Caractéristiques du traitement de la dermatite allergique chez les nourrissons

La dermatite allergique est une pathologie assez commune chez les nourrissons et les enfants plus âgés. Si vous n'arrêtez pas l'effet d'un stimulus, une éruption cutanée légère peut se transformer en une forme chronique ou un eczéma.Le traitement efficace de la dermatite allergique chez les nourrissons dépend d'un diagnostic opportun, de la détermination de la cause, de la forme de la maladie.

Raisons

La dermatite allergique est une manifestation cutanée d'intolérance à un irritant (réaction allergique). Les substances suivantes peuvent être les facteurs étiologiques de l'allergie:

  • les allergènes alimentaires entrant dans la composition des agrumes, des noix, du miel, du poisson, des fruits de mer, du porc gras et bien d'autres (pour les bébés nourris au sein, c'est la nutrition de la mère qui compte);
  • médicaments, notamment antibiotiques, préparations de vitamines;
  • poussière domestique;
  • laine, animaux domestiques;
  • pollen végétal (y compris intérieur);
  • produits chimiques ménagers et produits d’hygiène (shampooings, crèmes, onguents, savons).


Les facteurs de risque qui déclenchent le développement de la dermatite allergique, sont considérées comme certaines maladies, conditions pathologiques diagnostiquées chez le nouveau-né:

  1. Déficits immunitaires de différentes étiologies, y compris l'immaturité physiologique du système immunitaire chez le nouveau-né. Surtout souvent, l'immunité est réduite chez les bébés prématurés, chez les enfants souffrant de diverses maladies congénitales, chez les bébés nourris artificiellement.
  2. Dysbactériose.
  3. Troubles digestifs dus au manque de production d'enzymes par le pancréas et à d'autres maladies du tractus gastro-intestinal.
  4. Prédisposition héréditaire aux maladies allergiques.

Les facteurs de risque de développer une dermatite chez un enfant en bas âge incluent également l’apparition précoce d’aliments complémentaires (jusqu’à 4 mois), une température inadéquate, l’humidité de l’air, le tabagisme des parents dans la pièce où se trouve l’enfant, des soins inadéquats de la peau pour le bébé, de mauvaises conditions sanitaires dans l’appartement.

Les symptômes

La maladie se manifeste non seulement par l'apparition de lésions cutanées, mais également par une lésion des systèmes digestif, respiratoire et autre.

Les principaux signes de dermatite allergique chez un nourrisson:

  1. Hyperémie de la peau. La localisation la plus fréquente de la lésion est constituée par les plis des jambes, des bras, des coudes, des coudes au genou, du visage, du cou, du dos et des plis interglaciaires.
  2. L'apparition sur les zones enflammées d'éruptions qui ressemblent à des boutons, des bulles.
  3. Sécheresse, desquamation de la peau, formation de croûtes sur la tête d'un enfant, comme le montre la photo ci-dessous.
  4. Démangeaisons de la peau affectée.
  5. Dans les cas graves, il se développe un gonflement des muqueuses des yeux, de la bouche, de la cavité nasale et des voies respiratoires supérieures. Cliniquement, ces processus se manifestent par une rhinite allergique, une conjonctivite ou un asthme bronchique. La manifestation la plus dangereuse - l'œdème de Quincke, nécessitant une hospitalisation immédiate de l'enfant.
  6. Altération du fonctionnement du système digestif: régurgitation, diarrhée, constipation, changement de couleur des selles.
  7. Perturbation du bien-être de l'enfant - caprices, perte d'appétit, sommeil.

Avec l'interaction continue avec l'allergène, le manque de traitement en temps voulu et de bons soins, il existe des zones de trempage, une irritation de la peau. Développent souvent des complications purulentes dues à l’infection secondaire.

Types de dermatite

Selon le facteur étiologique, le tableau clinique, il existe plusieurs types de la maladie:

  1. Variété séborrhéique de la dermatite atopique. Cliniquement, cette maladie se manifeste par la formation de croûtes jaunes ou brun clair sur la tête, un pelage de la peau dans la zone touchée. L'éruption est localisée sur le cuir chevelu, dans les cas les plus graves - sur le visage, les oreilles, le cou et la poitrine. Ce formulaire est généralement traité facilement. Souvent, les symptômes disparaissent d'eux-mêmes, sans l'intervention de médecins.
  2. Couche. Manifesté par le développement de l'érythème fessier dans les plis de la peau, le plus souvent - sur les fesses, dans le périnée de l'enfant. Si vous ne suivez pas les règles d'hygiène, l'état de la peau est aggravé.
  3. Le type de dermatite atopique est caractérisé par une évolution chronique avec des exacerbations périodiques (saisonnières). Plus souvent, les éruptions cutanées apparaissent pendant les périodes hors saison. En été et en hiver, il y a généralement une rémission. Les facteurs provoquants de la dermatite atopique sont les allergènes alimentaires et autres allergènes exogènes, la prédisposition génétique.

Diagnostics

Pour la nomination d'un traitement efficace nécessite un diagnostic rapide de la maladie avec la spécification de sa forme et l'identification du facteur étiologique. Pour poser rapidement le bon diagnostic, vous devez contacter un dermatologue ou un allergologue.

Il suffit généralement au médecin d'interroger les parents pour recueillir l'historique complet de la maladie et de la vie de l'enfant, en précisant les facteurs de risque de développement d'une dermatite allergique. Pour confirmer le diagnostic et le diagnostic différentiel avec d'autres pathologies, des méthodes de recherche supplémentaires peuvent être nécessaires:

  • test sanguin biochimique général;
  • étude des matières fécales pour la dysbactériose, examen scatologique;
  • Échographie des organes abdominaux, des reins, du petit bassin;
  • effectuer un test d'allergie;
  • étude du statut immunitaire.

Traitement

Pour se débarrasser des symptômes atroces de la dermatite atopique le plus tôt possible, il est considéré d’en établir la cause (irritant) et d’éliminer ses effets sur le corps de l’enfant.

Le traitement doit être complet et inclure tous les médicaments et méthodes de traitement non médicamenteux, visant la pathogenèse et les manifestations cliniques de la dermatite.

Utilisation de médicaments

Pour le traitement traditionnel de la dermatite chez les nourrissons, les experts recommandent des produits appartenant à plusieurs groupes pharmacologiques:

  1. Les antihistaminiques qui réduisent les démangeaisons, les rougeurs, le gonflement de la peau. En règle générale, Fenistil, Suprastin, Zodac et d’autres médicaments sont prescrits sous forme de pommades, de gels, de comprimés et de formes parentérales.
  2. Immunomodulateurs, complexes de vitamines et minéraux - pour la normalisation de l'immunité, la restauration des processus métaboliques dans le corps.
  3. Les Enterosorbents (Smecta, Lactofiltrum, Polysorb) sont prescrits pour lier et excréter les allergènes, les toxines et les produits métaboliques toxiques.
  4. Les enzymes sont utilisées pour restaurer les processus de digestion, une meilleure absorption des nutriments utiles.
  5. Pré- et probiotiques - normaliser la composition de la microflore du tractus gastro-intestinal, ce qui contribue à renforcer l'immunité, améliore la digestion.
  6. Pommades qui accélèrent la régénération des tissus épidermiques (Depantenol, Radevit, Sudokrem).
  7. Glukokortikoida sous forme de pommades (Advantan, Elokom, Futsikort). Ils sont nommés pour allaiter leurs enfants que sous des indications strictes.
  8. Antiseptiques, antibiotiques, antifongiques à usage local - pour la prévention et le traitement d'infections secondaires ou de complications.

Remèdes populaires

Pour le traitement de la dermatite chez un enfant, de nombreux parents ont recours à des méthodes non conventionnelles. Mais les médecins ne recommandent pas leur utilisation chez les enfants de moins d'un an, car la plupart des plantes médicinales traditionnelles sont des allergènes eux-mêmes. Avant d'utiliser une méthode de traitement non traditionnelle, il est nécessaire de consulter votre médecin pour organiser des tests d'allergie.

Les remèdes les plus sûrs et les plus utilisés de la médecine traditionnelle sont:

  • Goudron de bouleau. Deux fois par jour, appliquez la substance avec une couche mince sur la peau affectée.
  • Bouillons, infusions de plantes médicinales (fleurs de camomille, calendula, herbes de succession, racine de chêne). Trois cuillères à soupe versent litre d'eau bouillante, filtrer après refroidissement. Le liquide est ajouté à l'eau lors de la baignade.
  • Huile de lin et pommade à la camomille. Des fleurs bien écrasées sont mélangées à de l'huile à raison d'une cuillère à soupe de matières premières végétales par 100 ml d'huile. Pommade traiter les éruptions cutanées le matin et le soir.
  • Appliques au jus d'aloès ou à la citrouille fraîche. Un tampon de gaze est humidifié dans un liquide et appliqué sur les zones touchées.

Procédures spéciales

Le plan de traitement complexe comprend souvent des méthodes physiothérapeutiques:

  • thérapie au laser;
  • thérapie au quartz;
  • thérapie magnétique;
  • irradiation ultraviolette.

Régime de maman

L'observance d'un régime alimentaire spécial pour une femme qui allaite est un aspect important du traitement efficace et de la prévention du réapparition d'une dermatite allergique chez le nourrisson. Pour nourrir le bébé, il faut suivre quelques règles importantes:

  1. Exclusion des produits contenant une grande quantité d'allergènes (lait de vache, poisson, fruits de mer, fruits rouges et oranges, légumes, baies, bonbons, viandes fumées).
  2. Les nouveaux aliments dans le régime alimentaire devraient être introduits progressivement: à petites doses et un produit à la fois. Après cela, observez l'enfant pendant la journée. Si l'état de la peau et le bien-être ne se détériorent pas, le volume du plat administré augmente progressivement.
  3. Chaque nouveau produit est ajouté au menu pas plus d'une fois par quinzaine.

Mesures préventives

Après la récupération de l'enfant, afin d'éviter la récurrence de la dermatite atopique, il est nécessaire de prendre un certain nombre de mesures préventives:

  1. Normalisation du pouvoir. Lorsque maman suit un régime strict, le bébé est allaité. Chez les enfants de moins d'un an (en particulier jusqu'à 6 mois), tous les aliments complémentaires administrés sont exclus. En arrêtant les symptômes de la dermatite, ils recommencent à introduire des produits en observant toutes les règles. Si les symptômes de la maladie ne disparaissent pas pendant l'allaitement maternel, l'enfant est alors transféré vers une alimentation artificielle en choisissant un mélange hypoallergénique approprié.
  2. Utilisation de produits naturels pour des procédures hygiéniques (shampooings hypoallergéniques, gels, crèmes).
  3. Changement quotidien du linge de lit, des vêtements de bébé. Ils ne doivent provenir que de tissus à la lumière naturelle.
  4. Procédures d'hygiène quotidienne, changement de couche - pas moins d'une fois en 3 heures ou après chaque passage à la selle.
  5. Nettoyage humide régulier, en maintenant un niveau normal de température et d’humidité dans la pièce où se trouve l’enfant.
  6. L'exclusion du contact du bébé avec des animaux domestiques, des plantes à fleurs.
  7. Ne pas fumer dans la même chambre que l'enfant!
  8. Il est nécessaire de traiter en temps opportun les maladies du tractus gastro-intestinal afin d'éviter les situations stressantes.


La forme allergique de la dermatite est une pathologie très répandue chez de nombreux nourrissons.

Dans tous les cas, il est impossible de s’auto-traiter car, sans consulter un médecin, on peut nuire davantage à la santé de l’enfant et provoquer la survenue de complications graves de la dermatite.

Comment traiter la dermatite atopique, séborrhéique ou allergique chez le nourrisson?

Les pédiatres notent que la plainte la plus courante des jeunes parents est l’anxiété liée à l’apparition d’éruptions obscures sur la peau du bébé. Ce symptôme peut être trivial ou indiquer une maladie allergique assez grave. La tâche du médecin consiste à établir le diagnostic correct et à prescrire un traitement rapide.

La peau d'un nourrisson est tendre et mince, presque stérile. Le système immunitaire du bébé n'est pas encore complètement formé et, contrairement aux adultes, il réagit brusquement aux stimuli les plus insignifiants. Pour le développement de l'immunité de la peau prend du temps, c'est cette période est lourde pour le bébé la survenue d'une dermatite.

Pourquoi les bébés contractent-ils une dermatite?

La dermatite est une lésion cutanée inflammatoire qui se développe sous l’influence de divers facteurs externes et internes. La dermatite chez les nouveau-nés se manifeste par des éruptions cutanées violentes, des rougeurs, une inflammation et un gonflement de la peau et provoque un inconfort grave pour le bébé.

Des éruptions cutanées peuvent apparaître sur le visage, le corps, les mains et les jambes d'un enfant. Les parents doivent identifier et éliminer le facteur provoquant à temps, faute de quoi l'évolution de la maladie pourrait être compliquée par l'ajout d'une infection secondaire. Qu'est-ce qui cause une maladie?

  • Prédisposition génétique (si les parents souffrent de problèmes de peau, le risque de maladie du bébé augmente considérablement).
  • Grossesse malade, accouchement difficile.
  • Infections virales chez le bébé ou la mère pendant la grossesse.
  • Traitement d'un enfant avec des médicaments au cours des premières semaines de vie ou utilisation de médicaments par la mère pendant la grossesse et l'allaitement.
  • Dysbactériose et maladies intestinales chez un bébé.
  • Respect insuffisant des règles d'hygiène lors de la prise en charge d'un enfant.
  • Alimentation artificielle, erreurs nutritionnelles, introduction précoce d'aliments complémentaires.

Des symptômes de dermatite peuvent apparaître à la suite de l’utilisation de détergents qui ne sont pas destinés à la puériculture (savon, shampoing, lessive en poudre). Pour les procédures hygiéniques et le lavage des vêtements, vous devez utiliser uniquement des marques spéciales pour enfants hypoallergéniques.

Une couche, une taille inappropriée ou une température et une humidité trop élevées dans la pièce peuvent être un facteur provocant. Pour éliminer les allergènes et les irritants possibles, les pédiatres recommandent un nettoyage quotidien par voie humide de la pièce, en retirant les fleurs de la pièce et en repassant les couches et les vêtements du gosse au fer chaud.

Types de dermatite chez les nourrissons

En pédiatrie, il existe plusieurs types principaux de dermatite chez les nourrissons.

  • Contact
  • Séborrhéique
  • Couche de bébé
  • Atopique (allergique)

Chacun d'eux a ses propres causes, caractéristiques du cours et diffère par une approche différente du traitement. Considérez chaque type de dermatite néonatale plus en détail.

La dermatite de contact chez les nourrissons se caractérise par des lésions cutanées dans la zone de contact direct avec un irritant. La cause de l'inflammation de la peau et l'apparition d'éruptions cutanées peuvent être des coutures grossières sur les vêtements, les attaches métalliques, les boutons. C'est la forme la plus légère de dermatite, qui ne nécessite pas de traitement spécial.

La dermatite séborrhéique chez les nourrissons se manifeste par une inflammation de la peau sur la tête. En outre, il peut affecter le cou, les oreilles et les plis axillaires. Une caractéristique de cette forme de dermatite est la formation de croûtes jaunes sur la peau. Dans certains cas, la formation de croûtes (croûtes) s'accompagne de démangeaisons, perturbant le bébé. En l'absence de traitement en temps opportun, il existe un risque d'infection bactérienne secondaire.

La dermatite des couches chez les nourrissons se caractérise par une inflammation de la peau dans la région des fesses, des plis inguinaux et dans le bas de l'abdomen. La cause de cette forme de dermatite sont des erreurs dans les soins aux enfants. Des éruptions cutanées apparaissent en raison d'une irritation prolongée de l'urine et des excréments de la peau du bébé ou du frottement de la peau avec une couche incorrecte.

Une cause fréquente est le long séjour d'un enfant dans une couche, alors que la peau de bébé reste longtemps dans un environnement humide, entraînant l'apparition d'une érythème fessier et le développement d'une inflammation. La peau devient rouge et hypersensible, les éruptions cutanées démangent et gênent le bébé. En rejoignant une infection bactérienne apparaissent des pustules et une odeur désagréable.

La dermatite atopique chez les nourrissons est considérée comme la dermatose pédiatrique chronique la plus courante. Dans la plupart des cas, cette forme de la maladie apparaît chez le bébé dans les premières semaines de vie et se caractérise par une inflammation et une violation de l'intégrité de la couche supérieure de l'épiderme. La dermatite atopique (eczéma infantile) se manifeste par des éruptions cutanées, des rougeurs, une sécheresse et une desquamation de la peau sur les joues et les fesses de l'enfant. Les symptômes peuvent évoluer et, dans certains cas, les lésions peuvent devenir étendues.

Une cause fréquente de dermatite atopique est un facteur génétique. La maladie est transmise au bébé par des proches parents souffrant d'affections cutanées. En outre, les principaux responsables de la dermatite sont toutes sortes d'allergènes: aliments, ménagers, bactériens, fongiques, épidermiques.

Les allergènes alimentaires importants comprennent le lait, les agrumes, le miel, les œufs et les arachides. Les parents doivent en tenir compte et, dès l'apparition de symptômes de dermatite atopique, éliminer tout d'abord ces produits du régime alimentaire du bébé.

Parmi les facteurs gênants, on peut citer les produits chimiques ménagers (poudres, rinçages, savons), les produits cosmétiques destinés aux enfants. Les manifestations de dermatite peuvent provoquer des assainisseurs d'air, l'utilisation de parfum par la mère ou des déodorants. Une réaction allergique peut survenir à la poussière domestique, au pollen, aux poils d'animaux.

Dans certains cas, la cause de la maladie est une dysbactériose, une infection parasitaire (Giardia, vers), des dysfonctionnements du pancréas. Les symptômes de la dermatite atopique peuvent se manifester chez un enfant âgé de moins de 2 mois. Le pic de l'incidence se situe dans la période de 6 à 12 mois.

Aux premiers symptômes défavorables, les parents devraient demander l'aide d'un spécialiste, sinon la dermatite allergique chez les nourrissons pourrait s'aggraver et nécessiter un traitement grave et prolongé à l'avenir.

Symptômes de la maladie

Les symptômes de la dermatite chez les nourrissons dépendent de la forme de la maladie. Ainsi, avec une dermatite de contact, des éruptions cutanées apparaissent soudainement, la peau devient rouge et enflammée. Souvent, des démangeaisons se produisent, formant des croûtes suintantes, dont l'élimination est compliquée par l'ajout d'une infection bactérienne. Mais les manifestations de dermatite disparaissent rapidement si vous éliminez le facteur irritant.

La dermatite séborrhéique est causée par un certain type de champignon pathogène, principalement localisé sur le cuir chevelu, et survient à 2-3 semaines de la vie d'un enfant. Sur la tête du bébé, des croûtes (croûtes grasses jaunâtres) se forment sous les cheveux. Leur apparence peut être accompagnée de démangeaisons. Si l’immunité du bébé est gravement affaiblie, la dermatite séborrhéique peut être accompagnée d’un malaise général et d’une diarrhée.

Les symptômes de la dermatite de la couche sont bien connus de nombreux jeunes parents. La peau de l’enfant s’enflamme et rougit au niveau de l’aine, des fesses et de l’intérieur des cuisses. Ces manifestations sont associées à des soins insuffisamment hygiéniques pour les enfants. La dermatite bénigne de la couche est accompagnée d'éruptions cutanées mineures, d'hyperhémie et d'un gonflement de la peau.

En l'absence de soins appropriés, une éruption cutanée sous forme de bulles est ouverte, la peau commence à devenir humide et des érosions se forment. L'infection se propage à de nouvelles zones cutanées, il existe un risque de contracter une infection bactérienne secondaire, source de complications graves. La peau enflammée devient sensible, douloureuse, irritante et provoque une gêne grave. L'enfant devient agité, pleure, ne peut pas dormir pendant une longue période.

La dermatite atopique (allergique) se manifeste par une éruption cutanée abondante, qui est le plus souvent localisée sur les joues, les tempes, les coudes et les genoux, sur le corps et les fesses. La peau devient enflammée et rougie, sèche et démange constamment. Les démangeaisons peuvent être si graves que l'enfant se gratte constamment la peau. En raison du grattage des fissures et des blessures, la peau commence à devenir humide. Ensuite, les plaies se dessèchent et se recouvrent d'une croûte rugueuse.

Le bébé devient agité et irritable, ne dort pas bien et est toujours méchant. La dermatite sur le visage des nourrissons est accompagnée d'une desquamation de la peau, de l'apparition de taches rouges, de démangeaisons. Gratter les zones touchées entraîne la propagation de la dermatite et se heurte à l’introduction de bactéries pathogènes et au développement de complications.

En cas de dermatite, les parents doivent consulter un médecin dès que possible. Ils effectueront les études nécessaires pour clarifier le diagnostic et prescrire un traitement approprié.

Traitement

La réponse à la question de savoir comment et comment traiter la dermatite chez les nourrissons dépendra de la forme de la maladie, de la gravité de la maladie et de l'état général de l'enfant.

Le plus facile à traiter avec la dermatite de contact. Pour éliminer les symptômes, avec cette forme de la maladie, un traitement médicamenteux n'est pas nécessaire. Les parents devraient identifier un facteur gênant. Cela peut être des vêtements serrés, une peau délicate, des couches qui ne conviennent pas à la taille, des coutures rêches, des attaches métalliques ou des boutons en contact avec la peau d'un enfant. Lorsque l'irritant est éliminé, les symptômes de la dermatite de contact disparaissent.

La dermatite séborrhéique n’est pas difficile à guérir. Pour ce faire, vous devez brosser tous les jours les croûtes douces et les croûtes qui se forment sous vos cheveux, puis lavez-les avec un shampooing fongicide spécial nigérian. Après avoir nettoyé les croûtes et lavé la tête du bébé, celle-ci est séchée avec une serviette douce et traitée avec des préparations spéciales (Bioderma, Friederm zinc).

Une autre méthode courante d'élimination des croûtes consiste à lubrifier le cuir chevelu avec de l'huile végétale bouillie et refroidie. Après le bain, la tête du bébé est traitée à l'huile et mise sur un bonnet chaud pour la nuit. Le matin, les croûtes ramollies sont peignées avec des dents fréquentes. Chez de nombreux nourrissons, la dermatite séborrhéique disparaît de 1,5 à 2 mois.

Le traitement de la dermatite de la couche doit commencer par le respect scrupuleux des mesures d’hygiène en matière de garde d’enfants. La peau de bébé doit toujours être propre et sèche. Lors du changement de couche, le bébé doit être lavé à l'eau tiède. La peau doit ensuite être humidifiée à l'aide d'une lingette douce et une crème hydratante, une huile hypoallergénique ou une poudre de bébé en poudre doit être appliquée.

La nuit, il est préférable que le bébé porte une couche jetable, avec une couche spéciale absorbant l'humidité qui permet à la peau de rester sèche. Ne pas laisser l'érythème fessier. Pour ce faire, vous ne devez pas emballer votre bébé ni l'habiller trop chaud. Éliminer efficacement les symptômes des bains d'air dermatite. L'enfant est exposé et étendu sur une toile cirée recouverte d'une couche chaude, la température dans la chambre ne doit pas être inférieure à +25 ° C. Cette procédure peut être effectuée plusieurs fois par jour.

Pendant le traitement de la dermatite de la couche, la peau irritée et enflammée doit être nettoyée plusieurs fois par jour avec une solution de furatsilina ou de rivanol et lubrifiée avec des onguents D-Panthénol, Drapolen, Desitin.

  1. Drapolen a un effet antiseptique, protecteur et adoucissant sur la peau d'un enfant.
  2. Le D-Panthénol contient le principe actif dexpanthénol, qui stimule la récupération des cellules épithéliales et renforce les fonctions de protection de la peau.
  3. La pommade Desitin contient de l'oxyde de zinc dans sa composition, le médicament sèche bien les zones humides et a un effet antiseptique.

Le traitement le plus difficile de la dermatite atopique (allergique). L'ensemble des mesures prioritaires comprend l'identification de l'allergène, la limitation du contact du nourrisson avec les irritants possibles (poussière de maison, pollen de fleur, poils d'animaux), la sélection du mélange optimal lors de l'alimentation artificielle et l'ajustement du régime alimentaire de la mère qui allaite.

L’élimination des foyers d’infection chronique, la normalisation du système digestif et le traitement de la dysbiose constituent un point important du traitement. Il est recommandé de prendre des antihistaminiques, soulageant les démangeaisons et soulageant les manifestations allergiques. La posologie et la durée d'admission sont déterminées par le médecin traitant.

L'utilisation de sorbants est montrée, ils contribuent à l'élimination des toxines du corps. Des crèmes et des onguents anti-inflammatoires et hydratants à base d'ingrédients naturels donnent de bons résultats. Leur gamme est assez large, un spécialiste vous aidera à choisir le médicament le plus approprié. Dans les cas particulièrement difficiles, le médecin peut vous prescrire des stéroïdes. Ils doivent être utilisés avec prudence, pour une courte période, car ils ont de nombreux effets secondaires graves.

Une attention particulière est accordée à l'alimentation de la mère qui allaite. Le régime alimentaire de maman pour la dermatite chez les nourrissons devrait être basé sur des produits hypoallergéniques. Le lait entier et condensé, les œufs, les fruits de mer, le poisson, le chocolat, les agrumes sont exclus du menu. Soyez particulièrement vigilant avec les baies (fraises, framboises, fraises, argousier), les ananas et les melons.

Pendant l'allaitement, il n'est pas recommandé d'inclure les champignons, les aubergines et les tomates dans le menu. La consommation excessive de farine et de produits de confiserie, de café noir, de cacao et de miel doit être évitée. Les mères qui allaitent sont invitées à abandonner les cornichons, les viandes fumées, les sauces chaudes, les épices et les assaisonnements. Ne pas manger de moutarde, mayonnaise, raifort, radis. Pour provoquer une réaction allergique, on peut utiliser des noix (en particulier des cacahuètes), des légumineuses, du poisson en conserve, du caviar.

Pendant l'allaitement, les pédiatres recommandent aux mères les produits suivants:

  • Viande bouillie faible en gras (veau, poulet, lapin, dinde).
  • Légumes cuits à la vapeur ou à la vapeur (pommes de terre, chou, courgettes, brocolis).
  • Des soupes de céréales ou de légumes dans un bouillon faible en gras.
  • Une variété de céréales (sarrasin, avoine, riz, orge).
  • Produits laitiers (yaourt, kéfir, ryazhenka, fromage cottage).
  • Pommes au four.
  • Bananes, pastèques.
  • Pain de blé, beignes, biscuits secs
  • Thé non sucré (vert, fruit), compotez leurs fruits secs.

Une nutrition adéquate associée à un traitement médicamenteux aidera à faire face aux symptômes de la dermatite et à prévenir d'éventuelles complications. Pour éviter les éruptions cutanées répétées et le retour de la maladie, il est recommandé aux parents de prendre des mesures préventives:

  • Tenue quotidienne dans la salle de nettoyage humide. Ne pas utiliser d’aspirateur à sac pour collecter la poussière.
  • Ventilez la pièce plusieurs fois par jour.
  • Débarrassez-vous des objets qui accumulent la poussière (peluches, tapis, palais).
  • Retirez les plantes de la pièce, ne vaporisez pas d'assainisseur d'air, n'utilisez pas de parfums ni de déodorants.
  • Remplacez les couettes et les oreillers par des fibres synthétiques non allergènes.
  • Choisissez pour votre bébé des choses gratuites à partir de tissus naturels.
  • Habillez l'enfant en fonction des conditions météorologiques, ne laissez pas trop chauffer ni trop refroidir.
  • Rangez les vêtements, la literie, les livres et autres objets dans des placards fermés.
  • Repassez et lavez les vêtements du bébé après les avoir lavés avec un otparivatel.
  • Ne laissez pas la fumée de tabac pénétrer dans la chambre du bébé.

Le respect de ces recommandations empêchera l’apparition de la maladie ou empêchera son retour.

Dermatite atopique chez les nourrissons

La dermatite atopique est assez fréquente chez les enfants de moins de 5 ans. Pour la première fois, la maladie peut faire ses débuts dès les premiers jours après la naissance. L'évolution de la maladie chez les bébés allaités a un caractère légèrement différent de celui des enfants plus âgés. Le traitement des bébés de la première année de vie nécessite une approche plus douce, sans utilisation de médicaments puissants.

Qu'est ce que c'est

Dans la dermatite atopique, l'inflammation systémique survient en réponse à l'entrée d'un facteur provoquant des allergènes dans l'organisme. Souvent, les bébés atteints de maladies similaires ont une certaine prédisposition génétique. Si un enfant a les deux parents allergiques, il peut présenter des signes d'atopie dans 80 à 90% des cas. Si seul le père ou la mère a des réactions allergiques, la probabilité d'héritage du trait est de 40%.

Causes des nouveau-nés et des nourrissons

Les chercheurs ne sont pas parvenus à un avis unanime sur la cause de la maladie. Ils ont constaté que plusieurs facteurs provoquants pouvaient influencer le développement de la maladie. Il est impossible de prédire comment le corps de l’enfant réagira à la pénétration d’un allergène. Cela dépend directement de la sensibilité individuelle et des particularités du système immunitaire du bébé.

Plusieurs facteurs peuvent influencer le développement de la maladie:

Prédisposition génétique au développement de la dermatite atopique. Plusieurs gènes polymorphes sont considérés comme immédiatement responsables de l’hypersensibilité à divers agents provoquants. Ils sont responsables du fonctionnement du système immunitaire et de la reconnaissance des substances étrangères par l'organisme. Les proches parents de familles souffrant d'atopie possèdent un ensemble identique de gènes.

Immunité réduite. En règle générale, il peut s'agir d'un déficit immunitaire congénital ou acquis. Dans de telles situations, l'entrée de tout antigène dans le corps en présence d'une prédisposition individuelle peut provoquer une réponse violente.

Maladies chroniques du système digestif. Il est à noter que chez les enfants souffrant de pathologies du tractus gastro-intestinal, le risque de développer une dermatite atopique augmente plusieurs fois. Chez les nouveau-nés, ces pathologies sont souvent congénitales. Une atrésie du cardia ou une violation de la structure des organes peut entraîner une perturbation du fonctionnement normal du système digestif. Cette condition entraîne également des modifications de la microflore intestinale et, par conséquent, une diminution de l'immunité.

Manifestations de dermatite après l'introduction d'aliments complémentaires. Souvent, les premiers problèmes de peau commencent à se produire chez les bébés après l’ajout de nouveaux aliments au régime. L'idiosyncrasie du lait maternel ne se produit pas. En composition, c'est un produit protéique excellent et complet. Le lait maternel est absorbé à 99,8% par le corps de l'enfant. Avec l'introduction de mélanges chez le bébé peut souffrir d'allergies et de dermatite atopique.

Dans des cas plus rares, la poussière de maison ou les acariens domestiques peuvent être un facteur provoquant. Ces micro-organismes minuscules vivent dans des oreillers et de la literie. En été et par temps chaud, leur nombre peut augmenter plusieurs fois. S'appuyant sur la peau délicate du bébé, ils peuvent facilement provoquer une forte réaction allergique et provoquer l'apparition d'une dermatite atopique.

Contact direct avec des produits chimiques. Les produits d'hygiène ou les produits chimiques ménagers sont souvent des facteurs provocants. Les bébés peuvent présenter une dermatite atopique de contact sur leurs vêtements. En règle générale, une telle réaction est due à une réaction allergique aux composants du détergent à lessive. Le port de couches provoque souvent ce type de dermatite.

Invasions parasites. On les trouve chez les bébés plus près de l'année. À ce moment-là, les mamans commencent à donner aux enfants des aliments frais et des baies comme aliments complémentaires. L'absence de traitement hygiénique peut entraîner une infection de l'enfant par divers vers. S'installant dans les intestins, ils libèrent des toxines dangereuses. Ces substances peuvent être un facteur provoquant l'apparition d'une réaction allergique. Les maladies parasitaires, en tant que source de dermatite atopique, sont assez fréquentes dans la pratique pédiatrique.

Symptômes principaux

La dermatite atopique peut se manifester de différentes manières. La gravité des signes cliniques dépendra de la gravité de la maladie. Le développement de la maladie peut être divisé en plusieurs étapes:

Stade initial

Au cours de cette période, la maladie se manifeste par l'apparition de diverses taches rouges ou d'hyperémie. Plus souvent avec des formes de contact de la dermatite, ils apparaissent aux points de contact avec les vêtements. Les formes diffuses sont caractérisées par la propagation des taches dans tout le corps. Un grand nombre de rougeurs vives sont observées sur la nuque, les joues, les creux des coudes et sous les genoux.

Maladie aiguë

À ce moment-là, le bébé a l'air très douloureux. Des démangeaisons prononcées accompagnent les manifestations cutanées. Les enfants commencent à peigner la peau endommagée. Avec une évolution sévère de la maladie, des plaies larmoyantes commencent à se former. Plusieurs papules ou vésicules à contenu séreux peuvent apparaître sur certaines parties du corps. La peau des zones touchées devient chaude, rouge. Violé l'état général du bébé. Il devient plus léthargique, capricieux. Peut refuser à la poitrine. Les enfants ne dorment pas bien en raison de fortes démangeaisons. La nuit, l'état s'améliore quelque peu.

Dermite allergique chez les nourrissons: formes de la maladie et traitement

La dermatite allergique chez les nourrissons est une réaction allergique sous forme d'éruptions cutanées qui se produit en réponse à un irritant. Cette maladie est également appelée «diathèse» et, en médecine, il existe d'autres termes: «dermatite atopique» ou «eczéma infantile».

Ne pensez pas que la dermatite n'apparaît que chez les nouveau-nés. Une réaction allergique peut survenir n'importe où sur la peau d'un enfant, à tout âge. La première étape consiste à identifier l'allergène et à éliminer ses effets sur le bébé. En savoir plus sur les allergies chez les nourrissons →

Raisons

Dermite allergique chez les nourrissons - un phénomène commun. Pas pour rien sur le marché de la pharmacologie, il existe une telle quantité d'agents anti-allergiques. Les enfants présentant une prédisposition héréditaire sont particulièrement sujets aux réactions allergiques.

Mais pourquoi les bébés sont-ils si sensibles aux réactions allergiques? Chez les nouveau-nés, l'organisme est reconstruit. La restructuration affecte de nombreux systèmes, y compris le système immunitaire. Chaque jour, le corps de l’enfant est exposé à divers allergènes. Du fait de l’immaturité du système immunitaire, une réponse immunitaire inappropriée peut se former, entraînant une allergie.

L'irritant (allergène) peut pénétrer dans le corps d'un nouveau-né de trois manières:

  • en plus des aliments ou des boissons, on parle d’allergies alimentaires;
  • contact direct de la peau avec un allergène, par exemple, une réaction à des produits chimiques ménagers, synthétiques;
  • par inhalation de l'irritant, par exemple, allergies à la poussière, au pollen, aux fleurs d'intérieur.

L'allergène peut être déterminé par le fait, après quoi il y a eu une réaction cutanée.

La dermatite chez un nouveau-né qui apparaît après avoir mangé un repas est appelée nourriture. C'est lui qui se rencontre le plus souvent. Toutes les autres variétés appartiennent à des produits non alimentaires.

La dermatite allergique chez les nouveau-nés peut survenir en raison de problèmes de digestion ou de suralimentation. Les intestins sont difficiles à digérer toute la quantité de nourriture. En réduisant la charge sur le tractus gastro-intestinal, les symptômes sont réduits.

Les causes de dermatite chez les nourrissons, causées par des aliments, sont les suivantes:

  • alimentation artificielle;
  • violation du régime alimentaire;
  • l'introduction de produits allergisants alimentaires;
  • leurre tôt.

Les nouveaux aliments sont introduits progressivement à l'enfant lorsque le système digestif est renforcé.

Les symptômes

Les principaux symptômes de cette maladie, quel que soit l'âge de l'enfant, sont les suivants:

  • plaques de rougeur de la peau;
  • bouton éruption cutanée ou des taches rouges;
  • peau sèche et squameuse;
  • démangeaisons sévères;
  • insomnie et irritabilité;
  • problèmes digestifs.

Avec le contact constant avec l'allergène, toutes les manifestations ne font qu'augmenter.

Manifestation chez les nourrissons

Les nouveau-nés sont particulièrement sensibles aux allergènes. La dermatite allergique chez les nourrissons a ses propres caractéristiques, elle apparaît toujours comme une éruption cutanée ou des taches rouges sur le visage. L'éruption s'accompagne de démangeaisons et d'une desquamation sévères. Sans traitement, des fissures apparaissent sur la peau.

Les nouveau-nés prédisposés à la dermatite présentent les symptômes suivants:

  • peau sèche;
  • érythème fessier à la fourche, aux coudes et aux fesses;
  • "Croûte laiteuse" sur le cuir chevelu.

Des taches rouges peuvent être observées non seulement sur les joues, mais également sur les jambes et les bras et provoquent une vive réaction sur le ventre et le dos. Ils peuvent être feuilletés et humides. La manifestation la plus grave de la dermatite allergique - l'œdème de Quincke, caractérisé par un gonflement de la membrane muqueuse. Dans ce cas, une rhinite allergique ou un asthme se développe.

La dermatite chez les nourrissons affecte non seulement la peau, mais également les organes de la digestion et de la respiration. Ces symptômes apparaissent:

  • régurgitation abondante d'aliments qui indique des problèmes de digestion ou des excès alimentaires;
  • les coliques;
  • gonflement;
  • diarrhée ou constipation, vert fécal;
  • toux
  • essoufflement, difficulté à respirer;
  • rhinite ou conjonctivite.

Chez le nourrisson, les premiers signes de la maladie apparaissent après un changement de régime alimentaire, par exemple lors de l'introduction d'aliments complémentaires ou lors du passage à une alimentation artificielle. Les symptômes peuvent ne pas apparaître immédiatement, mais dans les trois jours, lorsqu'une quantité suffisante d'allergène s'accumule dans le corps.

Les allergènes pour le nouveau-né sont les agrumes, les œufs, le poisson, le lait, les fruits rouges, les légumes et le chocolat.

Les éruptions cutanées chez les nourrissons causées par des aliments n'apparaissent pas toujours après des aliments «agressifs», tels que les fraises ou les framboises. Les éruptions cutanées sur les produits laitiers sont de plus en plus courantes.

Formes de dermatite chez les nourrissons

Cette maladie a plusieurs variétés en fonction des symptômes. Il existe des dermatites à couches, atopiques et séborrhéiques.

Forme séborrhéique

La dermatite allergique séborrhéique se manifeste sous la forme de croûtes squameuses jaunes ou brunes sur la tête des miettes qui apparaissent sous l’influence des champignons de la levure. Cette forme de maladie est facilement traitable et peut disparaître elle-même quelques mois après la naissance, même sans traitement médicamenteux.

Parfois, la dermatite séborrhéique se manifeste non seulement sur la partie pileuse de la tête, mais également sur le cou, le visage, la poitrine et même dans les oreillettes. Il existe trois formes de la maladie:

  • facile quand les écailles ne sont que sur la tête;
  • milieu, dans lequel les symptômes sont plus prononcés;
  • sévère, lorsque, outre les manifestations cutanées de l'enfant, il y a faiblesse, l'appétit et le sommeil s'empire, et un trouble du tractus gastro-intestinal apparaît.

Indépendamment de la gravité des symptômes, vous devez consulter un médecin.

Dermatite de couche

La maladie se caractérise par des érythèmes fessiers et des zones de peau enflammées au niveau des plis des fesses et du périnée. Le problème est assez courant, puisque les nouveau-nés ont une peau très délicate, il est facile de la blesser avec des vêtements serrés.

La cause de la dermatite de la couche peut être un manque d'hygiène du nourrisson. L'urine et les matières fécales provoquent une inflammation et une irritation.

Forme atopique

L'une des dermatites les plus graves et les plus courantes chez les enfants d'un an. La forme atopique est chronique. La maladie est caractérisée par la saisonnalité, se manifeste souvent dans la période automne-printemps, en été tous les symptômes peuvent disparaître. Il se développe sur le fond des allergies alimentaires ou des prédispositions héréditaires.

Sous forme atopique, en raison du contact constant avec l'allergène, la couche supérieure de l'épiderme est perturbée. La maladie a besoin d'un diagnostic opportun.

Au fil des ans, la maladie peut disparaître et la véritable allergie alimentaire disparaître, mais chez certains enfants, la réaction atopique est complétée par de nouveaux allergènes. En plus des aliments, un enfant adulte est allergique à la poussière, au pollen, aux poils d'animaux ou à d'autres substances.

Quel médecin contacter?

Si la dermatite allergique n'est pas traitée, elle devient atopique avec l'âge, dans les cas graves - eczéma. D'autres allergies, telles que la rhinite allergique ou l'asthme, peuvent se joindre à ces affections. À un âge précoce, même si les symptômes ne sont pas trop prononcés, il faut montrer l’enfant à un dermatologue et à un allergologue (si une réaction allergique va à la nourriture).

Le spécialiste aidera à déterminer la cause et à éliminer l'effet de l'allergène. Indépendamment faire un diagnostic est impossible. Par exemple, la dermatite séborrhéique peut être confondue avec l'atopie.

Diagnostics

Avec l'aide d'un test d'allergie, il est impossible d'identifier ce à quoi le bébé est allergique. Ce test montre un allergène uniquement chez les enfants de 3 ans.

Le diagnostic des nourrissons est l'examen de l'enfant et de ses antécédents. Pour obtenir une image complète, il est nécessaire de faire un don de sang et de selles pour identifier la dysbiose intestinale.

Difficultés de diagnostic

La dermatite allergique sans traitement se développe et gagne progressivement en force. À un âge précoce, il peut se manifester faiblement. Les symptômes peuvent disparaître après un traitement à court terme et réapparaître, mais la maladie progresse ensuite lentement.

Si le nouveau-né a eu des éruptions cutanées, une rhinite allergique apparaît à l’âge de deux ans. Il est difficile de poser un diagnostic précis et de prescrire un traitement adéquat, car la maladie est symptomatique au même titre que le rhume.

A 6-7 ans, un tel enfant n'a plus de rhinite allergique, mais d'asthme bronchique. Toutes les manifestations de la maladie ne peuvent s'atténuer que par 30 ans.

34% des nourrissons atteints de dermatite allergique développent un asthme bronchique.

Traitement de la dermatite

Le traitement de la dermatite atopique chez le nouveau-né ne commence qu'après l'identification de l'allergène. En éliminant ses effets, les symptômes vont commencer à disparaître.

Les médicaments ne sont utilisés que dans deux cas:

  • éliminer les symptômes;
  • si vous excluez l'effet de l'allergène échoue.

Le traitement de différentes formes de dermatite atopique varie.

Thérapie de régime

Le régime alimentaire comme méthode de traitement de la dermatite allergique chez les nourrissons n’est efficace que lorsque la dermatite est causée par des aliments. Dans ce cas, le régime correct est le seul remède contre la maladie. Les médicaments ne vous aideront pas si vous ne suivez pas de régime.

Si le nouveau-né est sous nutrition artificielle, il est transféré dans des mélanges hypoallergéniques qui ne contiennent pas de protéines de lait de vache.

Lors de l'allaitement, une femme devrait abandonner les allergènes potentiels tels que:

  • lait de vache;
  • des oeufs;
  • poisson;
  • bonbons et chocolat;
  • fruits rouges, betteraves et tomates;
  • agrumes;
  • fraises, framboises et autres fruits rouges.

L'alimentation complémentaire d'un enfant atteint de dermatite est administrée au plus tôt 6 mois et uniquement pendant la période d'affaissement des principaux symptômes. Les nouveaux produits sont introduits progressivement, pas plus d'une fois toutes les deux semaines. Il sera donc possible de suivre la réaction du corps et probablement de déterminer s’il ya ou non une allergie à ce produit.

De nouveaux aliments sont donnés à la fin du repas principal, en commençant par 1/3 c. et augmenter progressivement le dosage.

Traitement de la toxicomanie

Comment traiter la dermatite allergique chez les nourrissons?

Ces moyens s'approcheront:

  • des antihistaminiques qui réduisent l'effet du système immunitaire, des démangeaisons et de l'inflammation (gouttes de Fenistil ou de Fenkrol);
  • entérosorbants pour le nettoyage du corps de l’allergène (charbon actif, Smekta);
  • bactéries pour restaurer la microflore intestinale (prébiotiques et probiotiques);
  • immunomodulateurs;
  • préparations enzymatiques.

Au début, le traitement commence par des antihistaminiques et des sorbants afin d'éliminer les allergènes. Les immunomodulateurs et les médicaments hormonaux ne sont prescrits que lorsque cela est nécessaire.

Extérieurement, pour éliminer les symptômes, utilisez de telles crèmes et onguents:

  • les émollients sont les mêmes que pour la dermatite atopique;
  • agents hormonaux (Advantan, Afloderm, Futsikort et autres);
  • crèmes contre la dermatite à action anti-inflammatoire (Bepanten, Pantoderm, Sudokrem, Radevit, Elidel et autres);
  • onguent pour démangeaisons (Fenistil, Timogen) ou solutions antipruritiques (Dekasan);
  • antibiotiques sous forme de pommades et de solutions prescrites pour l'infection de la peau ou des lésions fongiques (Miramistin, Fucidin).

Les onguents hormonaux ne sont attribués qu'aux symptômes prononcés, lorsque les antihistaminiques ne sont pas efficaces. Préparations prescrites par le médecin, l'auto-traitement est interdit.

Prévention

Les mesures préventives protégeront un enfant allergique contre les manifestations de la dermatite.

Les recommandations sont les suivantes:

  • Allaitez le plus longtemps possible.
  • Évitez les aliments pouvant causer des allergies.
  • Entrez le leurre pas plus tôt.
  • Au cours de l'alimentation de l'enfant adhérer au régime, ne pas suralimenter le bébé.
  • Pour la baignade, utilisez uniquement de l'eau bouillie additionnée d'hydratants. La miette après le bain essuyez doucement avec une serviette douce.
  • Ne portez un enfant que dans des vêtements en tissu naturel, sans matières synthétiques.
  • Lavez les choses avec du savon pour bébé ou des poudres hypoallergéniques.
  • Tous les jours dans la maison font un nettoyage humide.

Avec l’âge, l’enfant peut développer une dermatite allergique, mais pour ce faire, le passage de la maladie à la forme chronique ne peut être autorisé. Un traitement rapide est la clé de la santé des miettes.

Dermatite atopique chez les nourrissons. Causes, symptômes, signes, diagnostic et traitement de la pathologie

Le site fournit des informations générales. Un diagnostic et un traitement adéquats de la maladie sont possibles sous la surveillance d'un médecin consciencieux. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation requise

La dermatite atopique est une réaction allergique du corps à un irritant spécifique, se manifestant par des réactions inflammatoires chroniques de la peau. Le mot "dermatite" signifie une inflammation de la peau qui se manifeste dans la plupart des cas par des démangeaisons, une rougeur de la peau et diverses éruptions cutanées. "Atopie", traduit du grec, signifie "quelque chose d'inhabituel, d'étrange." Atopic a souvent appelé les personnes sujettes aux réactions allergiques en réponse à une variété de facteurs. De nombreux médecins pensent que la dermatite atopique (ou allergique) n’est que le premier maillon de la chaîne du développement constant de l’allergie, suivie de la rhinite allergique et de l’asthme bronchique.

La dermatite atopique est l’un des problèmes les plus graves en dermatologie pédiatrique. Elle est considérée comme la maladie de la peau la plus répandue chez les nourrissons et les enfants. L'incidence chez les enfants atteint 20-30%, dont 60% ont moins de un an. Ces dernières années, les cas de maladie causée par ce type de dermatite sont en augmentation dans le monde entier. Il y a également une complication du cours et une augmentation de l'incidence des résultats défavorables de cette maladie.

Auparavant, la dermatite atopique était appelée neurodermatite. Ce terme a été introduit en 1881 par Brock et Jacquet, qui pensaient que la maladie était due à des lésions nerveuses de la peau. Le terme "dermatite atopique" n'a été introduit qu'en 1923.

Comment fonctionne le système immunitaire normalement?

Système immunitaire - un système très complexe d'organes et de tissus, qui protège le corps contre divers facteurs nocifs de l'environnement externe et interne. Il fonctionne en permanence, à l’aide de milliers de cellules circulant dans le sang ou dans certains tissus. Le système immunitaire a la capacité de reconnaître "ses propres" et "particules étrangères" ou cellules, de sorte qu'il n'attaque que les éléments étrangers qui sont entrés dans le corps et n'affecte pas ses propres cellules.

L'immunité fonctionne à travers une chaîne complexe de réactions déclenchées par l'ingestion d'une substance qui menace l'intégrité et le fonctionnement normal des organes et des tissus. L’essence de ces réactions est réduite à la destruction et à l’élimination des particules étrangères, tout comme notre corps est protégé de nombreux facteurs nocifs qui nous entourent et peuvent nous nuire.

Le système immunitaire est un mécanisme plutôt enchevêtré et très réglable. Les cellules d'immunité sont assez agressives et il est très difficile de les contrôler. Par conséquent, il arrive souvent que le système immunitaire devienne incontrôlable et commence à fonctionner par intermittence. L'allergie est un exemple de système immunitaire anormal. Une réaction allergique est une réaction trop agressive des cellules du système immunitaire au contact de l’organisme avec un certain facteur environnemental ne présentant pas de danger pour la santé et qui est normalement perçue avec calme par le système immunitaire. Les réactions allergiques peuvent être déclenchées par des millions de substances différentes et se manifester en tant que système immunitaire super-sensible, qui attaque leurs propres organes et tissus.

Dermatite atopique - Une réaction allergique complexe du corps de l’enfant, déterminée génétiquement. Il survient chez des enfants présentant des modifications du système génétique qui contrôle le système immunitaire. Lorsqu’un allergène entre dans le corps de l’enfant par la peau ou les muqueuses (facteur provoquant une réaction allergique), son système immunitaire crée des agents spéciaux (anticorps) qui «se souviennent» de l’allergène et le réattaquent lorsqu’il réapparaît dans le corps. Un tel comportement agressif de l’immunité conduit à un certain nombre de lésions cutanées sévères, accompagnées de rougeurs, de démangeaisons, de peeling, d’éruptions cutanées et d’un risque accru d’infection des zones endommagées.

Causes de la dermatite atopique chez les nourrissons

Les raisons d’une réaction aussi forte et incontrôlable de la part de l’immunité du bébé peuvent être multiples. Les allergènes les plus courants sont:

  • Allergènes alimentaires - lait entier, blanc d'oeuf, poisson, poulet, porc, produits à base de soja, certains légumes (carottes, betteraves, pommes de terre) et fruits (raisins, agrumes, bananes, framboises, fraises), miel, noix, chocolat, etc.
  • Allergènes de l'air - poussières, champignons de moisissure, pollen, laine ou poils de certains animaux domestiques, fumée de tabac, divers aérosols ou substances fortement odorantes, etc.
  • Diverses bactéries, virus et champignons.
Les facteurs provoquant l'apparition de la dermatite atopique peuvent être le temps froid et sec, divers produits chimiques (savon, shampooing, crème, poudre à lessive), certains tissus (soie, laine, lin), ainsi que des traumatismes psychologiques (stress, conflits). Le tabagisme, la consommation d'alcool, la prise de médicaments et diverses maladies de la mère pendant la grossesse ou l'allaitement augmentent de manière significative le risque d'avoir un enfant atteint de dermatite atopique.

La dermatite atopique est fondée sur une prédisposition génétique à la réaction d'hypersensibilité de l'immunité à l'allergène. Dans les familles où au moins un des parents est sujet aux allergies, le risque de dermatite atopique chez l'enfant est beaucoup plus élevé. Toutefois, dans les familles dont les parents sont en bonne santé, le risque d'avoir un enfant atteint de dermatite atopique n'est pas exclu. Cette maladie est souvent associée à un asthme bronchique, une rhinite allergique, une conjonctivite ou une urticaire.


Symptômes de la dermatite atopique

Les manifestations cliniques de la dermatite atopique sont très diverses et dépendent de facteurs tels que l'âge de l'enfant, son état de santé, sa nutrition, les conditions climatiques et de vie, etc. Une caractéristique de cette maladie est son évolution saisonnière. La condition des enfants s'est détériorée pendant les mois froids et la rémission durant les mois d'été. Plus la dermatite atopique est précoce, plus elle est prononcée. La complication la plus grave de cette maladie est l’infection de la peau par le staphylocoque ou le virus de l’herpès.