Causes de la température dans les allergies chez un adulte

Les réactions allergiques sont toujours accompagnées de processus inflammatoires qui se développent dans le corps.

Dans certains cas, l'un des symptômes est une fièvre, mais il ne s'agit pas d'un signe inhabituel de réactions allergiques.

Ce symptôme ne survient souvent pas à la suite d'une allergie, mais seulement dans son contexte par suite de l'activation de la microflore pathogène dans un corps affaibli ou de comorbidités de nature inflammatoire.

Peut-il y avoir une température chez les adultes?

Les allergies peuvent être accompagnées de fièvre, mais il s’agit d’un symptôme optionnel résultant de l’activité de l’histamine. Cette substance appartient à la catégorie des médiateurs (cellules spéciales qui transmettent au cerveau des informations sur la présence d’un corps étranger par l’intermédiaire d’impulsions nerveuses).

Et comme tout allergène est techniquement un corps étranger, les histamines commencent à travailler dur, ce qui entraîne une augmentation de la température, mais l’effet n’est pas direct, mais indirect.

L'activation des histamines conduit à un dysfonctionnement de divers processus dans le corps et, dans certains cas, elle se heurte à l'apparition de foyers inflammatoires et le corps commence à supprimer ces processus.

Mais si l'on est allergique à certains produits ou à leurs composants, ainsi qu'aux médicaments et aux enzymes qui pénètrent dans le sang humain lorsqu'ils sont piqués par des insectes, cela est considéré comme normal et, le plus souvent, une telle violation n'est même pas traitée, en attendant que la température baisse.

C’est essentiellement ce qui se produit et la température augmente de manière insignifiante. Il n’ya donc pas lieu de s’inquiéter.

Causes de la réaction

Les raisons pour lesquelles les allergies peuvent provoquer de la fièvre sont nombreuses, mais ce sont toutes des facteurs indirects plutôt que le résultat direct de réactions allergiques.

Voici comment les allergologues expliquent ces phénomènes:

    L'utilisation de certains médicaments au cours du traitement.

Habituellement, sur ce fond, il y a l'apparition d'éruptions cutanées, d'irritations et de démangeaisons des muqueuses, d'intoxication du corps. Chez les enfants, les ganglions lymphatiques peuvent augmenter considérablement.

  • Si l'on soupçonne une allergie au sang transfusé - dans ce cas, la température peut également augmenter, car le corps peut rejeter le matériel d'un autre donneur et, par conséquent, des processus inflammatoires y sont localisés.
  • Lorsque la température de la pollinose est considérée comme normale, elle peut augmenter pendant une longue période jusqu'à 37-38 degrés (fièvre de faible intensité).
  • Une température élevée se manifeste dans la réaction à la nourriture, à laquelle une personne peut être intolérante.

    Dans ce cas, une intoxication de l'organisme se produit parallèlement, au cours de la lutte avec laquelle la température peut atteindre 40 degrés. Habituellement, dans de tels cas, une intervention médicale urgente est requise.

    La cause peut souvent être la maladie sérique.

    C’est la réaction de l’organisme à l’introduction de médicaments protéiniques dans le traitement des allergies. On y observe, outre des températures jusqu’à 38 degrés, des éruptions cutanées, des démangeaisons, une transpiration abondante et de graves maux de tête.

    Le plus souvent, cette réaction se produit lors de l'introduction de sérums d'animaux. Le danger de cette affection est que la maladie sérique, sans traitement adéquat, peut rapidement se transformer en stade anaphylactique, ce qui conduit souvent au décès du patient.

    Avec de tels symptômes, les antihistaminiques sont immédiatement prescrits pendant les allergies: si leur administration aide, il n’ya plus lieu de s’inquiéter et la température augmente en raison de la lutte intense que le corps fait avec des allergènes, perçus par le système immunitaire comme un corps étranger.

    Si la température reste au même niveau ou diminue de manière insignifiante, la raison en est une autre maladie concomitante, et parallèlement à l'allergie, il faudra également la traiter.

    Quelle température est dangereuse?

    Les allergies peuvent donner une température allant jusqu'à 37-40 degrés. Le niveau auquel il peut être fixé dépend de plusieurs facteurs:

    • cause de réactions allergiques;
    • l'âge du patient;
    • le développement de maladies parallèles caractérisées par la fièvre;
    • caractéristiques physiologiques du corps.

    Dans la plupart des cas, la température sur le fond de l'allergie ne dépasse pas 38 degrés et passe au bout de quelques jours sans qu'il soit nécessaire d'utiliser des médicaments antipyrétiques.

    Si la température est instable et augmente constamment, dépassant la barre des 38 degrés et si d'autres symptômes sont observés (nausées, vertiges, difficultés respiratoires), vous devez immédiatement vous rendre à l'hôpital.

    Que faire et comment être traité?

    Si les experts déterminent avec précision que la cause de la température réside précisément dans la lutte de l'organisme contre les allergènes, les antihistaminiques Hifénadine, Lévocétirizine, Cétirizine, Loratadine, Claritine, Suprastine ou leurs analogues seront prescrits.

    En cas de symptômes sévères, des préparations de corticostéroïdes peuvent également être prescrites. Mais seul un médecin peut prescrire tous ces médicaments et, dans les cas où il n’est pas possible de lui rendre visite immédiatement, vous devez prendre vous-même un certain nombre de mesures.

    L'essentiel est de ne pas commettre d'erreurs communes:

    1. Vous ne pouvez pas prendre de bains chauds et vous dégourdir les jambes.
    2. Il est conseillé de ne rien manger avant l'examen par un médecin, car la cause de l'allergie peut résider dans n'importe lequel des produits dont dispose déjà le patient.
    3. Dans certains cas, les allergies sont recommandées par inhalation selon les recettes populaires, et si elles sont nécessaires - en aucun cas ne devez inhaler avec l'utilisation de la décoction de pommes de terre, car les composants qui leur sont attribués par paires ne peuvent qu'aggraver la situation.

    Le patient doit boire beaucoup de liquide, mais il vaut mieux s'abstenir de consommer des compotes, des boissons aux fruits et des boissons, parmi lesquelles de la rose sauvage, pouvant provoquer une augmentation des réactions allergiques.

    En cas d’allergie alimentaire, il est préférable de refuser les jus de fruits et les boissons gazeuses (en particulier les boissons sucrées). Il est préférable de boire du thé ordinaire sans sucre (noir ou vert), des teintures sur des herbes et même de l'eau pure purifiée ou bouillie.

    Du miel ou du citron peuvent être ajoutés à n’importe quelle boisson au goût, mais seulement si l’on sait de manière fiable qu’il n’ya pas d’allergie à ces produits.

    Il n’est pas logique de baisser la température par soi-même: si elle est basse et n’est pas accompagnée de symptômes supplémentaires, le patient reviendra rapidement à la normale.

    Si la température atteint rapidement des taux élevés, les remèdes populaires et l’absence de traitement approprié peuvent avoir de graves conséquences.

    Vidéos connexes

    Si les allergies donnent de la fièvre, il n’est pas nécessaire d’utiliser des médicaments antipyrétiques. Vous devez d’abord déterminer la cause de la maladie et commencer son traitement. Plus d'informations sur les causes et le traitement des maladies allergiques, voir ce graphique:

    La température survient-elle dans les allergies chez les adultes et à l'aide de quels médicaments peut-on arrêter l'inflammation allergique?

    La température des allergies chez l'adulte est un symptôme rare. Dans la plupart des cas, on observe au contact d'une protéine étrangère, une réaction aiguë du système immunitaire, des symptômes cutanés, des problèmes du tube digestif. Une élévation de la température est le signe d'une forte intoxication du corps, une réponse active à l'action d'un stimulus.

    Quels types d'allergies la température augmente-t-elle? Quels médicaments retournent les indicateurs à la normale? Comment distinguer la température des maladies infectieuses et des allergies? Réponses dans l'article.

    Les causes

    Les écarts par rapport à la norme apparaissent avec une forte inflammation allergique, une grande quantité d'une substance dangereuse dans le contexte de l'hypersensibilité du corps. Une augmentation de la température chez les adultes allergiques est le signe de la lutte active des cellules immunitaires contre les protéines étrangères pénétrant dans la peau et les tissus.

    Note:

    • parfois, une allergie se développe simultanément à une maladie infectieuse ou en réaction à l'introduction d'un médicament particulier lors du traitement de diverses maladies;
    • mauvaise santé, immunité affaiblie et exposition à un irritant aggravent considérablement l’état du patient, entraînant un ensemble de symptômes négatifs, notamment des températures supérieures à la normale;
    • plus les défenses sont faibles, plus il est facile pour l'irritant d'agir sur divers organes et systèmes.

    Des températures plus élevées sont plus susceptibles de se produire avec les types d'allergies suivants:

    • des médicaments;
    • la pollinose;
    • allergies alimentaires;
    • angioedema;
    • une réaction négative à une piqûre d'abeille, un frelon ou une guêpe;
    • réponse immunitaire à l'introduction de sérum, de vaccin ou de protéines étrangères;
    • intolérance à la laine et à la salive des animaux domestiques.

    Après de nombreuses années d'observation, les médecins ont découvert: la réaction la plus aiguë avec l'augmentation active du thermomètre est observée lorsque les piqûres d'insectes piqueurs, l'utilisation de certains médicaments et l'intolérance aux protéines. Plus l'intoxication est forte, plus les indicateurs diffèrent de la norme. Des symptômes négatifs avec des allergies médicales, alimentaires, une piqûre de guêpe ou d’abeille se développent souvent peu de temps après la pénétration de substances irritantes.

    En savoir plus sur les premiers symptômes et le traitement des allergies au soleil chez les adultes et les enfants.

    Des moyens efficaces pour traiter une éruption allergique sur le corps chez les adultes sont décrits sur cette page.

    Comment distinguer la température des allergies des symptômes du rhume

    Les patients adultes ont une immunité relativement stable, les réactions allergiques sont moins fréquentes que chez les enfants. Avec une immunité réduite, une mauvaise alimentation, une dépendance aux agrumes, au chocolat, aux sucreries, à une intolérance à certains médicaments, une réponse immunitaire aiguë est possible.

    Les principales différences entre les signes d'infections respiratoires aiguës, d'infections virales ou bactériennes et d'inflammations allergiques sont résumées dans le tableau:

    Traitements efficaces

    Après avoir identifié le stimulus, le médecin recommande un ensemble de mesures thérapeutiques. Avant de commencer le traitement, il est important d'éliminer l'allergène.

    Il est parfois difficile de limiter complètement l'effet d'un composant irritant (pollen de plantes, croisement dans la nature avec des insectes piqueurs). Dans ce cas, il est nécessaire de protéger le corps (pansements de gaze, filtres nasaux, lunettes, lavage fréquent du vêtement), d’éviter les zones de vol des guêpes ou des abeilles.

    Les règles de base de la thérapie:

    • médicaments antihistaminiques. Les sirops sont rarement prescrits pour les adultes. En cas de réaction aiguë, il est important de prendre dans le temps un agent antiallergique à action rapide du groupe classique (1re génération): Suprastin, Dimedrol, Tavegil, Diazolin. Avec des signes modérés ou faibles, les médicaments contre les allergies sont prescrits pour les nouvelles générations: Eden, Xizal, Cetirizine, Loratadine et autres;
    • sorbants pour les allergies. La tâche consiste à éliminer l'allergène de l'organisme le plus tôt possible, à réduire la charge des systèmes immunitaire et digestif et à limiter les effets négatifs sur les vaisseaux et le système nerveux central. Les composants absorbants absorbent et éliminent les substances nocives, augmentent l'immunité locale et normalisent l'état de l'intestin. Laktofiltrum, Enterosgel, Polyphepanum, Enterumin, Charbon blanc, Smekta, Sorbex, Multi-adsorb, charbon actif;
    • corticostéroïdes à usage externe. Onguents et crèmes pour les allergies prescrits seulement dans le contexte d'inflammation allergique active. Les formes sévères de la réponse immunitaire sont souvent accompagnées de réactions cutanées prononcées. En cas d’allergie, les glucocorticoïdes sont autorisés à suivre un traitement de courte durée en cas d’allergie afin d’éviter les effets indésirables graves. Advantan, Elokom, Lokoid, Flukort, pommade à l'hydrocortisone;
    • compositions antipyrétiques. Les comprimés ou le sirop destinés à la normalisation des indicateurs de température ne doivent être pris que dans des conditions extrêmes, à des températures égales ou supérieures à 38 ° C. Un thermomètre sur la marque de +39 degrés pour les réactions allergiques - une rareté. Une situation similaire n'est possible qu'avec un œdème de Quincke, une intoxication sur le fond d'une morsure d'insecte ou après la prise d'antibiotiques. Ibuprofène, Paracétamol, Aspirine, Nurofen. Il est important de savoir que certains composants des médicaments antipyrétiques augmentent les réactions allergiques. Pour cette raison, seul le médecin prend le médicament.

    Regardez la liste et les caractéristiques des onguents hormonaux des allergies sur le visage.

    Des traitements efficaces pour la kératite allergique marginale de l’œil sont décrits sur cette page.

    Rendez-vous sur http://allergiinet.com/allergeny/produkty/morkov.html pour savoir s'il existe ou non une allergie aux carottes et comment elle se manifeste.

    Remèdes et recettes populaires

    Les phytopreparations réduisent la température, nettoient le corps, présentent un faible effet anti-inflammatoire, renforcent le système immunitaire. Avant d'utiliser des décoctions à base de plantes, il est important de consulter un allergologue: certaines plantes augmentent les symptômes négatifs.

    Des moyens éprouvés:

    • thé de feuilles de cassis. Connectez 300 ml d'eau bouillante avec 2 c. l matières végétales sèches ou fraîches (hachez les feuilles). Au bout d'une demi-heure, la composition, insistant sous le couvercle fermé, est prête à l'emploi.
    • collecte de température. Camomille, églantine séchée, pied de biche - une cuillère à soupe, fleurs de tilleul - 2 cuillères à soupe. Mélanger les ingrédients, verser dans une casserole, verser un demi-litre d'eau bouillante. Composer bouillir pendant 3 minutes, mettre de côté du feu, couvrir avec un couvercle. Après un quart d'heure pour tendre l'outil, prenez une demi-tasse deux fois par jour. Les patients avec un diagnostic de "pollinose" à base de plantes ne conviennent pas;
    • décoction d'ortie. Les herboristes recommandent un remède utile contre de nombreuses maladies allergiques. Pour 500 ml d'eau, vous aurez besoin de quelques cuillères à soupe de feuilles séchées ou fraîches d'une plante en combustion. Verser de l'eau bouillante sur les matières premières naturelles, faire bouillir pendant 2 minutes, insister sous le couvercle pendant un tiers d'heure, filtrer. Prendre 1/3 tasse de bouillon par jour;
    • remèdes à base de plantes prouvés pour le nettoyage du corps. Dans un récipient, faites bouillir de l'eau (0,5 l), versez l'écorce de saule ou de chêne (une cuillère à soupe), puis laissez refroidir à feu doux pendant 10 minutes, puis laissez refroidir. Filtre bouillon, utiliser le matin et le soir avant les repas pour un troisième verre.

    À une température correspondant aux maladies allergiques, vous ne pouvez pas boire de thé avec du miel, des framboises, du lait entier au beurre. Ces produits sont des stimuli puissants qui renforcent la réponse immunitaire négative. L'obtention d'une portion supplémentaire de l'allergène perturbe le cours du traitement et provoque une augmentation des signes négatifs.

    Température d'allergie

    L'allergie a de nombreuses manifestations. Elle s'accompagne souvent de larmoiement, d'écoulement nasal, de rougeur de la peau, d'éruptions cutanées, de dermatite, d'asthme bronchique. Parfois, une température élevée peut joindre ces symptômes. Et si cela se produit? Et la température en général peut-elle accompagner une maladie comme une allergie?

    Est-ce que la température dans les allergies?

    Les médecins pensent généralement que la fièvre et les allergies ne sont pas liées. Et bien que ce soit le cas dans la plupart des cas, il existe plusieurs exceptions à cette règle.

    Une augmentation de la température corporelle est généralement due à divers facteurs. Elle peut être causée à la fois par des causes endogènes (internes) et exogènes (externes). Dans certains cas, une augmentation de la température est une réaction de défense du corps, stimulant toutes ses ressources pour lutter contre l'infection, et dans d'autres cas, la présence de substances spéciales dans le sang qui provoquent une élévation de la température - des pyrogènes. Les pyrogènes peuvent être, par exemple, des toxines produites par des bactéries. Ainsi, une augmentation de la température est un processus pour la mise en œuvre duquel il est nécessaire d'utiliser une variété de mécanismes biologiques. Dans les allergies, on n’observe généralement pas cette situation, ce processus n’affectant qu’une partie du système immunitaire du corps.

    Cependant, le mécanisme de l'allergie n'exclut pas complètement un tel scénario. Après tout, le développement d'une réaction allergique implique la libération dans le sang d'un grand nombre de médiateurs inflammatoires - les histamines. Ils remplissent de nombreuses fonctions dans le corps, et l'une d'entre elles consiste à dilater les vaisseaux périphériques et à augmenter leur perméabilité. Et cela entraîne à son tour une hyperthermie des tissus dans lesquels la concentration en histamine se produit.

    Cependant, une augmentation de la température est une réponse systémique du corps. Et pour que les histamines augmentent la température de l’organisme tout entier, et non de ses tissus individuels, tels que la peau, il faut attribuer beaucoup d’histamine. Et cela représente déjà une menace pour tout le corps. Par conséquent, une augmentation de la température des allergies est un symptôme dangereux qui peut être accompagné d'autres manifestations graves, telles que le choc anaphylactique.

    Cependant, le plus souvent avec des allergies peut être la température pour des raisons non liées à l'allergie elle-même. Par exemple, la température peut être causée par une infection fongique, bactérienne ou virale parallèle. Ce n’est un secret pour personne que de nombreuses manifestations allergiques, telles que l’œdème, la dermatite, la rhinite, peuvent être accompagnées de maladies infectieuses de nature virale ou bactérienne. Et dans un tel cas, la fièvre est un symptôme tout à fait naturel - un signe de la lutte de l'organisme contre l'infection.

    En outre, une augmentation de la température peut être provoquée par une autre raison, à savoir l'intoxication du corps. Après tout, de nombreuses toxines sont simultanément des allergènes puissants. Ainsi, dans de tels cas, la fièvre et les allergies peuvent aller de pair, bien qu’elles ne soient pas directement liées

    Ainsi, les allergies peuvent parfois être accompagnées de fièvre, bien que ce symptôme soit rare. Ces cas sont appelés allergies atypiques. Cependant, les valeurs de température pour l'allergie atypique restent généralement basses - pas plus de + 37,5 ° C, sauf, bien sûr, dans les cas où une infection bactérienne ou virale rejoint l'allergie.

    Types d'allergies qui ont le plus souvent de la fièvre

    Cependant, les allergies peuvent provoquer de la fièvre chez certaines variétés de cette maladie et, dans ces cas, la fièvre est la norme plutôt que l’exception. Ces types d'allergies comprennent:

    • allergique aux piqûres d'insectes et aux animaux,
    • allergie aux médicaments
    • allergie au vaccin (maladie sérique).

    Allergie à la morsure

    Le poison, qui est injecté lorsque les insectes sont piqués (abeilles, guêpes, fourmis, etc.), sans parler des morsures de serpent, a un effet toxique sur le corps. Si elle entre dans la circulation systémique, la victime et sa réaction allergique peuvent connaître une forte augmentation de la température. C'est une sorte de réaction défensive du corps, qui réagit ainsi à la pénétration de poisons dans celui-ci. Dans le même temps, les valeurs de température peuvent être assez élevées et atteindre + 39 ° C. Surtout cette réaction est typique pour les enfants. En plus de ce symptôme, l'allergie à la morsure est souvent accompagnée d'un gonflement et d'une éruption cutanée. Ce type d'allergie survient généralement sous une forme sévère et nécessite un traitement immédiat chez le médecin.

    Allergies médicamenteuses

    De nombreux médicaments peuvent provoquer, en plus d'une réaction allergique, une augmentation de la température. Peu importe qu'ils soient injectés ou injectés dans le tractus gastro-intestinal. En particulier, il existe une allergie lors de l'introduction ou de l'ingestion d'antibiotiques à la pénicilline. La température augmente un peu moins fréquemment avec l'utilisation de tétracyclines, de sulfamides et de métronidazole. Une telle réaction est très caractéristique des enfants.

    Introduction du vaccin (allergie au sérum)

    En fait, les allergies graves lorsque l'administration du vaccin se produit rarement. Toutefois, si des signes d’allergie subsistent, ils sont généralement accompagnés d’un symptôme tel que la fièvre. Dans certains cas, ce phénomène n’est pas une pathologie, car il indique que le système immunitaire a reconnu l’antigène de l’agent pathogène et apprend à le combattre. Le plus souvent, un symptôme tel que la fièvre avec l'introduction de vaccins disparaît de lui-même. Cependant, dans les cas graves, la fièvre associée à la maladie sérique peut être accompagnée de douleurs aux articulations et aux muscles, d'urticaire, de lésions des organes internes.

    La température chez les enfants allergiques

    Chez les enfants, la fièvre avec des allergies est plus fréquente que chez les adultes. Toutefois, il n’est pas toujours possible que cela soit dû à une réaction allergique et non à une maladie infectieuse qui accompagne l’allergie. Bien sûr, un rhume chez un enfant est généralement accompagné de symptômes respiratoires - toux, nez qui coule, mal de gorge. Cependant, dans certains cas, les symptômes peuvent être effacés, par exemple lorsqu'une infection à entérovirus se produit, ou n'apparaissent pas immédiatement. En outre, les allergies et les maladies infectieuses peuvent également présenter des symptômes similaires, tels qu'un nez qui coule (rhinite).

    Bien sûr, il y a des moments où il y a de sérieuses raisons de croire qu'un enfant souffre précisément d'une réaction allergique. Par exemple, s'il avait été vacciné peu de temps auparavant ou s'il avait été mordu par un insecte. En outre, les enfants sont souvent caractérisés par une réaction allergique au pollen, provoquant une augmentation de la température. Il s'agit d'une affection assez grave qui, si elle n'est pas traitée, peut entraîner des complications telles que l'asthme bronchique. Les allergies alimentaires chez un enfant peuvent également entraîner une augmentation de la température corporelle.

    Toutefois, dans tous les cas, lorsque la température de l’enfant monte, il est nécessaire de consulter un médecin pour établir le diagnostic exact - qu’il s’agisse d’une allergie atypique ou d’une maladie respiratoire aiguë. En outre, le médecin doit différencier les allergies de certaines maladies virales, accompagnées de démangeaisons, d'éruptions cutanées et d'une forte fièvre - varicelle ou rubéole. L’analyse de l’anamnèse joue un rôle important. Ainsi, si l’enfant a déjà eu une réaction allergique, la probabilité qu’il ait une attaque d’allergie atypique, et non un simple ARVI, augmente.

    Augmentation de la température chez les adultes

    L'allergie atypique chez l'adulte est moins fréquente que chez l'enfant. Cependant, dans certains cas, par exemple, en cas d’allergie aux médicaments ou de piqûres d’insectes, la température peut augmenter chez l’adulte. En même temps, l’allergie atypique est généralement accompagnée des symptômes habituels de l’allergie - apparition d’éruptions cutanées, d’œdèmes, etc.

    Traitement de la fièvre avec des allergies

    Une fièvre est juste un symptôme indiquant un processus pathologique, bien que plutôt déplaisant, et non la maladie elle-même. Par conséquent, réduire la température en cas d’allergie n’est pas particulièrement nécessaire, sauf si elle ne dépasse pas des valeurs élevées, par exemple à + 38 ° C. L'accent devrait être mis sur le traitement des causes des allergies - neutraliser les allergènes et empêcher leur pénétration ultérieure dans l'organisme. Par exemple, si une allergie est provoquée par des médicaments, il est alors nécessaire de cesser de les prendre. Si la nature de l’allergie est un aliment, il faut prendre des entérosorbants pour aider à neutraliser les allergènes dans le tractus gastro-intestinal. En outre, pour réduire le niveau d'effets sur le corps des médiateurs inflammatoires de l'histamine, des antihistaminiques doivent être pris. Il faut se rappeler que les antipyrétiques classiques, tels que le paracétamol et l’aspirine, ne permettent pas de prévenir l’apparition de complications allergiques graves, telles que le choc anaphylactique et l’œdème de Quincke.

    Est-ce que la température dans les allergies chez les adultes et les enfants

    Nombreux sont ceux qui doutent qu'ils s'infiltrent: peut-il y avoir de la température dans les allergies, car ce phénomène est plus caractéristique des maladies infectieuses ou virales que des allergies. Nous comprendrons cette situation plus en détail.

    Qu'est-ce qu'une allergie?

    Les éternuements, les démangeaisons, la congestion nasale et les éruptions cutanées sont les symptômes par lesquels les personnes reconnaissent toujours facilement une allergie, qu’elles aient ou non été touchées par cette maladie pendant de nombreuses années.

    Lorsque le corps humain rencontre à plusieurs reprises un allergène (laine, pollen, poussière, etc.), il devient plus sensible à cet irritant appelé sensibilisation. L'allergie se produit lors de la prochaine rencontre de l'allergène avec l'organisme précédemment sensibilisé.

    Puisque le corps de chaque individu est un système interne unique, les gens peuvent réagir au même irritant de différentes manières.

    Ainsi, lors de la rencontre avec un allergène, une personne peut être exposée à un état grave pouvant aller jusqu'au choc anaphylactique et au coma, tandis que le passage du même irritant devant un autre corps humain ne provoquera pas la moindre symptomatologie.

    Une personne peut provoquer des allergies telles que des groupes d'irritants:

    • les médicaments, principalement les antibiotiques pénicillines;
    • produits alimentaires (agrumes, noix, fruits de mer, œufs, etc.);
    • les morsures d'insectes telles que les abeilles et les guêpes;
    • moisissure;
    • pollen de diverses plantes;
    • la poussière et les acariens;
    • produits chimiques (lavage, nettoyage, crèmes, détergent à vaisselle, etc.);
    • vaccins, à savoir les protéines qu'il contient.

    En fonction de la variété des stimuli, il s'avère que les voies de pénétration dans le corps et la force de leur influence sont complètement différentes. Par conséquent, les manifestations cliniques peuvent être différentes.

    Température du corps humain

    C'est l'indicateur principal de l'état thermique, humain et animal. Chez l'homme, la température corporelle normale, mesurée dans l'aisselle, est comprise entre 35,6 et 36,9 ° C. Pendant la journée, la température d'une personne peut varier de 0,5 à 1,0 ° C, ce qui est la norme physiologique.

    Mais avec une baisse ou une augmentation significative de la température, des conséquences extrêmement graves pour le corps sont possibles. Ainsi, lorsque la température descend en dessous de 35,5, il se produit une dépression du métabolisme, une diminution du pouls et de la pression artérielle, une perte de conscience et, en l'absence d'aide, la mort.

    Contrairement à la température basse, la température corporelle élevée est transmise par le corps humain beaucoup plus difficile. Avec l'augmentation du thermomètre à 42 ° C, toutes les protéines du corps commencent à se replier sous l'action de la température élevée. Si une telle personne n'aide pas à temps, alors cet état peut réduire l'activité du système nerveux central, ce qui entraînera la mort de la personne.

    Température d'allergie

    Bien que le tableau clinique des allergies soit très diversifié, certains signes permettent de distinguer avec précision les allergies d'autres maladies.

    La plupart des gens présentent un certain nombre de symptômes tels que gonflement de la muqueuse nasale, toux, larmoiement, rougeur et douleur aux yeux, difficulté à respirer, lésions cutanées variées et même maux de tête.

    Mais souvent la question se pose, si la température est avec des allergies. La température n'est pas un symptôme d'allergie obligatoire, mais dans certaines conditions, elle peut augmenter.

    La température pour les allergies chez les adultes est extrêmement rare. Cependant, si le corps humain est très sensible à un irritant, il peut provoquer une forte réaction immunitaire et, par conséquent, une augmentation de la température corporelle.

    Dans la plupart des cas, le thermomètre se développe avec une allergie à un médicament. Cela s'explique par le fait que le volume de médicament injecté est supérieur au volume de venin d'insecte ou de pollen de plante. De plus, tous les médicaments sont assez concentrés, ce qui les rend plus agressifs par rapport aux produits alimentaires.

    Si une personne ne subit pas de test cutané pour détecter la présence d'une allergie à ce médicament avant de le prescrire, cela peut entraîner des complications. Ainsi, dans le contexte du bien-être complet, après l’administration de la dose d’un allergène, une personne peut subir un choc soudain, puis la mort.

    Il existe également une sensibilité innée à certains allergènes. Cette caractéristique du corps ne peut être identifiée que par des tests spéciaux dans le laboratoire d'immunologie.

    Chez ces personnes, même ingérées, même en faible concentration, un irritant peut provoquer une forte réaction allergique, ainsi qu'une augmentation de la température corporelle.

    Température d'allergie chez les enfants

    Le système immunitaire de l’enfant n’est pas encore aussi développé que chez l’adulte. Les enfants sont plus susceptibles à l'influence de divers facteurs environnementaux. L'allergie chez les enfants est la deuxième place après les maladies catarrhales parmi les maladies infantiles les plus courantes.

    Comme dans la population adulte, la question de savoir si les allergies peuvent donner une température à un enfant reste ouverte. Comme chez l'adulte et chez l'enfant, l'élévation de température peut être déclenchée par tout allergène. De plus, étant donné le poids de l’enfant, une très petite dose d’irritant peut provoquer une forte réaction allergique avec complications.

    Il y a aussi des cas où la température n'augmente pas en réponse à un stimulus introduit dans le corps de l'enfant, mais à une infection secondaire qui s'est contractée.

    Si l’une des manifestations cliniques de l’exposition d’un allergène au corps de l’enfant est une démangeaison cutanée, les enfants peuvent contracter l’éruption cutanée en se gratifiant.

    Le corps, qui se lance dans une lutte active contre un agent infectieux, comprend l’ensemble de ses fonctions protectrices et l’hyperthermie en fait partie. Dans ce cas, une hyperémie autour de la plaie, un gonflement de la peau et une légère douleur ou gêne au site de grattage indiqueront une infection du corps de l’enfant.

    Il arrive parfois que lors du peignage des lésions, aucune infection de ce lieu ne se soit produite et que la température ait encore augmenté. Cela s'explique par le fait que dans le corps de chaque personne se trouve un régulateur spécial de certains processus physiologiques - l'histamine. Ainsi, lorsqu'une éruption cutanée caractéristique se produit avec des allergies, l'histamine permet à un certain nombre d'autres cellules de pénétrer jusqu'au site de l'inflammation, afin d'accélérer le processus de guérison.

    De plus, il ne faut pas exclure qu'un enfant puisse avoir deux maladies en même temps. Par exemple, dans le cadre d’une vaste clinique d’allergie, les premiers signes de grippe peuvent apparaître, à commencer par le fait que la température de la personne augmente.

    Dans tous les cas, quelle que soit la cause ou la cause des symptômes d'allergie, y compris une augmentation de la température, vous devriez toujours consulter un médecin pour un traitement adéquat et sans danger.

    Comment sont les allergies et la fièvre?

    Une réaction allergique est la réaction de l'organisme à la pénétration de composants étrangers perçus à tort comme dangereux. Parfois, ce sont les substances les plus inoffensives: pigments naturels, particules de laine, etc. Les manifestations classiques du processus allergique n'impliquent pas une augmentation de la température corporelle. Mais ce n'est pas toujours le cas. Les allergies peuvent causer de la fièvre. Selon diverses estimations, la fréquence de ce phénomène varie de 2 à 15%. Le plus souvent, le symptôme se développe chez les patients dans les régions chaudes. Ceci est dû, apparemment, à la force de la réponse immunitaire du corps.

    La température pendant les allergies augmente progressivement ou rapidement. Ici aussi, tout est individuel. Il existe un schéma paradoxal: plus le système immunitaire est fort, plus la probabilité de subir une réaction allergique atypique est élevée.

    Les allergies peuvent-elles causer de la fièvre?

    Oui, comme déjà mentionné, c'est tout à fait possible. Il n’y avait pas assez d’études spécialisées sur ce point, il y avait peu de matériel pour étudier et comprendre les mécanismes. Sur la base du fait qu'il existe, nous pouvons parler de tels facteurs qui augmentent le risque de fièvre dans le contexte de la réponse immunitaire:

    • La présence dans le corps du centre d'inflammation infectieuse chronique. Des dents carieuses au foie atteint d'hépatite. Dans une telle situation, l’augmentation des performances du thermomètre est le résultat d’un processus combiné.
    • Maladie inflammatoire aiguë d'origine infectieuse: amygdalite, laryngite, stomatite, ainsi que des pathologies plus graves.

    Avec les allergies, il peut y avoir de la fièvre, et la raison en est une hypersensibilisation du corps. C'est-à-dire une sensibilité accrue lors d'une exposition à des stimuli externes. Normalement, le seuil de sensibilité est assez élevé. Après l'influence de certains facteurs défavorables - diminue. Parmi eux:

    • Intoxication toxique. Y compris les drogues. L'empoisonnement provoque une défaillance du fonctionnement normal du système immunitaire. Possibilité de sauts spontanés de la pression artérielle, indicateurs de température. L'exposition aux allergènes sera également nettement plus élevée.
    • Tendance au choc anaphylactique, réactions immunitaires sévères.
    • Caractéristiques du système immunitaire. Ils sont hérités, car en partie génétiquement. L'homme n'est pas une feuille blanche. Cette "vinaigrette" du matériau des ancêtres, selon diverses estimations, jusqu'à la septième génération. De plus, si les parents avaient un problème similaire, alors avec une probabilité élevée, il se manifestera chez un enfant.

    Ainsi, les allergies peuvent être accompagnées de fièvre. Mais pour le développement de réactions thermiques nécessitent certaines caractéristiques du corps.

    Pourquoi la température augmente-t-elle avec les allergies?

    Le problème est causé par trois groupes de facteurs. Une augmentation de la température dans les allergies résulte des réactions immunitaires, biochimiques et physiologiques réelles.

    1. Facteur immunitaire. Lorsqu'il est confronté à une substance potentiellement dangereuse du point de vue de l'organisme, le corps commence à produire des immunoglobulines de classe E. Ce processus s'accompagne d'une sensibilisation marquée (c'est-à-dire d'une sensibilité accrue) de l'organisme. La réponse immunitaire elle-même et les facteurs tiers entrent en jeu.
    2. Libération d'histamine. Ceci est un résultat naturel de la destruction des basophiles mastocytaires. L'histamine est considérée comme un médiateur de l'inflammation. Comme tout autre processus inflammatoire, il s'accompagne de fièvre.
    3. Réduction et contraction de petits vaisseaux périphériques dans tout le corps. Cela conduit à une circulation sanguine altérée. D'où le tremblement, la sensation de froid, de gel, de tremblement. En réponse, le centre de production de chaleur est activé. Dans le contexte d'une température corporelle normale, cela entraîne une surchauffe.

    La dilution de ces facteurs n’a aucun sens, dans tous les cas, les trois sont présents. Mais même si les allergies peuvent causer de la fièvre, les performances du thermomètre seront minimes. Une faible fièvre (de 37 à 37,9 degrés) est le résultat le plus probable d'une réaction immunitaire même grave.

    Indicateurs de thermomètre pour les allergies

    La réaction habituelle du corps à un allergène est la démangeaison de la peau, des rougeurs, des larmoiements, la libération de mucus par le nez et des éternuements. C’est une situation classique: l’œdème de Quincke et le choc anaphylactique sont moins fréquents.

    L'augmentation de la température corporelle est un symptôme rare. Les indicateurs de thermomètre suivants sont possibles:

    • Allergie et température 37 - l'option la plus probable. Un patient fort au moment de la réaction ne ressentira même pas un chauffage aussi insignifiant du corps.
    • Allergie et température 38 - Les patients plus jeunes, âgés d'un mois à un an, sont plus enclins à un tel scénario, car l'organisme n'a pas encore développé de réponses stéréotypées à différents types de menaces. L'immunité du bébé est faible et incapable de réagir adéquatement aux facteurs externes. Avec la croissance du thermomètre, vous devez appeler une ambulance, car des complications fatales sont possibles.
    • Indicateurs d’un thermomètre supérieur à 38. C’est une évolution atypique, même pour la réponse immunitaire la plus sévère. Très probablement, un processus infectieux-inflammatoire est imposé, un état mixte se produit. Il est impossible de comprendre où finissent les allergies et où commence une autre pathologie.

    Les températures élevées pour les allergies ne se trouvent pas dans plus de 10% des cas. La plupart des situations cliniques de ce type se produisent chez les enfants. La température des allergies chez les adultes dépasse rarement 37-37,2 degrés Celsius. Dans le même temps, prouver le lien de causalité entre fièvre et réponse immunitaire n’est possible que dans des conditions "stériles".

    Donc, quand les allergies sont de la fièvre, mais les patients le ressentent rarement. Il faut prêter une attention particulière aux symptômes caractéristiques du processus pathologique:

    • Peau brûlante et qui démange.
    • Déchirer, douleur dans les yeux.
    • L'écoulement de mucus par le nez, les éternuements.
    • Démangeaisons dans la gorge, les oreilles.
    • Dyspnée, suffocation (dans les cas cliniques difficiles).
    • Gonflement du visage, des mains, du cou, des jambes.

    Quelle est la température des allergies?

    Cette question n'a pas de réponse définitive. Les indicateurs de thermomètre peuvent durer de quelques minutes à plusieurs heures. Dans le même temps, la fièvre ne persiste pas pendant toute la réaction allergique. En d’autres termes, la température corporelle baisse et il reste encore des signes d’allergie.

    Chez les enfants, des options cliniques plus sévères sont possibles, mais il s'agit d'un cas relativement rare.

    L'allergie et la température chez un adulte durent ensemble pendant plusieurs heures maximum. En même temps, les indicateurs du thermomètre reviennent à leurs marques normales avant que l'état du patient ne se stabilise.

    Si au moins l'un des phénomènes suivants se produit, vous devez appeler une ambulance ou contacter un allergologue immunologue, dans les cas extrêmes, un médecin de district ou un pédiatre:

    • La température des allergies ne tombe pas plus de 4 heures.
    • Les indicateurs de thermomètre augmentent sans raison apparente, l’augmentation n’est pas due aux actions du patient.
    • Les antipyrétiques sont inefficaces.
    • Le processus pathologique est présent chez un enfant jusqu'à un an.

    Dans une telle situation, des complications fatales sont possibles, bien qu'un tel scénario soit peu probable.

    Lectures de température

    La température pour les allergies est variable. Les symptômes d'allergie avec la température dépendent de la forme du processus pathologique et de sa localisation. Au fur et à mesure que la colonne de mercure s'élève, il est nécessaire d'évaluer les manifestations qui l'accompagnent et de déterminer la nature du diagnostic principal.

    Rhinite

    Ceci est un nom générique pour les lésions inflammatoires des sinus. Le plus souvent (dans 80% des cas), les sinus maxillaires sont touchés - c'est ce qu'on appelle la sinusite. Légèrement moins - frontal (frontal). L'inflammation est accompagnée d'une légère fièvre sous-fébrile (37-37,5 degrés). En outre, il existe de telles manifestations:

    • Mucus clair ou purulent du nez.
    • Douleur dans les sinus.
    • Nez qui coule, incapacité à respirer par le nez.
    • La perte ou l’émoussement de l’odeur est temporaire.

    La température dans la rhinite allergique est minimale, mais ne se produit pas d'elle-même. La rhinite allergique est accompagnée d'une température d'environ 37 degrés.

    Toux

    Ce n'est pas un diagnostic, mais un symptôme en soi, y compris dans les réactions allergiques. Développé sur le fond de la bronchite ou de l'asthme. Très rarement provoque une augmentation des performances du thermomètre. Si ce phénomène se produit, la limite est de 38 degrés Celsius. Les manifestations concomitantes dépendent de la forme de la maladie. Habituellement, tout se limite à tousser dans les expectorations.

    La dermatite

    Les allergies avec la température se produisent également lorsque la couche externe de la peau, l'épiderme, est affectée. Dans le contexte du processus immunitaire, une augmentation des performances du thermomètre est un phénomène extrêmement rare. Il se produit soit avec une implication étendue des couches cutanées, soit en raison de processus infectieux. Le niveau maximum possible est de 38 degrés Celsius.

    Allergies alimentaires

    Encore une fois, pas un diagnostic, mais un complexe symptomatique correspondant à une amygdalite ou une pharyngite (inflammation des muqueuses des amygdales et du pharynx). La température de l'allergie dans la gorge est rare, dans environ 7 à 9% des cas, en raison d'une réponse immunitaire intense accompagnée de nombreux autres symptômes, tels que vomissements, troubles de la conscience, diarrhée et douleurs abdominales. Chez les enfants, une version clinique de l'allergie alimentaire peut être accompagnée de troubles digestifs et se présenter sous la forme d'une entérocolite avec des signes de dysbactériose. Dans une telle situation, une augmentation des marques sur le thermomètre est probable, mais pas supérieure à 38 degrés. Des frissons avec des allergies sont également possibles.

    Réaction aux piqûres d'insectes

    Le facteur principal dans le développement de la réponse immunitaire dans une telle situation est l'effet du venin d'insecte sur le corps. De nombreux poisons de ce type ont les propriétés des pyrogènes, c’est-à-dire des substances renforçant l’incendie. Les morsures d'abeilles, de guêpes et de bourdons sont les plus courantes. Les morsures des grandes araignées sont possibles sous les latitudes méridionales.

    Dans le cas où la température augmente avec une allergie aux piqûres d'insectes, un processus se superpose à l'autre: une réaction allergique à la température. Vous pouvez observer les manifestations caractéristiques du processus principal:

    • Site de la lésion enflée.
    • Rougeur et enflure au niveau de la morsure.
    • Augmentation locale de la température corporelle.

    Réponse de drogue

    Lors de la prise de certains médicaments est la température des allergies aux médicaments. Dans cette situation, augmenter le thermomètre à 38 n'est pas la limite. Le thermomètre peut indiquer 39 degrés. C'est l'un des types de réponse immunitaire les plus dangereux. Il se produit en outre souvent - environ 20% des réactions sont accompagnées de fièvre. La raison en est l'absorption rapide de médicaments par le corps, car ils sont conçus pour une pénétration rapide dans le sang. L'allergène dans une telle situation se présente en concentrations élevées. D'où la réponse intense de l'immunité.

    L'élimination d'une telle condition devrait être complexe, avec l'utilisation de préparations de plusieurs groupes pharmaceutiques et la détoxification.

    Maladie sérique

    Il s'agit d'une réponse immunitaire active à l'introduction de vaccins, de sérum et d'autres composants. La fièvre dans une telle situation est l'un des principaux symptômes.

    Les signes de fièvre et d'allergie sérique sont les suivants:

    • Lésions du système nerveux central, névrite, lésions du dos.
    • Gonflement, formation d'infiltrat au site d'injection. En outre, rougeur, inflammation, douleur d'intensité variable.
    • Inflammation du myocarde.
    • Lymphadénite ou inflammation des ganglions lymphatiques au niveau régional.
    • Douleurs articulaires, arthrite secondaire.
    • Gonflement des voies respiratoires (rare).
    • Type de point de rash, la formation de papules remplies d'un liquide clair, vésicules.

    Le principal groupe de patients est constitué d'enfants âgés de moins de 10 ans et d'adolescents en cours de revaccination. Ce sont également des patients atteints de maladies génétiques auto-immunes.

    Les indicateurs de thermomètre pour la maladie sérique varient considérablement. La limite supérieure est souvent déterminée par la marque de 39,5 degrés. En hausse de 38,1 degrés - la base de l'hospitalisation. Surtout si on considère que la maladie sérique est instable, agressive et donne lieu à des complications pouvant aller jusqu'à l'issue fatale dans la perspective de plusieurs heures ou plusieurs jours.

    Autre

    Il existe d'autres variantes cliniques de la réponse immunitaire, notamment l'hypersensibilité à la lumière du soleil, appelée photodermatose. Cela se produit souvent au contact de l’amoncelle et d’autres plantes de ce type.

    Que signifie la basse température dans les allergies?

    Cette option est encore plus dangereuse que la chaleur. Cela devient le résultat de la libération d'histamine, de l'expansion des vaisseaux périphériques, d'une chute brutale de la pression artérielle. Si la pression diminue, il y a des frissons, des sueurs froides, un essoufflement, une perte de conscience, alors il est urgent d'appeler l'équipe médicale. Ce sont des signes de choc anaphylactique croissant. De plus, vous devez appeler une ambulance avec le développement rapide d'un tel état.

    La température réduite pour les allergies est à 35 degrés et même plus bas. C'est le revers de la réponse immunitaire. Il est impossible de prédire à l'avance la probabilité d'un tel résultat. Probablement haute sensibilité à un allergène spécifique.

    La fièvre provoque-t-elle des allergies?

    Des allergies, la température peut monter en quelques minutes ou quelques heures. Dans ce dernier cas, le temps d'aider davantage. Quels médicaments utiliser?

    Avec une augmentation de plus de 38,1 degrés, vous devez abattre la chaleur. L'allergie sous forme de température est arrêtée par un complexe de médicaments:

    1. Antipyrétique à base d’ibuprofène, moins de paracétamol. Nurofen, l'ibuprofène conviendra, pour les enfants - sous la forme d'une suspension (Panadol, Nurofen).
    2. Antihistaminique. C'est le groupe principal de fonds. Appliquez des antihistaminiques de la première génération (Suprastin, Tavegil, Pipolfen, Diazolin), le troisième dans les cas bénins (médicaments à base de Tsetrin). La deuxième génération n'est pas recommandée en raison du risque de complications cardiaques.

    Avec une co-infection et un processus inflammatoire, il est également traité avec une origine anti-inflammatoire non stéroïdienne, des antibiotiques, des médicaments antiviraux ou antifongiques.

    Une allergie à la fièvre est-elle possible?

    Il ne peut y avoir de réponse immunitaire au phénomène d'augmentation des performances du thermomètre. L'allergie à la température corporelle ne se développe pas. Mais sur les toxines bactériennes, sur les pyrogènes qui causent de la fièvre - c'est tout à fait possible. Le schéma de premiers secours et de thérapie dans ce cas est le même. Dans le même temps, la fièvre, la libération d'histamine et ses effets sur les cellules et les tissus du corps sont éliminés. Également effectué détoxification, suppression de l'activité de virus, bactéries ou champignons, stimulation du système immunitaire.

    Un type de pathologie mixte, lorsque la réponse immunitaire se superpose au processus infectieux, est le plus difficile en termes de guérison. Dans le cas de patients plus jeunes, une hospitalisation obligatoire est requise.

    Conclusion

    Les cas où la température augmente avec les allergies sont assez rares. Outre la maladie sérique et la réponse immunitaire à l'utilisation de médicaments, leur probabilité est faible. Vous pouvez réduire le risque en déterminant le degré de sensibilisation (sensibilité) de votre propre corps en effectuant des tests d'allergie. Le traitement doit être effectué sous la surveillance d'un immunologiste, d'un allergologue, d'un thérapeute ou d'un pédiatre.

    Auteur de l'article: Artem Shimansky, médecin praticien. Il est diplômé de l'Université de médecine de Saratov. Depuis 2008, elle exerce à Wroclaw (Pologne). Spécialisation: urologue-andrologue.

    Causes de la température dans les allergies chez un adulte

    Les réactions allergiques sont toujours accompagnées de processus inflammatoires qui se développent dans le corps.

    Dans certains cas, l'un des symptômes est une fièvre, mais il ne s'agit pas d'un signe inhabituel de réactions allergiques.

    Ce symptôme ne survient souvent pas à la suite d'une allergie, mais seulement dans son contexte par suite de l'activation de la microflore pathogène dans un corps affaibli ou de comorbidités de nature inflammatoire.

    Peut-il y avoir une température chez les adultes?

    Les allergies peuvent être accompagnées de fièvre, mais il s’agit d’un symptôme optionnel résultant de l’activité de l’histamine. Cette substance appartient à la catégorie des médiateurs (cellules spéciales qui transmettent au cerveau des informations sur la présence d’un corps étranger par l’intermédiaire d’impulsions nerveuses).

    Et comme tout allergène est techniquement un corps étranger, les histamines commencent à travailler dur, ce qui entraîne une augmentation de la température, mais l’effet n’est pas direct, mais indirect.

    L'activation des histamines conduit à un dysfonctionnement de divers processus dans le corps et, dans certains cas, elle se heurte à l'apparition de foyers inflammatoires et le corps commence à supprimer ces processus.

    Mais si l'on est allergique à certains produits ou à leurs composants, ainsi qu'aux médicaments et aux enzymes qui pénètrent dans le sang humain lorsqu'ils sont piqués par des insectes, cela est considéré comme normal et, le plus souvent, une telle violation n'est même pas traitée, en attendant que la température baisse.

    C’est essentiellement ce qui se produit et la température augmente de manière insignifiante. Il n’ya donc pas lieu de s’inquiéter.

    Causes de la réaction

    Les raisons pour lesquelles les allergies peuvent provoquer de la fièvre sont nombreuses, mais ce sont toutes des facteurs indirects plutôt que le résultat direct de réactions allergiques.

    Voici comment les allergologues expliquent ces phénomènes:

      L'utilisation de certains médicaments au cours du traitement.

    Habituellement, sur ce fond, il y a l'apparition d'éruptions cutanées, d'irritations et de démangeaisons des muqueuses, d'intoxication du corps. Chez les enfants, les ganglions lymphatiques peuvent augmenter considérablement.

  • Si l'on soupçonne une allergie au sang transfusé - dans ce cas, la température peut également augmenter, car le corps peut rejeter le matériel d'un autre donneur et, par conséquent, des processus inflammatoires y sont localisés.
  • Lorsque la température de la pollinose est considérée comme normale, elle peut augmenter pendant une longue période jusqu'à 37-38 degrés (fièvre de faible intensité).
  • Une température élevée se manifeste dans la réaction à la nourriture, à laquelle une personne peut être intolérante.

    Dans ce cas, une intoxication de l'organisme se produit parallèlement, au cours de la lutte avec laquelle la température peut atteindre 40 degrés. Habituellement, dans de tels cas, une intervention médicale urgente est requise.

    La cause peut souvent être la maladie sérique.

    C’est la réaction de l’organisme à l’introduction de médicaments protéiniques dans le traitement des allergies. On y observe, outre des températures jusqu’à 38 degrés, des éruptions cutanées, des démangeaisons, une transpiration abondante et de graves maux de tête.

    Le plus souvent, cette réaction se produit lors de l'introduction de sérums d'animaux. Le danger de cette affection est que la maladie sérique, sans traitement adéquat, peut rapidement se transformer en stade anaphylactique, ce qui conduit souvent au décès du patient.

    Avec de tels symptômes, les antihistaminiques sont immédiatement prescrits pendant les allergies: si leur administration aide, il n’ya plus lieu de s’inquiéter et la température augmente en raison de la lutte intense que le corps fait avec des allergènes, perçus par le système immunitaire comme un corps étranger.

    Si la température reste au même niveau ou diminue de manière insignifiante, la raison en est une autre maladie concomitante, et parallèlement à l'allergie, il faudra également la traiter.

    Quelle température est dangereuse?

    Les allergies peuvent donner une température allant jusqu'à 37-40 degrés. Le niveau auquel il peut être fixé dépend de plusieurs facteurs:

    • cause de réactions allergiques;
    • l'âge du patient;
    • le développement de maladies parallèles caractérisées par la fièvre;
    • caractéristiques physiologiques du corps.

    Dans la plupart des cas, la température sur le fond de l'allergie ne dépasse pas 38 degrés et passe au bout de quelques jours sans qu'il soit nécessaire d'utiliser des médicaments antipyrétiques.

    Si la température est instable et augmente constamment, dépassant la barre des 38 degrés et si d'autres symptômes sont observés (nausées, vertiges, difficultés respiratoires), vous devez immédiatement vous rendre à l'hôpital.

    Que faire et comment être traité?

    Si les experts déterminent avec précision que la cause de la température réside précisément dans la lutte de l'organisme contre les allergènes, les antihistaminiques Hifénadine, Lévocétirizine, Cétirizine, Loratadine, Claritine, Suprastine ou leurs analogues seront prescrits.

    En cas de symptômes sévères, des préparations de corticostéroïdes peuvent également être prescrites. Mais seul un médecin peut prescrire tous ces médicaments et, dans les cas où il n’est pas possible de lui rendre visite immédiatement, vous devez prendre vous-même un certain nombre de mesures.

    L'essentiel est de ne pas commettre d'erreurs communes:

    1. Vous ne pouvez pas prendre de bains chauds et vous dégourdir les jambes.
    2. Il est conseillé de ne rien manger avant l'examen par un médecin, car la cause de l'allergie peut résider dans n'importe lequel des produits dont dispose déjà le patient.
    3. Dans certains cas, les allergies sont recommandées par inhalation selon les recettes populaires, et si elles sont nécessaires - en aucun cas ne devez inhaler avec l'utilisation de la décoction de pommes de terre, car les composants qui leur sont attribués par paires ne peuvent qu'aggraver la situation.

    Le patient doit boire beaucoup de liquide, mais il vaut mieux s'abstenir de consommer des compotes, des boissons aux fruits et des boissons, parmi lesquelles de la rose sauvage, pouvant provoquer une augmentation des réactions allergiques.

    En cas d’allergie alimentaire, il est préférable de refuser les jus de fruits et les boissons gazeuses (en particulier les boissons sucrées). Il est préférable de boire du thé ordinaire sans sucre (noir ou vert), des teintures sur des herbes et même de l'eau pure purifiée ou bouillie.

    Du miel ou du citron peuvent être ajoutés à n’importe quelle boisson au goût, mais seulement si l’on sait de manière fiable qu’il n’ya pas d’allergie à ces produits.

    Il n’est pas logique de baisser la température par soi-même: si elle est basse et n’est pas accompagnée de symptômes supplémentaires, le patient reviendra rapidement à la normale.

    Si la température atteint rapidement des taux élevés, les remèdes populaires et l’absence de traitement approprié peuvent avoir de graves conséquences.

    Vidéos connexes

    Si les allergies donnent de la fièvre, il n’est pas nécessaire d’utiliser des médicaments antipyrétiques. Vous devez d’abord déterminer la cause de la maladie et commencer son traitement. Plus d'informations sur les causes et le traitement des maladies allergiques, voir ce graphique: