultes et les enfants

Les médecins ont tiré la sonnette d'alarme: au 21e siècle, une personne sur trois est allergique. À l'avenir, ce pourcentage augmentera, de plus en plus de personnes souffriront de la réaction pathologique de l'immunité à des phénomènes assez ordinaires. Par exemple, sur la poussière.

Ce sont des particules de peau humaine, de poils d'animaux, de pages de livres et de tissus, de débris de nourriture, d'excréments d'insectes, de bactéries et, plus important encore, de petites tiques, qui sont absolument partout sauf peut-être dans le cosmos.

L'allergie à la poussière domestique éloigne une personne de son mode de vie habituel et lui fait rechercher des moyens efficaces de traitement et de prévention.

Prévention de l'allergie à la poussière domestique

Les acariens microscopiques sont de puissants allergènes et moins une personne est en contact avec eux, plus la probabilité de réaction est faible.

Par conséquent, les mesures contre la poussière peuvent être conseillées non seulement en cas d'allergie, mais aussi à tout le monde:

  • Les meubles rembourrés sont souhaitables avec un revêtement en cuir ou en similicuir. Cela le lavera régulièrement.
  • Si les canapés avec revêtement en tissu, vous pouvez acheter des couvertures qui sont lavées chaque semaine. Aujourd'hui, il existe de puissants aspirateurs capables d'éliminer une partie de la poussière des meubles rembourrés.
  • Tous les matelas et tous les oreillers doivent être rembourrés de fibres synthétiques: hollowfiber, fibres synthétiques d'hiver, fajbertek, tinsuleyt.

Pas de chameaux, de couvertures de laine de mouton; pas d'oreillers en plumes.

  • Dans les pharmacies, vous pouvez acheter des insecticides spéciaux auprès d’acariens domestiques. Un tel spray peut manipuler des matelas, des tapis.
  • Tous les tapis muraux et les tapis épais, difficiles à nettoyer, sont retirés de l'appartement.
  • Si vous le souhaitez, vous pouvez laisser des tapis minces faciles à aspirer, mais pas dans la chambre à coucher.
  • Les livres sont régulièrement essuyés avec un chiffon humide et stockés uniquement dans une armoire fermée.

  • Vieux matelas, oreillers, lourds rideaux avec lambrequin, vieux meubles - tout doit être jeté.
  • Remplacez les matelas et les oreillers tous les 1-2 ans, lavez régulièrement la literie à haute température.
  • L'appartement est régulièrement diffusé, même par temps froid.
  • Conseils fortifiants utiles: une promenade au grand air, des cours de vitamines, un durcissement.
  • Les principes essentiels pour une vie sûre sans poussière peuvent être formulés en quelques phrases:

    1. Tout ce qui est lavé et lavé doit être lavé et lavé régulièrement. Certains en ont assez tous les trois jours, d'autres doivent laver leurs vêtements tous les jours. Cela dépend de la sévérité de l'allergie.
    2. Tout ce qui ne peut pas être régulièrement nettoyage humide - jeter.

    Diagnostics

    Le médecin ou le pédiatre local peut être le premier à suspecter une allergie à la poussière domestique. Apparaît:

    • éternuements obsessionnels
    • clair, comme l'eau, écoulement du nez,
    • toux sèche (toux).

    Ces symptômes sont aggravés le matin ou le soir, lors du nettoyage, lorsque vous vous trouvez à proximité de vieux livres ou de grands tapis.

    Ensuite, la personne va chez un allergologue. Ce médecin confirme les préoccupations du thérapeute et prescrit des recherches.

    Il existe plusieurs façons de confirmer une réaction allergique à la poussière: un test sanguin pour les anticorps, des tests intradermiques, un test de scarification, un test de prix.

    Test sanguin

    Cette procédure est similaire à un prélèvement sanguin normal pour analyse. Le laboratoire déterminera si ce sang contient des anticorps anti-allergènes présumés et en quelle quantité.

    Dans le même temps, vous pouvez identifier une douzaine d'anticorps.

    Cette analyse est utilisée pour les très jeunes enfants qui peuvent avoir peur des autres tests.

    Et aussi dans le cas où l’allergie d’une personne est très forte et que l’introduction délibérée d’un allergène est dangereuse.

    Tests intradermiques

    Très rarement, cette méthode est utilisée maintenant.

    Ce n'est pas informatif, traumatique et peut provoquer une forte réaction allergique.

    Des solutions contenant un allergène préparé sont injectées par voie intracutanée et la réaction est évaluée au bout de quelques minutes.

    Les enfants ne font pas un tel test.

    Test de scarification

    Test informatif sûr et éprouvé pour les allergies. Des plaies microscopiques sont appliquées sur la peau - seule la couche supérieure est endommagée, il n'y aura donc ni sang ni douleur.

    Sur la plaie ont appliqué des solutions prêtes à l'emploi de l'allergène - acariens, particules de poussière de livre, poils d'animaux. Après quelques minutes, l’allergologue évalue la réaction à l’allergène.

    Test de Prik

    Une des dernières inventions de diagnostic. Aussi sûr que le test de grattage, mais encore plus informatif et moins effrayant pour les gens.

    Sur la peau sont appliquées des gouttelettes de la solution avec l'allergène. Les ponctions microscopiques sont effectuées à l'aide de gouttelettes jusqu'à une profondeur de 1 mm.

    Tous les tests cutanés sont évalués au fil du temps. Au site d'injection peut apparaître un gonflement, une rougeur, des démangeaisons. Cela parlera de réactions positives et d'allergies. Un allergologue évaluera sa gravité.

    Options et options de traitement pour les allergies de poussière de ménage

    Tous les médicaments visent à réduire les symptômes d'allergie et à supprimer les processus corporels responsables de ces symptômes. Mais la cause même des allergies, ils ne les éliminent pas.

    L’immunothérapie spécifique à l’allergène (ASIT) est l’un des traitements les plus radicaux.

    C'est une méthode de traitement des allergies aux poussières qui soulage les symptômes pendant plusieurs années.

    Des doses microscopiques d'allergène sont introduites dans le corps. La dose augmente progressivement - le corps "s'habitue" progressivement aux corps étrangers.

    Après un traitement complet par ASIT, il peut y avoir un soulagement marqué des symptômes ou leur absence complète pendant une longue période.

    ASIT n’est effectué que dans le service des allergies sous la stricte supervision de spécialistes.

    Une réaction allergique peut survenir à tout moment de l’administration. Le traitement est alors arrêté et repris au bout de quelques mois.

    Drogues et drogues

    Tous les médicaments qui soulagent les symptômes peuvent être divisés en injections, en pilules, en gouttes locales (dans les yeux ou le nez) et en aérosols.

    Les injections pour les allergies - des hormones ou des antihistaminiques sont utilisées dans les réactions aiguës - angioedème, choc anaphylactique. En règle générale, la poussière domestique ne provoque jamais une allergie aussi forte.

    Les comprimés sont utilisés beaucoup plus souvent. Ceci est un antihistaminique. Le nom qu'ils doivent à une substance appelée histamine. Ceci est le principal méchant dans le domaine des allergies.

    C'est l'histamine qui provoque un gonflement des muqueuses, des démangeaisons et l'apparition de pertes nasales.

    Les médicaments qui peuvent combattre les effets de l'histamine comprennent:

    • suprastin,
    • tavegil
    • Cetirizine (Cetrin),
    • la loratadine (cléritine),
    • desloratadine (erius).

    Les deux premiers médicaments - la première génération. Ils causent de la somnolence, ils sont donc nommés en fin d’après-midi. Tous les autres médicaments ne provoquent pas de somnolence grave, ils peuvent être administrés tout au long de la journée.

    En règle générale, le médecin recommande de le prendre une fois par jour - cela suffit pour se débarrasser des symptômes.

    Il existe des contre-indications strictes pour ces médicaments. Par conséquent, seul le médecin traitant doit les prescrire.

    De plus, les fonds locaux sont affectés:

    • Si le problème principal est la rhinite et les écoulements nasaux, des gouttes anti-allergiques sont utilisées: allergiques.
    • Si les larmes dominent, les yeux piquent et rougissent, puis les gouttes ophtalmiques: vizallergol.
    • L'allergie à la poussière est rarement une source de crises d'asthme. Mais si cela se produit, le médecin vous prescrit des médicaments sous forme de sprays - salbutamol, sérétide, beklason.

    Remèdes populaires

    Avec l'écoulement nasal abondant, sa cavité peut être lavée avec une solution de soude ou de sel. Une petite cuillère de soude ou de sel est utilisée par litre d'eau.

    À l'aide d'une petite théière, d'une grosse seringue ou d'un dispositif spécial, vous pouvez vous rincer le nez après le réveil.

    Décoctions largement utilisées qui améliorent l'immunité, réduisent l'inflammation. Ils peuvent soulager le cours des allergies:

    • Millepertuis
    • camomille de pharmacie,
    • racines de pissenlit,
    • feuilles de bouleau.

    Vous pouvez faire des décoctions individuelles et à partir d'un mélange d'herbes sèches. Pour ce faire, versez une cuillerée de matière première dans de l'eau bouillante, insistez et prenez un verre deux fois par jour.

    Avant d'utiliser des médicaments traditionnels pour les allergies à la poussière domestique, vous devez absolument consulter votre médecin - les plantes médicinales provoquent souvent des allergies.

    Réactions allergiques chez un enfant

    Les allergies à la poussière domestique peuvent être exposées aux écoliers et aux bébés. Une caractéristique des symptômes chez les nourrissons est déguisée en infection virale.

    Souvent, un enfant reçoit un traitement inutile pour un rhume pendant une longue période.

    Lors de la prévention des symptômes de l'allergie à la poussière chez les enfants, les mêmes principes que pour les adultes doivent être suivis.

    De plus, vous pouvez conseiller:

    • retirez les jouets en peluche de la pièce où dort le bébé et, de préférence, de l'appartement en général;
    • s'il y a un lièvre en peluche particulièrement aimé, il devrait être régulièrement lavé et traité contre les tiques domestiques et non pour dormir avec un enfant, mais dans une maison séparée - dans un placard;
    • tous les médicaments doivent être strictement dosés conformément aux recommandations du médecin.

    Cure complète pour les allergies

    Il est impossible de se débarrasser des effets allergiques sur la poussière domestique pour toujours.

    Une telle réaction immunitaire forte et pathologique aux antigènes qui pénètrent dans le corps de la poussière se situe au niveau génétique.

    Par conséquent, la probabilité d'avoir un enfant allergique chez les parents qui en souffrent est très élevée.

    Un cycle complet d'immunothérapie spécifique à un allergène peut soulager les symptômes pendant plusieurs années, mais ne guérit pas complètement la maladie.

    En combinaison avec le mode de vie adéquat - nettoyage régulier et absence de meubles rembourrés - vous pouvez obtenir des manifestations très rares et mener une vie normale.

    Les réactions allergiques affectent aujourd'hui toutes les familles. Il est rare qu'une personne au courant d'asthme, de rhinite allergique ou de dermatite chez les enfants ou les amis.

    Mais une personne allergique ne doit pas se sentir exclu. Toute la vie d’une personne en bonne santé lui est tout à fait accessible.

    Cela est particulièrement vrai pour les enfants qui, en raison des nombreuses interdictions, peuvent ressentir leur propre isolement. Cela affectera l'état mental du bébé et en fera sortir un hypocondriaque souffrant.

    Il est important de comprendre et d’expliquer à l’enfant que ce n’est pas une maladie, mais une caractéristique de l’immunité avec laquelle vous pouvez et devriez vivre. Il suffit de suivre les règles simples de la vie quotidienne et de toujours disposer de remèdes en cas de symptômes allergiques aigus.

    Vidéos connexes

    Que faire si les actions prophylactiques n’aident pas et que l’allergie à la poussière domestique ne recule pas? Est-il possible de guérir la maladie et quoi - voir ce reportage vidéo: